ESG : Quel engagement pour le capital-investissement français ?

France Invest, l’association des investisseurs pour la croissance, en collaboration avec Deloitte, publie son 5ème Rapport Annuel ESG – Exercice 2017, qui renseigne, chiffre et qualifie l’engagement du capital-investissement français en faveur des enjeux Environnementaux, Sociaux et de bonne Gouvernance (ESG) dans les sociétés d’investissement et dans les entreprises qu’elles accompagnent.
Lire (2 min.)

Le capital-investisseur Argos Soditic change de nom

À compter de ce jour, Argos Soditic devient Argos Wityu. Aux côtés du nom historique d’Argos, « Wityu » synonyme de « with you », souligne les valeurs de partenariat et de transparence qui sont chères aux collaborateurs d’Argos. « Wityu » souligne également la couverture internationale du groupe, avec des bureaux installés à Bruxelles, Francfort, Genève, Luxembourg, Milan et Paris. « Argos », radical fondateur du nom du groupe, et référence à la mythologie grecque, rappelle le souhait de garder l’œil ouvert et d’avoir une approche large et 360 degrés des problématiques abordées. Depuis la création de la société, Argos Wityu a investi dans plus de 75 PMEs, dans tous les secteurs d’activité. Ses équipes ont accompagné le développement de marques emblématiques, comme le premier MBO sur la marque de produits nettoyants Eau Ecarlate (devenu depuis Spotless Group), les relances récentes de Maison Berger, Zodiac Milpro ou de la manufacture Henri Selmer Paris. Argos Wityu est également actif dans le secteur industriel, comme lors de la reprise du conglomérat Davey Bickford auprès de ses 200 actionnaires familiaux ou plus récemment lors de la privatisation de l’activité de fret ferroviaire belge sous le nom de Lineas. Avec près d’un milliard d’euros sous gestion et une présence dans six pays européens, Argos Wityu se concentre sur les investissements majoritaires dans des entreprises de valeur comprise entre 25 et 200 millions. Argos Wityu se spécialise dans les opérations où la création de valeur provient de la transformation des sociétés, de l’accélération de la croissance, de l’innovation, et de la résolution de situations complexes. À son origine, le groupe a été accompagné minoritairement par Maurice Dwek, fondateur de la banque Soditic. Sans jamais avoir été opérationnel dans le groupe, celui-ci est ensuite resté proche de l’équipe et de son développement pendant plus de 20 ans, jusqu’à sa disparition il y a quelques années. Marquant la fin de ce chapitre, Argos se sépare aujourd’hui du nom « Soditic » et devient « Argos Wityu ».
Lire (2 min.)

Alto Invest lance son premier FCPR dédié aux particuliers

Ce fonds cible les PME-ETI françaises et européennes armées pour capter la croissance issue de grandes tendances structurelles. Il s’appuie sur l’expertise éprouvée de l’équipe d’Alto Invest et sur un track-record de plus de 15 ans à travers plus de 40 fonds de capital investissement. À travers Alto Avenir, dont le minimum de souscription est réduit par rapport aux FCPR traditionnels, Alto Invest démocratise l’accès au private equity (capital investissement) et permet aux investisseurs particuliers d’accéder à une classe d’actifs habituellement réservés aux investisseurs institutionnels. Démocratiser le capital investissement auprès des particuliers Le FCPR Alto Avenir ciblera donc des entreprises de croissance avec un profil attractif, en leur apportant des financements de long terme, en adéquation avec les besoins de l’économie les plus essentiels. Dans un contexte de taux bas et grâce à un minimum de souscription abaissé à 10 000 euros, le FCPR Alto Avenir entend pleinement participer à la démocratisation du private equity (capital investissement) et donner accès aux investisseurs privés à une classe d’actifs aujourd’hui largement réservée aux investisseurs institutionnels. Bénéficier d’une fiscalité attractive Les parts du FCPR ALTO AVENIR peuvent être souscrites en nominatif pur ou depuis un compte titres. Dans ce cadre, les personnes physiques résidentes en France bénéficient de l’exonération d’impôts sur le revenu prévue à l’article 163 quinquies B du Code Général des Impôts, et ce, sans limitation de montant. Les plus-values et gains restent soumis aux prélèvements sociaux. Alto Invest a par ailleurs impliqué plusieurs assureurs-vie dans la conception du FCPR Alto Avenir, avec l’objectif qu’il soit référencé dans leurs support UC ; dans ce domaine, le travail se poursuit.
Lire (1 min.)

21 Centrale Partners renforce son équipe

Forte d’une expérience de plus de dix ans en capital-investissement principalement au sein d’un Fonds international de capital-développement et LBO, Dorothée rejoint une équipe d’investissement déjà composée de huit professionnels expérimentés. En tant que membre senior de l’équipe d’investissement, Dorothée participera au sourcing, à la gestion des investissements ainsi qu’à l’accompagnement des participations de la société de gestion. Son arrivée vient consolider une équipe qui a récemment accueilli deux nouveaux talents avec l’arrivée de Tracy Tran (KPMG) mi-2017 et de Cyriac Schmit (Accuracy) début 2018, tous deux en tant que Chargés d’affaires.
Lire (1 min.)

Harvest reçoit l’agrément de l’ACPR

La société est désormais régulée par la même autorité que celle des Banques et Assureurs. La réglementation DSP2 impose que les agrégateurs de comptes bancaires soient agréés et contrôlés, afin de permettre aux personnes disposant de plusieurs comptes bancaires d’avoir une vue d’ensemble de leur situation financière (épargne et crédits) et donc de mieux gérer leur patrimoine, tout en assurant la sécurité de cette prestation.
Lire (<1 min.)

Mandarine Gestion recrute un nouveau gérant actions

Il prend la responsabilité du fonds Mandarine Opportunités et de la co-gestion du fonds Mandarine Active. Thierry Le Clercq, 42 ans, a démarré sa carrière en 1999 chez Exane en tant qu’analyste financier actions françaises Small & Mid cap. En 2001, il rejoint Fideuram Wargny en qualité d’analyste spécialiste du secteur financier. Il est recruté en 2005 par Allianz Global Investors pour assurer le suivi des valeurs européennes, avant d’être promu gérant de portefeuille actions européennes en 2007. Il occupera ce poste pendant 10 ans avant de rejoindre Mandarine Gestion en tant que gérant actions senior. Thierry Le Clercq est titulaire d’un Troisième cycle en finance de l’Université Aix-Marseille et d’un Master en Finance de l’Université Paris-Dauphine. Il est chargé de conférence de méthode à Sciences-Po Paris.
Lire (1 min.)

Turenne Capital renforce ses équipes

Avec 930 millions d’actifs sous gestion[1] et 80 millions d’euros de collecte nette en 2017, le groupe rassemble à ce jour 51 collaborateurs, soit une croissance de plus de 20% des effectifs par rapport à l’année passée[2]. Cette évolution est le reflet de la solidité du modèle du groupe, s’appuyant sur son organisation autour d’équipes d’investissement fortes soutenant le développement, la transmission et l’innovation des PME françaises, à Paris et en région.

SANTE : Sophie Canetos intègre le groupe en tant qu’Analyste au sein du pôle Turenne Santé à Paris. Turenne Santé, équipe du groupe Turenne Capital spécialisée dans la santé, gère aujourd’hui plus de 100M€ en capital innovation avec Sham Innovation Santé et en capital développement et transmission avec le FPCI Capital Santé 1.

EMERGENCE : Nicolas Mallassagne rejoint Turenne Capital en tant qu’Analyste au sein de l’équipe Emergence à Paris. L’équipe Emergence accompagne les PME dans leur croissance dans les secteurs du digital, des services générationnels et services BtoB, avec un ticket d’investissement entre 3M€ et 10M€ via le fonds Emergence ETI.

MULTI-SECTORIELLE : Charles-Henri Booter rejoint Turenne Capital en tant que Directeur d’Investissement au sein de l’équipe en charge des fonds fiscaux (FIP/FCPI) du pôle multisectoriel à Paris. Cette équipe accompagne les PME régionales et/ou innovantes dans leurs projets de développement et transmission, contribuant au développement du tissu industriel local. Les tickets d’investissement sont entre 0,5 et 3M€.

NORD CAPITAL : Vincent Chadenat rejoint Nord Capital en qualité de Chargé d’Affaires Senior, et Aymeric Benavent intègre l’équipe en tant que Chargé d’Affaires Junior. Nord Capital (filiale de Turenne Capital et en partenariat avec le Crédit Agricole Nord de France) gère aujourd’hui plus de 200M€ d’actifs. Il est l’acteur leader dans le capital-investissement en Région Hauts-de-France, accompagnant les PME et ETI de la région dans leurs projets de croissance en tant qu’actionnaire de long terme.

SUPPORT DES OPERATIONS : Pierre-Olivier Kouyoumdjian rejoint le groupe en tant que Chargé des Relations Partenaires au sein du Pôle Développement, et Josepha Montana en qualité de Responsable Communication. Turenne Capital rassemble en interne de nombreuses ressources dédiées au support des opérations : relations investisseurs, communication, marketing, finance, déontologie et gestion des risques.

Lire (2 min.)

ODDO BHF finalise l’acquisition d’ACG Capital

L’opération avait été annoncée fin août 2017 et faisait suite à l’entrée en négociation exclusive avec ACG dans le but de racheter sa filiale. Fondée en 1998, ACG Capital est l’une des plus anciennes sociétés de gestion indépendantes spécialisée en gestion de fonds de fonds primaires ou secondaires en private equity (investissement dans le non coté), principalement en Europe et aux États-Unis. En 2013, ACG Capital avait renforcé ses actifs en faisant l’acquisition de 100% du capital de Groupama Private Equity, la filiale de capital-investissement de l’assureur mutualiste. À ce jour, ACG Capital a investi pour le compte d’une clientèle d’investisseurs institutionnels, professionnels et partenaires de distribution, près de 2 milliards d’euros dans des fonds de private equity lors de la phase de levée de fonds (primaire) ou en cours de vie des fonds (secondaire). A l’issue de cette opération, le groupe ACG se recentre sur l’investissement direct dans des entreprises non cotées, notamment à travers la société de gestion ACG Management.
Lire (1 min.)

Romain CHEVALIER - Intencial Patrimoine : Nous croyons beaucoup au capital-investissement

En 2018, Intencial Patrimoine mutualisera ses savoirs-faire pour proposer des solutions d'investissements innovantes et diversifiées : participation aux bénéfices différés, marché des personnes morales, assurance-vie, sci viager ou encore unités de compte en fonds structurés et classiques. À l'occasion du Congrès de la CNCGP, Romain Chevalier, Directeur des Rséeaux Externes du Groupe Apicil, revient sur la vision défendue par Intencial Patrimoine et l'éventail de solutions proposées.
Voir (<4 min.)

France : bilan 2017 de l’activité des fonds d’infrastructure

L’AFG (Association Française de la Gestion financière) et France Invest (Association des Investisseurs pour la Croissance) ont publié les résultats de l’étude d’activité des fonds d’infrastructures gérés en France en 2017.
Lire (3 min.)

Horizon AM finance une nouvelle opération en Allemagne

Le projet vise à réhabiliter un ancien couvent et une église (classés monuments historiques) mais aussi à créer des appartements neufs pour un total de 87 logements. 27 appartements seront rénovés, 60 logements seront construits et 33 places de parking seront mises à disposition pour les futurs acquéreurs. Cette opération mixte, combinant la construction d’un bâtiment neuf et la réhabilitation de bâtiments classés, s’inscrit une nouvelle fois, dans la stratégie d’Horizon AM visant à optimiser des actifs existants sous exploités dans des villes à forte valeur ajoutée. Aix-la-Chapelle, ville thermale au carrefour de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Belgique, bénéficie du dynamisme économique et industriel de la région de la Ruhr située à proximité. Ce projet est réalisé en co-investissement avec Dolphin Trust, acteur majeur du marché immobilier allemand, spécialisé en réhabilitation de monuments historiques et partenaire majeur d’Horizon AM. Ce programme immobilier exceptionnel comprendra 87 appartements de standing, un parking souterrain et 2 400 m² de verdure (composés de jardins potagers et d’espaces verts).

Source : Horizon AM

Lire (1 min.)

Covéa Immobilier nomme un directeur

Il succède à Loïc Lecallo qui, après 33 ans de vie professionnelle au sein du groupe Covéa, et après avoir dirigé ces 10 dernières années Covéa Immobilier, a cessé ses activités professionnelles. Après plus de 12 ans à occuper différentes fonctions dans de grandes entreprises du bâtiment, Rémi Lot rejoint LVMH à la maîtrise d’ouvrage en 2000 puis la FNAC en 2001 en qualité de  Directeur  Technique. Trois ans plus tard, il est nommé Directeur Immobilier du Groupe Kering où il restera pendant sept ans. En janvier 2008, il intègre le groupe Galeries Lafayette en qualité de Directeur DATT (Développement, Architecture, Technique et Travaux) de la branche Grands Magasins. Remi Lot rejoint le groupe Covéa en 2014 pour y occuper les fonctions de Directeur Placement de Covéa Immobilier. Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des trois marques de Covéa (MAAF, MMA et GMF) dans le domaine de la gestion du patrimoine immobilier.
Lire (1 min.)

Romain Chevalier - Intencial Patrimoine : Renforcer l'offre "Personne Morale"

Avec 700 millions d'euros de collecte brute, l'année 2017 s'est révélée très positive pour Intencial Patrimoine. Trésorerie d'entreprise, personne morale, assurance-vie, viager, capital investissement ou encore clubs dédiés aux conseillers... À l'occasion de la Convention ANACOFI, Romain Chevalier, Directeur du développement des réseaux externes du Groupe Apicil, dévoile comment Intencial Patrimoine poursuit la densification de son offre CGP.
Voir (<5 min.)

Novaxia transforme 5900m² en complexe résidentiel

L’actif est situé dans une zone résidentielle en plein cœur de Maisons-Alfort. Il développe une superficie de 5 900 mètres carrés, susceptibles d’apporter une réponse à la demande permanente en logements.  Mais pour l’instant, le bâtiment abrite principalement un laboratoire et des bureaux. Il a été acheté vide en 2017 par Novaxia pour l’intégrer dans sa Foncière de la Transformation Urbaine. Dans l’immédiat, un locataire occupe les lieux. Mais la vision du projet porte à plus long terme. L’objectif est de procéder à une transformation en complexe résidentiel. Actuellement, la rentabilité locative est de 11%. « Si ce rendement est déjà très intéressant pour nos investisseurs, notre objectif, lors de l’acquisition,  a toujours été d’aller plus loin », précise Joachim Azan, Président de Novaxia. « Notre projet s’inscrit dans le long terme. Notre objectif premier était de remettre de la vie dans un bâtiment laissé vide. L’évolution technologique et les nouveaux modes de travail vont rendre ce bâtiment obsolète dans les années à venir. Notre rôle auprès des collectivités locales est également d’envisager avec eux ces évolutions ». Au départ du locataire, prévu en 2021, Novaxia se chargera de la transformation de l’actif en doublant sa surface. L’ensemble sera dévolu au logement. Le but est d’apporter une réponse aux défis lancés aux élus locaux en la matière. Avec sa Foncière de la Transformation Urbaine, Novaxia a pour objectif de répondre aux besoins des collectivités locales, mais aussi des grands industriels, en se positionnant sur des actifs en cours d’exploitation ou d’occupation, dont l’obsolescence à terme est cependant prévisible. Il les transforme en bâtiments adaptés à de nouveaux usages en vue de les conserver et de les gérer. Cet actif correspond exactement à cette nouvelle stratégie, puisqu’il est loué avec une transformation potentielle dans les années à venir avec, à la clé, une plus-value à terme.
Lire (2 min.)