ESG : CPR AM lance le fonds « Social Impact » pour réduire les inégalités

CPR Asset Management (AM) — société de gestion d’actifs, filiale du Groupe Amundi — présente ce mardi 3 mars son fonds actions internationales CPR Invest Social Impact. Il s'agit d'un compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois CPR Invest. Lancé le 10 décembre dernier, CPR Invest Social Impact est le premier fonds dans le monde à placer la réduction des inégalités au cœur de son processus d’investissement.

« Ce fonds fournit aux investisseurs une solution inédite prenant en compte les risques financiers associés aux inégalités et contribuant à les réduire, Dans un contexte de montée en puissance des risques extra-financiers, les inégalités deviennent un nouvel enjeu pour les investisseurs, au même titre que les changements climatiques », déclare Valérie Baudson, Directrice Générale de CPR AM et Membre du Comité de Direction Générale d’Amundi.

Réduire des inégalités en hausse

Le creusement des inégalités économiques dans le monde entier au cours des dernières décennies est l’un des phénomènes majeurs qui accompagne la mondialisation. D'après le rapport sur les inégalités mondiales 2018 publié par le Laboratoire sur les inégalités mondiales (World Inequality World), les revenus des 1 % les plus riches ont augmenté deux fois plus que ceux des 50 % les plus pauvres entre 1980 et 2018, au niveau mondial.

Or les inégalités freinent la croissance économique en limitant les opportunités d’éducation dans les milieux défavorisés, d'après un l'OCDE (en anglais). Elles réduisent notamment la mobilité sociale et entravent le développement des compétences. Le sentiment d’inégalités persistantes dans les sociétés peut en outre contribuer à déstabiliser les équilibres politiques et sociaux, avec des conséquences économiques majeures.

Sans pour autant se substituer aux Etats, les entreprises ont un rôle à jouer dans la réduction des inégalités dans les pays où elles opèrent. Par exemple, à travers une juste contribution aux finances publiques, avec la mise en place d’une échelle équitable des salaires, ou en luttant contre les discriminations. Pour leur part, les investisseurs sont de plus en plus conscients des risques associés à la montée croissante des inégalités.

5 piliers pour évaluer les inégalités

Dans ce contexte, CPR Invest Social Impact s'adresse aux investisseurs institutionnels, distributeurs et particuliers. Ce fonds repose sur une méthodologie transversale, fruit de deux ans de travaux de recherche. Il permet d'appréhender — via une gestion active — la thématique des inégalités dans sa globalité. Les gérants Yasmine De Bray et Eric Labbé évaluent le niveau d’inégalités dans un pays au regard de cinq piliers :

  • Le Travail & Le Revenu : par exemple, existence d’un salaire minimum ;
  • La Santé & L’Education : par exemple, part des dépenses d’éducation dans le PIB) ;
  •  La Diversité : par exemple, existence et efficacité des dispositifs juridiques de lutte contre les discriminations ;
  • La Fiscalité : par exemple, progressivité du système fiscal ;
  • et Les Droits humains : par exemple, accès aux biens de base.

L’objectif est ensuite, au sein de l’univers d’actions mondiales du MSCI World All Countries, de définir un univers d’investissement qui rassemble les entreprises les plus vertueuses selon leur participation à l’effort de réduction des inégalités dans leur pays d’origine. Cet effort est donc apprécié de façon relative : ainsi, une entreprise faisant des efforts dans un pays relativement plus inégalitaire que les autres sera privilégiée.

Des critères d’évaluation spécifiques pour les entreprises sont retenus autour de ces cinq piliers, tels que les écarts de rémunérations, les conditions de travail, la formation des salariés, leur participation aux finances publiques, ou la diversité. Une note est attribuée à chaque entreprise pour synthétiser ces critères. Elle est revue une fois par an, en fonction des progrès accomplis ou du recul constaté.

ESG et valeurs en portefeuille

Au total, ce sont approximativement 1 100 valeurs qui composent l’univers d’investissement éligible du fonds, soit près de 36 % du MSCI World All Countries. Le processus de gestion combine ensuite analyse quantitative, analyse fondamentale approfondie et gestion du risque. Le portefeuille final de CPR Invest Social Impact compte alors 70 valeurs.

Sont systématiquement exclues de l’univers d’investissement 50 % des entreprises les plus mal notées, ainsi que toutes celles qui sont moins bien notées que le pays où est implanté leur siège social, et qui participent donc relativement moins à la réduction des inégalités. Les entreprises figurant parmi les 10 % les moins bien notées par pilier sont également exclues.

Enfin, cet univers d’investissement est passé au crible de la méthodologie ESG de CPR AM. Au filtre des controverses moyennes ou élevées — sur la base d’indicateurs de risque réputationnel fournis par deux prestataires externes, RepRisk et Sustainalytics — s’ajoute l’exclusion des entreprises qui affichent des résultats insuffisants à la fois sur la note globale ESG et sur l’ensemble des critères sociaux (S) sous-jacents. Ces deux derniers éléments sont fournis par le bureau d’analyse ESG d’Amundi.

Lire (5 min.)

Etats-Unis : les marchés financiers face aux risques de coronavirus

Cette semaine, la peur du coronavirus semble avoir enfin rattrapé les marchés financiers occidentaux. Pendant que les indices boursiers piquent du nez, Donald Trump affirme que le risque reste très faible aux Etats-Unis. Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Aviva Investors lance deux nouveaux fonds actions internationales

Aviva Investors — activité mondiale de gestion d’actifs d’Aviva — annonce ce jeudi 29 août le lancement de 2 nouveaux fonds actions internationales : Aviva Investors Global Equity Unconstrained Fund et Aviva Investors Global Emerging Market Equity Unconstrained Fund. Outre l'analyse fondamentale, la gestion des deux fonds reposera également sur des contacts avec les directions des entreprises, et sur une couverture sectorielle déployée dans toutes les régions.

Les analyses Multi-actifs et Macro, Crédit et ESG font également partie intégrante du processus de sélection des titres. « Le lancement de ces fonds s’inscrit dans l’évolution et le renforcement continus de notre offre et de notre équipe d’investissement sur les actions. Ces nouvelles stratégies actions de conviction, non liées à un style particulier, sont complémentaires de celles de nos autres fonds actions mondiales et émergentes », précise David Cumming, Directeur des Investissements Actions.

Aviva Investors Global Equity Unconstrained

Le fonds Aviva Investors Global Equity Unconstrained est géré par Mikhail Zverev — Responsable de la gestion actions internationales — avec l’appui de l’ensemble de l'équipe actions internationales. Le fonds est investi dans une sélection d'actions internationales concentrée — sans biais de style — pour lesquelles l'équipe a développé une forte conviction, contrariante par rapport au consensus de marché.

« Ce nouveau fonds investira dans des sociétés dont les fondamentaux en évolution ne sont pas selon nous correctement valorisés et peuvent offrir un potentiel de performance élevé à nos clients. Nous pensons que l'inefficience du marché ne se cantonne pas à un style d'investissement particulier. C’est pourquoi, nous rechercherons des idées d’investissement dans toutes les catégories de styles », explique Mikhail Zverev.

Global Emerging Market Equity  Unconstrained

Le fonds Global Emerging Market Equity Unconstrained est géré par Alistair Way — Responsable de la gestion actions émergentes — avec l’appui de l’ensemble de l’équipe Actions émergentes. Il est investi dans un portefeuille concentré sans préférence de style, afin de tirer parti de l’éventail unique d'opportunités existant sur les marchés émergents.

« Les marchés émergents offrent selon nous une grande variété d’opportunités d’investissement au niveau des entreprises, les changements structurels et l’émergence de nouveaux secteurs présentent un potentiel important pour les sociétés bien positionnées. Dans le même temps, les inefficiences du marché actions nous octroient une marge de manœuvre importante pour exploiter les distorsions au niveau des cours », déclare Alistair Way. Le fonds adopte une approche prospective et globale.

Lire (4 min.)

Actions internationales : Natixis Investment Managers lance Thematics Asset Management

Natixis Investment Managers annonce ce mardi 26 mars la création de Thematics Asset Management (AM). Cette nouvelle société d'investissement basée à Paris vient renforcer son réseau international d’affiliés. Dès le deuxième trimestre 2019, Thematics AM offrira aux investisseurs l’accès à une large gamme de stratégies thématiques, focalisées notamment sur la Sécurité, l’Eau, l’Intelligence Artificielle (IA) et la Robotique. Une stratégie vient d'être lancée sous la SICAV Natixis International Funds (Lux) I domiciliée au Luxembourg, et une nouvelle suivra courant 2019.

Thematics AM sera dirigée par Karen Kharmandarian, Président et Directeur des investissements, et Mohammed Amor, Managing Partner et Directeur du développement. L'équipe d’investissement comprendra également Arnaud Bisschop, Frédéric Dupraz et Nolan Hoffmeyer, qui ont rejoint Natixis Investment Managers en novembre 2018, et Simon Gottelier, Gérant Senior de la stratégie Eau. Leur gestion mettra l'accent sur les critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG).

Esprit entrepreneurial et approche active de la gestion

Ces 11 dernières années avant de rejoindre Natixis Investment Managers, l’équipe a participé au développement et à la gestion d’une gamme de fonds thématiques dont les actifs s’élevaient à plus de 21 milliards de dollars. Les gérants disposent d’une expertise solide en matière d'analyse « bottom-up », qui leur permet d'identifier les sociétés exposées à des thèmes de croissance et susceptibles de produire des rendements ajustés du risque supérieurs à ceux des marchés actions mondiaux. Ils composeront des portefeuilles mondiaux, socialement responsables et décorrélés des indices de référence.

« L’équipe de Thematics Asset Management se caractérise par un esprit entrepreneurial et une approche active de la gestion. Notre force réside dans notre capacité à identifier et développer des thèmes d’investissement alimentés par quatre forces primaires majeures qui transforment notre monde : l’évolution démographique, la mondialisation, l'innovation et la rareté des ressources. Notre style d’investissement se veut à long-terme et aligné avec les intérêts de nos clients », explique Karen Kharmandarian, Président et Directeur des investissements de Thematics Asset Management.

Lire (3 min.)

Impôts des entreprises : Gérald Darmanin adapte le paiement des acomptes

Gérald Darmanin — ministre de l'Action et des Comptes publics — annonce ce vendredi 29 mai l'adaptation des modalités de paiement des acomptes d'impôt sur les sociétés (IS) et de contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) dans le contexte de reprise progressive de l'activité.

Depuis le début de la crise sanitaire, l'État a mis en place plusieurs mesures de soutien aux entreprises : de nombreux reports d'échéances — tant fiscales que sociales — ont déjà été accordés aux mois de mars et d'avril. S’agissant des impôts, l'ensemble des mesures de soutien représente déjà un effort de 8,1 Mds€ pour l'État.

Moduler ses accomptes

Afin d'accompagner les entreprises dans la reprise progressive de leur activité, les mesures de soutien s’adaptent. L'Etat assouplit notamment les modalités de paiement des acomptes d’IS et de CVAE. Les entreprises peuvent désormais étaler le versement de leurs acomptes d'IS et de CVAE en fonction du résultat prévisionnel de l'exercice. Les marges d'erreur tolérées peuvent aussi être augmentées.

De plus, le paiement des acomptes de juin d'IS et de CVAE, lorsqu'ils sont calculés en fonction des résultats 2019 (dépôt de la liasse fiscale décalé au 30 juin), est reporté du 15 juin au 30 juin, afin que chaque entreprise soit en capacité d'évaluer correctement son acompte. L'ensemble des entreprises qui ont reporté leur acompte d'IS de mars 2020 au 15 juin 2020 bénéficieront d’une dispense de versement de l'acompte de juin et une régularisation sur l'échéance suivante.

Responsabilité des entreprises

Comme c'est déjà le cas pour l'ensemble des mesures de soutien en trésorerie des entreprises, ces nouvelles facultés sont soumises, pour les grandes entreprises — entreprise ou groupe ayant au moins 5 000 salariés ou un chiffre d'affaires supérieur à 1,5 Md€ — au respect de leurs engagements de responsabilité, non-versement de dividendes notamment.

Enfin, le report de 3 mois des échéances de taxe sur les salaires reste possible pour les entreprises en difficulté financière du fait de la crise, jusques et y compris à l'échéance de juin 2020 : pour cela, les entreprises sont invitées à utiliser le formulaire de demande mis en place dans le cadre de la crise sanitaire.

Lire (2 min.)

Irlande : Amundi obtient le statut de Super Management Company

Amundi — gestionnaire d'actifs européen — annonce ce jeudi 28 mai que la Banque Centrale d'Irlande a confirmé son statut de « Super » Management Company (Super ManCo) en Irlande. Cette décision complète une série d'autorisations, notamment en matière de gestion de portefeuilles et de conseil en investissement. Amundi s'appuie désormais sur ses quatre principaux hubs pour les services d'hébergement de fonds répondant aux directives UCITS et AIFM : la France, le Luxembourg, l'Autriche et l'Irlande.

OPCVM et fonds alternatifs

Objectif, accompagner le lancement et la maintenance d'OPCVM et de fonds alternatifs. Avec des implantations significatives au Luxembourg et en Irlande — deux principaux pays de domiciliation de fonds transfrontaliers — ainsi que dans tous les principaux centres d'investissement européens, le gérant dispose d'une gamme qui va de la structuration des fonds au marketing et à la distribution, en passant par le soutien opérationnel.

Amundi prend en charge la gouvernance et l'administration des fonds d’investissement hébergés, des activités essentielles pour assurer une supervision efficace des activités déléguées : plateforme juridique et technologique robuste et évolutive, solutions externalisées modulaires reposant sur une large gamme de véhicules de fonds traditionnels et alternatifs, et une expertise dans la plupart des classes d'actifs.

Développer Amundi Services

Ce statut de « Super » Management Company en Irlande bénéficiera à Amundi Services, l'une des lignes métier d'Amundi. Sa mission consiste à fournir une prise en charge complète en matière de gestion de portefeuilles, de conformité et de gestion des risques aux gestionnaires d'actifs tiers à une clientèle de distributeurs et d'investisseurs institutionnels.

Guillaume Lesage, Directeur du pôle Opérations, Services et Technologie d’Amundi précise : « Avec une équipe de plus de 350 professionnels en Irlande, ce nouveau statut permettra à Amundi d'offrir à ses clients la substance opérationnelle, l'expertise et les niveaux de service dont ils ont besoin pour soutenir leur activité. C'est également une nouvelle étape dans le développement d'Amundi Services qui peut intégrer cette nouvelle capacité de Super ManCo en Irlande, le deuxième plus grand domicile de fonds en Europe, dans sa gamme de services et son offre d’hébergement de fonds. »

Lire (2 min.)

IA : LFDE lance « Echiquier Artificial Intelligence »

Elle sera commercialisée à compter du 19 juin au Luxembourg, en France d'ici la fin du mois de juin, puis à travers l'Europe. La Financière de l’Echiquier est ainsi la première société de gestion française à lancer un produit sur cette thématique de l’intelligence artificielle qui présente un très fort potentiel de croissance pour l’économie mondiale. Il s’agit d’un compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois Echiquier Fund à destination des clients particuliers et professionnels dans une approche de diversification de leurs investissements. La gestion sera assurée par Rolando Grandi, également co-gérant du fonds Echiquier World Equity Growth et responsable du fonds FCM Robotique au sein de la gamme actions internationales et thématiques de LFDE, enrichie par ce nouveau produit.

IA : des développeurs aux infrastructures

Cette stratégie repose sur des convictions fortes du gérant fondées sur une approche de stock picking. Son univers est composé de toutes capitalisations boursières sur quatre segments : les développeurs d’IA, les utilisateurs adoptant ces technologies, les infrastructures dans lesquelles l’IA se déplace et enfin les entreprises qui développent des capacités sensorielles pour l’IA (vision, radars, capteurs). Selon Rolando Grandi, gérant actions internationales et thématiques : « D’ici à 2030, l’Intelligence Artificielle devrait ajouter 13 500 milliards d’euros à l’économie mondiale, soit l’équivalent économique de l’Union européenne. Ce marché en plein essor qui est en train de bouleverser nos modes de vie présente un potentiel de croissance indéniable. » « Nous sommes très heureux de proposer à nos clients et partenaires la possibilité d’investir sur cette thématique d’avenir qui offre de très nombreuses opportunités pour toutes les entreprises et tous les secteurs de l’économie, mais également aux épargnants sur une thématique de diversification nouvelle », commente Didier Le Menestrel, Président de La Financière de l'Echiquier.
Lire (2 min.)

Politiques étrangères, inflation, bénéfices des entreprises : les leçons de 2017

Luca Paolini
Les bénéfices des entreprises peuvent parfois dépasser les attentes et les banques centrales n'appliquent pas toujours ce qu'elles préconisent.
Lire (7 min.)