Stéphanie Gagnier - Nortia : « Permettre aux conseillers d'avoir une vraie stratégie patrimoniale »

Assurance vie, immobilier... La société de services financiers Nortia — Groupe DLPK — développe des produits d'investissement dédiés aux conseillers en gestion de patrimoine. Comment la société a-t-elle restructuré son offre en 2019 ? Stéphanie Gagnier, Directrice de l'offre Nortia, répond à nos questions.
Voir (<3 min.)

Epargne salariale : un outil de motivation des équipes au sein de l’entreprise

La motivation des collaborateurs constitue un élément-clé de la réussite d'une entreprise. Quelles stratégies les chefs d'entreprise peuvent-ils adopter ? Comment motiver et retenir les salariés ? Le Courrier Financier était présent cette semaine à Marseille pour la Conférence de l'Entreprise (LCE) organisée par l'ANACOFI.
Lire (4 min.)

Sommet BFM Patrimoine 2019 : rendez-vous le 4 décembre

Le 4 décembre prochain, Le Courrier Financier sera présent pour couvrir la 2e édition du Sommet BFM Patrimoine à Paris. L'occasion pour les professionnels du patrimoine de se former et de s'informer sur l'actualité de leur métier.
Lire (3 min.)

Courtiers en crédit : redéfinir collectivement la distribution bancaire

Christelle Molin-Mabille
Notre profession a été au cœur de l’actualité la semaine passée, avec l’offensive ouverte des établissements financiers en direction des courtiers en crédit immobilier. Confrontées à des taux historiquement bas, à des difficultés structurelles et conjoncturelles, les banques cherchent de nouvelles solutions pour restaurer leur marge, en supprimant l’intermédiaire dans la relation client.
Lire (4 min.)

Assurance vie : Hedios lance le placement H Performance 28

Hedios Patrimoine — spécialiste des placements structurés — a lancé ce lundi 2 décembre le produit H Performance 28 dans le cadre du contrat d’assurance vie Hedios Life Suravenir. Ce placement permet le remboursement anticipé automatique dès la première année avec un gain de 34 %. H Performance 28 permet aussi le remboursement anticipé automatique tous les ans, sur la base de 130 % du capital initial et augmenté d'un gain de 4 % par année écoulée — hors frais liés au cadre d’investissement, avant prélèvements sociaux et fiscalité.

Seule condition, l'indice de référence Euronext Eurozone 40 EW Decrement 5 % doit être hausse de 5 % minimum par rapport à son niveau initial. S'il n'y a pas de remboursement anticipé, le capital est protégé au terme de la durée maximale de 12 ans, jusqu'à 40 % de baisse de l'indice de référence. Les souscriptions sont ouvertes jusqu’au vendredi 31 janvier 2020, pour une souscription minimale de 1 000 euros. Les enveloppes étant limitées, la commercialisation peut cesser à tout moment et sans préavis.

Alternative aux fonds en euros

Les rendements des fonds en euros vont accélérer leur baisse en 2019. La recherche d'une meilleure rémunération passe par une prise de risque. Dans ce contexte, H Performance 28 se positionne favorablement avec un fonctionnement simple. Dans le cas le plus favorable, soit en cas de remboursement anticipé dès la 1ère année, le gain atteint 34 % (30 % + 4 % x 1 année).

Si le remboursement intervient à l’issue de la 2ème année, le gain est de 38 % (30 % + 4 % x 2 années), et ainsi de suite. À l’issue de l’année 12, si le mécanisme de remboursement automatique anticipé n’a pas été activé, 3 scénarios sont possibles :

  • Si l’indice de référence clôture au moins à 105 % de son niveau initial, le souscripteur récupère 130 % du capital augmenté d’un gain de 48 % (12 années x 4 %), soit un total de 178 % du capital initial (hors frais du contrat d’assurance-vie et avant prélèvements sociaux et fiscalité).
  • Si l’évolution de l’indice de référence est comprise entre 60 % et 105 % de son niveau initial, le souscripteur récupère l’intégralité de son capital, diminué des frais du contrat d’assurance-vie (7,20 % au total sur 12 ans).
  • Si le niveau final de l’indice de référence est en baisse de plus de 40 % par rapport à son niveau initial, le souscripteur récupère le capital diminué de l’intégralité de la baisse de l’indice de référence. Le souscripteur subit alors une perte minimum de 40 %, les frais du contrat d’assurance vie restant par ailleurs en tout état de cause à sa charge.

Avantages et risques

H Performance 28 présente notamment un avantage par rapport à un placement direct sur les marchés actions : le remboursement de l’intégralité du capital à l’échéance de 12 ans — diminué des frais du contrat d’assurance vie — s’il n’y a pas eu de remboursement anticipé, jusqu’à 40 % de baisse de l’indice de référence. Ce produit constitue une offre alternative à un placement en actions dans le cadre d’un contrat d’assurance vie afin de faire face à la baisse des rendements des fonds en euros.

Sa gestion passive permet un remboursement anticipé automatique tous les ans, sans nécessiter une hausse importante de l'indice de référence sur la période considérée. Sans remboursement anticipé gagnant, H Performance 28 offre une protection avec le remboursement du capital. En revanche, ce produit n'est garanti ni en capital, ni en cours de vie, ni à l’échéance. Le souscripteur reste exposé à une éventuelle faillite ou défaut de paiement de l’émetteur et de son garant Société Générale, et à une dégradation de leur qualité de crédit.

Lire (4 min.)

PER individuel : mes‑placements.fr lance Ma Solution PER avec Apicil

Ce mardi 26 novembre, mes-placements.fr — conseil en gestion de patrimoine pour particuliers — annonce le lancement de son premier PER individuel (PERin) en partenariat avec l'assureur Apicil. Ce produit d'épargne est accessible en ligne sans frais d'entrée, ni frais sur les arbitrages en ligne — à l'exception des arbitrages des unités de compte (UC) vers le fonds euros, qui supporteront 15 euros de frais fixe plus 0,10 % par arbitrage.

S'adapter à l'épargnant

Plus des deux tiers des Français se disent inquiets pour leur retraite, d'après une étude réalisée le 10 septembre dernier par l'institut de sondage BVA pour Orange. Dans ce contexte, mes-placements.fr assure pratiquer « des frais de gestion parmi les plus bas du marché ». Objectif de « Ma Solution PER », accompagner les épargnants qui souhaitent préparer leur retraite tout en réduisant leurs impôts.

« Il s'agit d'un produit adapté à leurs besoins pour la préparation de la retraite, avec notamment la faculté de sortir intégralement en capital à l'échéance (sauf versements obligatoires), en une ou plusieurs fois. Il permet également de sortir en capital durant la phase d'épargne en cas d'achat de la résidence principale (sauf versements obligatoires). Ni les PERP, ni les Madelin ne proposent ces possibilités », déclare Eric Girault – Président & Fondateur de mes‑placements.fr.

Flexibilité de gestion

« Ma Solution PER » propose trois profils de gestion « Horizon retraite » : prudent, équilibré et dynamique. Le produit affiche 0,60 % de frais de gestion sur les UC et 0,85 % de frais de gestion sur le fonds en euros, pour 2,06 % de rendement (net de frais de gestion) sur le fonds en euros en 2018, accessible à hauteur de 60 % maximum. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Le produit donne accès à un grand nombre de supports :

  • Plus de 320 Sicav/FCP ;
  • 26 supports immobiliers dont 17 SCPI, 5 OPCI et 4 SCI ;
  • 3 fonds de Capital Investissement.

Le contrat « Ma Solution PER » offre également à l'épargnant une grande flexibilité dans la gestion de son PER :

  • Choix entre Gestion libre ou Gestion à Horizon retraite (d'autres modes de gestion peuvent être disponibles sur demande) ;
  • Options d'arbitrage automatisé sur les UC : investissement progressif, sécurisation progressive des plus-values et arrêt des moins-values relatives ;
  • 4 offres de rentes : annuités garanties, rente majorée, rente progressive, rente viagère réversible.
Lire (3 min.)

Alerte sur les fonds euros : quelle surprise ?

Georges Nemes
L'assurance vie reste le placement préféré des Français, qui ont pris l'habitude de se tourner massivement vers les fonds en euros. Dans un contexte de taux faibles, les rémunérations de ces fonds garantis très investis en obligations d'Etat ont chuté de façon spectaculaire. Plutôt que d'augmenter leurs fonds propres, les assureurs restreignent l'accès aux fonds en euros. Dans ces conditions, comment adapter son épargne de précaution ?
Lire (4 min.)

Livret A : la malédiction du mois d’octobre

Philippe Crevel
Avec le paiement des impôts locaux, le mois d'octobre s'avère traditionnellement peu propice à l'épargne. Si l'année 2019 n'a pas fait exception, la collecte annuelle devrait se maintenir. Au-delà de la tendance saisonnière, quel bilan affiche le Livret A en octobre 2019 ? Quels enseignements pouvons-nous en tirer ?
Lire (3 min.)

Epargne longue : un rôle crucial pour le financement durable de notre économie

Gilles Guez
Afin de flécher davantage l’épargne des Français vers l’économie réelle, les pouvoirs publics multiplient les initiatives, à l’image de la récente loi Pacte. Les sociétés de gestion ont également un rôle majeur à jouer en améliorant la lisibilité de leurs offres et en généralisant l’investissement socialement responsable. Gilles Guez, Directeur Général de BFT IM partage son analyse.
Lire (4 min.)

Octobre 2019 : l’assurance vie en mode résilience

Philippe Crevel
L'assurance vie affiche des résultats solides en octobre 2019. Malgré l'accès réduit aux fonds en euros, ce placement reste le préféré des Français. Quelle place les unités de compte (UC) prennent-elles ? Quel avenir pour l'assurance vie après la loi PACTE ? Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l'Epargne, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Epargne retraite : Aviva France lance son PER individuel, Aviva Retraite Plurielle

Aviva France — acteur mondial de l’assurance — annonce ce jeudi 14 novembre le lancement de son Plan d'épargne retraite individuel (« PERIN ») « Aviva Retraite Plurielle ». D'après un récent sondage Aviva France/Deloitte, les Français confirment leur intérêt en faveur d’un fléchage de l’épargne retraite vers les nouveaux produits proposés par la Loi PACTE.

Après avoir été le premier acteur à annoncer la création d’un Fonds de Retraite Professionnelle Supplémentaire (FRPS) en 2018, Aviva France réaffirme sa position en devenant l’un des premiers assureurs français à lancer un produit PER sur le marché. Près d’un millier d’affaires nouvelles ont déjà été réalisées par les agents et courtiers d’Aviva France au cours des premiers jours de commercialisation.

Trois modes de gestion

Le marché de l’épargne retraite en France se développe depuis l’entrée en vigueur de la loi PACTE, le 1er octobre 2019. Dans ce contexte, le PERIN Aviva Retraite Plurielle propose trois modes de gestion financière aux épargnants :

  • Évolutive : qui se sécurise progressivement et automatiquement à l’approche de la retraite ; 
  • Sous mandat : en bénéficiant de l’expertise d’Aviva Investors France en matière de gestion ISR ou de Rothschild & Co Asset Management Europe ;
  • Autonome : avec plus de 80 supports au choix en gestion libre.

Un produit labellisé ISR

Les Français se montrent de plus en plus intéressés par les produits d’épargne socialement responsables. « Aviva Retraite Plurielle » leur propose une épargne responsable, avec les supports Aviva Vie Solutions Durables. Certains supports proposés disposent ainsi du label Investissement Socialement Responsable (ISR), d’autres proposent d’orienter l’épargne vers des enjeux de société tels que l’emploi en France ou les énergies propres. Tous ces supports se retrouvent dans la GSM conseillée par Aviva Investors France.

« Alors que 63 % des Français se disent aujourd’hui préoccupés par leur niveau de revenus lors de la retraite, deux tiers d’entre eux n’ont jamais entendu parler des produits issus de la loi PACTE, selon notre récent sondage. En tant qu’acteur majeur de l’assurance et de la retraite privée en France, notre rôle est de poursuivre nos actions de conseil et de pédagogie à destination des épargnants », déclare Arthur Chabrol, Directeur Général Délégué d’Aviva France et Directeur de l’Expertise Technique Vie.

Lire (3 min.)

Assurance vie : Birdee lance son premier contrat en France

Birdee — filiale de Gambit Financial Solutions — annonce ce mardi 12 novembre le lancement de sa première offre d’assurance vie en France, en partenariat avec l’assureur BNP Paribas Cardif. Avec cette offre, Birdee vise les particuliers qui souhaitent diversifier leur épargne en ligne. Présente en France depuis 2018, la société belge s’appuie sur le robo advisor de Gambit Financial Solutions pour déployer son offre.

Démocratiser la gestion sous mandat

Ce partenariat avec un assureur n’est pas une première. Avec Cardif Lux Vie, le robo advisor sert déjà à la gestion des fonds internes sous-jacents aux contrats de la compagnie d'assurance vie luxembourgeoise. Déjà 22 000 clients bénéficient de cette technologie, ce qui représente près de 170 M€ d'encours. Le contrat implique un versement initial de 1 000 € avec des frais fixes d'un montant annuel de 1 % de la valeur du contrat.

« Birdee est né d’une volonté de démocratiser la gestion sous mandat. L’assurance-vie, très prisée en France, est un outil supplémentaire pour aider les épargnants à faire fructifier leur argent via notre site ou notre application mobile », résume Geoffroy de Schrevel, CEO de Gambit Financial Solutions et cofondateur de Birdee. Le contrat Birdee Vie est disponible en ligne, sur le site birdee.co et sur l’application mobile Birdee (sous Android et iOS).

Investissement socialement responsable

Birdee proposait jusqu’ici des portefeuilles de comptes titres. La société de courtage et de gestion se développe avec un contrat d’assurance vie accessible en gestion sous mandat. L’assurance vie de Birdee se compose d’une large gamme d’ETF sélectionnés par Birdee sur des critères de responsabilité et d’impact positif pour l’environnement : ISR, ESG, bas carbone, etc. L’assureur BNP Paribas Cardif a participé à sa conception et assure également la gestion des contrats des assurés.

Outre la sortie de cette offre d’assurance-vie, Birdee présente une autre nouveauté. « L’ensemble de nos 14 portefeuilles sont désormais composés majoritairement d’actifs répondant aux critères de l’Investissement Socialement Responsable (...) En favorisant les actifs vertueux, nous accompagnons les épargnants qui souhaitent donner du sens à leur investissement », poursuit Geoffroy de Schrevel.

Lire (2 min.)

Crédit : comment l’économie influence-t-elle les Français dans leurs projets ?

Christelle Molin-Mabille
Valorisation du conseil, proximité avec le client, éthique et protection du consommateur... Les facteurs micro et macro-économiques transforment le rôle du courtier crédit. Quelles sont les préoccupations économiques des Français ? Comment les courtiers doivent-ils adapter leur offre de crédit à la conjoncture ? Christelle Molin-Mabille, Présidente de la CNCEF Crédit, partage son analyse.
Lire (5 min.)