Equance nomme un conseiller patrimonial au Sénégal

Dans le cadre de son développement à l'international, Equance — société de Conseil en Gestion Privée Internationale — annonce ce lundi 13 mai la nomination en interne d'un conseiller patrimonial au Sénégal. Jérôme Brousse (42 ans) accompagnera les Français résidant au Sénégal dans leurs problématiques fiscales et patrimoniales. Cette communauté compte 25 000 ressortissants, ce qui en fait l'une des plus importantes du pays. Elle se compose de Français expatriés, de Français d’origine africaine nés au Sénégal, mais aussi de 8 000 franco-libanais.

Les problématiques patrimoniales des Français au Sénégal

Le Sénégal se présente comme l’un des pays africains les plus stables sur la plan politique. A ce titre, il attire de nombreuses grandes entreprises françaises. C'est notamment le cas d'Eiffage, Bolloré, CMA CGM, Auchan... ou encore les sociétés spécialisées dans l’export et le commerce. La crainte d'un changement de situation reste cependant présente chez les expatriés, qui cherchent à diversifier leur patrimoine en investissant dans des biens immobiliers ou dans des SCPI en France.

Qu’ils soient chefs d’entreprise, cadres expatriés ou indépendants, l’autre problématique principale des Français installés au Sénégal reste la protection du conjoint. Le régime matrimonial légal au Sénégal repose sur la séparation de biens, d’où la nécessité pour de nombreux Français de faire établir « une déclaration de loi applicable » afin de fixer la loi et le régime matrimonial qui doivent s'appliquer.

Focus sur le parcours de Jérôme Brousse

Jérôme Brousse est diplômé en Gestion d’entreprise et en aménagement du territoire. Il commence sa carrière comme cadre dans la fonction publique française. Après son expatriation au Chili, Jérôme Brousse rejoint Equance en mars 2015, en tant que consultant en Gestion Privée Internationale.

En 2019, il est nommé conseiller patrimonial au Sénégal. Outre les sujets liés à la diversification patrimoniale, Equance accompagne ses clients au Sénégal « sur des problématiques liées à l’optimisation fiscale et à la préparation de la retraite », précise Jérôme Brousse.

Lire (3 min.)

Afrique : l’AFD lance Choose Africa pour accélérer la croissance des PME

Le Président de la République Emmanuel Macron avait promis en 2017 à accompagner la révolution de l'entrepreneuriat et de l'innovation en Afrique. Le 13 avril dernier, l'Agence française de développement (AFD) a annoncé le lancement de l'initiative Choose Africa, qui consacrera 2,5 milliards d'euros au financement et à l'accompagnement des startups, TPE et PME africaines d'ici 2022.

L'AFD et sa filiale dédiée au secteur privé Proparco accompagneront près de 10 000 entreprises, dont 600 via des prises de participation. Emmanuel Macron a promis d'investir 1 milliard d'euros en fonds propres dans des startups, TPE et PME africaines. Choose Africa consacrera aussi un budget de 1,5 milliard d'euros à faciliter l'accès au crédit des PME au travers d'institutions financières locales publiques ou privées : microfinance, banques, sociétés de leasing, etc.

Financer les PME pour l'emploi et la croissance

Startups et PME jouent un rôle clé dans la création d'emplois, la croissance économique et l'innovation. En Afrique, ces entreprises seront en première ligne pour l'insertion des 450 millions de jeunes qui rejoindront le marché du travail d'ici 2050. Le manque de financement adaptés reste cependant un obstacle majeur. Aujourd'hui, seules 20 % des PME en Afrique ont accès au prêt bancaire et 87 % des startups n'ont accès à aucun financement.

Afin d'assurer le développement économique du continent, Choose Africa propose 3 formes d'accompagnement aux entreprises africaines, en fonction de leurs besoins :

  • Des financements pour répondre aux besoins des entrepreneurs en fonction du stade de développement de leur entreprise. L'AFD propose des investissements en fonds propres et des outils pour faciliter l'accès des PME au crédit : lignes de crédit dédiées ou garanties accordées aux banques pour couvrir le risque ;
  • Un accompagnement technique pour soutenir les institutions financières dans leurs activités d'appui aux PME, pour former les entreprises et les entrepreneurs dans l'amélioration de leurs pratiques environnementales, sociales ou de gouvernance (ESG), et enfin développer les réseaux d'accélérateurs et d'incubation locaux ;
  • Des actions d'appui à l'écosystème pour développer un environnement favorable à l'entreprenariat et aux PME.
Lire (3 min.)

Financement des pays d’Afrique en développement : une aubaine pour les pays riches ?

Fatima Kouhli
Ces dernières années ont vu les conditions d’octroi de crédits se resserrer pour les emprunteurs potentiels. Les pays africains échappent cependant à cette règle, et se voient offrir depuis presque 20 ans d’importants crédits par les grandes puissances. La solvabilité de la plupart d’entre eux reste cependant incertaine.
Lire (6 min.)

Dette d’infrastructure : des perspectives mondiales

Darryl Murphy
La dette d’infrastructure, comme de nombreuses autres classes d’actifs ces dernières années, n’a pas échappé à la quête incessante de rendement des investisseurs. De fait, lorsqu’il s’agit de rechercher de la valeur sur le marché, il est préférable d’avoir accès à des opportunités aux niveaux national et international.
Lire (8 min.)

France : les réserves nettes de change augmentent de 5 720 M€

Le Ministère de l'économie et des finances a publié ce lundi 15 juillet avec la Banque de France une note sur le montant des réserves nettes de change de l'Etat. Bercy rappelle que depuis mai 2000, en conformité avec la Norme Spéciale de Diffusion des Données (NSDD) du FMI — telle qu’appliquée au sein du Système Européen de Banques Centrales — les avoirs mensuels de réserves et les disponibilités en devises sont valorisés en euros, sur la base des cours de change de fin de mois.

Les réserves nettes de change de la France s'élèvent à la fin du mois de juin 2019 à 163 769 M€ (186 368 M$), contre 158 049 M€ (176 241 M$) à la fin du mois de mai 2019. Cela représente une augmentation de 5 720 M€, qui intègre l’incidence des modalités de valorisation aux cours de change de fin de mois. Les réserves nettes de l'Etat se répartissent comme suit :

  • Réserves nettes en devises : 50 514 M€ ;
  • Position de réserve au FMI : 4 611 M€ ;
  • Avoirs en DTS : 10 049 M€ ;
  • Autres avoirs de réserve : 1 298 M€ ;

La différence constatée avec les réserves officielles de change — publiées le 5 juillet 2019 — résulte de la prise en compte de sorties temporaires d’actifs financiers en devises, d’un montant net de 133 M€.

Lire (2 min.)

Obligations : Muzinich & Co. lance le fonds Global Short Duration Investment Grade

Muzinich & Co. — société de gestion indépendante, spécialisée dans la dette publique et privée d’entreprises — lance ce mardi 16 juillet le fonds Global Short Duration Investment Grade. Son encours s'élève à 352 millions d’euros en date du 9 juillet 2019, d'après les chiffres publiés par Muzinich. Ce véhicule d'investissement vise à générer une performance tout en limitant les risques de crédit et de taux d’intérêt.

Répondre à la demande des clients

Proposé au sein d'une structure UCITS, le fonds fournit une liquidité quotidienne. Il sera géré avec une duration maximale de 1,5 an et une notation moyenne minimum BBB. Le fonds considère les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) comme une partie intégrante du processus de recherche et respecte la liste d’exclusion de la Norges Bank Investment Management.

« La création de stratégies de crédit sur mesure en ligne avec les besoins de nos clients est la pierre angulaire de notre activité. Nous avons constaté une forte demande pour ce type de fonds de la part de nombreux clients dans différents pays », a déclaré Tom Douie, Global Head of Distribution. « Cela reflète les exigences actuelles des investisseurs européens qui cherchent à contrecarrer le pool croissant d'actifs à rendement négatif d’une grande partie du marché investment grade », ajoute-il.

Objectif de duration courte

Tatjana Greil-Castro dirige l'équipe de gestion, qui gère 13 Mds$ américains — données publiées le 30 juin 2019 — au sein des stratégies investment grade et crossover. Anthony DeMeo et Ian Horn seront co-gérants du fonds. « Nous pensons que le marché mondial des obligations investment grade offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs qui adoptent une approche bottom-up sur le crédit, capables d’identifier des obligations d’entreprises de courte maturité dotées de fondamentaux solides », explique Tatjana Greil-Castro.

La gérante principale du fonds s'appuie sur sa longue expérience en investissement sur le marché des obligations d’entreprise. « Nous avons une longue expérience dans la gestion de portefeuilles de courte duration depuis le lancement de notre stratégie phare crossover en 2003. L’un de nos principaux points différenciants est que nous cherchons à atteindre l’objectif d’investissement du Fonds de duration courte en achetant uniquement des obligations. Nous n'utilisons pas d'instruments dérivés ou synthétiques pour réduire la duration dans nos portefeuilles », précise-t-elle.

Lire (3 min.)

NextStage accompagne les entrepreneurs de batimentsmoinschers.com en Afrique

Après avoir établi ses fondations en Europe, batimentsmoinschers.com, groupe Steel Shed Solutions, consolide sa présence en Afrique.

Installé à Strassen (Luxembourg) depuis 2001, le groupe est leader de la vente à distance de bâtiments métalliques en kit, notamment grâce à ses tarifs compétitifs.

Déjà impliqué dans le programme national d’autosuffisance en riz au Sénégal, batimentsmoinschers.com est désormais pleinement impliqué dans les échanges avec la Côte d’Ivoire, porte d’entrée vers l’Afrique de l’Ouest.

Dans le cadre d’un récent voyage en Côte d’Ivoire à la rencontre de prospects et clients locaux, Vincent Lyonnet, Directeur commercial du groupe, accompagné de Nahema Kassam-Lemarchand et Nicolas de Saint Etienne de NextStage AM, ont eu l’occasion de faire connaissance avec le Ministre Ivoirien de la Construction, du Logement, de l’Assainissement et de l’Urbanisme, M. Claude Isaac De. Ils ont également pu échanger avec M. Guillaume Koffi, architecte majeur dans les projets de construction du pays, ainsi qu’avec M. Jean-Marie P. Ackah, Président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire.

Ces échanges et retours positifs des clients mettant notamment en avant les services de conception du bureau d’étude, la qualité des produits et la facilité de montage sur place encouragent batimentsmoinschers.com à poursuivre son développement en Côte d’Ivoire et dans les pays de la CEDEAO où plus de 100 bâtiments ont été vendus à distance ces 2 dernières années (usines agroalimentaires, ateliers de fabrication, hangars de stockage principalement).

Lire (2 min.)

L’Afrique, le continent de demain ?

Philippe Crevel
L’Afrique est promise à être le moteur de l’économie mondiale des prochaines décennies, sous réserve de ne pas sombrer politiquement. Le continent a comme principal atout (qui peut se transformer en menace) sa population qui devrait passer de 1,2 milliard d’habitants à 2,5 milliards d’habitants en 30 ans. La population active devrait augmenter de 910 millions entre 2010 et 2050 ce qui impose la création de nombreux emplois, faute de quoi les migrations ne feront que s’accroître avec des risques de déstabilisation des États africains. La question de l’habitat demeure une préoccupation majeure pour des nombreux pays du continent qui doivent gérer une urbanisation croissante. Le besoin de logements d’ici le milieu du siècle est évalué à 700 millions.
Lire (3 min.)