Benjamin Le Baut - Alderan : « Notre formule consacrée, c'est l'immobilier rentable »

OPPCI, fonds dédiés ou encore SCPI... L'investissement dans l'immobilier logistique présente de belles perspectives de rendement. Filiale du groupe Ojirel, Alderan développe désormais une offre dédiée aux particuliers. Comment la société de gestion va-t-elle se développer sur ce marché ? Benjamin Le Baut, Directeur Général d'Alderan, répond au Courrier Financier.
Voir (<4 min.)

Préparer sa retraite : quels sont les placements immobiliers à privilégier ?

Quentin Romet
Avec la reprise des débats sur la réforme des retraites au Sénat, les revenus complémentaires restent un enjeu d’actualité. Considéré comme le chantier social du mandat d’Emmanuel Macron, le projet prévoit l’instauration d’un système de retraite « universel », simplifié et plus « juste ». Dans ce contexte incertain sur le montant des futures pensions, comment préparer sa retraite ? Quels placements privilégier pour bâtir un patrimoine diversifié ? Quentin Romet, président d’Homunity, partage son analyse.
Lire (6 min.)

Immobilier locatif privé : faut-il sauver le soldat Pinel ?

Cette semaine, le cabinet de recherche économique PrimeView présente une vaste étude sur l'efficacité des dispositifs fiscaux qui soutiennent l'investissement locatif neuf en France. Objectif, mesurer — entre autres — l'impact de la loi Pinel sur le marché du logement. Faut-il prolonger de nouveau ce dispositif temporaire ? Tour d'horizon avec Le Courrier Financier.
Lire (6 min.)

Logement, une politique désormais équilibrée

Jean-Jacques Olivié
Régulièrement, ils cristallisent les velléités de réforme. Loi Pinel, Dispositif Denormandie... Quel est l'impact réel des dispositifs fiscaux qui soutiennent l'immobilier en France ? Comment la politique publique du logement s'appuie-t-elle sur l'épargne privée ? Jean-Jacques Olivié, Président de l'ANACOFI immo, partage son analyse.
Lire (4 min.)

SCPI : Nortia lance la gamme Nortia Immo

A l'occasion de son 25e anniversaire, Nortia — société indépendante de services financiers dédiés aux CGP — annonce ce mardi 17 septembre le lancement de Nortia Immo. Cette gamme regroupe 17 SCPI sélectionnées pour offrir une diversification maximale sur l’immobilier au nominatif, un pilier de la gestion patrimoniale.

La « pierre papier » rencontre un succès inédit. D'après Aspim, la collecte historique au 1er semestre 2019 atteint 4,3 milliards d’euros, soit + 78 % par rapport à la même période en 2018. Son double objectif — générer des revenus et se constituer un patrimoine grâce à l’effet levier du crédit — est plus que jamais pertinent dans un contexte de taux extrêmement bas.

Vers une allocation diversifiée

Spécialiste de l’architecture ouverte, Nortia propose à ses partenaires CGP une gamme construite avec 9 partenaires gestionnaires d'actifs, en sélectionnant les SCPI pour la régularité de leurs performances, leurs perspectives et leur diversité. Nortia Immo veut offrir à quelques 1 000 CGP actifs la capacité de bâtir une allocation, diversifiée et innovante, entre :

  • des véhicules phares du marché, investis en bureaux ou en commerces et dont les capitalisations dépassent 3 milliards d’euros ;
  • des pépites agiles, dédiées par exemple à la santé, aux loisirs, à l’hôtellerie, etc. ;
  • et une exposition aux marchés immobiliers les plus performants de la zone euro : France, Allemagne, Irlande, etc.

Démembrement des parts de SCPI

« En 1994, Nortia a été parmi les premiers à proposer de l’immobilier en assurance vie. Nous franchissons aujourd’hui une nouvelle étape pour compléter notre offre d’une solution moderne, parce qu’ouverte et pertinente parce que diversifiée. Les derniers résultats de l’Observatoire Nortia du Conseil Financier Indépendant témoignent d’ores et déjà de l’intérêt de nos CGP partenaires : plus de 11 % de la collecte brute entre le 1er juin et le 31 août », estime Philippe Parguey, directeur général de Nortia,

La tendance devrait s'inscrire dans la durée. « L’intérêt des clients et partenaires pour ce type d’investissement ne va pas aller en s'amenuisant, puisque dans le cadre des stratégies patrimoniales que nous rédigeons, le démembrement des parts de SCPI est très souvent préconisé », ajoute Benoît Berchebru, Directeur de l’Ingénierie Patrimoniale de Nortia.

Lire (3 min.)

Immobilier de commerce : un marché dynamique, bien qu’en léger retrait

JLL — Jones Lang LaSalle, conseil en immobilier d’entreprise — publie ce lundi 16 septembre une note sur le contexte général mitigé des commerces en France. D'après ce document, le marché fait cohabiter des indicateurs positifs — comme la légère hausse du résultat des enseignes ou de la confiance des ménages au 1er semestre — et d’autres moins favorables comme la contraction de la consommation.

Bilan des valeurs locatives

En centre-ville — contexte de marché sous tension — les valeurs locatives prime demeurent stables, pour les axes les plus recherchés. Elles atteignent des niveaux élevés, tant à Paris que dans les autres grandes métropoles françaises (23 500 € du m2 par an à Paris, 2 800 € à Lyon, 2 400 € à Bordeaux ou encore 2 200 € à Lille). Les valeurs locatives enregistrent une baisse de 5 % sur l’ensemble des « petits » et « grands » centres commerciaux, ainsi que sur les cellules de plus de 2 000 m2, quelle que soit la typologie du centre commercial. Enfin, les loyers demeurent stables pour les retail-parks, avec un prime toujours fixé à 190 € du m2 par an.

Grâce à un début d’année actif, les investissements enregistrés au 1er semestre s’établissent à 1,45 milliards d’euros. Soit un repli de 18 % au regard des résultats constatés à iso-période l’an passé (1,77 Md €). Il faut cependant relativiser cette baisse, compte tenu d’un niveau d’activité particulièrement élevé sur les transactions de grande envergure au 1er semestre 2018. Le dynamisme sur les cessions de portefeuilles s’est également maintenu au 1er semestre (19 opérations), au point de compter pour un peu moins de 2 euros sur 3 investis.

Taux de rendement stables

Déjà majoritaires au 1er trimestre, les centres commerciaux ont conservé la tête du podium au 1er semestre 2019. Ils comptant pour près de 802 millions d’euros investis, soit plus d’1 euro sur 2 en commerce (55 %). Les commerces de périphérie conservent leur 2e place, avec près de 335 millions d’euros investis (23 %). Enfin, avec 316 millions d’euros investis, soit 22 % des investissements en commerce, les pieds d’immeubles clôturent le podium.

Côtés investisseurs, minoritaires en début d’année, les Français ont renversé la tendance au 2e trimestre. Ils détiennent désormais une part de marché de l’ordre de 62 %. Les taux de rendement sont demeurés stables ce trimestre (2,75 % en pieds d’immeubles et 5,00 % en retail-parks), à l’exception des centres commerciaux et galeries commerciales qui sont passés de 4,50 % à 4,75 %.

Lire (2 min.)

Crowdfunding immobilier : indicateurs et stabilité rassurent les investisseurs

Quentin Romet
Le marché du crowdfunding immobilier se développe de plus en plus en France. Ce secteur reste cependant mal connu des investisseurs. Quels horizon de placement et quels rendements l'investisseur peut-il espérer ? Faut-il craindre le taux de retard ? Quentin Romet, président d’Homunity, partage son analyse.
Lire (4 min.)

ViaGénérations - Société du Vieillissement : rendre liquide le patrimoine immobilier des seniors

Comment favoriser la liquidité du patrimoine immobilier des seniors ? Cet été, la société Tugot Asset Management (AM) s'est rendue au Symposium sur la « Société du Vieillissement », organisé à Paris par le réseau EIDLL et la chaire TDTE, en collaboration avec la Caisse des Dépôts. Le Courrier Financier était présent pour mieux cerner les enjeux de la liquéfaction du patrimoine.
Voir (<6 min.)

SCPI de rendement : plus de 4 milliards d’euros de collecte au 1er semestre

Les SCPI de rendement battent des records en 2019. D'après une récente étude, ces fonds d'investissement enregistrent déjà une collecte de 4 milliards d'euros au premier semestre. Dans quels actifs les gérants réinvestissent-ils la collecte ? Quelles perspectives se dessinent d'ici fin 2019 pour les épargnants investisseurs ? Tour d'horizon et perpectives.
Lire (5 min.)

Immobilier coté : la polarisation demeure le maître-mot

Laurent Saint Aubin
Cet été, les foncières résidentielles et de bureaux ont connu des rebonds de performance en Europe. De leur côté, les foncières de commerces enregistrent des baisses de valeur. Quels secteurs favoriser pour investir dans l'immobilier coté ? Laurent Saint Aubin, Gérant Actions, Immobilier Europe et Gérant du fonds Sofidy Sélection 1 chez Groupe Sofidy, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Altarea Cogedim annonce plusieurs nominations au sein de son pôle logement

Lise Leblanc Gardelle

Altarea Cogedim — spécialiste du développement immobilier en France — annonce ce lundi 16 septembre plusieurs nominations afin d'accompagner le développement de sa filiale Pitch Promotion. Altarea Cogedim renforce ainsi la Direction Générale Ile-de-France de sa marque, en nommant Stéphane Pons à sa tête. Lise Leblanc Gardelle est nommée Présidente Cogedim Ile-de-France. De son côté, Thomas Defrasne prend la tête de la Direction Régionale de Pitch Promotion à Nice.

Altarea Cogedim annonce plusieurs nominations au sein de son pôle Logement
Thomas DeFrasne

« Ces différentes nominations s’inscrivent dans notre stratégie de croissance et de conquête de parts de marché en logement. Nous nous appuyons sur nos différentes marques pour recruter et fidéliser les talents », déclare Philippe Josse, Président du pôle logement Altarea Promotion et Président du Directoire de Cogedim. Lise Leblanc Gardelle a exercé plus de 12 ans chez Pitch Promotion en tant que Directeur Général Habitation Paris. Thomas Defrasne, quant à lui, a travaillé plus de 10 ans chez Cogedim Méditerranée. Il occupait auparavant le poste de Directeur Financier Régional.

Focus sur le parcours de Stéphane Pons

Stéphane Pons

Diplômé de l’école de commerce Institut européen des affaires (IEA), Stéphane Pons (59 ans) bénéficie d’une expérience de plus de 30 ans dans l’immobilier. Ingénieur commercial chez Eiffage, directeur développement chez Bréguet, puis chez Stim Bâtir, il rejoint le groupe Nexity en 1997 à la Direction du développement sur l’IIe-de-France avant de devenir Directeur général de la filiale Seeri, puis Président de Nexity Grand Paris.

Stéphane Pons rejoint Pitch Promotion en qualité de Directeur Général Ile-de-France, afin de renforcer la gouvernance de la marque mais également d’accompagner sa transformation. Il interviendra aux côtés de Stéphane Dalliet, Président de Pitch Promotion. Il participera aussi au développement de l’activité promotion immobilière sur le Grand Paris. Il devient membre du comité de direction de Pitch Promotion.

Lire (3 min.)

Investissement logistique : vers un nouveau record au 1er semestre 2019 ?

JLL — spécialiste du conseil en immobilier d'entreprise — publie ce lundi 16 septembre une note sur le marché de l’investissement logistique au 1er semestre 2019. D'après ce document, 979 millions d’euros ont été investis au cours du 1er semestre 2019 sur le marché logistique français. Cette performance, bien qu’en baisse de 29 % par rapport celle du 1er semestre 2018, reste nettement supérieure (+96 %) à la moyenne décennale. De plus, un volume record de transactions — évalué à 2,6 milliards d’euros, sous promesse ou en phase d’exclusivité — devrait se signer d’ici fin 2019.

« Ces chiffres démontrent l’exceptionnel intérêt des investisseurs pour cette classe d’actifs, notamment porté par l’explosion du e-commerce et des différentes réflexions menées par les utilisateurs et les investisseurs sur l’évolution de la logistique du dernier kilomètre. L’année 2019 devrait ainsi être de nouveau une année record sur le marché de l’investissement logistique avec plus de 3,5 milliards d’euros échangés au 31 décembre », explique Simon-Pierre Richard, Directeur Investissement Logistique France.

70 % des acquisitions dépendent d'investisseurs étrangers

Tout comme le volume investi au 1er semestre, la part des portefeuilles baisse, pour ne représenter qu’environ 27 % des transactions. Néanmoins, un rééquilibrage est à attendre d’ici la fin de l’année, puisque 80 % des transactions sous exclusivité ou sous promesse concernent des cessions de portefeuilles. À l’inverse, la pénurie d’actifs unitaires core se fait toujours sentir. Elle laisse augurer une nouvelle baisse du taux prime, aujourd’hui évalué à 4,50 % et qui devrait se compresser autour de 4 % d'ici fin 2019.

Parmi les transactions significatives, JLL cite notamment l’acquisition par GREENOAK du portefeuille CORELOG, le clé en main développé par PRD pour le compte d’EASYDIS à Corbas acquis par BNP REIM ou encore l’acquisition par SOGARIS du bâtiment de Chennevières-sur-Marne auprès de CASINO. « Une fois de plus, ce sont les investisseurs étrangers qui dominent le marché avec près de 70 % des acquisitions. JLL joue toujours un rôle majeur dans ce marché en intervenant notamment sur le plus gros portefeuille signé au 1er semestre ainsi que sur 30 % des transactions depuis le début de l’année », déclare Simon-Pierre Richard.

Lire (3 min.)

Immobilier neuf : vers une relance ?

Didier Kling
L'intérêt des Français pour l'immobilier patrimonial reste très élevé. Dans son dernier état du marché du neuf publié cet été, l'INSEE relève une hausse de la demande de logements. Qu'en est-il des prix et des demandes de financement ? S'agit-il d'une relance durable dans le secteur de l'immobilier neuf ? Didier Kling, Président de la Chambre Nationale des Conseils Experts en Immobilier Patrimonial (CNCEIP), partage son analyse.
Lire (4 min.)