FCPI : le 25e Fonds de la gamme Alto sera totalement remboursé à fin mai 2020

Eiffel Investment Group — gérant d’actifs spécialisé dans le financement des entreprises — annonce ce jeudi 4 juin avoir remboursé à 100 % aux investisseurs privés un nouvel FCPI de sa gamme Alto. Il s'agit du FCPI Alto Innovation 10, qui affiche une performance finale depuis l’origine de + 43,17 % hors réduction fiscale. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Après cette liquidation, un total de 25 fonds aura été intégralement remboursé dans une gamme qui compte 44 fonds (FCPI-FIP-FCPR). « Notre équipe démontre la pertinence de sa stratégie d’investissement portée vers le financement à long terme des PME-ETI européennes et innovantes. Dans les prochains mois, nous enrichirons notre gamme accessible à nos partenaires et à nos investisseurs que nous remercions pour leur confiance. », précise Huseyin Seving, Directeur de la Distribution d’Eiffel Investment Group.

Tissu économique européen

Parmi les premiers acteurs du secteur à avoir remboursé des FCPI avec plus-value, les fonds de la gamme Alto effectuent chaque année des distributions aux investisseurs privés. Au total, ce sont près de 446 millions d’euros remboursés aux investisseurs depuis l’origine. L’équipe d’investissement démontre ainsi sa capacité et sa régularité à investir puis céder les participations de ses fonds, et rendre le capital aux souscripteurs.

La régularité des performances de la gamme Alto illustre la pertinence de la gestion pragmatique et innovante d'Eiffel Investment Group. L’équipe d’investissement de cette gamme travaille ensemble depuis plus de 10 ans. Elle déploie une approche de terrain afin de rencontrer des centaines de PME-ETI chaque année en France, en Allemagne, au Royaume Uni, en Scandinavie, et partout en Europe. Sa connaissance du tissu économique européen lui permet d’identifier et de sélectionner les leaders de demain.

Lire (2 min.)

Atream nomme une directrice générale Tourisme

Atream — société de gestion spécialisée dans l’investissement immobilier et le capital-investissement touristique de long terme — annonce ce mercredi 3 juin la nomination de sa directrice générale Tourisme. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Pascale Roque sera rattachée à Martin Jacquesson, directeur général adjoint de la gestion d’actifs. Elle aura la charge de l’investissement et de l’asset management touristique.

Créée en 2008, Atream est une société de gestion indépendante agréée AIFM spécialisée dans la création, la gestion de fonds immobiliers et le conseil en investissement immobilier, destinés à des investisseurs institutionnels et privés. En date du 31 décembre 2019, le gérant affichait 3,5 Mds d’actifs sous gestion et conseillés.

Focus sur le parcours de Pascale Roque

Atream nomme une directrice générale Tourisme
Pascale Roque

Diplômée de l’ESSEC (1984), Pascale Roque débute sa carrière chez Air France dans des fonctions marketing et opérationnelles. Elle rejoint le groupe Accor en tant que directrice des ventes internationales puis directrice générale d’Etap Hotel et Hotel F1 France.

Forte de 18 années d’expérience dans l’industrie du tourisme, Pascale Roque travaille pour le groupe Pierre & Vacances de 2009 à 2013 en tant que directrice générale des résidences Pierre & Vacances. Elle rejoint ensuite le groupe B&B Hotels en qualité de directrice générale France, avant de reprendre la Direction générale de Pierre & Vacances Tourisme en 2016.

« L’arrivée de Pascale Roque en tant que directrice générale Tourisme, en charge de l’investissement et de l’asset management touristique vient renforcer nos équipes aussi bien en termes d’expertise que d’expérience, et permettre à Atream de poursuivre son développement aux cotés de l’industrie touristique en Europe », déclare Pascal Savary, Président d’Atream. 

Lire (2 min.)

SCPI : Atream acquiert l’hôtel NH Erlangen en Allemagne

Atream — société de gestion spécialisée dans l’investissement immobilier et le capital-investissement touristique de long terme — annonce ce mardi 18 avril l'acquisition des murs de l’hôtel NH Erlangen en Allemagne. D'un montant de 16,8 M€ acte en main, l'achat a été réalisé auprès du groupe allemand Patrizia pour le compte de la SCPI Atream Hotels.

Zone à forte fréquentation

L'hôtel se trouve dans le centre-ville d’Erlangen en Bavière, à moins de 25 minutes de l’aéroport international de Nuremberg. L’établissement bénéficie d’un emplacement au cœur d’une zone à forte fréquentation touristique et d’un pôle d’excellence technologique et universitaire. La région compte de nombreux sièges sociaux internationaux ,notamment Adidas, Puma, Siemens Healthineers, Siemens Energy Sector.

L’hôtel NH Erlangen se situe près d’un centre des congrès réparti sur 15 salles d’exposition, qui peut recevoir jusqu’à 3 000 personnes, et d’un centre commercial qui accueille chaque année 10 millions de visiteurs. Rénové en 2016, l'actif est un quatre étoile avec 138 chambres, un bar-restaurant et un espace de séminaire. L’acquisition est assortie d’un bail long-terme avec le groupe NH, qui compte plus de 350 hôtels dans 28 pays.

Stratégie européenne d'Atream

Pour Atream, il s'agit de sa cinquième acquisition en Allemagne. L'opération confirme l’accélération de la croissance de la SCPI Atream Hotels. Par ailleurs, elle illustre sa stratégie d’investissement dans des murs d’hôtels situés au sein de grandes villes de la zone euro, et exploités dans le cadre de baux long terme par des enseignes internationales solides.

« Avec désormais 5 établissements hôteliers en Allemagne, Atream poursuit sa stratégie définie pour la SCPI Atream Hotels et permet par ses investissements de soutenir l’industrie touristique en Europe. Nous sommes ravis d’accompagner un partenaire comme NH Hotel Group, et d’avoir bâti une solution d’investissement long terme au service de nos investisseurs », conclut Pascal Savary, Président de Atream.

Lire (2 min.)

Marchés privés : Cedrus & Partners annonce le lancement du fonds Private Stars Selection 2019

Cedrus & Partners — société indépendante de conseil stratégique en investissements financiers — présente ce mardi 19 mai le fonds d’actifs non cotés multi-stratégies Private Stars Selection 2019, qui permet à la clientèle privée d’accéder à des classes d’actifs jusque-là réservées aux grands investisseurs institutionnels. Le premier closing a eu lieu début mars 2020 pour un montant de près de 10 M€. Le fonds reste en levée tout au long de cette année avec l’objectif a minima de tripler cet encours.

Développement des marchés privés

« Nous avons développé une expertise de conseil sur les actifs privés auprès d’investisseurs institutionnels et family offices, pour un montant conseillé de plus d’1,5 milliard d’euros. Notre ambition est de porter la part des actifs privés à 5 milliards d’euros d’ici 3 ans », déclare Elsa Letellier, Head of Family Office chez Cedrus & Partners.

« Les marchés privés connaissent un fort développement car ils permettent d’orienter l’épargne vers des rendements plus stables et des projets concrets, avec un impact positif sur l’environnement et la société », ajoute Sylvain Favre-Gilly, Managing Director et Responsable du pôle institutionnel France pour BlackRock.

Ticket d'entrée 100 000 euros

Ce Fonds Professionnel de Capital Investissement (FPCI), géré par Equitis Gestion, a vocation à investir sur 4 fonds institutionnels de BlackRock, sur les stratégies et selon l’allocation suivantes : 40 % Private Equity, 20 % dette privée, 20 % immobilier, 20 % infrastructures. Au 30 avril 2020, le FPCI avait déjà réalisé deux investissements : l’un dans les stratégies de Private Equity, l’autre dans celles de la dette privée.

Avec un ticket d’entrée minimum de 100 000 euros, l’accès aux marchés privés s’ouvre à une clientèle plus large. Ce fonds est accessible aux investisseurs avertis et aux investisseurs professionnels avec une durée de vie de 10 ans pendant laquelle les rachats seront bloqués. Il vise un objectif de TRI net de 10 %. Il est éligible au compte-titres et à l’assurance vie luxembourgeoise.

Lire (2 min.)

AG2R La Mondiale accueille une nouvelle membre dans son Comité de direction

AG2R La Mondiale — spécialiste de la protection sociale et patrimoniale en France — annonce ce jeudi 4 juin l'arrivée d'une nouvelle membre de son Comité de direction. Isabelle Hébert (47 ans) rejoindra AG2R La Mondiale à compter du 29 juin 2020. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, elle sera en charge de la stratégie, du digital, du marketing et de la relation client.

Focus sur le parcours d'Isabelle Hébert

AG2R La Mondiale accueille une nouvelle membre dans son Comité de direction
Isabelle Hébert

Franco-suisse, Isabelle Hébert est Normalienne (École Normale Supérieure Paris-Saclay), diplômée de l’École Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique (Ensaé) et titulaire d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) d’économie. En 1999, elle débute sa carrière aux États-Unis. En 2005, elle poursuit son parcours au Moyen-Orient au sein des groupes d’assurance santé CIGNA Corporation et Aetna Inc.

Elle y occupe les postes de Directrice développement produits et innovation US, puis de Directrice stratégie et marketing international. En 2010, Isabelle Hébert est Directrice stratégie, innovation et marketing du Groupe Malakoff-Médéric. En 2013, elle devient Directrice générale adjointe assurance et membre du Comité exécutif du Groupe MGEN.

En 2017, elle est nommée Directrice générale du Groupe MGEN et Directrice des services innovants du Groupe Vyv dont elle est membre du Comité de Direction Générale Groupe. Isabelle Hébert est par ailleurs membre de l’association Parité Assurance.

Lire (2 min.)

SCPI Vendôme Régions : Norma Capital réalise sa première acquisition en outre-mer (DROM)

Norma Capital — société de gestion de portefeuille — annonce ce vendredi 5 juin l’acquisition d’un actif immobilier de commerce pour le compte de la SCPI Vendôme Régions. Ce bien couvre une surface d’environ 1 000 m² louée par l’enseigne automobile Feu Vert. Situé à La Réunion, dans la ZAC du Portail à Saint-Leu, cet actif représente le premier investissement hors France métropolitaine de la SCPI.

« Clé de la maîtrise du risque, la grande diversité des secteurs d'activité et zone géographiques que couvre la SCPI Vendôme Régions, lui permet de disposer d’un portefeuille de locataires de grande qualité, assurant une stabilité et une régularité des résultats », indique Thibault Feuillet, Directeur commercial de Norma Capital.

Diversification sectorielle et géographique

Cet immeuble neuf a été livré en 2019. Il se situe dans la ZAC du Portail, une zone commerciale fortement prisée à La Réunion. Son locataire, Feu Vert, une entreprise spécialisée dans l’entretien et la vente d’accessoires automobiles. Il est lié par un bail de six ans fermes.

Proche du centre commercial qui accueille la locomotive E. Leclerc, ainsi qu’une trentaine d’enseignes — dont une jardinerie Gamm Vert, un centre de contrôle technique Autosur ou encore Naturalia —, l’actif immobilier bénéficie en outre d’une excellente visibilité depuis la route des Tamarins, axe très emprunté permettant de faire le tour de l’île.

Lire (2 min.)

Santé : Parquest Capital cède sa participation dans Homeperf à Sapio

Parquest Capital — spécialiste du capital investissement en France sur le segment du mid-market — annonce ce lundi 18 mai la cession de sa participation majoritaire dans Homeperf, spécialiste français du secteur de la santé à domicile, au groupe italien Sapio, spécialiste de la production de gaz industriels et médicaux, et dans le domaine des soins à domicile.

Créée en 1997 et basée à Aix-en-Provence, Homeperf est une marque fortement implantée en France, à travers son réseau national de 37 agences et ses 360 salariés. Sur le marché des soins à domicile, elle est spécialisée dans la prise en charge des patients dans les domaines de la perfusion, de la nutrition artificielle, de l'insulinothérapie et des soins respiratoires.

Marché des soins à domicile

Cette cession intervient cinq ans après l'entrée de Parquest Capital au capital de Homeperf. L'opération visait à accompagner le développement du groupe aux côtés de l’équipe de management. Sur cette période, le groupe s’est spécialisé, structuré et renforcé dans un marché de plus en plus compétitif. Il a ainsi atteint 52 M€ fin 2019.

La cession intervient quelques mois après celle du Groupe 5 Santé à Korian. Par cette opération, Parquest Capital illustre son savoir-faire dans le secteur de la santé. Depuis 15 ans, son équipe accompagne le développement de sociétés clés dans le secteur des services à la santé, au domicile ou en établissements — comme Vivalto Santé, Unither Pharmaceuticals, Homeperf — mais aussi en cliniques privées.

Réinvestissement minoritaire

Parquest Capital et ses partenaires (Vivalto — holding personnelle de Daniel Caille —, BNP Paribas Développement et Arkéa Capital) réinvestissent avec participation minoritaire significative. L’acquisition de Homeperf permettra à Sapio de se développer sur le marché français de la santé à domicile. Le groupe est déjà présent en Allemagne, France, Espagne, Turquie et Slovénie. Il affiche plus de 550 M€ de chiffre d’affaires, et emploie 1 800 personnes.

« La France est le premier marché européen des soins à domicile, un marché qui ne cesse de croître en valeur. Pour notre stratégie de croissance, il était donc décisif de renforcer notre présence : Homeperf représentait une occasion unique de développement », explique Mario Paterlini, PDG de Sapio et nouveau président de Homeperf.

Lire (2 min.)

360 Capital annonce un closing de 90 millions d’euros pour Fund V

360 Capital — société de capital-risque multi-fonds en Europe — annonce ce jeudi 14 mai un premier closing à hauteur de 90 M€ pour son nouveau fonds « ­­­­Fund V ». Ce véhicule investira en Séries A et B, principalement en Europe du Sud (France, Italie, Espagne), en misant sur les innovations d'usage et les ruptures technologiques.

Investir en Séries A et B

Le closing final d'un montant maximum de 150M€ est prévu à la fin de l'année 2020. Le Fonds investira en Séries A et B des montants compris entre 2 et 10M€. L'équipe composée d'ingénieurs et d'entrepreneurs — au track record reconnu — investira dans ses secteurs d'expertise que sont la Deeptech, la NextGen Automation et la Consumer disruption.

360 Capital investit en amorçage, Séries A et B dans l'innovation digitale et la Deeptech en Europe. Depuis 20 ans, la société accompagne la création d'entreprises technologiques à forte croissance. Dirigée par une équipe expérimentée basée à Paris et à Milan, 360 Capital gère 400 M€ d'actifs et un portefeuille de plus de 60 participations.

Saisir les opportunités

Le dernier fonds rassemble des investisseurs institutionnels historiques —publics et privés — ainsi que des industriels participant au nouveau Corporate Program et des Family Offices. « Le closing du fonds — réalisé dans un contexte difficileconfirme l'intérêt des investisseurs pour le positionnement et la stratégie d'investissement de 360 Capital », affirme Emanuele Levi, General Partner chez 360 Capital.

« La situation actuelle présente de réelles opportunités que nous voulons continuer à saisir. Nous poursuivons d'ailleurs activement nos investissements, avec quatre nouvelles opérations finalisées ces dernières huit semaines », ajoute Dominique Rencurel, General Partner chez 360 Capital.

Lire (2 min.)

Chine : idi Emerging Markets Partners réalise un premier investissement

idi Emerging Markets Partners — société d’investissement agréée AIFM spécialisée en capital-développement dans les marchés émergents — annonce ce jeudi 14 mai un premier investissement en Chine. Après son premier closing le 31 octobre dernier, avec un montant d’engagements collectés de 103 M$, le fonds idi EM IV réalise un premier investissement dans le fonds chinois de Private Equity CMC Capital Partners III.

10 millions de dollars US

idi Emerging Markets Partners a pris un engagement de 10 M$ dans le fonds CMC Capital Partners III (« CMC III »). CMC Capital Partners — société d’investissement fondée en 2010 et basée à Shanghai, Pékin et Hong Kong — assure la gestion du fonds. Doté d’un peu plus de 950 M$, ce véhicule a pour objectif de prendre entre 12 et 15 participations significatives dans des PME des secteurs des nouvelles technologies et nouveaux médias.

Cette opération s’inscrit dans la stratégie d’investissement d’idi EM IV : proposer aux investisseurs une exposition sécurisée sur les grandes zones émergentes à travers une stratégie diversifiée de capital-développement, sans recours à de l’endettement et centrée sur les secteurs liés à la consommation des classes moyennes. 

Chine, l'essor des classes moyennes

« Nous partageons avec ce gestionnaire une vision commune quant aux catalyseurs de la transformation économique chinoise : tertiarisation de l’économie, révolution technologique, nouvelles tendances de consommation et nouvelles aspirations pour des produits et services premium, essor du commerce en ligne, etc. » affirme Julien Kinicassocié d’idi Emerging Markets Partners.

« En Chine, comme dans d’autres économies à fort potentiel, le leapfrogging est un phénomène sous-jacent à l’ensemble de ces mutations.  Avec une classe moyenne importante et l’essor fulgurant des technologies, le marché chinois recèle des opportunités d’investissement uniques », ajoute Abderahmane Fodil, associé d’idi Emerging Markets Partners.

Lire (2 min.)

Prise de participation : Ardian entre au capital d’Argon & Co

Argon & Co — cabinet de conseil en management spécialisé en stratégie et transformation des opérations, à dimension internationale — annonce ce lundi 4 mai l'entrée à son capital d'Ardian, spécialiste mondial de l’investissement privé. Cette prise de participation minoritaire permettra d'accompagner le développement et la croissance externe d'Argon & Co.

Argon & Co accompagne ses clients dans leurs transformations pour atteindre des résultats tangibles et pérennes, grâce à son expertise dans les domaines de la supply chain, des achats, de la finance et des fonctions support. Argon & Co compte plus de 270 consultants à travers le monde, qui combinent l’expérience opérationnelle à l’expertise technique et sectorielle.

Stratégie de développement

« L’arrivée de notre partenaire Ardian comme fond minoritaire consolide notre stratégie de développement. La gestion des opérations n’a jamais été aussi critique pour nos clients qui font face à des enjeux à la fois très court terme de reprise d’activité, mais aussi à des enjeux de compétitivité et de résilience de leurs opérations, tout cela dans un contexte de transition environnementale », déclare Yvan Salamon, CEO d’Argon & Co.

« Dans la période qui s’ouvre, Ardian Growth est plus que jamais aux côtés des entrepreneurs qui portent des projets ambitieux et nous sommes enthousiastes à l’idée d’accompagner Argon&Co qui bénéficie d’une offre qui sera d’autant plus critique et stratégique pour ses clients dans ce nouveau contexte », réagissent Geoffroy de La Grandière et Frédéric Quéru, Directeurs au sein d’Ardian Growth.

Lire (2 min.)

Harmonie Mutuelle lance le fonds Harmonie Mutuelle Emplois France

Harmonie Mutuelle — spécialiste de la mutuelle santé — annonce ce vendredi 5 juin le lancement du fonds « Harmonie Mutuelle Emplois France » avec une enveloppe d’investissement de 200 millions d’euros. Objectif, accompagner les entreprises cotées et non cotées (TPE, PME et ETI) dans la création et la sauvegarde des emplois dans les régions. La société de gestion Eiffel Investment Group a été mandatée pour soutenir la démarche.

Entreprises et entrepreneurs

En 2019, Harmonie Mutuelle a validé sa stratégie d’impact territorial et a décidé d’y dédier 15 % de ses placements financiers — hors titres de participations et immobilier d’exploitation — soit 200 millions d’euros à travers deux poches :

  • une poche d’investissement dans les entreprises cotées, notamment les petites et moyennes capitalisations ;
  • une poche d’investissement dans les entreprises non cotées, notamment les ETI, PME et TPE.

Pour la poche cotée qui représente un investissement de 130 millions d’euros (obligations et actions), Harmonie Mutuelle a réalisé un appel d’offre afin d'en assurer la gestion. La mutuelle a sélectionné la société de gestion Eiffel Investment Group, spécialiste français de l'investissement dans les entreprises cotées et non cotées, et de l’impact investing.

La poche d’investissement non cotée représentera près de 70 M€, qui seront investis dans des fonds de dette privée et de capital investissement, ainsi que des plateformes de prêt, en ciblant notamment les TPE, PME et ETI françaises. Actuellement, 40 millions prévus sont déjà alloués, notamment dans des fonds d’investissement régionaux.

Emploi et impact positif

En tant qu’employeur de proximité — près de 7 000 salariés et représentants des adhérents, 230 agences et 70 sites administratifs — et partenaire privilégié de la protection sociale des entreprises (plus de 63 000 entreprises clientes sur l’ensemble du territoire), Harmonie Mutuelle revendique son ancrage local dans le tissu économique français.

Le fonds « Harmonie Mutuelle Emplois France » vise à participer à l’économie réelle en région et d’avoir un impact social positif sur la création et la sauvegarde d’emplois de qualité. Tout en appliquant sa politique ISR — exclusions tabac, armes charbon et controverses élevées, sélection des meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance — Harmonie Mutuelle finance les entreprises créatrices d’emplois.

Les entreprises françaises seront évaluées selon plusieurs critères : gouvernance, politique sociale, impact environnemental et relations avec les parties prenantes. Une mesure de l’impact potentiel sur l’emploi (création ou maintien sur les territoires) sera réalisée pour définir les choix d’investissements.

La mesure de l’efficacité de la stratégie de placement sera réalisée en termes d’information quantitative (en comparaison notamment de la croissance moyenne des emplois en France), mais également qualitative (notamment la proportion de CDI, mixité sociale, formation, absentéisme). Eiffel Investment Group s’appuiera à la fois sur ses analyses internes et sur les données produites par son partenaire Ethifinance.

Economie réelle et santé

La valeur comptable des actifs financiers d’Harmonie Mutuelle à fin 2019 s’élève à 2 026 M€. Une grande part des placements de la mutuelle sont investis au service de la santé de ses adhérents et de l’économie réelle :

  • l’investissement dans la santé, l’accompagnement et l’innovation pour 10,5 % avec par exemple VYV Invest (84 M€), les cliniques HGO et leurs murs (49,1 M€), Harmonie Services Mutualistes (35 M€), les murs des établissements de services de soins et d'accompagnement mutualistes(12 M€), Harmonie développement service (15 M€), HM VYV Innovation (4,6 M€) ;
  • l’investissement dans les territoires et le développement du tissu économique local pour 14,7 % — à travers son propre patrimoine immobilier dans les territoires et villes moyennes, ainsi que les investissements cotés ou non, en faveur de l’économie réelle. Par exemple, des investissements dans des banques régionales et de proximité (52 M€) et le fonds « Harmonie Mutuelle Emplois France ».

« La crise que nous vivons appelle à plus de solidarité et à une transformation de nos modes d’entreprendre, afin de concilier performance économique et impact social et environnemental. (...) La finance à impact renforce les moyens de l’économie contributive et y apporte des solutions efficaces pour lutter contre les fragilités sociales et territoriales », conclut Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale.

Lire (4 min.)

PATRIZIA nomme une Belux Head of Asset Management

PATRIZIA AG — spécialiste de l'investissement immobilier sur les marchés européens — annonce ce jeudi 4 juin la nomination d'une nouvelle Belux Head of Asset Management. Suzy Denys prendra ses fonctions à compter du 1er juillet 2020. Elle sera également responsable de la direction du bureau Belge ainsi que de l’équipe.

Rapportant à la fois à Mike Tyler, Directeur gestion d'actifs Europe du Nord-Ouest et à Peter Helfrich, Directeur régional Europe du Sud-Ouest (dont dépend le Bénélux), Suzy Denys sera en charge de l'équipe PATRIZIA Belgique, gestionnaire de 40 actifs, d'une valeur d'environ 1,7 milliard d'euros, et couvrant plus de 485 000 m².

Belgique et Luxembourg

« Nous sommes convaincus qu’elle saura valoriser durablement notre portefeuille d'actifs locaux, et qu’elle nous aidera également à tirer parti de l’appétit grandissant des investisseurs pour la Belgique et le Luxembourg. Son arrivée nous permettra de réaliser nos objectifs de croissance d’actifs sous gestion sur ces marchés », déclare Peter Helfrich. Les actifs de PATRIZIA au Belux se composent surtout de bureaux et d’infrastructures logistiques.

Ils présentent des profils de risque allant du core au value-add. Récemment, PATRIZIA a signé l'acquisition du Louise Tower à Bruxelles, dans le cadre d'une opération plus large (180 millions d'euros), de l'immeuble Unival II à Luxembourg (52 millions d'euros), de l'immeuble de bureaux AIRE à Luxembourg City, ainsi que du complexe résidentiel Green Life à Bruxelles (23 millions d'euros).

Focus sur le profil de Suzy Denys

PATRIZIA nomme une Belux Head of Asset Management
Suzy Denys

Précédemment, Suzy Denys était Managing Director des Pays-Bas et Head of Investissements de Codabel, une société d'investissement et de gestion d'actifs avec une forte clientèle d’investisseurs français au Bénélux. Suzy Denys siège également au conseil d'administration de Home Invest Belgium en tant qu'administratrice indépendante.

Lire (2 min.)

Prise de participation : Patrimmofi entre au capital de Solon Entrepreneur Office

Le groupe Patrimmofi —  société indépendante de conseil en gestion de patrimoine globale — annonce ce jeudi 30 avril avoir concrétisé une participation de 80 % dans le cabinet de gestion de patrimoine, Solon Entrepreneur Office. Créé en 2009 par Frédéric Gilbert, cette structure compte 27 clients et représente 130 M€ d’encours.

Solon Entrepreneur Office s'adresse aux entreprises et aux grandes associations. Le cabinet accompagne les dirigeants dans leurs prises de décisions financières et patrimoniales (personnes physiques et holdings) ; il conseille notamment l’investissement financier des trésoreries d’associations et des trésoreries d’entreprise, en particulier en cas d’excédents de fonds propres.

Stratégie de Patrimmofi

A l’issue de l’opération, Frédéric Gilbert conserve 20 % de la société Solon Entrepreneur Office et s’associe au groupe Patrimmofi. Georges Nemes, Président de Patrimmofi se réjouit de ce rapprochement : « Solon Entrepreneur Office nous permet de renforcer notre expertise dans le conseil aux chefs d’entreprise, y compris dans des domaines très spécialisés ».

« Nous portons des valeurs fortes que nous voulons retrouver chez nos partenaires et fournisseurs ; en 10 ans nous avons su créer et fidéliser un réseau fiable qui partage notre éthique », réagit Frédéric Gilbert, Fondateur et Directeur de Solon Entrepreneur Office. Cette opération conforte la stratégie de développement de Patrimmofi, qui compte atteindre le milliard d’euros d’encours avec une collecte annuelle de 200 M€ d’ici 2023.

Lire (1 min.)

Sweetwood Ventures lance son fonds de fonds israélien de 70 millions de dollars

Sweetwood Ventures — branche capital-risque de Sweetwood Capital — annonce ce mardi 28 avril la clôture finale de son premier fonds de fonds israélien de capital-risque de 70 millions de dollars. Le fonds associe des investissements primaires et secondaires dans des fonds israéliens de capital-risque de premier plan avec des co-investissements directs dans des startups identifiées comme prometteuses.

Objectif, ouvrir aux investisseurs européens un accès aux startups technologiques israéliennes les plus prometteuses. Basé en Israël, le fonds est domicilié au Luxembourg. Il est soutenu par plusieurs investisseurs institutionnels et privés — notamment une banque privée belge — ainsi que des Family Office européens, notamment belges et luxembourgeois.

Croissance malgré le Covid-19

« Notre fonds engage des capitaux auprès des meilleurs gestionnaires de capital-risque israéliens sur une période de 3 ans. Les fonds sous-jacents eux-mêmes investissent généralement sur une période initiale de 3 ans. Cette approche d'investissement multicycle nous permettra de bénéficier de la probable vague de baisse des valorisations due à la crise du Covid-19 et aux opportunités attractives qui se présenteront sur les marchés secondaires », déclare Samuel Cohen Solal, Associé Gérant de Sweetwood Ventures.

« Depuis 18 mois, nous investissons à travers notre premier fonds et nous nous sommes engagés auprès de cinq nouveaux fonds de capital-risque ainsi qu'auprès d'une position secondaire et avons réalisé un co-investissement direct. Nous sommes impatients de la croissance de notre portefeuille dans les années à venir », ajoute Amit Kurz, associé de Sweetwood Ventures.

Développement technologique

« Beaucoup de nos investisseurs européens reconnaissent le potentiel qu'a Israël à développer des entreprises technologiques révolutionnaires, et nous sommes fiers d'être reconnus comme l'un des principaux points d'accès à l'écosystème du capital-risque israélien », a déclaré Manuel Sussholz, Associé Gérant de Sweetwood Ventures.

Selon IVC — société de recherche technologique de référence en Israël — les startups israéliennes ont levé, en 2019, un montant de 8,2 milliards de dollars, tandis que les fusions ou acquisitions et les IPO des startups israéliennes représentaient 21,7 milliards de dollars. Au cours du premier trimestre de 2020, les startups israéliennes ont levé un montant record de 2,7 milliards de dollars, malgré le ralentissement survenu en mars.

Lire (3 min.)