Ardian ouvre un nouveau bureau en Corée du Sud

La présence sud-coréenne d'Ardian constitue un élément important de sa stratégie internationale, en particulier dans la région Asie-Pacifique. Le bureau permettra à Ardian d’être au plus près de sa base croissante d'investisseurs institutionnels et notamment des fonds de pension coréens de premier plan, ainsi que d’accroître ses investissements dans les entreprises coréennes, en particulier par le biais de ses activités Fonds de Fonds, Co-Investissement et Real Estate.

Le bureau sera dirigé par Won Ha, Director chez Ardian. M. Ha travaille chez Ardian depuis 2011 au sein des activités Fonds de Fonds et Relations Investisseurs depuis le bureau de Singapour.

Ardian dispose d’une base de clients asiatiques composée de fonds de pension, de compagnies d'assurance et de family offices, qui comprend 750 investisseurs dans différentes classes d'actifs, y compris le Fonds de Fonds Secondaire, le Buyout, l'Infrastructure et la Private Debt.

Ardian compte 122 investissements à travers l'Asie représentant 3,5 milliards d’actifs parmi lesquels de nombreux investissements directs ou dans des fonds réalisés en Corée du Sud.

  Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/ardian-cede-sa-participation-au-capital-de-pizwich-18015
Lire (1 min.)

L'invité - Dominique Gaillard, France Invest : Le capital-investissement signe un TRI 10% sur 15 ans

Comment trouver des ressources pour financer les PME du territoire ? Comment accroître les montants investis dans le capital-investissement ? Dominique Gaillard, Président de France Invest (ex-AFIC) est l'invité du Courrier Financier.
Voir (<6 min.)

Extendam - Jean-Marc Palhon : L'hôtellerie d'affaires, un actif diversifiant et décorrélé

Dotée d'une population active considérable et très mobile, l'Europe offre de nombreuses opportunités dans le domaine de l'hôtellerie d'affaires. Et en dépit du foncier, cet actif différenciant n'est pas assujetti à l'IFI dans les véhicules d'Extendam.
Voir (<3 min.)

ODDO BHF Private Equity va proposer un fonds destiné aux clients particuliers

Le Private Equity secondaire consiste à acheter des portefeuilles de participations ou parts de fonds d’investissement auprès d’investisseurs souhaitant céder leurs engagements avant leur terme.

Le marché secondaire du Private Equity permet de construire un portefeuille diversifié, de bénéficier d’une décote à l’achat, d’avoir une bonne visibilité sur des opérations déjà investies et de disposer d’actifs de qualité avec une maturité réduite et des niveaux de rendement attractifs.

Toutefois, le fonds présente un risque de perte en capital et l’investissement est bloqué en principe pour une période de 8 ans. Les actifs en portefeuille seront majoritairement composés de titres de PME et ETI non cotés, matures, en croissance et présents dans les secteurs de l’industrie et des services.

A destination des particuliers, ce fonds s’appuiera sur le savoir-faire historique de l’équipe de gestion ayant investi près de 2 milliards d’euros en fonds de capital-investissement primaires et secondaires au cours des 20 dernières années, à la fois en Europe et en Amérique du Nord.

    (*) sous réserve d’obtention de l’agrément de l’Autorité des Marchés Financiers
Lire (1 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

Financer les PME et accroître les rendements avec la loi PACTE (Grégoire Sentilhes - NextStage AM)

Malgré 15 à 17% de taux d'épargne dans l'hexagone, les entreprises peinent à trouver des relais de financement. L'ambition de la loi PACTE est de remédier à cette carence, en promettant un meilleur fléchage vers le capital-investissement, au moyen de quatre vecteurs : l'épargne retraite, l'épargne salariale, le PEA-PME et l'assurance-vie.
Voir (<5 min.)

Le capital-investissement surperforme toutes les classes d’actifs sur 15 ans

France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) et EY présentent aujourd’hui la 24ème édition, à fin 2017, de leur étude annuelle sur la performance nette des acteurs français du capital-investissement.
Lire (2 min.)

ESG : Quel engagement pour le capital-investissement français ?

France Invest, l’association des investisseurs pour la croissance, en collaboration avec Deloitte, publie son 5ème Rapport Annuel ESG – Exercice 2017, qui renseigne, chiffre et qualifie l’engagement du capital-investissement français en faveur des enjeux Environnementaux, Sociaux et de bonne Gouvernance (ESG) dans les sociétés d’investissement et dans les entreprises qu’elles accompagnent.
Lire (2 min.)

Le capital-investisseur Argos Soditic change de nom

À compter de ce jour, Argos Soditic devient Argos Wityu. Aux côtés du nom historique d’Argos, « Wityu » synonyme de « with you », souligne les valeurs de partenariat et de transparence qui sont chères aux collaborateurs d’Argos. « Wityu » souligne également la couverture internationale du groupe, avec des bureaux installés à Bruxelles, Francfort, Genève, Luxembourg, Milan et Paris. « Argos », radical fondateur du nom du groupe, et référence à la mythologie grecque, rappelle le souhait de garder l’œil ouvert et d’avoir une approche large et 360 degrés des problématiques abordées. Depuis la création de la société, Argos Wityu a investi dans plus de 75 PMEs, dans tous les secteurs d’activité. Ses équipes ont accompagné le développement de marques emblématiques, comme le premier MBO sur la marque de produits nettoyants Eau Ecarlate (devenu depuis Spotless Group), les relances récentes de Maison Berger, Zodiac Milpro ou de la manufacture Henri Selmer Paris. Argos Wityu est également actif dans le secteur industriel, comme lors de la reprise du conglomérat Davey Bickford auprès de ses 200 actionnaires familiaux ou plus récemment lors de la privatisation de l’activité de fret ferroviaire belge sous le nom de Lineas. Avec près d’un milliard d’euros sous gestion et une présence dans six pays européens, Argos Wityu se concentre sur les investissements majoritaires dans des entreprises de valeur comprise entre 25 et 200 millions. Argos Wityu se spécialise dans les opérations où la création de valeur provient de la transformation des sociétés, de l’accélération de la croissance, de l’innovation, et de la résolution de situations complexes. À son origine, le groupe a été accompagné minoritairement par Maurice Dwek, fondateur de la banque Soditic. Sans jamais avoir été opérationnel dans le groupe, celui-ci est ensuite resté proche de l’équipe et de son développement pendant plus de 20 ans, jusqu’à sa disparition il y a quelques années. Marquant la fin de ce chapitre, Argos se sépare aujourd’hui du nom « Soditic » et devient « Argos Wityu ».
Lire (2 min.)

Tikehau IM réalise le premier closing du fonds T2 Energy Transition Fund

Aujourd’hui, pour répondre aux défis du dérèglement climatique, les besoins d’investissement sont estimés par l’Agence Internationale de l’Énergie à 60 000 milliards d’euros pour les deux prochaines décennies. Dans ce contexte, T2 Energy Transition Fund a vocation à soutenir les acteurs européens de la transition énergétique de taille intermédiaire dans leur développement, leur transformation et leur expansion, notamment internationale.

Les investissements du fonds se concentreront sur les entreprises évoluant dans trois secteurs déterminants pour la transition énergétique :

  • La production d’énergies propres : mise en œuvre de solutions pour la diversification du mix énergétique, projets de production d’énergie à partir de ressources non carbonées.
  • La mobilité bas-carbone : développement d’infrastructures visant à accueillir les véhicules électriques, essor d’équipements et de services liés à la mobilité bas carbone et évolutions liées à l’utilisation du gaz naturel dans les transports en remplacement du diesel et du fuel marine.
  • L’amélioration de l’efficacité énergétique, du stockage et de la digitalisation : recherche et mise en œuvre de solutions pour le déploiement et l’optimisation du stockage d’énergie, optimisation de la consommation énergétique des bâtiments et des entreprises.

Un modèle opérationnel différenciant 

Née de la coopération entre Tikehau Investment Management et Total, le fonds T2 Energy Transition Fund a un modèle opérationnel différenciant qui s’appuie sur l’expertise de l’équipe d’investissement de Tikehau Investment Management tout en bénéficiant de l’expertise sectorielle et du réseau international de Total.

Le fonds dispose ainsi de 350M€ à l’issue de ce premier closing. Convaincus par le positionnement du fonds, Bpifrance et Groupama, investisseurs de références, ont souhaité rejoindre dès le premier closing les sponsors : Tikehau Capital et Total.

Lire (2 min.)

Euskal Herria, le premier FCPR de Newfund dédié aux start-up de la région Aquitaine

Newfund NAEH investira entre 150.000 euros et 500.000 euros dans des entreprises en phase de lancement qui réalisent un début de chiffre d’affaires, avec l’objectif d’en faire de futurs champions. Les start-up bénéficieront d’un accompagnement local grâce au soutien du réseau de souscripteurs bien implantés dans le tissu économique de la région. Agathe Descamps, docteur en droit des sociétés, sera la correspondante de Newfund en région.

Ces entreprises seront soutenues par l’équipe Newfund qui, depuis 10 ans, a investi dans plus de 80 start-up. Newfund connaît bien la région pour y avoir investi à plusieurs reprises et pour compter le Conseil Régional parmi ses souscripteurs depuis 2008.

Newfund est également présent aux Etats-Unis dans la Silicon Valley. Il mettra à disposition son savoir-faire en matière de déploiement aux Etats-Unis lorsque c’est pertinent pour les sociétés les plus ambitieuses du portefeuille Newfund NAEH.

De l’investissement subi à l’investissement choisi

Pour les investisseurs, Newfund NAEH est un produit d’un genre nouveau. En effet, la fin de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), et de la niche fiscale qui lui était liée, a libéré un espace d’investissement. Au lieu d’investir dans les anciens « fonds ISF » pour bénéficier de l’avantage fiscal, le souscripteur investit dans Newfund NAEH pour la performance d’un fonds géré de façon professionnelle sans « carotte fiscale » à l’investissement.

Lire (1 min.)

Alto Invest lance son premier FCPR dédié aux particuliers

Ce fonds cible les PME-ETI françaises et européennes armées pour capter la croissance issue de grandes tendances structurelles. Il s’appuie sur l’expertise éprouvée de l’équipe d’Alto Invest et sur un track-record de plus de 15 ans à travers plus de 40 fonds de capital investissement. À travers Alto Avenir, dont le minimum de souscription est réduit par rapport aux FCPR traditionnels, Alto Invest démocratise l’accès au private equity (capital investissement) et permet aux investisseurs particuliers d’accéder à une classe d’actifs habituellement réservés aux investisseurs institutionnels. Démocratiser le capital investissement auprès des particuliers Le FCPR Alto Avenir ciblera donc des entreprises de croissance avec un profil attractif, en leur apportant des financements de long terme, en adéquation avec les besoins de l’économie les plus essentiels. Dans un contexte de taux bas et grâce à un minimum de souscription abaissé à 10 000 euros, le FCPR Alto Avenir entend pleinement participer à la démocratisation du private equity (capital investissement) et donner accès aux investisseurs privés à une classe d’actifs aujourd’hui largement réservée aux investisseurs institutionnels. Bénéficier d’une fiscalité attractive Les parts du FCPR ALTO AVENIR peuvent être souscrites en nominatif pur ou depuis un compte titres. Dans ce cadre, les personnes physiques résidentes en France bénéficient de l’exonération d’impôts sur le revenu prévue à l’article 163 quinquies B du Code Général des Impôts, et ce, sans limitation de montant. Les plus-values et gains restent soumis aux prélèvements sociaux. Alto Invest a par ailleurs impliqué plusieurs assureurs-vie dans la conception du FCPR Alto Avenir, avec l’objectif qu’il soit référencé dans leurs support UC ; dans ce domaine, le travail se poursuit.
Lire (1 min.)

21 Centrale Partners renforce son équipe

Forte d’une expérience de plus de dix ans en capital-investissement principalement au sein d’un Fonds international de capital-développement et LBO, Dorothée rejoint une équipe d’investissement déjà composée de huit professionnels expérimentés. En tant que membre senior de l’équipe d’investissement, Dorothée participera au sourcing, à la gestion des investissements ainsi qu’à l’accompagnement des participations de la société de gestion. Son arrivée vient consolider une équipe qui a récemment accueilli deux nouveaux talents avec l’arrivée de Tracy Tran (KPMG) mi-2017 et de Cyriac Schmit (Accuracy) début 2018, tous deux en tant que Chargés d’affaires.
Lire (1 min.)