ETF thématiques : BNP Paribas Asset Management adopte des indices responsables

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) annonce ce lundi 20 avril l'adoption d’indices prenant en compte des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur l’infrastructure et les petites capitalisations boursières. Cette transition vers l'investissement responsable concerne deux ETF cotés en continu sur Euronext Paris :

  • L’ETF « BNP Paribas Easy ECPI Global ESG Infrastructure Equity UCITS ETF » : il permet de s’exposer à la performance de sociétés internationales du secteur des infrastructures ;
  • L’ETF « BNP Paribas Easy MSCI Europe Small Caps SRI S-Series 5 % Capped UCITS ETF » : il offre une exposition à la performance d‘entreprises européennes de petites capitalisations boursières.

Intégrer les critères ESG

Premier ETF sur le thème des infrastructures à intégrer des critères ESG, « BNP Paribas Easy ECPI Global ESG Infrastructure Equity UCITS ETF » reflète à la hausse comme à la baisse la performance d’un panier international de 100 sociétés cotées, qui bénéficient des meilleures notations ESG dans le secteur des infrastructures.

Ces sociétés, d’une capitalisation boursière supérieure à 500 millions d’euros, sont sélectionnées selon des critères financiers et extra-financiers et classées en six thèmes : communication, énergie, transport, gestion des déchets, eau et infrastructures sociales.

Premier ETF Small Cap à adopter une approche ESG, « BNP Paribas Easy MSCI Europe Small Caps SRI S-Series 5 % Capped UCITS ETF » reflète à la hausse comme à la baisse la performance d’environ 200 sociétés de petite capitalisation boursière sélectionnées selon la méthodologie ISR de MSCI. Cet ETF reste éligible au PEA.

Stratégie global sustainability

« Nous avons été pionniers sur le lancement d’ETF responsables, notamment avec les lancements des premiers ETFs sur le bas carbone dès 2008, sur l’économie circulaire en 2019 ou encore sur l’immobilier coté responsable en 2019 », explique Isabelle Bourcier, responsable des gestions quantitatives et indicielles de BNPP AM.

« Nos clients souhaitent de plus en plus intégrer une approche responsable dans leur épargne, c’est ainsi que nous adaptons notre gamme, une ambition qui s’inscrit pleinement dans notre stratégie global sustainability », ajoute-elle. BNP Paribas Easy est la première gamme d’ETF à avoir obtenu le label d’état français ISR pour plusieurs ETF.

Lire (3 min.)

Immobilier coté : BNP Paribas Asset Management lance le premier ETF responsable

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) a annoncé le 14 novembre dernier le lancement du premier ETF sur l'immobilier coté, qui tient compte de la problématique du changement climatique. Le support « BNP Paribas Easy FTSE EPRA/NAREIT Developed Europe ex UK Green UCITS ETF » permet aux investisseurs de s’exposer aux sociétés immobilières cotées les plus respectueuses de l’environnement dans les pays développés d’Europe, à l'exception du Royaume-Uni.

Renforcer l'offre ESG de BNPP AM

Le nouveau fonds cote depuis le jeudi 14 novembre 2019 sur les bourses de Paris et de Francfort. Il vient renforcer l’offre ESG de BNPP AM, qui élargit ainsi sa gamme vers l’immobilier coté responsable en répliquant les indices FTSE EPRA Nareit Green. Les pondérations des titres s’appuient notamment sur des données en matière d’investissement durable propres aux parcs des foncières, à savoir la consommation d’énergie et l’obtention de la certification environnementale (« green certification »).

« La thématique de l’immobilier coté est présente au sein de notre gamme depuis plus de dix ans, avec plus d’1 Md€ d’actifs sous gestion. Très appréciée des investisseurs en format ETF, elle offre de solides atouts en termes de diversification de portefeuille, de rendement, de protection contre le risque d’inflation et de liquidité », indique Isabelle Bourcier, Responsable des gestions quantitatives et indicielles de BNPP AM.

Pionnier de l'investissement responsable

BNPP AM se positionne depuis 10 ans sur l’investissement responsable, avec notamment le premier ETF sur le bas carbone dès 2008, les premiers fonds indiciels excluant les armes controversées en 2014 et le premier ETF sur l’économie circulaire en mai dernier. BNPP AM se présente comme l'un des trois plus importants fournisseurs d’ETF ESG en Europe. La gamme d’ETF BNP Paribas Easy est notamment la première à avoir obtenu le label d’état français ISR sur trois de ses ETF.

L’équipe indicielle de BNPP AM gère actuellement près d’un tiers de ses encours sur des indices responsables. D'après les chiffres publiés en octobre 2019 par la société de gestion, cela représente 5 Mds€ sur l’ISR et les thématiques ESG. Les indices FTSE EPRA Nareit Green sont gérés par FTSE International en partenariat avec l’European Public Real Estate Association (EPRA), organisation à but non lucratif chargée de promouvoir et de développer le secteur immobilier européen, et l’Association nationale des fonds de placement immobilier (NAREIT), basée aux États-Unis.

Lire (3 min.)

BNP Paribas AM lance son fonds multi-facteurs Actions BNP Paribas Euro Multi-Factor Equity

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) annonce ce vendredi 11 octobre le lancement du fonds « BNP Paribas Euro Multi-Factor Equity ». Ce fonds applique une stratégie quantitative de sélection de titres sur l’univers des actions de la zone Euro. Lancé en septembre, il vient enrichir la gamme de fonds « multi-facteurs », gérés par les équipes de gestion action quantitative du pôle Multi-Actifs, Quantitatif & Solutions (MAQS) de BNPP AM.

Suite aux succès des stratégies « multi factorielles » sur les actions globales, américaines et Européennes, BNPP AM étoffe son approche « multi-facteurs » destinée aux investisseurs, en se positionnant sur les actions de la zone Euro. Il vient renforcer une des gammes de fonds multi-factoriels labellisée ISR pour six de ses fonds en avril 2019. Le nouveau fonds vise la même certification ISR, grâce à l’intégration de critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans la sélection des actions.

Stratégie de sélection des valeurs

La sélection des titres de ce nouveau fonds BNP Paribas Euro Multi-Factor Equity repose sur une approche qui combine plusieurs facteurs : momentum, qualité, valorisation et faible volatilité. Elle s’appuie sur une analyse quantitative d’indicateurs fondamentaux et de données de marché. Objectif, identifier les titres qui présentent les meilleures perspectives de rendement tout en contrôlant un ensemble de critères de risques.

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses. Il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Le fonds présente un risque de perte en capital.

Lire (2 min.)

BNP Paribas Asset Management lance un fonds obligataire multi-facteurs

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) présente ce mardi 23 juillet le fonds Parvest US Multi-Factor Corporate Bond. Ce véhicule d'investissement applique une stratégie quantitative de sélection de titres sur l’univers des obligations d’entreprises de qualité notées « Investment Grade » émises en dollars. Lancé le 27 juin, ce fonds vient enrichir la gamme de fonds « multi-facteurs » gérés par les équipes de gestion quantitative du pôle Multi-Actifs, Quantitatif & Solutions (MAQS) de BNPP AM.

Les investissements réalisés dans les fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses. Le fonds décrit présente un risque de perte en capital — pour plus de précision, se reporter au prospectus et DICI du fonds.

Une stratégie ISR multi-facteurs

Un an après le lancement du fonds crédit euro Parvest QIS Multi-factor Credit Euro IG, ce nouveau fonds crédit US permet aux investisseurs de bénéficier de la même approche « multi-facteurs », appliquée au marché des obligations d’entreprises américaines.

Ce véhicule vient renforcer une gamme qui a déjà obtenu six labels investissement socialement responsable (ISR) en avril dernier. Le nouveau fonds vise lui aussi à obtenir la certification ISR, grâce à l’intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans la sélection des obligations.

Demande croissante des investisseurs

La sélection des titres du nouveau fonds Parvest US Multi-Factor Corporate Bond repose sur une approche combinant plusieurs facteurs : momentum, qualité, valorisation et risque. Elle s’appuie sur une analyse quantitative d’indicateurs fondamentaux et de données de marché, dans l’objectif d’identifier les titres qui présentent les meilleures perspectives de rendement avec un objectif de risque équivalent à son indice de référence.

« Grâce à nos deux fonds multi-facteurs  sur les obligations d’entreprises émises en euro et en dollar, l’ensemble de notre gamme couvre désormais les principales régions, aussi bien sur les marchés actions que sur le crédit. En prime, grâce à leur approche qui intègre les critères ESG, ces fonds répondent à la demande croissante des investisseurs pour des solutions d’investissements durables », précise Charles Cresteil, Spécialiste des Investissements Quantitatifs de BNPP AM.

Lire (3 min.)

FCPI : le 25e Fonds de la gamme Alto sera totalement remboursé à fin mai 2020

Eiffel Investment Group — gérant d’actifs spécialisé dans le financement des entreprises — annonce ce jeudi 4 juin avoir remboursé à 100 % aux investisseurs privés un nouvel FCPI de sa gamme Alto. Il s'agit du FCPI Alto Innovation 10, qui affiche une performance finale depuis l’origine de + 43,17 % hors réduction fiscale. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps.

Après cette liquidation, un total de 25 fonds aura été intégralement remboursé dans une gamme qui compte 44 fonds (FCPI-FIP-FCPR). « Notre équipe démontre la pertinence de sa stratégie d’investissement portée vers le financement à long terme des PME-ETI européennes et innovantes. Dans les prochains mois, nous enrichirons notre gamme accessible à nos partenaires et à nos investisseurs que nous remercions pour leur confiance. », précise Huseyin Seving, Directeur de la Distribution d’Eiffel Investment Group.

Tissu économique européen

Parmi les premiers acteurs du secteur à avoir remboursé des FCPI avec plus-value, les fonds de la gamme Alto effectuent chaque année des distributions aux investisseurs privés. Au total, ce sont près de 446 millions d’euros remboursés aux investisseurs depuis l’origine. L’équipe d’investissement démontre ainsi sa capacité et sa régularité à investir puis céder les participations de ses fonds, et rendre le capital aux souscripteurs.

La régularité des performances de la gamme Alto illustre la pertinence de la gestion pragmatique et innovante d'Eiffel Investment Group. L’équipe d’investissement de cette gamme travaille ensemble depuis plus de 10 ans. Elle déploie une approche de terrain afin de rencontrer des centaines de PME-ETI chaque année en France, en Allemagne, au Royaume Uni, en Scandinavie, et partout en Europe. Sa connaissance du tissu économique européen lui permet d’identifier et de sélectionner les leaders de demain.

Lire (2 min.)

AG2R La Mondiale accueille une nouvelle membre dans son Comité de direction

AG2R La Mondiale — spécialiste de la protection sociale et patrimoniale en France — annonce ce jeudi 4 juin l'arrivée d'une nouvelle membre de son Comité de direction. Isabelle Hébert (47 ans) rejoindra AG2R La Mondiale à compter du 29 juin 2020. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, elle sera en charge de la stratégie, du digital, du marketing et de la relation client.

Focus sur le parcours d'Isabelle Hébert

AG2R La Mondiale accueille une nouvelle membre dans son Comité de direction
Isabelle Hébert

Franco-suisse, Isabelle Hébert est Normalienne (École Normale Supérieure Paris-Saclay), diplômée de l’École Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique (Ensaé) et titulaire d’un Diplôme d’Études Approfondies (DEA) d’économie. En 1999, elle débute sa carrière aux États-Unis. En 2005, elle poursuit son parcours au Moyen-Orient au sein des groupes d’assurance santé CIGNA Corporation et Aetna Inc.

Elle y occupe les postes de Directrice développement produits et innovation US, puis de Directrice stratégie et marketing international. En 2010, Isabelle Hébert est Directrice stratégie, innovation et marketing du Groupe Malakoff-Médéric. En 2013, elle devient Directrice générale adjointe assurance et membre du Comité exécutif du Groupe MGEN.

En 2017, elle est nommée Directrice générale du Groupe MGEN et Directrice des services innovants du Groupe Vyv dont elle est membre du Comité de Direction Générale Groupe. Isabelle Hébert est par ailleurs membre de l’association Parité Assurance.

Lire (2 min.)

ISR : BNP Paribas Asset Management obtient le label pour 3 de ses ETFs

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) annonce ce jeudi 12 juin avoir obtenu le label Investissement Socialement Responsable (ISR) pour trois ETFs — en anglais Exchange Traded Fundsde sa gamme BNP Paribas Easy. Pour rappel, un ETF est un OPCVM indiciel coté sur les marchés réglementés d'Euronext.

Ces 3 fonds sont les premiers ETFs en France à être labellisés. Ces labels ont été délivrés pour une durée de 3 ans, à la suite de l’audit réalisé par Ernst & Young France. Les ETFs concernés couvrent les principaux marchés actions mondiaux. Ils suivent une approche ISR, qui vise à privilégier les meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG). Il s'agit de :

  • BNP Paribas Easy MSCI Europe SRI UCITS ETF ;
  • BNP Paribas Easy MSCI Japan SRI UCITS ETF ;
  • BNP Paribas Easy MSCI KLD 400 US SRI UCITS ETF ;

3e fournisseur d'ETFs ISR en Europe

Les parts indicielles non cotées (non ETF) de ces 3 fonds ont également obtenu le label ISR. En France, le label ISR a été créé par le ministère des Finances. Il permet d'offrir une meilleure visibilité aux épargnants sur les produits socialement responsables. Le label garantit que la gestion s’appuie sur des méthodologies solides, avec une exigence de transparence forte et une information de qualité. Ces critères visent à intégrer les critères ESG dans ses processus d’investissement.

« Cela confirme notre position de force en matière d’investissement durable, alors que nous nous classons au 3e rang des fournisseurs d’ETFs ISR en Europe. Nous poursuivons dans ce sens nos développements, notamment sur notre gamme indicielle qui dépasse aujourd’hui les 23 milliards d’euros d’encours (à la date du 30 avril 2019, NDLR) », déclare Isabelle Bourcier, Responsable des Gestions quantitative & indicielle de BNPP AM. Pour rappel, les derniers

Lire (2 min.)

ISR : BNP Paribas lance un ETF pour passer d’une économie linéaire à une économie circulaire

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) lance cette semaine le premier ETF consacré à l'économie circulaire, où le déchet devient une ressource. Ce fonds permet de s'exposer à 50 actions internationales de grande capitalisation boursière, sélectionnées pour leur implication dans un modèle économique basé sur la circularité des biens, des matériaux et des matières premières.
Lire (3 min.)

BNPP AM recrute un nouveau Spécialiste de l’Investissement

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) annonce ce lundi 29 avril le recrutement d'un Investment Specialist au sein de son pôle Multi-asset, Quantitatif et Solution (MAQS). Gregory Taïeb (39 ans) aura pour mission d’œuvrer à la promotion des produits quantitatifs de BNPP AM à l’échelle internationale, en étroite collaboration avec les équipes d’investissement et de vente.

Basé à Paris, il sera rattaché à Jean-Philippe Olivier, Responsable de l’équipe Investment Specialist. «  Avec l’intégration des critères ESG dans tous nos processus de gestion quantitative, Grégory Taïeb sera amené à jouer un rôle clé dans l’explication de cette transformation et de ses bénéfices à nos clients français et internationaux », déclare Jean-Philippe Olivier.

« Nos gestions quantitatives connaissent un fort intérêt des investisseurs depuis plusieurs années, qui se matérialise par une croissance dynamique de nos encours avec 12 milliards d’euros sous gestion. L’arrivée de Grégory Taïeb vise à répondre aux questions des clients sur l’intérêt d’intégrer nos stratégies quantitatives dans l’allocation de leur portefeuille », explique Etienne Vincent, Responsable des gestions Global Quant chez BNPP AM.

Focus sur le parcours professionnel de Grégory Taïeb

Grégory Taïeb est diplômé d’un Master en Finance de l’Institut Supérieur du Commerce de Paris et d’un MSc en Mathématiques appliquées aux Sciences Sociales. Il commence sa carrière en 2004 en tant que gérant de portefeuille multi-actifs chez State Street. D’abord affecté au bureau parisien, il rejoint ensuite le bureau de Montréal en 2007, puis celui de Londres en 2010.

En 2012, Gregory Taïeb revient à Paris en tant que Responsable des Solutions d’investissement. Il est ensuite recruté par Robeco France, où il travaille de 2017 à 2018 en tant qu’Investment Specialist spécialisé sur les gestions quantitatives. En 2019, il rejoint BNPP AM.

Lire (3 min.)

ISR : BNP Paribas AM obtient le label pour 6 de ses fonds multifactoriels

BNP Paribas Asset Management (« BNPP AM ») annonce ce mercredi 10 avril avoir obtenu le label Investissement Socialement Responsable (ISR) français pour six fonds de sa gamme multifactorielle, qui représentent 1,5 milliard d’euros sous gestion. Ces labels ont été délivrés pour une durée de 3 ans, à la suite de l’audit réalisé par Ernst & Young France. Au total, l’offre de fonds labellisés ISR de BNPP AM s’élève à 6 milliards d’euros.

Ces fonds couvrent les principaux marchés actions mondiaux, ainsi que les investissements obligataires « investment grade » émis en euros. Ils restent soumis aux fluctuations du marché, et présentent donc un risque de perte en capital. Pour les fonds actions de la gamme, l’objectif est de réduire d’au moins 50 % l’empreinte carbone du portefeuille par rapport à son indice de référence. Les nouveaux fonds labellisés ISR sont les suivants :

  • BNPP L1 USA
  • BNPP L1 Equity Europe DEFI
  • Parvest Equity USA Value DEFI
  • Parvest Equity World DEFI
  • BNPP L1 Japan
  • Parvest QIS Multi-Factor Credit Euro IG

Une approche de gestion « Intégration ESG+ »

Les 6 nouveaux fonds labellisés ISR appartiennent à la gamme multifactorielle dont la stratégie d’investissement repose sur l’identification de 4 facteurs de style (« value », « quality », « momentum » et « low volatility ») récurrents dans les marchés. BNPP AM a modifié son processus de gestion pour prendre en compte la notation ESG et la lutte contre le changement climatique. Les 6 fonds labellisés suivent désormais une approche « Intégration ESG+ », qui inclut plusieurs critères d’intégration et d’impact dans la construction du portefeuille, à savoir :

  • Une augmentation d’au moins 20% de la note ESG du portefeuille par rapport à son indice de référence ;
  • Une exclusion de 10% des titres dont la note ESG est la plus mauvaise ;
  • Un filtre visant à s’assurer du respect par les entreprises des 10 principes du Pacte mondial des Nations Unies et des politiques sectorielles définies par BNPP AM ;

Un axe stratégique de développement pour BNPP AM

Le label ISR vise à offrir une meilleure visibilité aux épargnants sur ces produits. Il garantit que leur gestion s’appuie sur des méthodologies solides, avec une exigence de transparence forte et une information de qualité. L’obtention de ces labels d’Etat s’inscrit dans la Stratégie « Sustainability » de BNPP AM. Dans une optique de transparence en ce qui concerne son offre de fonds, BNPP AM souhaite intégrer les critères Environnement, Social, Gouvernance (ESG) dans ses processus d’investissement.

« L’investissement durable est un axe stratégique de développement pour BNPP AM qui s’est engagé depuis de nombreuses années à intégrer les dimensions Environnementales, Sociales et de Gouvernance (ESG) dans ses stratégies. L’obtention de la labellisation ISR pour notre gamme de fonds multifactoriels devrait lui offrir une plus grande visibilité et nous permettre de porter les encours de BNPP L1 USA et BNPP L1 Equity Europe DEFI à 2 milliards d’euros d’ici la fin de l’année », explique Isabelle Bourcier, Responsable des Gestions quantitatives & indicielles de BNPP AM.

Lire (4 min.)

SCPI Vendôme Régions : Norma Capital réalise sa première acquisition en outre-mer (DROM)

Norma Capital — société de gestion de portefeuille — annonce ce vendredi 5 juin l’acquisition d’un actif immobilier de commerce pour le compte de la SCPI Vendôme Régions. Ce bien couvre une surface d’environ 1 000 m² louée par l’enseigne automobile Feu Vert. Situé à La Réunion, dans la ZAC du Portail à Saint-Leu, cet actif représente le premier investissement hors France métropolitaine de la SCPI.

« Clé de la maîtrise du risque, la grande diversité des secteurs d'activité et zone géographiques que couvre la SCPI Vendôme Régions, lui permet de disposer d’un portefeuille de locataires de grande qualité, assurant une stabilité et une régularité des résultats », indique Thibault Feuillet, Directeur commercial de Norma Capital.

Diversification sectorielle et géographique

Cet immeuble neuf a été livré en 2019. Il se situe dans la ZAC du Portail, une zone commerciale fortement prisée à La Réunion. Son locataire, Feu Vert, une entreprise spécialisée dans l’entretien et la vente d’accessoires automobiles. Il est lié par un bail de six ans fermes.

Proche du centre commercial qui accueille la locomotive E. Leclerc, ainsi qu’une trentaine d’enseignes — dont une jardinerie Gamm Vert, un centre de contrôle technique Autosur ou encore Naturalia —, l’actif immobilier bénéficie en outre d’une excellente visibilité depuis la route des Tamarins, axe très emprunté permettant de faire le tour de l’île.

Lire (2 min.)

Harmonie Mutuelle lance le fonds Harmonie Mutuelle Emplois France

Harmonie Mutuelle — spécialiste de la mutuelle santé — annonce ce vendredi 5 juin le lancement du fonds « Harmonie Mutuelle Emplois France » avec une enveloppe d’investissement de 200 millions d’euros. Objectif, accompagner les entreprises cotées et non cotées (TPE, PME et ETI) dans la création et la sauvegarde des emplois dans les régions. La société de gestion Eiffel Investment Group a été mandatée pour soutenir la démarche.

Entreprises et entrepreneurs

En 2019, Harmonie Mutuelle a validé sa stratégie d’impact territorial et a décidé d’y dédier 15 % de ses placements financiers — hors titres de participations et immobilier d’exploitation — soit 200 millions d’euros à travers deux poches :

  • une poche d’investissement dans les entreprises cotées, notamment les petites et moyennes capitalisations ;
  • une poche d’investissement dans les entreprises non cotées, notamment les ETI, PME et TPE.

Pour la poche cotée qui représente un investissement de 130 millions d’euros (obligations et actions), Harmonie Mutuelle a réalisé un appel d’offre afin d'en assurer la gestion. La mutuelle a sélectionné la société de gestion Eiffel Investment Group, spécialiste français de l'investissement dans les entreprises cotées et non cotées, et de l’impact investing.

La poche d’investissement non cotée représentera près de 70 M€, qui seront investis dans des fonds de dette privée et de capital investissement, ainsi que des plateformes de prêt, en ciblant notamment les TPE, PME et ETI françaises. Actuellement, 40 millions prévus sont déjà alloués, notamment dans des fonds d’investissement régionaux.

Emploi et impact positif

En tant qu’employeur de proximité — près de 7 000 salariés et représentants des adhérents, 230 agences et 70 sites administratifs — et partenaire privilégié de la protection sociale des entreprises (plus de 63 000 entreprises clientes sur l’ensemble du territoire), Harmonie Mutuelle revendique son ancrage local dans le tissu économique français.

Le fonds « Harmonie Mutuelle Emplois France » vise à participer à l’économie réelle en région et d’avoir un impact social positif sur la création et la sauvegarde d’emplois de qualité. Tout en appliquant sa politique ISR — exclusions tabac, armes charbon et controverses élevées, sélection des meilleures pratiques environnementales, sociales et de gouvernance — Harmonie Mutuelle finance les entreprises créatrices d’emplois.

Les entreprises françaises seront évaluées selon plusieurs critères : gouvernance, politique sociale, impact environnemental et relations avec les parties prenantes. Une mesure de l’impact potentiel sur l’emploi (création ou maintien sur les territoires) sera réalisée pour définir les choix d’investissements.

La mesure de l’efficacité de la stratégie de placement sera réalisée en termes d’information quantitative (en comparaison notamment de la croissance moyenne des emplois en France), mais également qualitative (notamment la proportion de CDI, mixité sociale, formation, absentéisme). Eiffel Investment Group s’appuiera à la fois sur ses analyses internes et sur les données produites par son partenaire Ethifinance.

Economie réelle et santé

La valeur comptable des actifs financiers d’Harmonie Mutuelle à fin 2019 s’élève à 2 026 M€. Une grande part des placements de la mutuelle sont investis au service de la santé de ses adhérents et de l’économie réelle :

  • l’investissement dans la santé, l’accompagnement et l’innovation pour 10,5 % avec par exemple VYV Invest (84 M€), les cliniques HGO et leurs murs (49,1 M€), Harmonie Services Mutualistes (35 M€), les murs des établissements de services de soins et d'accompagnement mutualistes(12 M€), Harmonie développement service (15 M€), HM VYV Innovation (4,6 M€) ;
  • l’investissement dans les territoires et le développement du tissu économique local pour 14,7 % — à travers son propre patrimoine immobilier dans les territoires et villes moyennes, ainsi que les investissements cotés ou non, en faveur de l’économie réelle. Par exemple, des investissements dans des banques régionales et de proximité (52 M€) et le fonds « Harmonie Mutuelle Emplois France ».

« La crise que nous vivons appelle à plus de solidarité et à une transformation de nos modes d’entreprendre, afin de concilier performance économique et impact social et environnemental. (...) La finance à impact renforce les moyens de l’économie contributive et y apporte des solutions efficaces pour lutter contre les fragilités sociales et territoriales », conclut Christophe Itier, Haut-Commissaire à l’Economie sociale et solidaire et à l’Innovation sociale.

Lire (4 min.)

ISR : BNP Paribas AM lance un ETF socialement responsable sur le crédit

BNP Paribas Asset Management (« BNP Paribas AM ») annonce ce mardi 19 février le lancement d’un fonds négocié en bourse (ETF) socialement responsable sur le crédit. Ce tracker réplique l’indice Bloomberg Barclays MSCI Euro Corporate SRI Sustainable Reduced Fossil Fuel Index.

Ce fonds porte le nom ETF BNP Paribas Easy € Corp Bond SRI Fossil Free UCITS ETF. Il permet aux investisseurs de s’exposer à environ 400 obligations d’entreprises de qualité « Investment Grade » avec un impact carbone réduit . Toutes sont libellées en euro et sélectionnées selon des critères ESG.

Renforcer la thématique ESG en gestion indicielle

Le lancement de ce nouvel ETF vient étoffer l’offre de la gamme BNP Paribas Easy. Il prend place dans une stratégie de développement destinée à renforcer les solutions indicielles, sur les indices ISR et sur les indices obligataires en 2019.

« Ce lancement s’inscrit dans une double démarche de développement (...) En gestion indicielle, nous gérions 1,9 milliard d’euros sur la thématique ESG à fin décembre 2018 », explique Isabelle Bourcier, Responsable des gestions Quantitative & Indicielle de BNP Paribas AM.

Une exposition réduite aux secteurs les plus carbonifères

L’indice Bloomberg Barclays MSCI Euro Corporate SRI Sustainable Reduced Fossil Fuel Index intègre les titres de créances des émetteurs les mieux notés (« Investment Grade ») présentant une notation MSCI ESG supérieure à BBB, selon le principe de sélection « best in class».

Il exclut les sociétés qui ne respectent pas les principes du UN Global Compact. Ces entreprises sont impliquées dans les secteurs tels que l’alcool, le jeu, la pornographie, le tabac, le nucléaire, les OGM, les armes. Cet indice offre en outre une exposition réduite aux sociétés des secteurs les plus carbonifères, à savoir les énergies fossiles.

Lire (2 min.)

Immobilier d’entreprise : BNP Paribas analyse le marché de l’investissement en France

Après une année 2017 record, 2018 reste très dynamique pour le marché de l’investissement en immobilier d’entreprise en Europe, avec un volume total de 264 Md € engagés. Au Royaume-Uni, le marché s’inscrit à la baisse depuis le pic de 2015, avec un peu plus de 66 Md € investis, en retrait de 10 % par rapport à l’année dernière. Avec 61,5 Md €, l’Allemagne conserve sa deuxième place et enregistre son meilleur résultat de tous les temps. En dépit de prévisions de croissance plus faibles que prévu, le pays ne montre aucun signe d’essoufflement. Malgré un certain ralentissement de son économie, le marché français de l’investissement affiche un niveau historique avec près de 33 Md € sur l’ensemble de l’année 2018.

Source : BNP Paribas Real Estate - Février 2019

Le bureau reste l’actif privilégié en France

En France, le bureau reste toujours très largement majoritaire et atteint cette année un niveau record avec 23 Md € engagés sur l’ensemble de l’année 2018. Avec un volume global en hausse de 15 % sur un an, les montants engagés sur le marché des bureaux franciliens représentent quasiment 20 Md € dépassant de près de 2 Md € le précédent record de 2007. Alors que les opérations de moins de 100 M € sont relativement stables depuis 2011, les très grosses opérations unitaires (plus de 400 millions d’euros) ont été très importantes en 2018 (11 cette année contre 4 en moyenne long terme).

« Concernant les stratégies d’investissement, l’appétit pour les actifs non-core prend de plus en plus d’importance, représentant plus de 40 % des volumes investis cette année. Si les investisseurs français dominent encore le marché en 2018 avec 63 % des volumes investis, il existe une accélération des investissements étrangers et une diversification de sources de capitaux » explique Olivier Ambrosiali, Directeur Général Adjoint, en charge du pôle Vente de BNP Paribas Real Estate Transaction France. Concernant la localisation géographique, Paris intra muros reste la destination privilégiée des investisseurs avec 9,5 Md € engagés. De son côté, si les taux « Prime » dans Paris hors QCA et en 1ère Couronne ont respectivement atteint 3,25 % et 3,80 %, la tendance générale en 2018 est à la confirmation de la stabilisation des taux à des niveaux bas.

Source : BNP Paribas Real Estate - Février 2019

Du côté des régions, l’année 2018 a été exceptionnelle pour les bureaux avec plus de 3 milliards d’euros engagés (+33 % par rapport à 2017). Avec plus d’un milliard d’euros engagé, Lyon reste le premier marché régional. Lille conforte sa seconde place avec plus de 500 millions d’euros investis et confirme sa forte croissance grâce au développement de nouveaux projets. Ces progressions s’expliquent notamment par la belle dynamique sur le marché des VEFA avec près d’un milliard d’euros en 2018. Cette augmentation trouve son engouement dans le fait que les investisseurs souhaitent se positionner sur des immeubles labellisés répondant aux nouvelles normes.

Le développement du coworking n’est pas nouveau mais se confirme. Coté utilisateurs, le marché a vécu une évolution extrêmement importante en 2018, en progression de 27 % par rapport à l’année dernière. Côté investisseurs, seulement deux transactions sont à signaler en 2018. Néanmoins, au regard des nombreuses prises à bail recensées, l’année 2019 sera sans aucun doute beaucoup plus dynamique en termes de volumes investis avec la finalisation de nombreuses opérations.

Dynamisme des investissements en commerce et logistique

Il s’agit d’une progression de 10 % par rapport à 2017. Le centre-ville parisien représente à lui seul un quart des volumes investis. En région, on note le grand retour des portefeuilles de Sale and Leaseback. Du côté des taux de rendement « prime », ils se sont une nouvelle fois contractés en 2018 sur le segment « high street » avec quelques références à 2,50 %, voire inférieures si les transactions permettent une création de valeur à moyen terme. En centre commercial, compte tenu du peu de références, la stabilité des taux « prime » est donc assez relative. Les Retails Parks de dernière génération restent stables, autour des 4,5 %.

Avec près de 2,5 milliards d’euros investis, le marché de l’investissement logistique en France a connu une année 2018 très dynamique. Huit opérations de plus de 100 millions d’euros sont à recenser. Depuis plusieurs années, on assiste à une prédominance des fonds nord-américains à des profils Core + /Value Added. Néanmoins, avec près d’un quart des volumes investis, les fonds allemands, à la recherche d’actifs « Core », ont été bien présents en 2018. Enfin, les « Pure Players » français, se sont davantage concentrés sur les actifs unitaires très bien placés autour des deux grandes métropoles françaises, à savoir Paris et Lyon. Avec près de 15 % de croissance des ventes en ligne en Europe, le e-commerce est également l’un des principaux facteurs de croissance de l’immobilier logistique. Dans ces conditions, le taux « prime » en logistique, continue de se compresser et s’établit désormais à 4,75 % fin 2018.

Intérêt marqué pour l'investissement résidentiel et hôtelier

Le marché résidentiel confirme sa bonne dynamique dans l’ancien avec 956 000 transactions réalisées sur l’ensemble de l’année 2018, soit un niveau très largement au-dessus de la moyenne des 20 dernières années (773 000 transactions). Côté prix, ils continuent de progresser, en atteste la hausse de 3 % sur l’ensemble de la France. Par secteurs géographiques, Paris arrive en tête avec une progression de 6,2 %. En régions, la progression est plus modérée avec une hausse moyenne de 2,7 % sur un an. Cette dynamique positive participe au retour des investisseurs institutionnels sur le marché.

De son côté, le marché de l’investissement hôtelier affiche une forte reprise avec un volume d’investissement qui a presque doublé pour atteindre 1,6 Md € en 2018 contre seulement 800 millions d’euros en 2017. Les derniers évènements ne sont pas venus perturber la bonne dynamique… Les hôtels du territoire national affichaient fin novembre un revenu par chambre disponible en nette augmentation (+7,7 % par rapport à 2017). Malgré une relative disparité selon les catégories d’hôtels, le luxe surperforme avec une hausse de près de 10 % sur un an.

Perspectives

Pour 2019, la contrainte d’offre d’actifs à arbitrer persistera avec en particulier une difficulté de réemploi du capital et les problématiques de durée de détention suite à d’importantes acquisitions réalisées depuis 5 ans. « Au total, nous tablons cette année sur des volumes investis en immobilier d’entreprise de l’ordre de 30 milliards d’euros, en consolidation par rapport au pic historique de l’an passé. Cette tendance pourrait être commune aux marchés britanniques et allemands. Dans l’environnement international actuel, l’immobilier français conservera toute son attractivité, avec de nouvelles opportunités de gains en capital à aller chercher » conclut Laurent Boucher, Président de BNP Paribas Real Estate Advisory France.

Lire (8 min.)