L’investissement durable monte en puissance

Isabelle Mateos y Lago
Une stratégie à long terme peut permettre à un portefeuille d’affronter les inévitables fluctuations du marché.
Lire (4 min.)

Changement climatique : une opportunité pour les investisseurs ESG

Stefan Kreuzkamp
Le changement climatique est devenu l'un des risques les plus importants dans le cadre de l’intégration de critères ESG pour l’investissement responsable.
Lire (4 min.)

ESG : Quel engagement pour le capital-investissement français ?

France Invest, l’association des investisseurs pour la croissance, en collaboration avec Deloitte, publie son 5ème Rapport Annuel ESG – Exercice 2017, qui renseigne, chiffre et qualifie l’engagement du capital-investissement français en faveur des enjeux Environnementaux, Sociaux et de bonne Gouvernance (ESG) dans les sociétés d’investissement et dans les entreprises qu’elles accompagnent.
Lire (2 min.)

2017 : année record pour la finance solidaire

Cette année encore, tous les indicateurs de la finance solidaire sont au vert. L’encours de l’épargne solidaire a atteint un nouveau record grâce à une collecte de 1,8 milliard d’euros, lui permettant de franchir le seuil des 11 milliards d’euros (+ 18,3 %). L’ensemble des chiffres est révélé dans le dernier baromètre de la finance solidaire Finansol / La Croix, publié dans le quotidien du 28 mai.
Lire (3 min.)

Un énarque à la tête de l’investissement responsable chez Amundi

Stanislas Pottier a débuté sa carrière en 1994 au ministère de l’Economie et des Finances à la direction des Relations économiques extérieures avant de devenir économiste à la Banque Mondiale entre 1998 et 2000. Il a ensuite occupé plusieurs postes au ministère de l’Economie et des Finances, à la direction générale du Trésor puis en tant que président de la Commission des Garanties et du Crédit au Commerce extérieur. En 2005 il rejoint le cabinet de Christine Lagarde, alors ministre déléguée au Commerce extérieur où il devient directeur de cabinet mais aussi conseiller pour les affaires commerciales internationales avant d’occuper le poste de directeur adjoint du cabinet de Thierry Breton, ministre de l’Economie et des Finances puis celui de conseiller spécial de Christine Lagarde, ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi entre 2007 et 2009. Entre 2009 et 2011 il a été conseiller spécial de Michel Rocard, ancien Premier ministre et ambassadeur pour les négociations internationales sur l’Arctique et l’Antarctique. Il rejoint ensuite le groupe Crédit Agricole S.A. en tant que Directeur du développement durable et devient membre du Comité de direction du Groupe en 2017. Ancien élève de l’Ecole nationale d’Administration (ENA, promotion Antoine de Saint Exupéry), Stanislas Pottier est diplômé de l’Ecole supérieure de Commerce de Paris (ESCP Europe, promotion 1989). Il a suivi un programme d’échange universitaire à l’Indian Institute of Management of Ahmadabad, en Inde, en 1988. Stanislas Pottier est également administrateur du Livelihoods Carbon Fund et engagé dans plusieurs associations. Il préside notamment l’association BBCA, pour la promotion des bâtiments bas carbone, et l’ONG FXBFrance, engagée depuis 30 ans dans la lutte contre la grande pauvreté.
Lire (2 min.)

RGPD, c’est aujourd’hui !

Le Courrier Financier a très à coeur de tisser avec vous, lecteurs, une relation durable et de qualité. Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai. Nous souhaitons vous assurer que nous sommes attentifs aux informations que vous nous confiez, et qu’en aucun cas, nous ne commercialisons notre […]

Le Courrier Financier a très à coeur de tisser avec vous, lecteurs, une relation durable et de qualité. Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur ce vendredi 25 mai. Nous souhaitons vous assurer que nous sommes attentifs aux informations que vous nous confiez, et qu’en aucun cas, nous ne commercialisons notre base d’abonnés. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité, elle se trouve ici.

Lire (<1 min.)

Réduire le risque de son portefeuille en choisissant des entreprises socialement responsables

Isabelle Girerd-Potin
Alors que de nombreuses études ont cherché à montrer - en vain - que les actions de firmes socialement responsables (SR) procurent des rentabilités boursières plus élevées que celles des firmes non SR, un résultat plus établi concerne la réduction du risque financier grâce au choix d'actions de firmes SR.
Lire (2 min.)

Développement durable : et si les solutions existaient déjà ?

À l’occasion de la Semaine du Développement Durable 2018, CAMEO Energy, dresse un état des lieux des projets d’amélioration de l’efficacité énergétique, et de leur impact concret sur les marchés de l’environnement. L’entreprise met aussi en lumière des tendances économiques et comportementales indues par ce mécanisme.
Lire (3 min.)

Le petit Mark Zuckerberg devant le Sénat

Comme un chenapan pris la main dans le sac, Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a été convié au Sénat ce mardi, afin de présenter ses excuses et répondre aux interrogations des sénateurs américains. Si le réseau social soulève de nombreuses inquiétudes depuis quelques années, c'est le scandale Cambridge Analytica, une société accusée d'avoir exploiter les données personnelles des utilisateurs du réseau à des fins d'influence politique, qui a fait déborder le vase. L'exercice a donc été l'occasion d'interroger le jeune patron sur son modèle économique, et sa viabilité. Jusqu'à la prochaine bêtise ?
Lire (<1 min.)

L’investissement durable : une mode chez les jeunes

L'investissement durable est souvent considéré comme un thème cher à la génération Y, qui surfe sur cette nouvelle tendance. S'il est vrai que cette classe d'âge semble la plus intéressée par l’investissement durable, ce n'est certainement pas un effet de mode. Le développement durable est apparu il y a des siècles et il intéresse toutes les générations.
Lire (4 min.)

Le Groupe APICIL et l’Institut Paul Bocuse publient un livret dédié à l’alimentation des personnes atteintes d’Alzheimer

Engagés sur les problématiques de santé et bien-être par le biais de l’alimentation, le Groupe APICIL et le Centre de Recherche de l’Institut Paul Bocuse s’associent pour diffuser les résultats de la recherche scientifique à destination du plus grand nombre. Le premier opus, diffusé au public à partir du 12 avril prochain lors de la conférence internationale de l’Institut Paul Bocuse sur les comportements alimentaires, se fonde sur la thèse réalisée par Virginie Pouyet au sein de l’Institut, dans le cadre d’un doctorat AgroParisTech, en collaboration avec Orpea. Le Groupe APICIL et l’Institut Paul Bocuse ont pensé ce premier livret dans l’optique de vulgariser les résultats de ce travail et les rendre accessibles au grand public et aux professionnels en contact avec les personnes âgées.
Lire (1 min.)

Naissance du plus grand fonds d’obligations émergentes vertes

Avec un encours de 1,42 milliards de dollars, ce fonds prévoit d’investir près de 2 milliards de dollars dans des obligations vertes dans les pays émergents durant sa durée de vie. Avec un engagement de 256 millions de dollars, IFC est le plus grand investisseur dans le fonds qui vise à financer des projets focalisés sur le changement climatique dans les pays émergents. Amundi Planet EGO adopte une approche intégrée en investissant dans des obligations vertes de pays émergents tout en favorisant la création d’un marché d’obligations vertes de qualité par la mise en place de mesures d’accompagnement des émetteurs. Un programme d’assistance technique géré par IFC avec une subvention initiale de 7,5 millions de dollars émanant du SECO (Secrétariat d’Etat à l’économie suisse) aidera en effet à la création de nouveaux marchés pour le financement climatique en développant des standards d’obligations vertes et en proposant des programmes de formation pour les institutions financières cibles. Cela facilitera l’adoption par ces dernières des « Green Bond Principles » et des meilleures pratiques internationales. Plusieurs grands fonds de pension (Alecta, AP3, AP4, APK Pensionkasse, APK Vorsorgekasse AG, ERAFP, MP Pension), compagnies d’assurances (Crédit Agricole Assurances, LocalTapiola General Mutual Insurance Company, LocalTapiola Mutual Life Insurance Company), gestionnaires d’actifs,  banques de développement international, et autres institutions ont manifesté un grand intérêt pour ce projet de finance verte et leur engagement démontre l’appétit croissant des investisseurs pour l’investissement climatique. « Avec environ 500 millions de dollars américains d'émissions par les institutions financières du secteur privé à ce jour, les marchés de capitaux verts dans les pays d'opérations de la BERD sont encore à un stade naissant. Ce nouveau fonds devrait contribuer à étendre considérablement la disponibilité de financements verts dans les régions où la BERD est présente, sensibiliser les investisseurs locaux aux investissements verts et soutenir les institutions financières locales dans l'émission d'obligations vertes adhérant aux Green Bond Principles »,  déclare Sir Suma Chakrabarti, Président de la BERD. Un comité scientifique composé d’experts de la finance verte issus d’institutions de développement a été mis en place pour conseiller Amundi en tant que gérant du fonds. La politique ESG du fonds reflète les Standards de Performance 2012 d’IFC et les « Activités Exclues » par IFC. La signature de l’Accord de Paris sur le Climat créé des opportunités d’investissement significatives. Une étude récente d’IFC portant sur 21 pays émergents, recense près de 23 trillions de dollars d’opportunités d’investissements d’ici 2030 en lien avec la lutte contre le dérèglement climatique.
Lire (2 min.)

Robots vs cheminots

Alors que le député LREM Cédric Villani a dévoilé en grande pompe, cette semaine, son rapport sur l'Intelligence Artificielle, les français s'apprêtent, eux, à profiter du premier grand week-end de l'année 2018. Si les transports ne devraient pas être perturbés cette fois-ci, l'ombre de la grève des cheminots planera tout le printemps sur les ambitions d'escapades de nos concitoyens. L'occasion pour nous de jouer les oiseaux de mauvais augure sur l'avenir de la SNCF... 
Lire (<1 min.)