Politiques de vote : qu’attendre en 2021 ?

François Lett
L'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance au sein des entreprises se répercute sur leurs politiques de vote. Que faut-il retenir des tendances 2021 ? L'éclairage de François Lett, Directeur du département éthique et solidaire chez Ecofi.
Lire (4 min.)

Generali Investments – webconférence : miser sur le Grey Power avec le fonds GIS SRI Ageing Population

Ce jeudi 28 janvier, Generali Investments vous donne rendez-vous pour un webinaire sur le fonds actions européennes « GIS SRI Ageing Population ». Comment identifier les opportunités et investir dans des valeurs qui bénéficient du vieillissement de la population ? Venez vous inscrire !
Lire (3 min.)

Cogefi Gestion – Cogefi Elixir : ESG et actions européennes, miser sur « des sociétés de qualité »

En 2021, Cogefi Gestion investit dans les grandes capitalisations européennes avec Cogefi Elixir. Comment définir ce qu'est « un actif de qualité » ? Quelle place donner aux critères extra-financiers en plus de l'analyse financière fondamentale ? Retour sur la stratégie du fonds.
Voir (<7 min.)

Marchés actions : et l’ISR conquit l’Amérique

Benoit Brochart
En 2020, la finance durable s'est imposée en Europe. Désormais, les gérants ISR regardent en direction des Etats-Unis. L'élection de Joe Biden va-t-elle favoriser l'ISR ? Quels risques faut-il anticiper sur les marchés américains dans un contexte de relance ? Les explications de Benoit Brochart, Gérant de portefeuille senior chez Silex.
Lire (3 min.)

Energies renouvelables : Le Crédit Mutuel Arkéa lance sa première obligation verte

Le Crédit Mutuel Arkéa (Arkéa) — groupe bancaire français — annonce ce lundi 25 janvier la commercialisation d'une première émission obligataire structurée « verte ». Arkéa a réalisé en décembre dernier sa première émission obligataire structurée « green ». Cette obligation verte est destinée à refinancer des projets relatifs aux énergies renouvelables.

L'indice Ocean Care 40

En plus d'agir en faveur de la transition environnementale par le refinancement de projets dédiés, l'obligation Sérénité Globe Décembre 2020 est indexée sur l’Ocean Care 40 — un indice développé par Silex, composé de 40 valeurs européennes adoptant les pratiques les plus avancées en matière de gestion de l'eau. Sérénité Globe Décembre 2020 illustre la politique d'investissement responsable menée par Arkéa.

Suite aux émissions social bond d'octobre 2019 et de juin 2020, le groupe Arkéa réaffirme son engagement en matière d'investissement responsable. Objectif de cette obligation verte, refinancer des projets relatifs aux énergies renouvelables, notamment éoliens et photovoltaïques. Distribuée au sein des fédérations du Crédit Mutuel de Bretagne et du Crédit Mutuel Sud-Ouest, Sérénité Globe Décembre 2020 s'adresse aux particuliers qui souhaitent concilier épargne et convictions environnementales.

Investissement responsable

Les obligations vertes — destinées à refinancer des projets en faveur de la transition environnementale — s'inscrivent en cohérence avec les convictions affichées par le groupe Arkéa. Au sein de son écosystème, le goupe revendique un fort ancrage territorial et porte une attention particulière à son impact, en accord avec sa raison d'être.

Arkéa souhaite accompagner et financer l’économie réelle, au service des territoires et de leurs acteurs. Les fonds collectés par la première émission verte du groupe seront alloués prioritairement au refinancement de prêts qui concourent de façon significative à la transition environnementale ; et ayant pour objectif de contribuer à l’atténuation du changement climatique et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Dans un univers de taux bas

Le groupe Arkéa indexe le rendement de l'émission Sérénité Globe Décembre 2020 à l'indice Ocean Care 40. Cet outil se compose de 40 valeurs européennes qui adoptent des pratiques avancées en matière de politiques environnementales et notamment de gestion de l'eau. Le groupe Arkéa et Silex envisagent de réitérer leur collaboration à l’avenir, afin de proposer des placements qui répondent aux aspirations des épargnants.

« Cette émission avait pour objectif de proposer un produit de placement pertinent dans un univers de taux bas. En alignant à la fois notre offre de refinancement et nos convictions en matière de finance responsable au service des territoires et de leurs acteurs, nous proposons aux épargnants une solution innovante qui combine deux leviers d’investissement responsable dans un produit 100 % capital garanti », déclare Erwan Marrec, Responsable de l’ingénierie financière de la Salle des marchés du groupe Arkéa.

Lire (3 min.)

ESG : Swiss Life Asset Managers lance un fonds de dette souveraine marchés émergents

Swiss Life Asset Managers (Swiss Life AM) — filiale de gestion des actifs du groupe Swiss Life — annonce ce lundi 25 janvier élagir sa gamme obligataire. Swiss Life AM lance Swiss Life Funds (LUX) Bond ESG Emerging Markets Sovereigns. Il s'agit d'un fonds ESG de droit luxembourgeois, centré sur la dette souveraine en monnaies fortes des marchés émergents. Ce nouveau fonds s'adresse aux investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille avec une empreinte de durabilité.

Le nouveau fonds investit principalement dans des obligations en monnaie forte émises par des gouvernements et des entités gouvernementales des marchés émergents. Ce véhicule place les problématiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) au cœur de sa stratégie d’investissement. Objectif, promouvoir un engagement durable dans les régions du monde qui ont la plus forte croissance.

Modèle propriétaire

Le fonds vise à se conformer aux exigences de l’article 8 du règlement sur la publication d'informations en matière de durabilité (Sustainable Finance Disclosure Regulation, SFDR) qui entrera en vigueur le 10 mars 2021. Avec ce fonds, les investisseurs bénéficient de l’expertise approfondie de Swiss Life Asset Managers en gestion obligataire et en dette émergente.

Le fonds s’appuie sur un modèle propriétaire « Emerging Market Country ESG Scoring Model » développé par Swiss Life AM, qui permet de réaliser une analyse comparative mais qui capte aussi l’évolution dans le temps de la performance ESG de chaque pays. Ce modèle propriétaire propose également une analyse approfondie des composantes ESG sous-jacentes et révèle leur impact sur la performance ESG des différents pays.

Quels avantages à investir ?

Les pays émergents totalisent aujourd’hui plus des trois cinquièmes de la production mondiale et ont contribué à plus de la moitié de la croissance du PIB mondial (en termes de PPA) ces dix dernières années. La dette souveraine en monnaie forte est l’une des classes d’actifs dont la croissance a été la plus forte au cours de la dernière décennie, et offre une meilleure liquidité que d’autres sous-classes d’actifs des marchés émergents.

L’univers d’investissement est large avec plus de 160 émetteurs répartis dans 74 pays, ce qui permet une importante diversification des investissements permettant ainsi l'optimisation du couple rendement/risque. Comme les entités émettrices sont des gouvernements ou des sociétés publiques, la transparence offerte en termes de couverture par les agences de notation, les médias et les analystes est très grande.

Quelle performance ESG ?

Dans le contexte de récession mondiale provoquée par la pandémie de la Covid-19, il est devenu encore plus important pour les investisseurs de passer en revue tout l’éventail des marchés émergents afin d’y détecter les faiblesses économiques. En plus de l’analyse macroéconomique classique, les facteurs ESG fournissent des informations essentielles sur l’importance accordée par un pays au développement durable, et sont donc un indicateur de la stabilité à long terme d’un pays.

L’importance des facteurs ESG dans les investissements sur les marchés émergents a été mise en évidence lors des ventes massives liées à la pandémie au premier trimestre 2020. Selon les données de l’indice JP Morgan ESG EMBI, les investissements réalisés dans des obligations souveraines centrées sur des thèmes ESG ont surperformé l’ensemble du marché de plus de 1,7 %. D’un point de vue historique aussi, les marchés émergents affichant une meilleure position en matière d’ESG présentent de meilleurs rendements totaux et ajustés du risque.

« Outre l’argument du rendement, celui de la compatibilité parle également en faveur des investissements axés sur des thèmes ESG sur les marchés émergents. En faisant dépendre la capacité et le coût d’emprunt des pays de leur position ESG, les marchés émergents pourraient être encouragés à adopter des pratiques de croissance plus durables », explique Rishabh Tiwari, gérant de portefeuille responsable de la stratégie du fonds.

Lire (4 min.)

D’un engagement de niche au risque de « ESG washing » : quel futur pour l’ISR ?

François Lett
L'investissement socialement responsable (ISR) s'est imposé sur les marchés financiers français. L'intégration des critères extra-financiers s'accélère et les cadres législatifs suivent. Comment désormais préserver l'ISR du risque de « green washing » ? Quels leviers mettre en œuvre à l'échelle européenne ? L'éclairage de François Lett, Directeur du département éthique et solidaire chez Ecofi.
Lire (4 min.)

Impact social et environnemental de nos investissements : 2030 commence aujourd’hui

Valérie Baudson
Les critères extra-financiers — à savoir environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) — deviennent incontournables pour les investisseurs. Quel avenir se dessine pour la finance durable d'ici 2030 ? L'analyse de Valérie Baudson, Directrice Générale de CPR Asset Management.
Lire (8 min.)

Mékong : l’hydroélectricité géante, ennemie du développement durable

François Lett
Produire de l'électricité pour soutenir la croissance asiatique, oui mais à quel prix ? Si les barrages hydroélectriques ne produisent pas de gaz à effet de serre (GES), ils perturbent profondément l'environnement du fleuve Mékong. Les explications de François Lett, Directeur du département éthique et solidaire chez Ecofi.
Lire (4 min.)

Changement climatique : un virage à 180 degrés de Biden sur l’Accord de Paris peut-il susciter des actions ?

Andrew Howard
Le marché des obligations vertes et sociales, qui continue de croître, d’évoluer et de se diversifier, reste un outil utile pour promouvoir le développement durable. Analyse des implications pour les investisseurs avec Andrew Howard, Responsable de l’investissement durable chez Schroders.
Lire (7 min.)

ISR : J.P. Morgan AM obtient le label pour son fonds obligataire « flagship » global

J.P. Morgan Asset Management (JPMAM) — division de JPMorgan Chase & Co. et l’un des principaux gestionnaires d’actifs au monde — annonce ce jeudi 21 janvier avoir obtenu en décembre le label public français Investissement Socialement Responsable (ISR) pour son fonds obligataire « flagship » JPMorgan Funds - Global Bond Opportunities Sustainable Fund.

Stratégie de finance durable

Le Label ISR vise à offrir plus de visibilité sur les investissements, en s’assurant de la transparence des processus des fonds et de l’intégration effective des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leur processus de gestion. Il permet d'évaluer les critères ESG et des politiques d'engagement des entreprises dans lesquelles le fonds investit ainsi que du degré de transparence dans la gestion des fonds.

L'obtention de ce troisième label ISR « s’inscrit dans notre engagement d’accompagner les investisseurs français dans leur recherche de nouvelles solutions d’investissement durables, innovantes et performantes. C’est aussi une reconnaissance de l’engagement continu des équipes de J.P. Morgan AM à renforcer notre démarche mondiale d’intégration ESG et à enrichir nos capacités de recherche et d'analyse extra-financière », réagit Nicolas Deblauwe, Directeur Général France et Bénélux, JPMAM.

Signataire des PRI des Nations Unies depuis 2007 et membre du groupe Climate Action 100+, JPMAM s’appuie sur une équipe de spécialistes de l’investissement durable qui collabore avec plus de 200 analystes de recherche à l’échelle mondiale pour intégrer en profondeur les critères ESG. JPMAM compte plus de 450 stratégies d'investissement intégrées ESG et activement gérées, représentant 2 100 milliards de dollars d'actifs. Au 31 décembre 2020, elle propose 18 produits durables dédiés avec plus de 2,5 milliards de dollars d'actifs sous gestion dans des fonds durables.

15 segment obligataires

Le fonds JPM Global Bond Opportunities Sustainable investit de manière flexible dans 15 segments obligataires et dans plus de 50 pays. Il vise à générer une meilleure performance que les stratégies obligataires traditionnelles. En plus d’intégrer pleinement les critères ESG et l’application de politiques d’exclusion strictes dans son processus d’investissement, le fonds privilégie les entreprises et émetteurs dont les profils ESG sont meilleurs que ceux de leurs pairs.

Géré par Bob Michele, Directeur Monde de la Gestion Obligataire, et Iain Stealey, Directeur International de la Gestion Obligataire, le fonds s’appuie sur une équipe de 60 analystes de recherche dédiés et sur l’expertise de ses 265 professionnels de l’investissement obligataire, gérant un total de 658 milliards de dollars (au 30 septembre 2020).

« Le fait d’avoir obtenu la labellisation du premier fonds obligataire global illustre notre volonté d’innover dans les solutions obligataires ISR proposées à nos clients européens. Nous nous appuyons sur nos expertises robustes et nos capacités de recherche dans la construction de portefeuilles flexibles que nous proposons dans des formats adaptés aux normes locales en matière de soutenabilité », déclare Iain Stealey, Directeur international de la gestion obligataire.

Lire (3 min.)

ISR : Ampère Gestion obtient le label pour son deuxième fonds de logement intermédiaire (FLI II)

Ampère Gestion — filiale de gestion d'actifs du bailleur CDC Habitat — annonce ce mercredi 20 janvier avoir obtenu le label Investissement Socialement Responsable (ISR) pour son deuxième fonds de logement intermédiaire (FLI II). Ce label récompense la démarche d'investisseur responsable de la société de gestion de portefeuille, après l'élargissement officiel du label ISR au secteur immobilier.

Forte exigence ESG

En septembre 2019, Ampère Gestion finalisait une levée de fonds pour le FLI II (1,25 milliards d’euros de fonds propres) en vue de construire 11 000 nouveaux logements dans les grandes métropoles françaises — soit 8 000 logements intermédiaires et 2 000 places de résidences étudiantes ou senior. A ce jour, près de 30 % de ce portefeuille est constitué.

Ampère Gestion a obtenu le label ISR pour le FLI II grâce à ses engagements mesurables sur les plans environnementaux, sociaux et de sa gouvernance (ESG). Ces actions s’inscrivent dans la droite ligne de la démarche de CDC Habitat en matière de transition écologique et d’utilité sociale :

  • Environnement : sélection d’immeubles neufs à haute performance énergétique et environnementale, en avance sur la réglementation et optimisation des consommations d’énergie et de la gestion de l’eau ;
  • Social : mise en adéquation des types de logements avec les besoins locaux des habitants (loyers abordables dans les zones les plus tendues, cahier des charges technique exigeant, etc.), intégration systématique des parties prenantes locales dans les projets de construction (locataires, associations, etc.) ;
  • Gouvernance : déploiement d’une démarche d’achats responsables auprès des prestataires et des fournisseurs.

La continuité dans le label ISR

Créé et soutenu par le ministère de l’Économie et des Finances, le label ISR existe depuis 2016. Il a été élargi au secteur immobilier par décret ministériel fin octobre 2020. L’audit de labellisation du FLI II a été réalisé par Ernst & Young.

« La création de ce label ISR immobilier nous fait franchir une étape importante, car investisseurs et gestionnaires disposent désormais d’une boussole indiscutable, reconnue par les pouvoirs publics. Pour Ampère Gestion, qui a souvent anticipé dans la démarche d’investissement responsable, labelliser le FLI II était une évidence. Nous sommes très heureux de pouvoir le faire dès la publication du nouveau label », indique Vincent Mahé, directeur général de CDC Habitat et président d’Ampère Gestion.

Lire (3 min.)

L’impact : nouveau sésame de l’ISR ?

François Lett
En 2021, l'investissement socialement responsable (ISR) s'épanouit à la faveur de la normalisation de l'analyse ESG. Quelle définition donner à la finance à impact ? Comment la mesurer avec précision ? Eclairage.
Lire (5 min.)