Quel bilan des marchés financiers pour novembre ?

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Après la forte correction d’octobre, certains actifs à risque ont tenté un rebond en novembre malgré de nombreux facteurs d’incertitudes, comme le Brexit, la politique budgétaire italienne et le ralentissement de la croissance européenne. Nerveux une grande partie du mois, les marchés actions ont tout de même salué la trêve dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d’Etats jugés les plus sûrs ont continué de profiter du mouvement de fuite vers les valeurs refuge. Le baril de pétrole a chuté de plus de 20% en raison de la crainte d’une surabondance d’offre mondiale.
Lire (5 min.)

/PERSPECTIVES/ Raphaël Elmaleh - Keren Finance : Sur les obligations privées, je vois peu de risques

Adopter des méthodes de stock picker sur le crédit, c'est la stratégie de Keren Finance pour tirer le meilleur du marché obligataire. Raphaël Elmaleh nous dévoile ses perspectives... Entrez dans les coulisses de la gestion de Keren Finance.
Voir (<6 min.)

Le marché de l’or se déplace à Paris

Est-ce l'imminence du Brexit qui incite la Banque de France à mettre en place un marché de l’or à Paris ? Ce n’est pas certain, le projet étant initié depuis plusieurs années.
Lire (1 min.)

Momentum - Brexit : un plongeon vers l'inconnu, mais lequel ?

Alors que la date fatidique du 29 mars 2019 se rapproche à grande vitesse, le flou demeure sur les modalités de sortie du Royaume Uni. Plus de deux ans après le vote historique du 23 Juin 2016, les négociations menées jusqu’ici n’ont pour l’instant que peu progressé. Notre expert Geoffroy Landoeuer vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<3 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

Soft Brexit / Hard Brexit : les (euro)sceptiques quittent le navire

Quand la tempête gronde, l'adage veut que les rats quittent le navire. Si les négociations pour la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne semblent compliquées, elles s'orientent tout de même vers un "soft Brexit". Plébiscitée par le parlement et Theresa May, cette rupture relative, qui préserverait la proximité commerciale entre l'île et le continent, n'est pas du goût des euro-sceptiques. Boris Johnson et David Davis, respectivement Ministre des Affaires Etrangères et Ministre du Brexit, fervents partisans d'un "hard Brexit", ont rendu leur démission cette semaine, après que le gouvernement a donné son feu vert au soft Brexit. Mais dans le cas britannique, il semble bien que le gros temps soit au-dessus du radeau de fortune, et pas au-dessus du navire amiral...
Lire (<1 min.)

BrickVest lance un nouveau FIA de bureaux au Royaume-Uni

HV6 est le dernier-né des fonds mono-stratégie de BrickVest et adopte une stratégie de rendement sur le marché de bureaux en Grande Bretagne. Il permet aux membres BrickVest d’accéder au “Royal Liver Building” de Liverpool avant sa mise sur le marché officiel. Symbole de la ville de Liverpool, le “Royal Liver Building” est, depuis 2004, l’un des 3 bâtiments du Pier Head désignés comme « The Three Graces » (les trois grâces) classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est actuellement estimé à plus de 60 millions d’euros .

Le “Royal Liver Building”  a été sélectionné en tant qu’actif en réponse à la demande croissante des investisseurs pour des stratégies de rendement. En effet, le baromètre trimestriel publié par la recherche BrickVest montre que ce type de stratégie est de plus en plus plébiscité : 36 % des demandes au 2e trimestre 2017, 41 % au 2e trimestre 2018.

HV6, dernier né de la famille des fonds AIF mono-stratégie de BrickVest, se focalise donc sur un modèle de revenus stables distribué aux investisseurs du fonds, et offre une exposition au marché de l’immobilier de bureaux au Royaume-Uni.

La stratégie a été développée en partenariat avec CORESTATE Capital Group, le géant allemand de l’asset management, coté à la bourse de Francfort (22 milliards d’actifs sous gestion). Il s’agit de la deuxième collaboration entre les deux sociétés, après la sortie d’investissement réussie du fond HV1, qui avait réalisé en juin 2017 un retour sur investissement de 31% en moins de 18 mois.

Notre fonds HV6 offre aux investisseurs une opportunité  : obtenir un accès exclusif et prioritaire au “Royal Liver Building” en tant qu’actif immobilier. Nous avons pris en compte les demandes de nos membres à travers notre baromètre trimestriel, et leur proposons cette stratégie de rendement qui leur donne également une exposition à l’immobilier de bureaux au Royaume-Uni. Deux ans après le Brexit, il reste le marché le plus prisé en matière d’immobilier commercial en Europe selon nos enquêtes », commente Emmanuel Lumineau, co-fondateur et CEO de BrickVest.

Lire (2 min.)

Les États-Unis, entre calme et tempête

Hervé Goulletquer
Ce matin les marchés d’actions en Asie se maintiennent sur la trajectoire positive dessinée aux États-Unis en fin de semaine dernière.
Lire (3 min.)

Informations : quel impact sur les marchés ?

Cyrille Geneslay
La transmission de l’information répond à des règles précises.
Lire (2 min.)

Tikehau IM réalise le premier closing du fonds T2 Energy Transition Fund

Aujourd’hui, pour répondre aux défis du dérèglement climatique, les besoins d’investissement sont estimés par l’Agence Internationale de l’Énergie à 60 000 milliards d’euros pour les deux prochaines décennies. Dans ce contexte, T2 Energy Transition Fund a vocation à soutenir les acteurs européens de la transition énergétique de taille intermédiaire dans leur développement, leur transformation et leur expansion, notamment internationale.

Les investissements du fonds se concentreront sur les entreprises évoluant dans trois secteurs déterminants pour la transition énergétique :

  • La production d’énergies propres : mise en œuvre de solutions pour la diversification du mix énergétique, projets de production d’énergie à partir de ressources non carbonées.
  • La mobilité bas-carbone : développement d’infrastructures visant à accueillir les véhicules électriques, essor d’équipements et de services liés à la mobilité bas carbone et évolutions liées à l’utilisation du gaz naturel dans les transports en remplacement du diesel et du fuel marine.
  • L’amélioration de l’efficacité énergétique, du stockage et de la digitalisation : recherche et mise en œuvre de solutions pour le déploiement et l’optimisation du stockage d’énergie, optimisation de la consommation énergétique des bâtiments et des entreprises.

Un modèle opérationnel différenciant 

Née de la coopération entre Tikehau Investment Management et Total, le fonds T2 Energy Transition Fund a un modèle opérationnel différenciant qui s’appuie sur l’expertise de l’équipe d’investissement de Tikehau Investment Management tout en bénéficiant de l’expertise sectorielle et du réseau international de Total.

Le fonds dispose ainsi de 350M€ à l’issue de ce premier closing. Convaincus par le positionnement du fonds, Bpifrance et Groupama, investisseurs de références, ont souhaité rejoindre dès le premier closing les sponsors : Tikehau Capital et Total.

Lire (2 min.)

Euskal Herria, le premier FCPR de Newfund dédié aux start-up de la région Aquitaine

Newfund NAEH investira entre 150.000 euros et 500.000 euros dans des entreprises en phase de lancement qui réalisent un début de chiffre d’affaires, avec l’objectif d’en faire de futurs champions. Les start-up bénéficieront d’un accompagnement local grâce au soutien du réseau de souscripteurs bien implantés dans le tissu économique de la région. Agathe Descamps, docteur en droit des sociétés, sera la correspondante de Newfund en région.

Ces entreprises seront soutenues par l’équipe Newfund qui, depuis 10 ans, a investi dans plus de 80 start-up. Newfund connaît bien la région pour y avoir investi à plusieurs reprises et pour compter le Conseil Régional parmi ses souscripteurs depuis 2008.

Newfund est également présent aux Etats-Unis dans la Silicon Valley. Il mettra à disposition son savoir-faire en matière de déploiement aux Etats-Unis lorsque c’est pertinent pour les sociétés les plus ambitieuses du portefeuille Newfund NAEH.

De l’investissement subi à l’investissement choisi

Pour les investisseurs, Newfund NAEH est un produit d’un genre nouveau. En effet, la fin de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), et de la niche fiscale qui lui était liée, a libéré un espace d’investissement. Au lieu d’investir dans les anciens « fonds ISF » pour bénéficier de l’avantage fiscal, le souscripteur investit dans Newfund NAEH pour la performance d’un fonds géré de façon professionnelle sans « carotte fiscale » à l’investissement.

Lire (1 min.)

« Buy in May and sail away »

Igor de Maack
La Fed n'a pas modifié pour l'instant sa vision sur la poursuite des hausses de taux pour l'année 2018 malgré un objectif d'inflation atteint (2%). Elle laisse aussi entendre qu'elle pourrait laisser filer l'inflation sans changer son action.
Lire (1 min.)

Aviva Investors revoit à la hausse ses anticipations de croissance et d’inflation

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Les prévisions d’Aviva Investors pour le deuxième trimestre laissent entrevoir une forte croissance et une hausse soutenue de l’inflation en 2018.
Lire (2 min.)