Etats-Unis : l’inflation flambe, le marché applaudit

Alexis Bienvenu
Après une phase de rattrapage, les marchés américains connaissent une forte inflation. Quelles en sont les raisons sous-jacentes ? La tendance va-t-elle s'installer durablement ? L'analyse d'Alexis Bienvenu, gérant chez La Financière de l'Echiquier (LFDE).
Lire (4 min.)

L’inflation : un caractère transitoire ou durable ?

Jean-Jacques Friedman
Après une phase de rattrapage, les marchés financiers entrent dans une nouvelle phase. Faut-il craindre une spirale inflationniste durable ? L'éclairage de Jean-Jacques Friedman, Directeur des investissements de VEGA Investment Managers — filiale de Natixis Wealth Management (Natixis IM).
Lire (6 min.)

Marchés financiers : les investisseurs confiants avant la Fed

Vincent Boy
Cette semaine, les marchés financiers attendent le discours de Jerome Powell, président de la Réserve fédérale des Etats-Unis (Fed). Les investisseurs peuvent-ils compter sur le maintien d'une politique monétaire ultra accommodante ? Quels sont les indicateurs à surveiller ? Le point avec Vincent Boy, analyste marché chez IG France.
Lire (4 min.)

Gestion thématique : Thematics AM mise sur le bien-être à long terme

Cette semaine, Thematics AM — filiale de Natixis IM — présente le dernier né de sa gamme thématique, « Thematics Wellness ». Ce fonds actions internationales investit dans des sociétés dédiées au bien-être physique et mental des consommateurs. Comment ce segment de la cote peut-il être porteur de croissance à long terme ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Closing : Moneta lève 240 millions d’euros sur son fonds MME 2026

Moneta Asset Management (Moneta AM) — société de gestion indépendante, spécialiste des fonds actions — annonce ce jeudi 10 juin le closing de son fonds « MME 2026 » après une levée de 240 millions d'euros. Fermé pour 5 ans, ce nouveau véhicule au format est conçu notamment pour répondre aux zones d’illiquidité du marché actions cotées.

240 millions d'euros

« Nous avons recueilli 240 M€ auprès d’un large panel d’investisseurs institutionnels, de distributeurs et de particuliers éligibles en un temps record. Le lancement de ce fonds est un véritable succès au regard de son format novateur et inédit : il restera fermé aux souscriptions et aux retraits pendant une période de 5 ans pour nous permettre d’être investisseur de long terme auprès de petites et moyennes entreprises », déclare Andrzej Kawalec, Directeur Général de Moneta.

Le lancement du fonds MME 2026 allie à la fois le savoir-faire déjà éprouvé de Moneta Asset Management et sa capacité d’innovation. Son format est inspiré du FCP Moneta Micro Entreprises lancé en 2003 (mais fermé aux nouvelles souscriptions depuis 2009) ; qui se proposait d’investir sur les petites et moyennes valeurs avec une approche d’investissement rigoureuse jusque-là surtout pratiquée pour des grandes capitalisations.

Lancé début 2021, les souscriptions ont été ouvertes du 12 mars au 28 mai dernier. Le nouveau fonds MME 2026 est un produit d’épargne en actions cotées doté d’un mécanisme de fermeture pendant 5 ans, qui lui garantit une stabilité de son passif propice à la mise en œuvre d’une stratégie de gestion fondamentale.

Stabilisateur de la cote

MME 2026 permettra de diriger l’épargne longue de ses porteurs vers les actions cotées. Objectif, investir dans des petites et moyennes valeurs. Ce véhicule aura la capacité de prendre des positions tranchées et éventuellement très contrariantes — notamment sur des valeurs peu liquides qui peuvent se retrouver sous pression lors de stress de marché.

Par la stabilité de ses encours, MME 2026 pourra se placer comme investisseur de long terme. Le fonds devrait ainsi contribuer au bon équilibre du segment des petites (voire très petites) valeurs, qui souffre par moments de faiblesses de liquidité et de contreparties solides. Depuis 18 ans, Moneta AM apporte des fonds propres et soutient les entreprises de l’économie réelle. Ce rôle de stabilisateur de la cote vient conforter l'édifice.

« Moneta est une entreprise agile, riche de personnes talentueuses et passionnées : moins de 6 mois nous ont été nécessaires pour définir le cadre juridique de ce produit innovant, obtenir les autorisations nécessaires et rassembler nouveaux et anciens clients autour de MME 2026. C’est maintenant à l’ensemble de l’équipe de gestion, notamment à Raphael Lucet, qui cogère MME 2026 avec moi, d’en faire un fonds performant », déclare Romain Burnand, Président de Moneta AM.

Lire (3 min.)

ETF Climat : Lyxor a levé plus d’1 milliard d’euros

Lyxor Asset Management (Lyxor AM) — société de gestion, filiale à 100 % de Société Générale — annonce ce jeudi 10 juin avoir collecté plus d’un milliard d’euros d’actifs sur ses huit ETF Climat un an seulement après leur lancement. Les investisseurs passent à l’action pour le climat, en alignant leurs portefeuilles avec leurs objectifs de neutralité carbone.

30 % de parts de marché

Les huit ETF Lyxor Climat répliquent les indices S&P Paris-Aligned Climate (PAB) et MSCI Climate Change (CTB), conçus pour répondre à la réglementation européenne, détiennent une part de marché de 30 % d'après les données Bloomberg — telles qu'observées sur la période du 31 Décembre 2019 au 31 Décembre 2020.

Lyxor a été en mars 2020 le premier fournisseur d’ETF européen à lancer un écosystème complet d’ETF prenant en compte les objectifs de l’Accord de Paris. Ces derniers visent à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C sans dépassement ou avec un dépassement limité par rapport aux niveaux de l’ère préindustrielle.

Plus de données climatiques

Dans un contexte où les flux vers les ETF ESG battent tous les records en Europe, les ETF Climat s’installent dans les allocations des investisseurs institutionnels soucieux de décarboner leurs portefeuilles et de contribuer à la réduction des émissions. Les indices climat labellisés permettent d’exploiter les données climatiques de manière transparente et efficiente en termes de coût. Avec les indices PAB et CTB à haute valeur ajoutée sur lesquels sont indexés les ETF Lyxor, les investisseurs peuvent réduire l’intensité carbone moyenne de leur portefeuille d’au moins 7 % par an.

Lyxor se positionne comme le fournisseur d’ETF de référence sur les indexations climat en ayant lancé le premier ETF Green Bond au monde en 2017, le plus important de sa catégorie avec 560 M€ d’encours sous gestion. La plupart des capitaux levés par les obligations vertes sous-jacentes de l’ETF financent des projets visant à lutter contre le changement climatique. En 2021, Lyxor a publié la mesure des températures de 150 de ses ETF, afin d’évaluer l’impact de leurs portefeuilles sur le réchauffement climatique et de réorienter leurs capitaux vers une économie bas-carbone.

Démocratiser les ETF Climat

« Depuis un an, nous assistons à la prise de conscience graduelle par les investisseurs institutionnels que les ETF Climat peuvent être un instrument de choix pour lutter contre le réchauffement de la planète, car ils permettent de réorienter les capitaux à grande échelle vers des investissements bas carbone, dans un cadre scientifique et transparent », commente Arnaud Llinas, Responsable de la Gestion Indicielle et ETF de Lyxor AM.

« Nous sommes convaincus que les ETF Climat, par leur accessibilité et leurs frais réduits, ont également vocation à démocratiser l’investissement climat auprès des investisseurs retail, permettant ainsi à ce marché de devenir une composante fondamentale des portefeuilles comme le sont les ETF ESG », ajoute Arnaud Llinas.

Lire (3 min.)

Asie : investir sans oublier le Japon

Julien Faure
L’Asie reste sous-représentée dans les portefeuilles des investisseurs européens. Pourquoi s'intéresser à cette zone géographique ? Comment identifier les opportunités d’investissement ? Le point avec Julien Faure, Analyste financier chez Amiral Gestion.
Lire (3 min.)

Politique monétaire : la BCE garde le cap

Sebastian Paris-Horvitz
La Banque centrale européenne (BCE) garde sa vitesse de croisière. Objectif, soutenir la zone euro à travers les rachats d'actifs de son plan de relance (PEPP). Cette stratégie est-elle la bonne, compte tenu de l'inflation qui perdure ? L'éclairage de Sebastian Paris-Horvitz, stratégiste chez LBPAM.
Lire (5 min.)

Momentum – Chine : les objectifs du Parti communiste

La période actuelle révèle le rôle central de l'outil de production chinois dans les chaînes d'approvisionnement. Hausse du yuan, hausse des prix à la production : la Chine exporte désormais de l'inflation au reste du monde. Face à la flambée des prix des composants électroniques et des matières premières, les entreprises chinoises n'ont pas d'autre choix que de relever les tarifs de leurs produits finis. Il n'existe pas pour l'heure d'alternative aux produits chinois. Le PCC en a bien conscience. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Pénurie de semi-conducteurs : développement du numérique et tensions géopolitiques

Yan Taw Boon
La pénurie mondiale de semi-conducteurs est souvent décrite comme un déséquilibre à court terme entre l'offre et la demande. De quelle façon révèle-t-elle un besoin important et durable en investissements ? Le point avec Yan Taw Boon, Directeur de la recherche Asie chez Neuberger Berman
Lire (6 min.)

High Yield : le fonds Butler Credit Opportunities obtient 5 étoiles Morningstar

CORUM Butler — gestionnaire d'actifs européen indépendant — annonce ce jeudi 10 juin que son fonds obligataire « Butler Credit Opportunities » (BCO) vient d’obtenir les 5 étoiles Morningstar, dans une catégorie qui compte environ 340 fonds. Il s'agit de la note maximale. La Notation Morningstar est une évaluation quantitative de la performance passée d’un fonds, mise à jour mensuellement, qui mesure le risque et la performance d'un fonds.

Stratégie et opportunités

« Ce classement récompense l’engagement des équipes. Nous avons la conviction chez CORUM Butler que le marché High Yield offre encore de très belles opportunités pour les investisseurs. Nous sommes aujourd’hui pleinement engagés à les saisir afin de faire profiter les investisseurs d’un rapport risque/rendement le plus optimal possible », déclare Laurent Kenigswald, Directeur des investissements de la gestion obligataire chez CORUM Butler.

S’appuyant sur une stratégie éprouvée depuis 2009, le fonds BCO repose sur une gestion long/short des obligations européennes High Yield (haut rendement), avec pour objectif (non garanti) de délivrer une performance annualisée de 6 % à 8 % tout en maintenant la volatilité du portefeuille en dessous de 5 %. Le fonds bénéficie du savoir-faire de l’équipe de gestion, présente sur le marché High Yield européen depuis sa genèse.

Performance long terme

La stratégie d'investissement est conçue pour produire des résultats stables et indépendants de la configuration des marchés financiers tout en minimisant les pertes potentielles, et préserver le capital. La stratégie du fonds BCO sur les marchés obligataires a réalisé en 2020 sa 11e année consécutive de performance positive à +3,09 % malgré un contexte économique particulièrement incertain et volatil. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures.

En s’appuyant sur les performances passées du fonds BCO et en prenant en considération la volatilité des rendements ainsi que les frais, Morningstar a ainsi valorisé sa performance de long terme. Depuis 2009, la stratégie affiche une performance annualisée de 7,7 % contre 6 % pour le marché du High Yield européen, pour une volatilité de 4,3 % contre 7,1 % pour le marché. Par unité de risque, la performance est donc plus de deux fois supérieure à celle du marché.

Lire (2 min.)

Investissement en actifs privés : Schroders réunit ses expertises sous la marque Schroders Capital

Schroders — société de gestion internationale — annonce ce lundi 7 juin avoir réuni l’ensemble de ses expertises d’investissement en actifs privés au sein d’une nouvelle marque, Schroders Capital. Le développement des expertises de Schroders en matière d'actifs privés demeure un axe stratégique pour le Groupe. Jusqu'à présent, cela signifiait croissance organique et acquisitions ciblées de sociétés spécialisées.

Evolution du groupe

Schroders Capital englobera la gamme existante de stratégies de capital-investissement, titrisation et financement adossé à des actifs, dette privée, immobilier, infrastructures, obligations liées aux risques d’assurance (ILS) et de fonds à impact gérés par BlueOrchard. Compte tenu de son rôle majeur dans le secteur de l’investissement à impact ces 20 dernières années, BlueOrchard conservera son identité de marque indépendante.

Schroders Capital affiche un encours sous gestion de 53,6 milliards d’euros. La société propose des opportunités d’investissement, avec des équipes qui disposent d’un long historique de performances robustes. Chaque classe d’actifs au sein de Schroders Capital continuera d’être gérée de manière très autonome, mais bénéficiera désormais d’un partage accru des connaissances et une plus grande collaboration avec les autres classes d’actifs, au sein de la nouvelle marque et de l’ensemble du Groupe.

Stratégie de croissance

« Schroders poursuit sa stratégie de croissance au travers du lancement de Schroders Capital, une nouvelle marque permettant de réunir toutes nos expertises de gestion en actifs privés. Schroders Capital continuera d’offrir à nos clients une approche locale de l’investissement à travers une gamme diversifiée d’actifs privés, tout en permettant de le faire au travers d’une vision globale adossée à la longue expérience et à la solidité du Groupe », déclare Peter Harrison, Directeur Général de Schroders.

« Cette unification favorisera le partage de connaissances et l’innovation au sein des équipes de gestion d’actifs privés chez Schroders, tout en mettant en valeur auprès de nos investisseurs la variété de notre gamme de stratégies d’investissement. Le lancement de Schroders Capital permettra d’augmenter la visibilité et de renforcer le positionnement de notre offre en actifs privés, tout en réaffirmant nos ambitions en tant qu’acteur de premier plan sur ces marchés », explique Georg Wunderlin, Global Head of Schroders Capital.

Lire (2 min.)

MedTech : quel avenir post-Covid ?

Thomas Chavet
La Covid-19 a mis en lumière l'industrie des technologies médicales, ou MedTech. Comment le secteur va-t-il se développer et rebondir après la pandémie ? Quelles perspectives pour les investisseurs ? Thomas Chavet, spécialiste en investissement, partage les convictions de CPR AM.
Lire (5 min.)