ISR : les fonds verts et la taxonomie européenne

François Lett
L'arrivée de la taxonomie européenne va-t-elle accélérer la croissance de la finance verte en Europe ? D'après une récente étude Novethic sur la part « taxonomie-compatible » des fonds verts, il y a encore du chemin à parcourir. Les explications de François Lett, Directeur du département éthique et solidaire chez Ecofi.
Lire (4 min.)

Entreprise à mission : l’arme absolue ?

François Lett
Depuis la loi PACTE, les entreprises peuvent inscrire une « raison d'être » dans leurs statuts. Quels avantages y a-t-il à devenir une « entreprise à mission » ? L'analyse de François Lett, Directeur du département éthique et solidaire chez Ecofi.
Lire (3 min.)

Groupement forestier : la vie en… vert

Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac
En plein boum de la finance durable, le foncier forestier séduit les investisseurs en quête de sens pour leur épargne à long terme. Quels sont les caractéristiques du groupement forestier ? Quels avantages fiscaux offre-t-il ? Le point avec Audrey Texier-Godet et Benjamin Spivac, ingénieurs patrimoniaux chez Amplegest.
Lire (3 min.)

France : les importations font doubler l’empreinte carbone

François Lett
La France s'est engagée à réduire de 40 % ses émissions de gaz à effet de serre (GES) d'ici 2030. Quelles sont les préconisations du Haut conseil pour le climat (HCC) pour atteindre la neutralité carbone ?
Lire (4 min.)

France Relance : le Fonds Stratégique des Territoires géré par Schroder obtient le label

Schroders — société de gestion internationale — annonce ce 23 octobre que son Fonds Stratégique des Territoires (Mid Cap Infra II SLP) fait partie des 10 premiers fonds à obtenir le label « France Relance », gage de contribution au soutien des fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises françaises (PME-ETI). Ce fonds est géré par la société de gestion Schroder Aida, spécialisée dans le financement d’infrastructures.

Destiné aux investisseurs professionnels ou assimilés, il est le seul fonds infrastruscture à disposer du label « France Relance ». Il vise l'accompagnement des des territoires dans le développement d’infrastructures durables.Le fonds investira dans une dizaine de sociétés ou projets de service public, principalement en France ; en particulier dans la transition énergétique, la mobilité et la révolution numérique.

Développer les territoires

« La crise sanitaire a fortement affecté la situation financière des entreprises françaises, et notamment des petites et moyennes entreprises (PME) et entreprises de taille intermédiaire (ETI), et a contribué à accroître leur endettement tout en pénalisant leurs fonds propres », indique dans un communiqué le Ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance.

Les infrastructures sont au cœur de l’aménagement des territoires et un élément essentiel de leur développement. Le Fonds Stratégique des Territoires permet aux investisseurs de concilier à la fois leur recherche de rendement et leur souhait de contribuer à bâtir un avenir meilleur pour notre société.

Le groupe Schroders est fortement ancré en France depuis plus de 20 ans et poursuit son développement notamment au travers de sa société de gestion française Schroder Aida, qui a investi près de 3 milliards d’euros de capital en financement d’infrastructures en Europe depuis 2015, dont une majorité en France.

Risques et recommandations

Le Fonds Stratégique des Territoires est un fonds d’investissement alternatif de droit Français constitué sous la forme d’une Société de Libre Partenariat (SLP) et dénommé MID CAP INFRA II SLP. Il est recommandé de prendre connaissance de la documentation juridique avant toute décision d’investissement.

Les investissements réalisés dans le fonds précité, sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’ils génèrent peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas leur capital investi.

Les performances ou réalisations du passé ne sont pas indicatives des performances futures. Les performances calculées sont nettes de frais. Pour davantage d’information, il convient de se référer à la documentation contractuelle du fonds qui est réservé à une clientèle professionnelle.

Lire (3 min.)

France Relance : l’AFG s’engage pour la reprise économique

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, a présenté ce lundi 19 octobre 2020 la feuille de route de la Place de Paris. Objectif, soutenir le financement des entreprises françaises dans le cadre de la relance. La présentation a eu lieu en présence des fédérations d’entreprises, des associations professionnelles du secteur financier, des associations d’épargnants, et des parlementaires.

Présente pour l'occasion, l’Association française de la gestion financière (AFG) se réjouit du lancement du Label Relance et de sa participation au Comité de suivi. Elle s’engage, aux côtés des autres associations du secteur financier et des associations d’épargnants, à promouvoir son déploiement auprès des épargnants pour renforcer le dynamisme et la solidité du tissu économique dans les années à venir.

Le label France Relance

L’AFG et les sociétés de gestion d’actifs se mobilisent pour soutenir le succès du label France Relance. Pour les entreprises, la compétitivité nécessite une reprise des investissements productifs et un renforcement de leurs fonds propres, socle de la croissance. L’épargne des Français peut accompagner cette démarche. Les fonds d’investissement gérés par les sociétés de gestion contribuent à renforcer les fonds propres des entreprises.

Les gestionnaires d’actifs ont un rôle majeur à jouer pour réorienter l’épargne des ménages, pour lesquels l’enjeu est d’accéder à des placements diversifiés et rentables, en leur permettant de construire un patrimoine sur le long terme. Le développement d’une éducation financière et le renforcement du conseil accompagnent cette initiative. Objectif, aider les épargnants à raisonner en termes d’objectifs d’épargne, et définir des allocations en adéquation avec leurs besoins et convictions.

Vers une économie durable

Dans ce contexte, le Label Relance identifie les fonds d’investissement qui apportent des capitaux propres aux entreprises françaises, cotées ou non cotées — et en particulier aux PME et ETI. Il inclura un cahier des charges environnemental, social et de bonne gouvernance (ESG) qui guidera la politique d’investissement et d’engagement actionnarial des fonds labellisés. 

Le Label répond ainsi aux préoccupations et engagements de citoyens des investisseurs qui souhaitent donner du sens à leur épargne : financer la relance d’une économie plus durable. Les épargnants retrouveront donc prochainement les fonds labellisés Relance dans les produits d’épargne habituels : PEA, assurance-vie, épargne salariale et retraite ou même investissement simplement sur un compte-titre classique.

Lire (3 min.)

Laurent Vidal – Ecofi : fonds thématiques, « accélération de la collecte pendant le confinement »

Malgré la crise sanitaire, Ecofi, Actifs pour le futur prend un nouvel élan en 2020. La société de gestion a constaté une accélération de la collecte pendant le confinement sur les plateformes de distribution. Comment la société va-t-elle développer son activité auprès des clients particuliers ?
Voir (<4 min.)

Mégane Pasquini – Kirao AM : démarche ISR dans la gestion, « nous sommes signataires des UN PRI »

La crise sanitaire a renforcé l'attente des investisseurs envers la finance durable. Comment Kirao AM s'inscrit-elle dans cette démarche ? Quel est le positionnement de ses fonds actions zone euro ? Comment la société de gestion va-t-elle développer sa gamme dans un contexte de reprise ?
Voir (<1 min.)

Gilles Grenouilleau – France Valley : épargne durable, « la forêt, ça a un supplément d’âme »

En 2020 à la faveur de la crise sanitaire, les investisseurs cherchent à donner du sens à leur épargne. Quels sont les avantages fiscaux et patrimoniaux de l'investissement dans le foncier ? Comment France Valley va-t-elle développer sa gamme à destination des CGP-CIF en 2021 ?
Voir (<1 min.)

Investissement responsable : pour une harmonisation européenne des labels

Adrienne Horel-Pagès
La crise sanitaire a servi d'accélérateur en 2020, notamment en ce qui concerne la demande de produits d'épargne durables. Quels sont les différents objectifs de la finance durable ? Comment les concilier derrière un label européen unique ? Perspectives avec Adrienne Horel-Pagès, Directrice des projets stratégiques de La Banque Postale Asset Management.
Lire (3 min.)

RSE : le Groupe Perial lance son programme Perial Positive 2030

Le Groupe Perial — spécialiste de l'immobilier — dévoile ce jeudi 15 octobre ses objectifs en matière de RSE à horizon 2030. Dans un contexte mondial marqué par la crise sanitaire, Perial souhaite structurer ses activité autour de la Responsabilité sociétale des entreprises (RSE). Le groupe lance donc son programme « Perial Positive 2030 » qui renforce ses engagements. Dans ce cadre, ses objectifs à horizon 2030 s'articulent autour de trois piliers :

  • le Climat, pour participer activement à limiter le changement climatique ;
  • la Communauté, pour développer les conditions pour un bien-vivre ensemble pérenne ;
  • le Territoire, pour être un acteur de territoires plus inclusifs.

Douze thématiques pour le groupe

Chaque pilier se décline en quatre thématiques, qui précisent les objectifs à atteindre à l’échelle du Groupe et de ses filiales. Elles suivent une logique d’activités à impacts positifs sur le climat, sur la communauté et sur le territoire. Ce programme encapsule les actions menées historiquement par le Groupe Perial :

  • à l’échelle de Perial Asset Management (Perial AM) en ayant mis en place une stratégie d’investissement responsable déclinée sur l’ensemble de ses fonds, démarche qui a de nouveau été notée A selon les PRI de l’ONU en 2020.
  • à l’échelle de Perial Développement en inscrivant au cœur des projets de promotion immobilière les enjeux de rénovation énergétique, de connectivité, de qualité sanitaire et de confort d’usage notamment ;
  • à l’échelle du Groupe, le nouveau siège étant un exemple de sobriété énergétique et d’excellence en matière d’impacts sociaux.

Sensibiliser aux enjeux à impact

Ce programme projette également une vision ambitieuse à horizon 2030 en sensibilisant l’ensemble des parties prenantes du Groupe.

« L’enjeu environnemental est ancré dans les activités du Groupe depuis de nombreuses années déjà. Grâce au programme Perial Positive 2030, nous renouvelons ces ambitions et précisons notre vision et nos engagements sur les enjeux sociaux et sociétaux à horizon 2030 », explique Eric Cosserat, Président du Groupe Perial.

« Nous sommes convaincus que les objectifs de ce programme sont alignés avec les attentes de nos clients, désireux de contribuer à la résolution des grands enjeux de société. Nous souhaitons démontrer que performance extra-financière et performance financière sont positivement corrélées », ajoute-il.

Lire (3 min.)

Gestion thématique : Sycomore AM lance le fonds global actions Sycomore Sustainable Tech

Sycomore AM — société de gestion spécialisée dans l’investissement sur les entreprises cotées — lance ce lundi 12 octobre le fonds « Sycomore Sustainable Tech », fonds global actions qui cherche à sélectionner les entreprises Tech qu'il juge les plus vertueuses. Ce nouveau fonds s’inscrit dans le cadre plus large d’une charte de l’investissement responsable dans la Tech, une initiative de Sycomore AM pour l'investissement responsable. 

L’innovation technologique ne connaît pas de limites et mesurer son impact sur l’environnement et la société reste difficile. En tant qu’acteur responsable — à la fois investisseur, entreprise, collectif — nous devons mieux appréhender la technologie et son usage. Les progrès technologiques ne peuvent se faire au détriment de la planète et de l’individu.

Charte responsable commune

« Il faut sensibiliser les entreprises déjà établies à l’impact négatif de la Tech sur l’ensemble de leurs parties prenantes », souligne Johan Söderström, cogérant du fonds Sycomore Sustainable Tech chez Sycomore AM. Accompagner les entreprises à un stade précoce permet de les inciter à adopter des standards de responsabilité. « Ils pourront ainsi prévenir certains risques et développer un modèle économique vertueux visant à préserver la société et l’environnement », poursuit Johan Söderström.

Sycomore AM et son partenaire Gaia Capital Partners — fonds de growth equity responsable dédié à l’accompagnement des champions de la technologie en Europe — ont choisi de rédiger une charte commune, qui vise à soutenir l’émergence d’une Tech responsable. C'est une première étape vers une démarche plus globale, qui vise à définir un cadre de référence pour sélectionner les entreprises les plus méritantes du secteur.

Tech en trois dimensions

Pour identifier et investir dans les entreprises Tech les plus responsables et durables, l’équipe de gestion s’appuie sur trois dimensions :

  • Tech for Good : cette dimension « s’intéresse à l’impact environnemental et social des produits et services proposés par l’entreprise. Sont-ils positifs, et ce, dès leur conception ? », précise Johan Söderström ;
  • Good in Tech : cette dimension « se réfère aux pratiques responsables de l’entreprise, à savoir si la technologie utilisée permet de réduire les externalités négatives sur les personnes et l’environnement », indique Johan Söderström ;
  • et Improvement Enablers (catalyseurs de progrès) : la dimension « Improvement Enablers » englobe plus spécifiquement les entreprises qui affichent une forte intentionnalité et offrent de réelles capacités d’amélioration en matière de Tech for Good et Good in Tech », déclare Johan Söderström.

Ces piliers visent à évaluer les impacts et les externalités positives et négatives, de manière transparente et exhaustive. « Notre vision holistique de l’entreprise nous permet de déterminer son niveau de responsabilité et d’analyser son degré d’impact », affirme Gilles Sitbon, cogérant du fonds Sycomore Sustainable Tech.

Gamme de fonds thématiques

Sycomore Sustainable Tech vient enrichir la gamme de fonds thématiques ISR de Sycomore AM — qui compte désormais 9 fonds — aux côtés notamment de Sycomore Shared Growth, dédié au capital sociétal, Sycomore Happy@Work, consacré au capital humain, Sycomore Eco Solutions, axé sur le capital naturel et Sycomore Next Generation qui s’intéresse aux thèmes liés aux générations futures.

Les stratégies ISR de Sycomore AM représentent aujourd’hui plus de 4,6 Mds €, soit 69 % des encours gérés. Sycomore AM s’engage à accompagner les entreprises dans la gestion de leurs impacts et externalités en ayant recours au vote, et à mener un dialogue constructif pour les aider à adopter les meilleures pratiques et à identifier les vecteurs de croissance durable.

Lire (4 min.)

Economie circulaire : des opportunités croissantes

Joe Wallace
La crise sanitaire a joué un rôle d'accélérateur, notamment en ce qui concerne la durabilité des entreprises. Quels sont les ressorts de l'économie circulaire ? Où trouver des opportunités d'investissement ? Les explications de Joe Wallace, Analyste sur l'environnement et de l'investissement responsable chez Jupiter AM.
Lire (3 min.)