Allemagne : Swiss Life Asset Managers vend un immeuble de bureaux à Hambourg

Swiss Life Asset Managers — société de gestion des actifs, filiale du groupe Swiss Life — annonce ce mardi 22 septembre la cession du Neuer Dovenhof, un immeuble de bureaux multi locataires et de commerces situé au coeur du quartier d'affaires de Hambourg (Allemagne). Cette cession a été réalisée pour le compte du Groupe MAIF, au profit de Zurich Insurance Group.

L’ensemble immobilier a été construit entre 1991 et 1994 par trois architectes Konstantin Kleffel, Uwe Köhnholdt et Bernd Gundersmann. D’une surface globale de 22 165 m², cet ensemble se compose de trois corps de bâtiments organisés autour d’un grand atrium central, et s’élève sur 12 niveaux en superstructure, et 2 niveaux de sous-sol.

Stratégie de gestion de l'actif

Les équipes de Swiss Life Asset Managers — française et allemande — ont d'abord mis en place une stratégie de commercialisation à la division, afin d'offrir des espaces de bureaux modulables et flexibles. Elles ont ensuite optimisé des performances énergétiques du bâtiment, et amélioré le confort des utilisateurs grâce à l’évolution de ses prestations de services.

Leur travail d'asset management a permis de céder l’immeuble occupé à 100 %. Le Neuer Dovenhof accueille actuellement 37 locataires, et dont principalement à 4 sociétés internationales de renom. Cette session a été intitiée avant le début de l’épidémie de Covid-19 en Europe.

Lire (1 min.)

SCPI : Perial AM lance PF Hospitalité Europe

Perial Asset Management (Perial AM) — spécialiste de l'investissement immobilier — annonce ce mardi 15 septembre diversifier sa gamme, 10 ans après avoir créé la première SCPI de bureaux intégrant une démarche environnementale (PFO2). Perial AM lancera le 1er novembre prochain la SCPI PF Hospitalité Europe, qui sera orientée vers l’immobilier d’hospitalité, avec un objectif de rendement potentiel de 5 % la première année.

« Perial AM est pleinement impliquée dans des enjeux sociaux et sociétaux comme la mise en œuvre de solutions d’hébergements accessibles ou encore le soutien dans des secteurs à fort impact social que représentent la santé ou l’éducation. Comme pour l’ensemble de nos SCPI, nous apporterons une grande importance aux critères ESG (Environnement, Social et Gouvernance) depuis la sélection des immeubles jusqu’à leur gestion locative  », explique Eric Cosserat, Président directeur général de Perial AM.

Evolution démographique

La SCPI répond à l’attente des épargnants de donner du sens à leur épargne et s’inscrit dans la continuité de son aînée PFO2, première SCPI à orientation environnementale, créée en 2009 par Perial AM. PF Hospitalité Europe s’appuie sur l’expertise environnementale de Perial AM, et y ajoute une dimension sociétale avec le secteur de l’hospitalité. L’enjeu est ainsi de répondre aux besoins sociétaux structurels des métropoles européennes.

La SCPI PF Hospitalité Europe sera investie dans les secteurs de l’hébergement, la santé, l’éducation et l’hôtellerie. Ce sont des secteurs portés par des tendances démographiques européennes fortes : le vieillissement de la population, la hausse de la population étudiante, les besoins de mobilités liés notamment aux nouveaux modes de travail, plus nomades, ou encore au tourisme.

Opportunités d'investissement

Avec PF Hospitalité Europe, Perial AM souhaite contribuer au développement des infrastructures de santé — EPHAD, cliniques, centres médicaux et de soins — et participer au développement du tissu éducatif : résidences étudiantes, crèches, écoles, etc. Ce segment immobilier souffre actuellement d'un déficit d'offre en Europe.

Enfin, le secteur de l’hôtellerie a été particulièrement touché par la crise sanitaire de 2020. Cette période d'incertitude économique — caractérisée par une grande volatilité sur les marchés — devrait également générer des opportunités pour les investisseurs. L’expertise de Perial AM lui permettra de les identifier et de se positionner pour les saisir.

DVM de 5 % la première année

Pour atteindre cet objectif, Perial AM s’appuie sur son équipe d’experts et sur sa maîtrise de toute la chaîne de valeur immobilière. La nature des immeubles ciblés, des immeubles d’exploitation localisés hors de France permettra de signer des baux de longues durées, et donnera aux investisseurs une visibilité à long terme sur les revenus futurs potentiels.

Le patrimoine ciblé sera localisé hors de France, dans les métropoles dynamiques de la zone euro en Allemagne, aux Pays-Bas, en Belgique ou en Espagne. Cette diversification géographique mutualise les risques : « Avec PF Hospitalité Europe, nous multiplions les univers d’investissements. Les pays visés reposent sur des fondamentaux variés, y compris sur le plan démographique et suivent des cycles économiques différents », souligne Yann Videcoq, Directeur du Fund Management de Perial AM.

Source : Perial Asset Management

Caractéristiques principales

Dans le détail, la SCPI PF Hospitalité Europe présente les caractéristiques principales suivantes :

  • SCPI spécialisée à capital variable ;
  • Investie en zone euro ;
  • Objectif de rendement année 1 (12 mois pleins) :  5% (non garanti) ;
  • Prix de la part : 200€ (frais et commission de souscription inclus) ;
  • Minimum de souscription : 5 parts ;
  • Versement trimestriel des dividendes ;
  • Souscription programmée possible.
Lire (4 min.)

Allemagne : plus 2 milliards d’euros sous gestion pour le fonds miroir de DWS Invest Dynamic Opportunities

DWS Group — gérant d'actifs mondial — annonce ce jeudi 3 septembre que le fonds miroir du fonds multi-actifs DWS Invest Dynamic Opportunities — domicilié en Allemagne, et qui a reçu dernièrement une note de cinq étoiles de Morningstar — vient de dépasser le seuil de 2 Mds€ d'actifs sous gestion. Cette performance double ainsi ses actifs sous gestion en 16 mois.

Malgré la tourmente sur les marchés due à la pandémie de coronavirus, près de 400 M€ de collecte (source DWS, fin juin 2020) ont déjà été enregistrés par le gérant de fonds Christoph Schmidt cette année. L’an dernier, la collecte du fonds s’était élevée à plus de 750 M€.

Plus performant que la moyenne

Cette évolution traduit une performance toujours supérieure à la moyenne, même dans des conditions de marché historiquement difficiles. Au cours des sept premiers mois de 2020 le fonds miroir domicilié en Allemagne a réalisé des performances supérieures à 80 % de celles de ses concurrents dans la catégorie des fonds mixtes dynamiques (source Morningstar, fin juillet 2020).

La performance à long terme du fonds est également convaincante, comme en témoignent les cinq étoiles décernées par Morningstar. Cette note maximale est attribuée aux 10 % des fonds qui ont le meilleur rendement pondéré en fonction du risque sur une période d'au moins trois ans au sein de la même catégorie. Sur une période de cinq ans, le fonds miroir du DWS Invest Dynamic Opportunities, domicilié en Allemagne, fait partie des 9 % les plus performants de sa catégorie.

Opportunités liées au Covid-19

« Les très bons résultats de cette année s'expliquent principalement par le fait que nous avons profité du sell-off boursier provoqué par la pandémie pour augmenter sensiblement notre allocation d'actions, en particulier dans le secteur des technologies. C'est pourquoi le fonds a également fortement participé à la reprise du marché à partir de la mi-mars », explique Christoph Schmidt. En outre, la position récente de l’or à un un peu moins de 9 %, a eu un effet très positif compte tenu des records atteints pour le métal précieux.

Tout comme son fonds miroir domicilié en Allemagne, le DWS Invest Dynamic Opportunities appartient à la catégorie des fonds multi actifs « total return », chaque fond ayant un profil de risque spécifique. Au sein de cette famille de produits, DWS Invest Dynamic Opportunities s'adresse aux investisseurs ayant un goût du risque un peu plus prononcé.

Lire (2 min.)

Allemagne : marché du travail, des lueurs d’espoir au bout d’un long tunnel

Martin Moryson
En Allemagne, les dernières statistiques montrent une remontée du marché de l'emploi. Quel bilan après la crise sanitaire du Covid-19 ? Les explications de Martin Moryson, Economiste Europe chez DWS.
Lire (2 min.)

Sogenial Immobilier recrute un Responsable Commercial

Sogenial Immobilier — spécialiste de l'épargne immobilière — annonce ce mercredi 23 septembre le recrutement d'un nouveau Responsable Commercial. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Mehdi Guettafi s’occupera de promouvoir auprès des Conseillers en Gestion de Patrimoine (CGP) les deux SCPI « Cœur de Ville » et « Cœur de Régions ».

Focus sur le parcours de Mehdi Guettafi

Mehdi Guettafi

Medhi Guettafi est titulaire d’un Master II au sein de l’ESC Pau en spécialisation « Audit Expertise ». De 2010 à 2014, il intègre BNP Paribas,  Avenue de la grande armée dans le XVIIe arrondissement de Paris, en qualité de Conseiller en Patrimoine Financier.

Pendant deux ans, il gère un portefeuille clients « banque Privée » chez HSBC en qualité de Conseiller 1er dans l'agence Place de Breteuil à Paris. Mehdi Guettafi rejoint ensuite la Société Générale, afin d'accompagner des clients professionnels. Récemment, il animait chez PSA Finance un réseau de partenaires-investisseurs.

Lire (1 min.)

Sycomore AM : l’entreprise à mission obtient le label B Corp

Sycomore Asset Management (AM) — société de gestion entrepreneuriale, spécialisée dans l’investissement sur les entreprises cotées — annonce ce mercredi 23 septembre avoir reçu le label B Corp, qui récompense son engagement de progrès continu. « Nous sommes très heureux d’intégrer la communauté B Corp™, des entreprises qui s’engagent à apporter une contribution positive à la société », se réjouit Christine Kolb.

Sycomore AM a fait le choix de devenir une entreprise à mission, et se dit « convaincue du rôle clé de la sphère financière dans le développement d’une économie à même de relever les grands défis environnementaux, sociaux et sociétaux ». La société développe cette vision dans son Rapport d’entreprise responsable 2019 et son Rapport d’investisseur responsable 2019.

Fixer des axes d'amélioration

« Nous souhaitons être exemplaire vis-à-vis des entreprises dans lesquelles nous investissons : cette exemplarité est gage de cohérence et de crédibilité au regard de notre degré d’exigence à leur égard. Evaluer nos pratiques et notre conduite vis-à-vis de chacune de nos propres parties prenantes nous permet de fixer des axes d’amélioration », affirme Christine Kolb, associée fondatrice de Sycomore AM.

La mission d’entreprise — « humaniser l'investissement » — a été inscrite dans ses statuts de la société de gestion. Dans cette perspective, se faire labelliser B Corp permet à Sycomore AM d'obtenir une reconnaissance externe concernant sa démarche d'entreprise à mission. L’évaluation associée est l’occasion d’identifier des axes d’avancement concrets.

Lire (2 min.)

Covid-19 : travailleurs frontaliers, les accords se prolongent en 2020

Le Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance annonce ce lundi 31 août la prolongation des dispositions qui concernent les travailleurs frontaliers et transfrontaliers. Dans un contexte de lutte contre le Covid-19, les accords amiables conclus avec l’Allemagne, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse, continueront de s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2020.

Confinement et imposition

Ces accords avaient été pris en mars dernier. Objectif, que les personnes bénéficiant des régimes spécifiques d’imposition, prévus pour les travailleurs résidant et travaillant dans les zones frontalières (« régimes frontaliers »), puissent continuer à en bénéficier, même si elles sont conduites à demeurer chez elles pendant la crise sanitaire liée au Covid-19.

Des accords ont également été conclus pour les travailleurs transfrontaliers non éligibles au bénéfice de ces régimes frontaliers d’imposition. Les accords prévoient que les jours travaillés à domicile — du fait des recommandations et consignes sanitaires liées à l’épidémie de Covid-19 — pourront, sur option, être considérés comme des jours travaillés dans l’Etat où elles exercent habituellement leur activité et y demeurer imposables.

Favoriser le télétravail

En raison du contexte sanitaire actuel, la France et ces trois Etats sont convenus que les accords continueront de s’appliquer jusqu’au 31 décembre 2020. Enfin, s’agissant du Luxembourg, la convention fiscale du 20 mars 2018 prévoit que les travailleurs résident de France peuvent télétravailler depuis leur domicile au profit de leur employeur luxembourgeois tout en demeurant imposables au Luxembourg, dans la limite de 29 jours par an.

L’accord amiable entre la France et le Luxembourg en date du 16 juillet 2020 est venu préciser que l’épidémie de Covid-19 constitue un cas de force majeure en dehors de la volonté de l’employeur et du travailleur et que la période comprise entre le 14 mars 2020 et le 31 août 2020 inclus n’est pas prise en compte pour le calcul du décompte des 29 jours. Par un nouvel accord en date du 27 août, la France et le Luxembourg conviennent d’étendre cette période au 31 décembre 2020 inclus.

Lire (2 min.)

Billet du Docteur Leber – août 2020 : ACATIS passe la barre des 9 milliards d’euros sous gestion

Hendrik Leber
Le mois d'août a été un excellent mois pour ACATIS puisque nous avons franchi la barre des 9 milliards d'euros d'encours sous gestion. Nous avions commencé l'année avec 7,2 milliards et l'année 2019 avec 5 milliards. Une belle progression qui est autant due à la résistance de nos fonds, à une collecte positive et à l'arrivée d'un mandat de plus d'un milliard d'euros en actions internationales géré par le Docteur Leber. Et maintenant, comme chaque mois, voici le billet mensuel du docteur Leber, fondateur d’ACATIS.
Lire (3 min.)

Allemagne : commandes industrielles de juin 2020, et voilà !

Martin Moryson
L'industrie allemande, en raison de son orientation très exportatrice, a beaucoup souffert des mesures de confinement liées à la crise sanitaire. Les commandes industrielles allemandes repartent néanmoins à la hausse en juin 2020. Quelles perspectives pour les mois à venir ? L'éclairage de Martin Moryson, Economiste Europe chez DWS.
Lire (1 min.)

Momentum – Union européenne : fin de règne pour Angela Merkel

Angela Merkel clôture par une avancée fédéraliste de la construction européenne. Les pays du Sud récoltent une aide pluriannuelle, quand les « frugaux » s'en tirent avec une réduction de leur contribution au budget européen. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<3 min.)

SCPI Vendôme Régions : Norma Capital acquiert 2 300 m² de bureaux près de Lille

Norma Capital — société de gestion de portefeuilles — annonce ce mardi 22 septembre l’acquisition, pour le compte de la SCPI Vendôme Régions, d’une surface de bureaux de 2 300 m² au sein de l’ensemble immobilier mixte « Le Vérose » à Lille (Nord). Il s'agit d'une construction récente, dont la livraison date de décembre 2011.

L’ensemble immobilier a été éco-conçu dans une démarche Très Haute Performance Energétique (THPE), ce qui lui permet d'obtenir le label Bâtiment Basse Consommation (BBC). Son toit est investi par des panneaux solaires, ainsi que des toitures végétalisées favorisant la biodiversité.

Dans le secteur d'Euralille

L'ensemble se déploie sur dix niveaux. Il compte deux bâtiments reliés par une passerelle : des commerces au rez-de-chaussée, des bureaux (objets de l’acquisition) sur les 1er et 2e étages et des logements sur les étages supérieurs. Les surfaces de bureaux ont été cédées par l’intermédiaire d’Arthur Loyd Lille.

Occupé par la Région Hauts-de-France depuis 2013 (bail administratif), l’immeuble est situé dans le secteur d’Euralille. Il s'agit du troisième quartier d’affaires français, véritable vitrine tertiaire de la métropole lilloise. Proche des gares TGV Lille Flandres et Lille Europe, et à deux pas du centre-ville, l’immeuble bénéficie d’une localisation idéale.

Lire (1 min.)

CNCEF Crédit : l’association lance un cycle de formation sur le crédit professionnel

La Chambre Nationale des Conseils Experts Financiers (CNCEF) Crédit — association représentative des courtiers IOB et IOBSP — annonce ce mardi 22 septembre lancer un nouveau programme de formation continue. La formation « IOB Pro » s'adresse à tous les courtiers en crédit, qui souhaitent acquérir de nouvelles compétences pour accompagner les entreprises.

La formation fonctionne en dehors de tout lien avec les réseaux de courtiers et leurs partenaires. Objectif, répondre à la mutation du métier suite à la crise sanitaire. 100 % compatible avec le programme officiel de formation des IOBSP défini par l’Arrêté du 20 mars 2019, « IOB Pro » répond aux obligations de formation continue annuelle des IOBSP.

Montée en compétences

Le programme été élaboré par Anthony Vallet, expert du financement aux professionnels, et Laurent Denis, avocat spécialisé en conseil aux Intermédiaires en banque, assurance, finance et gestion de patrimoine. Il décrypte les incontournables du conseil en crédit aux professionnels, afin d'accompagner les IOBSP dans leur montée en compétences.

Etude financière prévisionnelle, montage de business plan, stratégie de détermination des solutions, dossier de financement... La formation « IOB Pro » aborde l’ensemble des aspects réglementaires, juridiques, fiscaux et commerciaux du domaine. Elle constitue également la première étape d'un parcours de formation plus large.

Marché très dynamique

La France compte plus de 3 millions de Très petites entreprises (TPE). Plus d’1,2 million se financent par le crédit, d'après les chiffres publiés par la Fédération Bancaire Française en juillet 2020. Or, seuls 29 % des courtiers déclarent proposer ce type de service, d'après un sondage réalisé en avril 2020 par la CNCEF Crédit auprès de ses membres.

À ce jour, peu de courtiers sont donc spécialisés dans le crédit professionnel. Les clients potentiels sont pourtant très nombreux. Les entreprises constituent notamment une cible de choix pour les banques, qui investissent dans la conquête de nouveaux clients.

Cette stratégie place le courtier en prêts professionnels dans une position de partenaire de premier plan. Il devient également un partenaire privilégié de l’entreprise, qui a plus régulièrement recours au crédit que le particulier pour ses besoins d’investissement et de fonctionnement.

Lire (3 min.)

Europe : plan de relance post Covid-19, la « magie du projet européen »

Cette semaine, le plan de relance européen valide sans surprise l'émission de 750 milliards d'euros de dette commune, destinés à relancer l'économie du bloc européen après le coronavirus. Derrière un front uni, comment les pays dits « frugaux » ont-ils tiré leur épingle du jeu ? Quel avenir pour la construction européenne ?
Lire (4 min.)

Post Covid-19 : la reprise sera européenne ou ne sera pas

Thomas Planell
La Banque centrale européenne (BCE) confirme le retour de l'Union européenne (UE) à la stabilité financière. La coordination des politiques budgétaires et monétaires permettra-elle enfin d'enclencher la relance post Covid ? Les explications de Thomas Planell, Gérant-analyste chez DNCA.
Lire (3 min.)