Assemblée générale 2018 d’agéa

À l’occasion de son assemblée générale annuelle, agéa organise un colloque sur la réforme des retraites, le vendredi 15 juin.
Lire (1 min.)

Congrès national des agents généraux

Le 16 mars, agéa et les syndicats de société vont présenter, lors du congrès national des agents généraux, au Palais des Congrès de Paris, le socle commun pour redéfinir la profession et assurer sa pérennité. 2500 agents généraux sont attendus dans le cadre de cet événement.
Lire (2 min.)

RSE : Generali se désinvestit du charbon

Le Conseil d’Administration du Groupe Generali (Assicurazioni Generali S.p.A.) réuni hier à Rome a approuvé la stratégie Climat du Groupe.
Lire (4 min.)

Daniel Collignon - Spirica : Il faut redonner du sens à l'épargne

Comment inciter les épargnants à aller vers les Unités de Compte ? Comment renouer avec la rentabilité ? Selon Daniel Collignon, il faut redonner du sens à l'épargne, s'appuyer sur les belles histoires du Private Equity pour engager les épargnants. A l'occasion des Journées de l’Ingénierie Patrimoniale, qui se sont déroulées les 7 et 8 février dernier, le directeur général de la société d'assurance-vie Spirica nous dévoile sa vision de l'investissement en 2018.
Voir (<2 min.)

Les assureurs et les fonds de pension misent sur les actifs alternatifs

Cette étude, conduite auprès de plus de 250 régimes de retraite et compagnies d’assurance en Europe et au Royaume-Uni, révèle que ce sont les fonds de pension britanniques qui envisagent d’augmenter le plus leur allocation aux classes d’actifs alternatives : leur exposition se rapprochera de celle des assureurs britanniques, ainsi que des fonds de pension et assureurs d’Europe continentale.

Parmi les principales conclusions :

  • Les régimes de retraite britanniques prévoient d’augmenter de 51 % leur allocation aux actifs alternatifs, la portant de 4,3 % à 6,5 %.
  • Les assureurs britanniques devraient renforcer de 14 % leur allocation, qui passerait de 7,3 % à 8,3 %.
  • En Europe continentale, les assureurs et les fonds de pension envisagent d’accroître cette allocation de plus de 40 % : les assureurs prévoient d’allouer 9,2 % de leur portefeuille aux actifs alternatifs, contre 6,5 % actuellement, tandis que les fonds de pension envisagent de porter celle-ci de 5,2 % à 7,3 %.
  • Ces projets s’expliquent par la volonté de bénéficier du profil de risque de ces actifs alternatifs (pour 34 % des répondants), ainsi que de leurs avantages en matière de diversification (33 %) et de leur prime d’illiquidité (30 %).
  • La plupart des investisseurs interrogés pensent trouver les meilleures opportunités en-dehors de leur marché local.
  • Malgré cette tendance en faveur d’allocations plus importantes, plusieurs freins à l’investissement demeurent, parmi lesquels l’illiquidité des actifs (31 %), le coût élevé des stratégies (29 %), la difficulté d’identifier des opportunités adaptées (27 %) et la réglementation (27 %).

Actifs alternatifs : des niveaux de popularité variés

La dette privée d’entreprises correspond à la classe d’actifs alternatifs la plus répandue dans les portefeuilles des assureurs et des fonds de pension (57 % et 55 % respectivement). Le succès de cette classe d'actifs ne se dément pas, puisque 42 % des assureurs et 26 % des fonds de pension prévoient d’y augmenter leurs expositions au cours des 12 prochains mois. Parallèlement, 31 % des assureurs envisagent d’accroître leur exposition à la dette d'infrastructure au cours des 3 prochaines années, une tendance qui est peut-être confortée par un traitement du capital plus favorable sous le régime Solvabilité II.

Mark Versey, Directeur des investissements, Actifs Réels, Aviva Investors, a déclaré :

« En Europe, l’intérêt pour les solutions de rendements alternatifs s’est nettement développé parmi les régimes de retraite et les compagnies d’assurance ces dix dernières années. Les investisseurs institutionnels sont séduits par la prime d’illiquidité qu'offrent les actifs non cotés, ainsi que par d’autres avantages comme leur pouvoir de diversification et leur profil de risque. À l’heure de la fin de l’assouplissement quantitatif et de la hausse des taux, notre enquête révèle que les investisseurs osent s’exposer à de nouveaux secteurs et territoires. Cette tendance transparaît également dans nos conversations avec nos clients. »
Lire (2 min.)

Rapprochement AG2R LA MONDIALE et Groupe MATMUT : les AG donnent leur feu vert

  • Pour AG2R LA MONDIALE, les Assemblées Générales de l’Association sommitale AG2R LA MONDIALE RÉUNICA, de SGAM AG2R LA MONDIALE, ainsi que des 2 affiliés de la Sgam : SGAPS AG2R LA MONDIALE et La Mondiale (toutes réunies le 29 mai) ;
  • Pour le Groupe MATMUT, les Assemblées Générales de la SGAM Groupe MATMUT (1er juin), ainsi que de ses affiliés : MATMUT SAM (2 juin), MATMUT Mutualité (2 juin), AMF SAM (4 juin), Ociane Groupe MATMUT (8 juin), Mutlog et Mutlog Garanties (14 juin).
Au 1er janvier 2019, le nouvel ensemble deviendra le 1er Groupe de protection sociale en assurance des personnes et de leurs biens. Il représentera 11,9 Md€ de chiffre d’affaires assurantiel et 7,7 Md€ de fonds propres, rassemblera 17 000 collaborateurs et comptera 700 agences commerciales.
Lire (1 min.)

Réforme de l’assurance emprunteur : les banques ne jouent pas le jeu de la transparence

Astrid Cousin
Le 12 janvier 2018, le Conseil constitutionnel a validé l’amendement Bourquin, offrant ainsi aux souscripteurs d’un prêt immobilier la possibilité de résilier annuellement leur assurance-emprunteur et de faire jouer la concurrence. Cette ouverture du marché incite certaines banques à ne pas tout dire à leurs clients dans le but de les retenir.
Lire (3 min.)

Assurance-vie : 2017 marque une transition

Philippe Crevel
L’année 2017 a été une année de transition pour l’assurance-vie avec une collecte nette de 7,2 milliards d’euros, inférieure à celle du Livret A (10,24 milliards d’euros). Elle est en retrait par rapport aux dernières années. En 2016, elle avait atteint 16,1 milliards d’euros. Il faut remonter à 2012 pour retrouver un résultat plus mauvais.
Lire (5 min.)

Maurice JULLIARD - MMA Expertise Patrimoine : L'esprit mutualiste au service du patrimoine

MMA Expertise Patrimoine est le réseau de courtage de MMA et un des réseaux de la direction assurance-vie de Covéa. Si la structure est portée par un groupe d'ampleur nationale, elle souffre sensiblement d'un déficit de notoriété. Maurice Julliard, Directeur des Réseaux Vie de Covéa revient pour nous sur les ambitions de MMA Expertise Patrimoine en 2017 : renforcer la collecte et les arbitrages, accroître l'activité UC, et s'attaquer aux problématiques règlementaires, avec pour objectif de faire converger conseil et rémunération.
Voir (<7 min.)

Amendement Bourquin : quelles conséquences sur l’assurance emprunteur ?

Le 12 janvier dernier, le Conseil constitutionnel s’est prononcé en faveur de l’amendement Bourquin, une mesure permettant à tout emprunteur, peu importe la date de souscription de son crédit, de changer chaque année de contrat d’assurance emprunteur. Le Courrier Financier vous propose une nouvelle infographie informative, sur l’assurance emprunteur.
Voir

Patrick Evrard réélu président d’agéa

Patrick Evrard, président sortant, a fait campagne en plaçant son programme dans le prolongement de l’action de sa première mandature. Cette mandature a été marquée par plusieurs réformes pour moderniser le fonctionnement de la Fédération et élargir son offre de services. Lors de son discours d’élection, Patrick Evrard a insisté sur l’accompagnement des agents généraux et des structures de la Fédération dans un secteur de l’assurance en pleine mutation « Je suis convaincu que les agents généraux sont et resteront des acteurs incontournables dans la chaîne de distribution. » Enfin, la Fédération souhaite peser davantage dans l’écosystème assurantiel et dans les milieux d’influence français et européens pour faire entendre la voix des agents généraux d’assurance, notamment auprès des pouvoirs publics et des partenaires sociaux. Ces actions se déploieront notamment dans le cadre du partenariat noué, au sein de l’ANCIA (’Association Nationale des Conseils et Intermédiaires d’Assurances), avec les autres intermédiaires d’assurance que sont les courtiers et les CGP.
Lire (1 min.)

Contrat d’assurance-vie Afer : lancement d’un nouveau support

Ce nouveau support apporte une réponse innovante aux adhérents du contrat Afer qui souhaitent diversifier une partie de leur épargne sur la thématique immobilière. La diversité de son univers d’investissement représente une véritable innovation comparativement à des supports immobiliers traditionnels. Afer Multi Foncier rassemble, au sein d’un même support, une multiplicité d’actifs liquides et illiquides mondiaux sur une thématique unique : celle de l’immobilier. Il offre une couverture géographique large à travers une allocation flexible et dynamique. Cette flexibilité lui permet d’être exposé au secteur immobilier, via les marchés financiers, directement ou indirectement. Ce nouveau support vient compléter la gamme proposée aux adhérents du contrat multisupport Afer et vient enrichir les choix qui s’offrent à eux pour répartir l’épargne de leurs adhésions selon leurs besoins, appétences aux risques et horizons d’investissement. La souscription à Afer Multi Foncier est ouverte depuis le 25 avril 2018. Afer Multi Foncier est géré par Aviva Investors France, société de gestion d’actifs d’Aviva France.
Lire (1 min.)

Loi de finances 2018 : les contrats d’assurance vie

Le conseil constitutionnel a validé le 28 décembre 2017 le projet de loi de finances 2018 qui impacte notamment la fiscalité des détenteurs de contrats d’assurance vie et de capitalisation, mais a censuré la possibilité de sortie en capital  à hauteur de 20 % pour les contrats Madelin et « articles 83 » qui figurait dans ce projet.
Lire (3 min.)