LIVRE / Produits structurés, « gagner en bourse avec des risques limités »

Comment préserver son patrimoine financier face à la baisse des fonds euros ? Quels sont les éléments essentiels à prendre en compte pour analyser un produit structuré ? Quelle stratégie adopter sur des marchés de plus en plus volatils ? Début octobre, Régis Bryman et Jean-François Fliti publient aux éditions Eyrolles le livre « L'art de gagner en bourse avec des risques limités : les produits structurés ». Le Courrier Financier vous propose une fiche de lecture.
Lire (5 min.)

Luxembourg : l’assurance vie sur-mesure pour sécuriser son patrimoine

Maxime Defasy
L'assurance vie luxembourgeoise offre une sécurité renforcée et de nombreuses options de diversification. Ce placement attire les épargnants en quête de gestion de fortune à moindre coût. Quelle(s) différence(s) avec la France ? Quels sont les avantages pour les patrimoines financiers importants ?
Lire (5 min.)

Loi PACTE - Plan d'Epargne Retraite (PER) : comment adapter sa stratégie d'ingénierie patrimoniale ?

Simplification de l'épargne, transformation des stratégies patrimoniales, nouvelles opportunités... Que change la loi PACTE en termes d'épargne retraite ? Comment fonctionne le nouveau PER ? Dans le cadre de la Convention Patrimonia 2019, Le Courrier Financier est allé à la rencontre des CGP.
Voir (<5 min.)

Gestion sous mandat & collective : INOCAP Gestion enrichit sa gamme

Cette semaine, nous sommes allés à la rencontre d'INOCAP Gestion. En 2019, le gérant a enrichi sa gamme de produits de gestion sous mandat et collective. Comment assurer la tranquillité d'esprit de l'investisseur avec ce produit ? Quel bénéfice le CGP peut-il en retirer ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Epargne longue diversifiée : rendement plus financement de l’économie

Les six principales associations de représentation des conseillers en gestion de patrimoine (CGP) — l'AFG, l'Anacofi, la CNCEF Patrimoine, la CNCGP, la Compagnie des CGP-CIF et l'UCGP — publient ce mercredi 16 octobre une note commune sur l'épargne longue. D'après ces organismes, la nouvelle équation se formule ainsi : les solutions d’épargne diversifiées doivent associer rendement et financement de l’économie.

Quête de rendement sur les marchés

Dans un contexte de baisse durable des taux et de faible rendement des produits d’épargne traditionnels et privilégiés, les épargnants doivent aujourd'hui faire de nouveaux choix d’allocation de leur épargne. Leurs décisions — guidées par une légitime recherche de rendement — devront tenir compte de leurs attentes et de leurs contraintes en termes de liquidité et de durée de placement.

Les conditions de marché ne permettent plus aujourd’hui de conjuguer le triptyque « rendement, garantie, liquidité ». La diversification et l’allongement de l’horizon de placement d’une partie de ses investissements sont toujours indispensables à l’épargnant pour obtenir des rendements plus élevés dans la durée.

Loi PACTE et opportunités de diversification

Les gestionnaires d’actifs proposent une gamme de solutions d’épargne offrant une large diversification. Toutes les classes d’actifs sont représentées parmi les sous-jacents et peuvent ainsi participer à la construction d’un patrimoine tout en conservant des niveaux de volatilité maîtrisées. Surtout l’adéquation entre cette volatilité et les objectifs de l’épargnant pourra être atteinte.

La loi PACTE et les nouveaux Plans d’Epargne Retraite (PER) ouvrent de nouvelles possibilités aux épargnants, leur donnant accès à des produits d’épargne retraite sous forme de compte titres, plus souples, ajustables en fonction de leurs profils.

Comment bénéficier de la croissance ?

Les professionnels de la gestion d’actifs et les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) appellent les épargnants à tirer profit de l’ensemble de l’offre de solutions d’épargne proposée par les sociétés de gestion et les conseillers financiers, selon leurs objectifs et leur horizon de placement. Par ce changement de comportement, les épargnants deviendront des investisseurs pour bénéficier de la croissance de l’économie qui les entoure.

Lire (3 min.)

Assurance vie : ING élargit sa gamme de fonds disponibles en France

ING — banque de détail basée à Amsterdam, avec plus d1 million de clients en France — annonce ce jeudi 10 octobre élargir la gamme de fonds proposée dans le cadre de son assurance vie. En France, ING regroupe les activités de banque en ligne et banque de financement et d’investissement. L'établissement bancaire propose désormais 43 fonds issus de sociétés de gestion partenaires. Dans le détail, cette gamme contient :

  • 12 fonds incontournables, pour diversifier ses investissements ; 
  • 29 fonds complémentaires, sur des thématiques plus larges.

ING vise à conjuguer qualité, diversification et éthique. La gamme intègre de nouvelles thématiques sectorielles, en particulier l’immobilier, les nouvelles technologies et l’eau, ainsi que des fonds labellisés ISR. Il s'agit de répondre aux nouvelles attentes exprimées par les clients, « qui sont à la recherche de solutions simples, performantes et responsables », déclare Frédéric Niel, Directeur d'ING en France.

Favoriser l'investissement en assurance vie

Avec ce lancement, ING souhaite simplifier l’assurance vie et faciliter les choix d’investissement de ses clients, grâce à :

  • Une sélection courte de 12 fonds incontournables ;
  • Un moteur de recherche disponible dans l’espace client, afin de proposer les fonds les mieux adaptés au profil client ;
  • Les avantages de l’offre Assurance vie ING : pas de droits d’entrée, des frais de gestion réduits, des experts en épargne financière à l’écoute.

Par ailleurs, ING vient de recevoir la Victoire d’Or pour les contrats multi-supports grand public, dans le palmarès des assurances vie publié par Le Particulier en octobre 2019.

Lire (2 min.)

Assurance vie : Crédit Mutuel Arkéa recapitalise sa filiale Suravenir

Cette semaine, Crédit Mutuel Arkéa a confirmé par voie de presse une opération de recapitalisation de sa filiale en assurance vie Suravenir. Une opération délicate, à l'heure où Arkéa cherche à prendre son indépendance vis-à-vis de Crédit Mutuel. Tour d'horizon avec Le Courrier Financier.
Lire (3 min.)

Portzamparc Gestion & Apicap : pourquoi investir dans les PME-ETI donne-t-il du sens au patrimoine ?

Développement économique, transmission d'entreprise, placements à long terme… Pourquoi investir dans les PME-ETI en France ? Quels types d'aventures entrepreneuriales peut-on soutenir grâce au capital-investissement ? Portzamparc Gestion et Apicap reviennent sur ces questions dans une interview croisée.
Voir (<4 min.)

Assurance vie : fonds en euro, un appel à la responsabilité

Antoine Delon
Cet automne, de nombreux assureurs se préparent à introduire des barrières à l’entrée sur leurs fonds en euros. Ces supports restent pourtant plébiscités par les épargnants français, notamment dans les contrats d'assurance vie. Dans le contexte de marché actuel, quels rendements pouvons-nous attendre des fonds en euros ? Quel rôle vont-il continuer à jouer dans l'épargne des Français ? Antoine Delon, PDG de Linxea, partage son analyse.
Lire (3 min.)

Le Comptoir Amundi-CPR AM & Harvest : Smart Allocation simplifie la gestion de l'assurance vie en UC

Comment simplifier la gestion d'un portefeuille d'assurance vie en unités de compte (UC) ? Quel accompagnement réglementaire fournir aux CGP ? En 2019, Le Comptoir Amundi-CPR AM et Harvest nouent un partenariat sur la plateforme O2S, grâce à l'outil « Smart Allocation ».
Voir (<4 min.)

Assurance vie : Hedios lance H Performance 27

Hedios Patrimoine — spécialiste des placements structurés — annonce ce mardi 1er octobre le lancement de H Performance 27. Ce produit dernier-né des Gammes H en gestion passive est éligible comme support d'unités de compte (UC) dans le cadre du contrat d'assurance vie Hedios Life Suravenir. Il propose un remboursement anticipé automatique dès la première année, avec un gain de 30 %. Les supports Gammes H encore non remboursés présentent un risque de perte en capital en cours de vie et à leur échéance. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Caractéristiques de H Performance 27

H Performance 27 propose un remboursement anticipé automatique tous les ans — sur la base de 127 % du capital initial — augmenté d'un gain de 3 % par année écoulée, hors frais liés au cadre d’investissement et avant prélèvements sociaux et fiscalité. Seule condition, que l'indice de référence S&P Euro 50 Equal Weight Synthetic 5 % Price soit en hausse de 5 % minimum par rapport à son niveau initial.

En outre, H Performance 27 est équipé d’un mécanisme full airbag. En l'absence de remboursement anticipé, le capital initial est protégé à l’échéance des 12 ans. Il est également augmenté d'un gain de 63 %, jusqu'à 30 % de baisse de l'indice de référence. Les souscriptions sont ouvertes jusqu’au vendredi 29 novembre 2019. Les enveloppes étant limitées, la commercialisation peut cesser à tout moment et sans préavis. Le montant minimal de souscription est fixé à 1 000 euros.

Lire (2 min.)

Assurance vie : MetLife France lance la DDA Académie

MetLife France — spécialiste en assurance vie et en prévoyance individuelle — annonce ce mardi 24 septembre le lancement de la première session de la DDA Académie, en partenariat avec la Banque Richelieu Gestion et les sociétés de gestion OFI AM – le Fonds Hanséatique et Foncière Magellan. Objectif, accompagner les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) dans le développement global de leur activité face à la réglementation Directive Distribution Assurance (DDA).

Des sociétés de Formation de référence — spécialisées dans le secteur financier — accompagnent ce projet : l'Aurep, Fidroit et Factorielles. Les sessions comporteront notamment une intervention sur le thème d’une communication commerciale efficace, adaptée aux obligations DDA.

Une réelle opportunité métier

Afin d’être en règle avec les exigences de la réglementation DDA, les intermédiaires d’assurance doivent désormais suivre une formation de 15 heures. Ils ont aussi obligation de répondre au devoir de conseil. La DDA Académie propose aux CGP de transformer l’obligation de formation en une opportunité métier.

La structure les accompagne dans le développement de leur activité, tout en remplissant leur obligation de formation. Les intervenants haut-de-gamme de l’Aurep, de Fidroit et Factorielles élaborent et dispensent l’ensemble du contenu. De son côté, l’ANCDGP intervient en tant que conseil scientifique de la formation.

Objectifs de la formation

La formation sera dispensée à Paris (15 et 16 octobre), à Lyon (23 et 24 octobre), à Marseille (6 et 7 novembre), à Nantes (13 et 14 novembre), à Lille (27 et 28 novembre) et à Toulouse (3 et 4 décembre). Elle aidera les CGP à atteindre plusieurs objectifs :

  • Appréhender, comprendre et appliquer la DDA dans la démarche client ;
  • Améliorer la qualité de la relation client et optimiser sa communication dans ce cadre ;
  • Connaître les actualités marché pour conseiller au mieux les clients (Nouvelles dispositions fiscales et sociales, loi Pacte, rapport Delevoye)
  • Développer son activité en exploitant les opportunités des différentes réglementations et actualités.
Lire (3 min.)

Livret A : pourquoi il ne faut pas plus de 3 000 euros dessus

Albert d'Anthoüard
A la fin de l’année 2018, les ménages français détenaient 1 159 milliards d’euros sur des comptes courants ou sur des livrets d’épargne, dont 267 milliards d’euros sur le seul livret A. Ces montants colossaux, mal répartis, ne rapportent pas ou peu d’argent aux épargnants. Quelles sont les bonnes pratiques pour optimiser la gestion de son épargne courante, et en tirer des revenus ? Albert d'Anthoüard, Directeur de la clientèle privée Nalo, partage son analyse.
Lire (6 min.)