Aviva Investors Climate Transition European Equities : Françoise Cespedes nous présente le fonds

Françoise Cespedes, gérante chez Aviva Investors France, nous présente son nouveau fonds Actions thématique. « Aviva Investors Climate Transition European Equities Fund » accompagne les entreprises dans la transition énergétique.
Voir (<4 min.)

Saïd Belbachir - Aviva Investors France : « Croissance Durable ISR, c'est ce qu'on fait de mieux »

Marchés obligataires, fonds ISR et gestion diversifiée... En 2019, Aviva Investors France adopte une attitude prudente face à la volatilité des marchés financiers. Le gérant oriente peu à peu toute sa gamme vers l'ISR. Comment fonctionne son nouveau fonds Aviva Croissance Durable ISR ? Comment le gérant s'adapte-t-il aux exigences de la loi PACTE ?
Voir (<3 min.)

Jean Pitois - Perial : « Nous réduisons la consommation d'énergie de nos immeubles de 40 % »

Marché des SCPI, transition énergétique, développement durable… L'immobilier intègre de plus en plus de normes environnementales. Comment Perial se positionne-t-il sur ce segment ? Quels produits et services propose-t-il aux CGP ? Quels rendements à la clé pour l'épargnant ?
Voir (<4 min.)

Olivier Chamard - Sycomore AM : « Nous lançons un fonds ISR diversifié, Sycomore Next Generation »

Diversifier ses investissements, répondre à un double objectif patrimonial et responsable… En 2019, Sycomore Asset Management (AM) lance son nouveau fonds ISR, Sycomore Next Generation. A quels critères ESG obéit-il ? Dans quelles entreprises investit-il ? A quels clients CGP ce fonds s'adresse-t-il ?
Voir (<2 min.)

Logement social : le gouvernement crée un groupe de réflexion sur la qualité

Le gouvernement annonce ce mercredi 16 octobre la création d'un groupe de réflexion pour la qualité d’usage et la qualité architecturale des logements sociaux. Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi ELAN, le ministre de la Culture, le ministre chargé de la Ville et du Logement et la ministre de la Transition écologique et solidaire ont réaffirmé la priorité de l’action gouvernementale pour un logement de qualité.

Qualité d'usage et architecturale

L’exercice de la maîtrise d’ouvrage sociale doit être facilitée et confortée, au service des usagers et de la maîtrise des délais et des coûts. Les enjeux d’architecture, de cadre de vie, d’innovation, mais également le rôle des acteurs dans l’acte de construire et dans la conduite des projets jouent un rôle crucial. L’architecture contribue de façon majeure à la qualité du cadre de vie. Elle joue également un rôle essentiel dans l’accompagnement des engagements pour la transition écologique et énergétique.

Dans ce contexte, Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement et Franck Riester, ministre de la culture, lancent une réflexion commune sur l’exercice de la maîtrise d’ouvrage sociale et de la maîtrise d’œuvre. Cette réflexion visera à identifier et valoriser les bonnes pratiques, à garantir la qualité architecturale, l’innovation dans le logement pour la construction neuve comme pour la réhabilitation.

Propositions au printemps 2020

L’équilibre dans les rapports entre l’ensemble des acteurs techniques et économiques d’un projet sera également au centre des réflexions. Elle intégrera bien entendu pleinement les dimensions sociale et environnementale des bâtiments. Les trois ministres ont confié le pilotage de cette réflexion à Pierre-René Lemas, qui fut notamment Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations.

Il s’appuiera pour cela sur un groupe de pilotage composé de représentants de l’Union sociale pour l’habitat (USH), du Conseil national de l’ordre des architectes (CNOA), de personnalités qualifiées et d’élus locaux, ainsi que sur un comité des parties prenantes, qui seront installés très prochainement et associeront étroitement les territoires. Les propositions de mesures et d’orientations issues de cette réflexion seront communiquées aux trois ministres au printemps 2020.

Lire (2 min.)

ESG : Groupama AM lance une SICAV de droit français multi-compartiment

Groupama Asset Management (AM) — société de gestion d’actifs, filiale du groupe Groupama — annonce ce lundi 14 octobre la création de « Groupama Fund Generations », une SICAV de droit français 100 % ESG. Celle-ci proposera une large palette de stratégies d’investissement responsable, réparties entre compartiments ISR, impact investing ou thématiques avec l’objectif « d’investir pour l’avenir ».

En 2001, Groupama AM lançait « Euro Capital Durable », première SICAV ISR — Investissement Socialement Responsable — de la place. Groupama AM poursuit son engagement avec « Groupama Fund Generations ». Chaque compartiment de la SICAV sera géré selon une approche de conviction, fondée sur la sélectivité des titres et la combinaison intégrale de l’analyse financière et extra-financière des sociétés éligibles à l’investissement.

300 millions d'euros d'encours

Dès son lancement, « Groupama Fund Generations » proposera deux véhicules lancés récemment — le fonds diversifié thématique « G Fund Future for Generations » et le fonds d’impact investi en obligations vertes « G Fund Global Green Bonds » — ainsi que fonds ISR « G Fund Credit Euro ISR » créé en 2008, et qui obéit à une stratégie « Best in class ».

La SICAV devrait afficher plus de 300 M€ d’encours sous gestion à son lancement le 21 octobre 2019. Elle vise 1 milliard d’encours d’euros d’ici fin 2020. D’autres compartiments seront progressivement intégrés à « Groupama Fund Generations », qu’il s’agisse de fonds existants ou de nouvelles solutions d’investissement. Tous ont vocation à avoir un label d’Etat, qu'il s'agisse de GreenFin ou du Label ISR.

Développement et expertise ESG

« Notre objectif est de proposer des solutions d’épargne performantes, élaborées avec une vision à long terme des conséquences de nos investissements et capables de conjuguer le couple rendement-risque aux mesures d’impact », déclare Jean-Marie Catala, Directeur Général Délégué de Groupama AM. « Groupama Fund Generations est la figure de proue de nos expertises ESG. Elle devrait assez rapidement compter une dizaine de compartiments labellisés », pointe Guillaume Berthier, Directeur Marketing.

« Pour autant la prise en compte de critères ESG de notre gestion va bien au-delà de la SICAV. D’une part, nous avons d’autres fonds labélisés qui ont vocation à constituer des prochains compartiments de cette SICAV et d’autre part, l’intégration ESG concerne près de 30 milliards d’euros de nos encours au 30 septembre 2019. Cette intégration a vocation à se généraliser à l’ensemble de nos processus d’investissement », ajoute Guillaume Berthier.

S'inscrire dans une philosophie RSE

« Groupama Fund Generations » sera accessible aux institutionnels, aux professionnels de la gestion privée, des réseaux de distribution — internes au Groupe Groupama et externes — et aux particuliers. « Groupama Fund Generations devrait également pleinement profiter des évolutions permises par la loi Pacte, facilitant l’accès tant aux dispositifs collectifs sur les volets de l’épargne retraite et de l’épargne salariale, qu’aux dispositifs individuels, à l’instar de l’assurance-vie », précise Guillaume Berthier.

Le lancement de Groupama Fund Generations s’inscrit aussi dans la philosophie RSE de Groupama AM : « L’enjeu thématique de la SICAV, fait ainsi parfaitement écho à l’initiative de Groupama AM en matière de responsabilité sociale. Il se concrétise par le partenariat signé avec la fondation AlphaOmega, afin de financer l’éducation de nos plus jeunes générations », conclut Jean-Marie Catala.

Lire (4 min.)

Vincent Roynel - Le Comptoir Amundi CPR AM : « Nous croyons beaucoup à l'ESG »

Gestion de fonds diversifiée, partenariats dans l'immobilier, orientation ESG… En 2019, Le Comptoir Amundi-CPR AM souhaite maintenir ses rendements dans un contexte de volatilité maîtrisée. Comment accompagner les CGP dans une démarche 100 % ESG ? Quelle place donner à une gestion plus responsable ?
Voir (<4 min.)

Léa Dunand-Chatellet - DNCA : « La loi PACTE contribue à irriguer les fonds ISR »

Stratégies patrimoniales ISR, indicateurs d'impact, accompagnement réglementaire… En 2019, DNCA Finance s'implique fortement auprès des CGP dans la transition économique durable. Entre la loi Pacte et la taxonomie européenne, comment s'y retrouver dans le foisonnement réglementaire ?
Voir (<4 min.)

Immobilier résidentiel : l’ISR, un levier pour les investisseurs institutionnels

Quel avenir pour le marché de l'immobilier résidentiel en France ? Quelle place donner aux normes ISR ? Afin de s'implanter durablement sur ce marché, Horizon AM lance un fonds obligataire ISR à destination des investisseurs institutionnels. Explications avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Antoine Boissay - Agapan Solutions : « PACTE rend nécessaires les fonds ESG dans l'assurance vie »

Au sein de l'univers Natixis, le label Agapan Solutions s'adresse depuis début 2019 aux CGPI désireux d'investir dans les produits structurés. Quels produits différenciants proposer dans le cadre de l'appel public à l'épargne ? Comment accompagner les CGPI face à la loi PACTE ? Quelle place pour l'ESG ?
Voir (<4 min.)

ISR : Sycomore AM crée le fonds Sycomore Next Generation

Sycomore Asset Management (AM) — spécialiste de l’investissement sur les entreprises cotées — annonce ce lundi 14 octobre élargir sa gamme de fonds ISR. La société de gestion lance Sycomore Next Generation, un fonds diversifié patrimonial qui investit dans les entreprises dont les modèles sont compatibles avec l’objectif d’une croissance durable.

Sycomore Next Generation rejoint ainsi la famille des fonds déjà porteurs du label ISR d’Etat. La liste comporte déjà Sycomore Sélection Responsable, Sycomore Sélection Crédit, Sycomore Happy@Work, Sycomore Eco Solutions et Sycomore Shared Growth.

Quel positionnement ?

« Une démographie en expansion couplée à un vieillissement de la population créent de nouveaux besoins. La raréfaction/surconsommation des ressources naturelles appelle à revoir les méthodes de production et engendre de nouveaux modes de consommation. La robotique nous oblige à repenser les processus de recrutement, tandis que les nouvelles technologies ‘disruptent’ les usages… Ces transformations soulèvent la question du sort réservé aux générations futures », soulève Alexandre Taïeb, co-gérant du fonds.

Les gérants privilégient ainsi les entreprises en position d’influer positivement sur les générations futures, à savoir celles qui améliorent le niveau de vie (« Better Life »), les acteurs vertueux en matière d’énergie verte, de climat, de biodiversité(« Better Environment ») ou encore les sociétés qui accordent une attention particulière au bien-être de leurs collaborateurs (« Better Workplace »).

Un fonds patrimonial et responsable

Avec une approche patrimoniale, le fonds adopte une gestion opportuniste entre actions (0 à 50 %) et instruments obligataires (0 à 100 %). La poche obligataire se veut équilibrée entre dette corporate et publique, mais évolutive en fonction des tendances de marché. L’équipe de gestion s’appuie sur son expertise en stock picking et bond picking, enrichie de plus de 10 ans de recherche extra-financière réalisée par une équipe de 7 experts ESG.

« Cette liberté de gestion nous offre la latitude nécessaire pour répondre à un double enjeu qui s’inscrit dans notre démarche d’investisseur responsable : générer de la performance tout en conservant un niveau de risque maîtrisé d’une part, et répondre aux enjeux de développement durable d’autre part », souligne Stanislas de Bailliencourt, co-gérant du fonds Sycomore Next Generation.

ESG et conformité aux ODD de l'ONU

Outre son approche propriétaire en matière d’analyse fondamentale, Sycomore AM dispose de son propre modèle de notation des Etats. Il combine critères quantitatifs et qualitatifs, avec une dimension ESG prépondérante. « Nous nous engageons, au travers de notre code de transparence, à exclure les 32 pays non membres du pacte mondial des Nations Unies », précise Emmanuel de Sinety, co-gérant du fonds Sycomore Next Generation.

« Le fonds s’interdit par ailleurs d’investir dans les Etats qui n’obtiennent pas une note globale supérieure à 2/5 selon 5 piliers clés : 1/développement durable, 2/gouvernance/système politique, 3/santé économique, 4/corruption & droits humains, 5/inclusion sociale/égalité », ajoute Emmanuel de Sinety. Que ce soit sur la poche actions ou dettes d’entreprises, le fonds sélectionne en priorité les sociétés qui s’alignent sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies et sur les indicateurs ESG long terme.

Lire (4 min.)

Obligations vertes : Groupama AM lance G Fund Global Green Bonds

Après le lancement du fonds thématique G Fund Future for Generations, Groupama Asset Management (AM) annonce ce jeudi 10 octobre le lancement de « G Fund Global Green Bonds ». Construit sur une gestion obligataire active avec une sélectivité rigoureuse des émetteurs, ce fonds investira principalement sur des titres obligataires « Green Bonds » (« obligations vertes ») — 80 % à 100 % de l’actif net du fonds —  de toutes zones géographiques.

« G Fund Global Green Bonds » vise l’accompagnement des émetteurs dans leur transition énergétique et écologique — énergies renouvelables, contrôle de la pollution, transports propres, gestions des déchets, préservation de l’eau, etc. — tout en générant de performances financières. L’équipe de gestion analyse chaque émission, en combinant critères financiers et extra-financiers. L’allocation active des différents moteurs de performance aboutit à une stratégie obligataire diversifiée.

Critères extra-financiers et performance

En détails, la sélection des titres s’appuie sur les principes d’éligibilité définis par Groupama AM, appliqués aux caractéristiques du titre et de l’émetteur. L’équipe de recherche interne analyse ainsi les critères extra-financiers portant sur :

  • L’émission, à l’aune de la traçabilité et de la gestion des capitaux, du processus de sélection des projets et du respect des critères définis par les « Green Bond Principles » ;
  • L’émetteur, à l’aune de sa performance ESG ;
  • La qualité environnementale des projets ;
  • La transparence de l’émetteur et des projets.

Le processus de gestion combine approches directionnelle — de valeur relative et assurantielle — en capitalisant sur 6 moteurs de performance : « allocation géographique », « allocation directionnelle taux et courbe de taux », « allocation classes d’actifs taux et crédit », « bond-picking », « stratégies swap / inflation » et « exposition aux devises ».

Une approche d’investissement dynamique

« Nous avons conçu G Fund Global Green Bonds comme une stratégie multi classes au sein des actifs obligataires — par exemple corporate, crédit, état, etc. — ancrée dans un univers d’investissement mondial. A travers notre approche d’investissement dynamique et les moteurs de performance du fonds, notre objectif est de générer des performances quels que soient les cycles de marché », explique Julien Moutier, Responsable gestion de taux –directionnelle et Aggregate.

L’équipe de gestion s’engage à publier un rapport mensuel détaillé auprès des investisseurs. Ce document indiquera entre autres l’évolution de l’empreinte carbone du fonds, de la part d’obligations vertes en portefeuille et des caractéristiques extra-financières des principales lignes d’exposition. Une demande pour l’obtention du label GreenFin est prévue début 2020.

Lire (3 min.)

Michel Dinet - Richelieu Gestion : « La finance verte, c'est une progression sans fin »

Refonte de la gamme, changements d'équipes, intégration de l'ISR… Richelieu Gestion connaît de grandes transformations en 2019. Où trouver de la performance à long terme pour les CGP ? Quels services leur proposer à travers la gestion sous mandat ? Quelle place donner aux critères ESG ?
Voir (<4 min.)