Protectionnisme : Aviva Investors ajuste son allocation d’actifs

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Aviva Investors, la branche internationale de gestion d’actifs d’Aviva PLC, a réduit son exposition aux actions émergentes de surpondérée à neutre.
Lire (2 min.)

Les particuliers sous-estiment le coût de la retraite

Les particuliers s'attendent à consacrer en moyenne 34 % de leur revenu de retraite aux dépenses de subsistance de base, mais la réalité pour les retraités est qu'ils ont besoin de près de 50 % de leur revenu pour assumer ces dépenses.
Lire (3 min.)

De nouvelles opportunités sur le marché actions chinois

Isabelle Mateos y Lago
Le marché actions chinois, le deuxième plus important au monde en termes de capitalisation boursière, s’ouvre aux investisseurs internationaux.
Lire (4 min.)

Croissance : perspectives positives pour l’Asie

Mike Shiao
Malgré la volatilité de ce début d’année, les marchés d’Asie hors Japon devraient continuer de s’apprécier en 2018.
Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : AGEAS PATRIMOINE

Ageas patrimoine

AGEAS France est enregistrée auprès de l’ACPR et bénéficie de la notation de sa maison mère (A, selon Fitch) ; la collecte brute en 2017 s’est établie à 410 M€. Basée à Paris-La Défense, la société s’articule autour du Conseil d’Administration, de comités et des fonctions clés, conformément au dispositif Solvabilité 2.

AGEAS PATRIMOINE mobilise une équipe de quelques 15 personnes. Une équipe commerciale organisée autour de 9 commerciaux en régions est en charge du développement.

AGEAS France s’appuie également sur sa structure filiale : Sicavonline et des partenariats.

    Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/immobilier/breve/a-notations-anacofi-services-cerenicimo-5364
Lire (1 min.)

5 nouveaux labels ISR pour Aviva Investors

Cette démarche reflète la volonté affichée d’Aviva Investors France de poursuivre ses efforts pour développer une large gamme de fonds et mandats à dominante ESG. AIF souhaite ainsi accompagner sur le long terme les épargnants, qui sont de plus en plus demandeurs de placements qui ont du sens pour leur avenir ainsi que les Investisseurs Institutionnels dans le respect des dispositions de l’article 173 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV).

A l’échelle mondiale, Aviva Investors est précurseur dans l’intégration des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans son processus d’investissement. Parmi l’un des premiers signataires des Principes pour l’Investissement Responsable (PRI) des Nations Unies le groupe, qui possède une équipe de 16 spécialistes de l’investissement responsable soutenue par une quarantaine d’Ambassadeurs Responsables, souhaite franchir une nouvelle étape en proposant une large gamme de fonds ISR dans ses produits d’épargne et de retraite.

Les fonds labellisés

Aviva Actions Euro ISR - FR0007022108 ; Aviva Investors Actions Euro - FR0007045604 ; Aviva Small et Mid Caps Euro ISR - Part A - FR0010821462 / Part I - FR0010838607 ; Aviva Investors Valeurs Europe - FR0007082920 & Aviva Actions Europe ISR - FR0007473798.

Lire (1 min.)

Une croissance mondiale forte mais fragile

Philippe Crevel
En atteignant 3,8 %, la croissance mondiale en 2017 a été la plus rapide depuis 2011.
Lire (5 min.)

Guerre commerciale : pas de remise en cause des marchés émergents pour les investisseurs

Kim Catéchis
Les tensions économiques entre les États-Unis et la Chine devraient s’intensifier cette année. En revanche, une guerre commerciale totale sera sans doute évitée et, à long terme, les investisseurs avertis pourront potentiellement tirer parti de la situation.
Lire (2 min.)

Intérêt croissant pour les fonds de Private Equity et d’immobilier non côté

Ce rapport, basé sur l’opinion de 337 investisseurs fortunés (High Net Worth Individuals) provenant de 9 pays d’Europe, d’Asie et du Golfe et détenant un minimum de 5 millions de dollars d’actifs investissables, met en évidence que : En moyenne, les fonds de Private Equity et d’immobilier non côté représentent la première classe d’actifs des investisseurs privés, soit 16,3 % de leur portefeuille, constitué ensuite de 15,8% en « Liquidités » et 15,3% en « Actions » ; 50 % des investisseurs fortunés indiquent qu’ils sont prêts à investir un minimum de 500 000 dollars en 2018 en fonds de Private Equity et/ou d‘immobilier non côté et 40 % des investisseurs potentiels sont susceptibles d’investir dans ces classes d’actifs dans un avenir proche ; Plus d’un tiers d’entre eux utilisent ces placements pour équilibrer leur portefeuille global ; une proportion similaire est orientée sur cette classe d’actifs par leur banquier privé. Les investisseurs privés sondés, qui sont à la fois des Millennials de moins de 35 ans, des membres de la génération X et Y et des baby-boomers expriment une confiance croissante dans les solutions de Private Equity et d’immobilier non côté et soulignent leur besoin d’être informés et conseillés : Plus de 60 % de ces particuliers fortunés indiquent qu’ils sont familiers ou extrêmement familiers avec les solutions de Private Equity et/ou d’immobilier non côté. Un investisseur potentiel fortuné sur trois n’a pas encore été sensibilisé à ces opportunités d’investissement et compte principalement sur son banquier privé ou son conseiller financier pour ce type de placement.
 
Lire (1 min.)

Dette d’infrastructure : des perspectives mondiales

Darryl Murphy
La dette d’infrastructure, comme de nombreuses autres classes d’actifs ces dernières années, n’a pas échappé à la quête incessante de rendement des investisseurs. De fait, lorsqu’il s’agit de rechercher de la valeur sur le marché, il est préférable d’avoir accès à des opportunités aux niveaux national et international.
Lire (8 min.)

LFDE se renforce au Benelux

Présente en Belgique et au Luxembourg depuis 2004, en Suisse depuis plus de 12 ans, LFDE entend défendre ses ambitions européennes en renforçant sa présence auprès des clientèles de banques, tiers gérants, assureurs et investisseurs institutionnels sur deux marchés particulièrement stratégiques pour la société.

Christèle de Waresquiel

Christèle de Waresquiel a commencé sa carrière chez Morgan Stanley à Londres, avant de rejoindre Calyon et JP Morgan. Elle devient manager de projet pour GE Capital à Paris en 2011, puis intègre les équipes de Rivoli Fund Management. Diplômée de Centrale Supélec et du Royal Institute of Technology de Stockholm, Christèle est également titulaire d’un MBA de l’Institut d’études supérieures de commerce (IESE) de Barcelone.

Frédéric Jacob

Frédéric Jacob dispose d’une expérience étoffée de l’asset management. Après avoir été consultant pour Odyssey Financial Technologies, il devient responsable du développement commercial de Derivative, puis de Dexia Asset Management. Il rejoint Carmignac en 2010 en qualité de responsable commercial pour la Belgique avant d’être nommé responsable de la clientèle Institutionnelle en 2015. Frédéric est diplômé en Economie et Finance de l’ICHEC Brussels Management School.

Lire (1 min.)

Swiss Life REIM nomme un Senior Advisor

Swiss Life REIM Senior Advisor

Rattaché à Fabrice Lombardo, Directeur de la Structuration et de la Gestion de Portefeuille, il apportera son soutien et sa grande expérience dans de nombreux domaines et notamment les sujets liés à la valorisation des actifs immobiliers.

Diplômé des Etudes Supérieures de Droit Privé, de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix et de l’Institut du Droit des Affaires, Denis François a 35 ans d’expérience dans l’évaluation d’immobilier d’entreprise et résidentiel. Président de Bourdais Expertises puis de CBRE Valuation Advisory France, il était dernièrement Senior Advisor de CBRE.

Tout au long de sa carrière il a apporté sa contribution, en liaison avec les autorités de contrôle et les organisations professionnelles, dans les évolutions législatives et professionnelles concernant l’immobilier (SCI, OPCI, SIIC, Charte de l’Expertise).

Lire (1 min.)

2018 : Quelles perspectives pour le marché asiatique ?

Dhiraj Bajaj
Alors que débute 2018, les marchés du crédit asiatique et émergent présentent un visage bien différent de celui qu’ils ont pu avoir ces deux dernières années. Nous avons évolué d’un environnement où les spreads de crédit étaient vraiment attrayants, au regard de la probabilité de défaut, à une situation caractérisée par une compression considérable des spreads de crédit.
Lire (15 min.)

2018 : La vigueur de l’économie mondiale soutient les actifs risqués

L'équipe de gestion d'Aviva Investors
Les actifs risqués ont vécu un mois de janvier particulièrement dynamique, soutenus par la confirmation de la vigueur de l’économie mondiale. Les actions émergentes se sont une nouvelle fois distinguées et les marchés actions américains ont continué de bénéficier de l’effet « réforme fiscale » et des bons résultats des entreprises. Les actions européennes sont reparties à la hausse, freinées toutefois par la progression de l’euro. Les taux souverains se sont nettement redressés tant aux Etats-Unis qu’en Europe, le retour de l’inflation à l’échelle mondiale confortant le scénario d’une accélération de la normalisation des politiques monétaires. Sur le marché du crédit, les « spreads » ont poursuivi leur contraction.
Lire (5 min.)