DNCA - Beyond Day : Journée de l'Investissement Responsable

Responsabilité sociale - L'investissement socialement responsable (ISR), qu'est-ce que c'est ? Début juin 2019, DNCA Finance organisait l'événement « Beyond Day » pour échanger de manière concrète et décalée. Léa Dunand Chatellet, Directrice du Pôle Investissement Responsable, nous présente cette approche originale.

Beaucoup de pédagogie… et pas un seul fonds Investissement Socialement Responsable (ISR) à l’horizon. C’était le mot d’ordre de l’événement Beyond Day organisé le 4 juin dernier par DNCA Finance. Plus de 200 invités étaient au rendez-vous à la fondation Good Planet, pour écouter les experts de la transition durable. Le Courrier Financier s’est glissé avec sa caméra dans la salle de conférence. « L’investissement responsable, c’est quelque chose qui est mal compris par le grand public. Notre ambition, c’est de véhiculer de grandes idées à travers un événement où nous ne faisons intervenir que des experts », nous explique Léa Dunand Chatellet, Directrice du pôle Investissement Responsable chez DNCA.

Vers une économie locale et durable

L’ISR reste un secteur d’investissement jeune. DNCA Finance mise sur une approche originale pour contourner le danger du marketing et du Greenwashing. Pour contourner le danger. Pendant la conférence, le gérant a laissé la parole à des intervenants atypiques, venus partager leur vision de la macro et de microéconomie. Gunter Pauli — entrepreneur, spécialiste de l’économie bleue — met en avant l’éthique de l’investisseur. « L’économie bleue est un autre modèle d’affaires. Je rejette l’économie verte, parce que tout ce qui est bon pour vous et pour la nature est cher. Ce n’est pas possible, c’est une économie pour les riches ! Je souhaite une économie pour tout le monde », résume-t-il. Gunter Pauli veut transformer le système économique « en gardant l’obsession de la création de valeur ». Objectif, répondre aux besoins de tous en privilégiant « ce qui est localement disponible ».

Un credo proche de celui de l’association « Fermes d’Avenir », fondée en 2013 par l’ingénieur et agroécologiste Maxime de Rostolan. L’association veut provoquer une révolution dans le monde agricole, à travers la promotion d’un système productif plus respectueux des sols. La réalisatrice Hélène Médigue a filmé ce projet pendant un an, dans le cadre de son documentaire long-métrage On a 20 ans pour changer le monde. « J’ai été tout de suite inspirée. Fermes d’avenir développe à la fois de la formation, de la production, du financement et de l’influence auprès des citoyens », nous raconte-t-elle. Dans une petite salle à l’étage, Good Planet organise une projection. En sortant de la conférence, une cinquantaine de spectateurs s’y installe. « Les investisseurs vont devoir apprendre à compter en capital naturel et plus seulement en euros », nous glisse Hélène Médigue.

Solutions d’entreprises et horizons d’investissement

Pendant que certains visionnent le film, les autres se dirigent vers les étals des startups. Agriculture propre et alimentation, cosmétiques « green » zéro déchet, matériaux de construction et d’isolation, énergie renouvelables… Ces entreprises invitées au Beyond Day représentent un vivier d’idées à développer. Nous nous arrêtons devant le stand du britannique Ooho, qui fabrique des capsules biodégradables et comestibles à base d’algues pour remplacer les bouteilles plastiques. « Croquez dedans directement. La pellicule va se dégrader naturellement, comme la peau d’un fruit. Vous pouvez y aller, c’est résistant pour ne pas éclater dans une poche », nous assure l’équipe d’Ooho. L’expérience est surprenante, mais illustre bien l’atmosphère qui règne d’une table à l’autre. L’occasion pour DNCA d’expliquer la genèse de ses critères extra-financiers dans ses stratégies ISR.

Le gérant a construit un modèle d’analyse propriétaire, baptisé « Above and Beyond Analysis » (ABA). « Ce modèle interne nous aide à distinguer les entreprises, soit sur les enjeux de la transition soit sur les enjeux de la responsabilité. ABA présente l’avantage d’analyser à la fois des entreprises de toute petite taille qui ne sont pas notées par les grandes agences et des entreprises de grande taille. Il nous permet de nous faire une opinion dont nous maîtrisons totalement l’élaboration », nous indique Léa Dunand Chatellet. La gamme ISR « Invest Beyond » de DNCA représente aujourd’hui 600 millions d’euros d’encours sous gestion. Elle inclut 6 fonds d’investissement — actions, obligations et fonds mixtes — à destination des institutionnels et des épargnants. « Ces personnes attendent d’avoir un réel impact positif, sur l’environnement ou sur la société. Nous espérons montrer au grand public que son épargne est bien utilisée », conclut Léa Dunand Chatellet.

Mathilde Hodouin - Le Courrier Financier

Rédactrice en chef (depuis janvier 2019)

Voir tous les articles de Mathilde