IVO Capital Partners recrute un Responsable Relations Partenaires France

IVO Capital Partners — société de gestion française indépendante créée en 2012, spécialiste de la dette cotée / non cotée et des marches émergents — annonce ce jeudi 23 septembre la nomination de Lucas Bourbon en tant que Responsable Relations Partenaires France. Créée en 2012, IVO Capital Partners a une prédilection pour les situations offrant des primes de rendement sur les marchés internationaux, notamment émergents.

La société gère plus d'1 Md€ d’encours au travers de mandats de gestion, de quatre fonds obligataires UCITS et de véhicules dédiés à des opérations de dette privée dans les domaines du financement de contentieux juridiques et de l’octroi de prêt à des sociétés en forte croissance. La société compte une vingtaine de collaborateurs au sein de ses bureaux de Paris et Mexico.

Développer la gestion d'actifs

Cette nomination intervient après l’atteinte du seuil du milliard d’euros d’encours sous gestion avant l’été, contribuera à développer l'activité de gestion d'actifs d'IVO (distribution de fonds et mandats) principalement auprès des Conseillers en Gestion de Patrimoine en France, mais également auprès des Family offices et des cabinets de Gestion Privée.

Lucas Bourbon et toute l’équipe Relations Investisseurs seront présents à Patrimonia du 30 septembre au 1er octobre 2021. Pendant ce rendez-vous incontournable, ils y présenteront la gamme de fonds UCITS d’IVO aux professionnels de l’univers du conseil patrimonial.

Focus sur le parcours de Lucas Bourbon

IVO Capital Partners recrute un Responsable Relations Partenaires France
Lucas Bourbon

Lucas Bourbon est titulaire d’un double diplôme Master II « Banque Finance et Négoce International » et Magistère « Économie et Finance Internationales » de l’Université de Bordeaux. Il débute sa carrière chez Allianz Global Investors en tant qu’assistant commercial dans les équipes Institutionnelles et Distribution.

Avant d’intégrer l’équipe de distribution d’IVO, Lucas Bourbon était Responsable Relations Investisseurs chez MyFunds qu’il a rejoint en 2019 afin de développer la clientèle Conseillers en Gestion de Patrimoine et Distribution dans le Sud de la France et à Monaco.

Lire (2 min.)

Euryale Services accueille son Directeur Général Opérationnel

Euryale Asset Management (Euryale AM) — société de gestion de portefeuille, spécialisée en immobilier de santé — nomme ce jeudi 23 septembre son Directeur Général Opérationnel, en en charge de la distribution des produits. Ce poste a été confié à Thierry Scheur, précédemment directeur commercial et marketing d’Ageas Patrimoine.

Dans cette filiale française du groupe international d’assurance Ageas, Thierry Scheur avait la responsabilité du développement du marché des conseillers en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) et de la Gestion Privée en B to B.

Focus sur le profil de Thierry Scheur

Thierry Scheur est Diplômé du DESS de gestion et d’administration des entreprises de l’IAE de Bordeaux et titulaire d’une maîtrise de sciences économiques. Son expertise est reconnue en matière de modes de distribution et en développement de plateformes commerciales, fonctions qu’il a développées tout au long de sa carrière. Son expérience du pilotage de projets se conjugue avec sa faculté d’innovation.

Lire (1 min.)

Label Relance : Aviva France l’obtient pour son fonds Aviva Impact Investing France

Aviva France — acteur majeur de l’assurance et de l’épargne — annonce ce jeudi 23 septembre avoir reçu le « Label Relance » pour son fonds « Aviva Impact Investing France ». Ce label, dans le cadre du plan de relance de l’économie, lui est attribué pour sa capacité à mobiliser des ressources financières soutenant les fonds propres des entreprises françaises.

30 millions d'euros investis

Créé en 2014, le fonds « Aviva Impact Investing France » est entièrement financé par Aviva France, assureur qui a fait de l’Investissement Responsable l’un des trois piliers de ses engagements en RSE. Il est géré par INCO Ventures, pionnier de l’investissement à impact en Europe. En 7 ans, le fonds a investi 30 millions d’euros dans une soixantaine de TPE et PME innovantes sur l’ensemble du territoire.

Ces entreprises sont pionnières en matière de transition écologique (énergies vertes, économie circulaire, agriculture biologique, etc.) ou de modèles économiques alternatifs de plus en plus prisés (circuits-courts, commerce équitable, auto-partage, etc.) dans des secteurs comme la santé, l’éducation, la dépendance, etc., au service de l’intérêt général.

Intégration des critères ESG

Le « Label Relance », créé par le Ministère de l’Economie et des Finances, a pour objectif d’orienter l’épargne des épargnants particuliers et des investisseurs professionnels vers des placements qui répondent aux besoins de financements de l’économie française, consécutifs de la crise sanitaire.

« Aviva Impact Investing France » soutient les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises françaises, cotés ou non. Le fonds intègre dans sa gestion des critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG), incluant l’interdiction du financement d’activités charbonnées et le suivi d’une note ou d’un indicateur ESG.

Financer l'économie réelle

Grâce à ce label, les épargnants ont la possibilité de « donner du sens » à leur épargne en identifiant — grâce à leur conseiller — les placements à même de répondre à la fois à leurs attentes et aux besoins de financement de l’économie, favorisant ainsi la relance. Depuis sa création, « Aviva Impact Investing France » a notamment soutenu :

  • Rogervoice est un opérateur de téléphonie mobile dédié à l'accessibilité pour les personnes sourdes et malentendantes.  Aviva France a été l'une des premières entreprises à avoir soutenu financièrement ce projet via le fonds « Aviva Impact Investing France ». Depuis février 2021, Aviva France met à disposition de ses clients et prospects sourds et malentendants, l’applicatif Rogervoice sur son site internet ;
  • Ecomouton, créée en 2012, a relancé, en la modernisant, l’activité ancestrale d’éco-pâturage. En 2017, Ecomouton a levé 450 000€ auprès du fonds « Aviva Impact Investing France » ;
  • Telegraphik, start-up toulousaine créée en 2013 et spécialisée dans l’intelligence artificielle et le big data, a été financée par « Aviva Impact Investing France » à hauteur de 150 000€ pour développer sa solution de téléassistance enrichie Otono-me dédiée aux personnes âgées vivant seules à leur domicile.

« Aviva Impact Investing France confirme son engagement indéfectible à soutenir les entrepreneurs à impact, qui œuvrent pour une relance encore plus inclusive et respectueuse de l’environnement. Depuis plus de 2 ans, par le biais de notre UC Aviva La Fabrique Impact ISR, nous donnons à nos clients la possibilité de participer au financement de l’économie réelle », explique Philippe Taffin, Directeur des Investissements Aviva France.

Lire (4 min.)

SCPI : Iroko ZEN acquiert un nouveau local d’activités à 6,30 % de rendement

Après l’acquisition de locaux d’activités à Tigery (Essonne) début 2021, la fintech Iroko — agréée en tant que société de gestion — annonce ce jeudi 23 septembre l'acquisition de son deuxième bâtiment dans cette classe d’actif à Saint-Maur dans l’agglomération de Châteauroux (Indre) pour le compte de sa SCPI Iroko Zen.

Idéalement desservie par la route (autoroute A20), le rail (ligne Paris-Orléans-Limoges-Toulouse) et les airs (aéroport international Châteauroux-Centre), l’agglomération de Châteauroux bénéficie de nombreuses zones d’activités dont la ZAC Cap Sud, située directement au Sud-Est de la ville.

Un immeuble loué jusqu'en 2030

Le bâtiment est récent, puisque sa construction date de 2018. Il respecte les normes de la RT 2012. Il développe une surface de 2 000 m2 et bénéficie d’une très bonne visibilité le long du boulevard du Franc. Les locaux sont dans un état d’entretien excellent.

L’actif est 100 % loué par la société LISI Aerospace Cargo dans le cadre d’un bail de 12 ans — d'une durée résiduelle ferme de 9 années, soit jusqu’en 2030. Cette société est spécialisée dans l’aéronautique civile et de la défense pour la conception et l’assemblage de composants d’équipements et de moteurs, mais aussi dans les fixations et assemblage de structures.

3 millions d'euros d'investissement

Parmi ses clients, elle équipe par exemple, les hélicoptères indispensables de la sécurité civile pour des opérations de sauvetage en mer et en montagne, ou bien encore les canadairs pour les incendies. De telles opérations sont vitales et LISI Aerospace a pu continuer ses activités sans discontinu au cours des derniers mois.

L’investissement approche les 3 millions d’euros acte en main pour un taux de rendement immédiat de 6,30 %. « L’activité du locataire est clé et ce bâtiment répond parfaitement à ses besoins d’ingénierie et d’assemblage. Cela en fait un outil de travail indispensable à son développement continu », déclare Phong Hua, Directeur des investissements de la SCPI Iroko ZEN.

Lire (2 min.)

Bordeaux : Atream acquiert auprès de Cogedim l’actif tertiaire #Community

Atream — société de gestion indépendante spécialisée dans la gestion de fonds immobiliers et Private Equity — annonce ce mercredi 22 septembre avoir finalisé l’acquisition en VEFA auprès de Cogedim d’un immeuble de bureaux dans le cadre d’un club deal institutionnel qui s’inscrit dans une démarche de labellisation ISR Immobilier.

Dans le cadre de cette transaction, Atream était conseillé par l’étude 83 Haussmann et Cogedim par les études Moreau. Transaction réalisée avec la participation de BNP Paribas Real Estate.

Acquisition en Club Deal

Localisé à Mérignac (Gironde), un marché tertiaire établi et dynamique, l’immeuble bénéficiera de certifications environnementales et offrira un environnement de travail de qualité. Cette nouvelle acquisition illustre l’expertise d’Atream et de Cogedim dans l’immobilier tertiaire en régions et traduit leur engagement en matière de développement durable.

L’acquisition de cet actif est réalisée à travers un club deal institutionnel composé de MAIF, CARAC, Caisse d’Épargne Normandie et CEGC et financée par la Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou-Charentes. Cette opération confirme ainsi le savoir-faire d’Atream dans la constitution de solutions dédiées pour le compte d’investisseurs institutionnels de premier rang. 

15 000 m² de surface

D’une surface de 15 000 m², l’ensemble immobilier est implanté dans la zone tertiaire de Mérignac entre la ville de Bordeaux (Gironde) et l’aéroport. Desservie par le tramway et la rocade, il propose un environnement de travail qualitatif avec un lac bordé d’un parc, un centre commercial, une offre de restauration variée et un complexe sportif.

Avec ses espaces collaboratifs, ses nombreux jardins et terrasses végétalisées, #Community propose une conception orientée vers le bien-être des utilisateurs. L’immeuble est loué à 80 % à Groupama. L’immeuble a été développé par Cogedim, marque du Groupe Altarea, premier promoteur immobilier de France et spécialiste de la transformation urbaine. 

Immobilier durable

Le développement de l'ensemble s’inscrit dans une démarche de réemploi des matériaux portée par le Booster du Réemploi initié par Groupama Immobilier. Acquis en VEFA pour une livraison en 2022, #Community bénéficiera de labels et certifications environnementaux majeurs : BREEAM Very Good, HQE Excellent, RT 2012 -30 %, Biodivercity Performant et Wiredscore Silver. Atream s’est engagée dans une démarche ESG avec pour objectif une labellisation ISR Immobilier du véhicule acquéreur.

« Cet immeuble correspond à la vision engagée de l’investissement immobilier que porte Atream depuis sa création. Nous nous réjouissons de l’acquisition de #Community, qui vient confirmer les différentes ambitions d’Atream au service de ses clients : investir dans le secteur tertiaire, participer activement au développement durable et investir dans le développement des territoires. » déclare Pascal Savary, Président d'Atream.

« Notre modèle, unique, nous permet d’agir en partenaire d’intérêt général au service de la dynamique des territoires, de la performance des entreprises et du bien-être de leurs salariés. Cette opération témoigne de la montée en puissance de l’immobilier d’entreprise en régions », précise Vincent Ego, Directeur général de Cogedim. 

Lire (3 min.)

ESG : DWS met en place une gamme d’ETF Xtrackers sectoriels

DWS — gérant d’actifs mondial — annoncent ce mercredi 22 septembre le lancement d'une gamme de dix ETF Xtrackers sectoriels ESG sur les actions européennes, qui répliquent les indices MSCI. Les flux vers les ETF Xtrackers ESG ont été positifs cette année, enregistrant plus de 4,4 milliards d'euros depuis le début de l'année (chiffres arrêtés à la fin du mois d'août, source DWS en date du 1er septembre 2021).

« Nous nous réjouissons du lancement de ces nouveaux ETF Xtrackers qui offrent une exposition aux indices sectoriels européens MSCI sélectionnés en fonction de critères ESG. Cela correspond à la demande que nous constatons chez nos investisseurs.  Les frais annuels très compétitifs devraient également s'avérer attrayants », déclare Simon Klein, Responsable mondial des ventes pour la gestion passive chez DWS.

Indices sectoriels européens

Neuf ETF Xtrackers sectoriels existants viennent d’être convertis en indices sous-jacents MSCI filtrés ESG. Avec le lancement en juin 2021 du Xtrackers MSCI Europe Consumer Discretionary ESG Screened UCITS ETF 1C, une gamme de dix ETF Xtrackers sectoriels sur actions européennes ESG Screened a été créée.

Ils traquent les indices MSCI et utilisent tous une réplication physique directe. Les produits offrent une exposition aux secteurs suivants : communication, consommation de biens non-essentiels, énergie, financières, santé, industrie, technologies de l'information, utilities, matériaux et consommation de base.

Intégration des critères ESG

Les ETF se basent sur la recherche ESG de MSCI et combinent la méthodologie établie par le fournisseur d'indices en matière de filtres ESG avec une étape de sélection supplémentaire pour les armes conventionnelles et d'autres domaines, tout en éliminant les sociétés les plus « en retard » en termes de système de notations ESG de MSCI.

Ces produits sont les premiers ETF sectoriels actions ESG sur le marché européen et ont été catégorisés article 8 en vertu du règlement SFDR (Sustainable Finance Disclosure Regulation) de l'Union européenne. La gamme d’ETF sectoriels Xtrackers Europe affichait des frais annuels de 0,3 %. Les nouveaux ETF sectoriels Xtrackers Europe avec filtre ESG ont des frais annuels de 0,2 %.

Lire (2 min.)

Méditerranée et Afrique : Allianz Global Corporate & Specialty nomme une responsable régionale de l’assurance maritime

Allianz Global Corporate & Specialty (AGCS) — spécialiste mondial en assurance des grands risques industriels, filiale du groupe Allianz — annonce ce lundi 20 septembre la nomination d'une directrice régionale de l’assurance maritime pour la région Méditerranée (France, Italie, Benelux, Grèce, Malte, Chypre et Moyen Orient) & Afrique.

Delphine Marchessaux prendra ses fonctions compter du 7 décembre 2021. Elle rapportera à Patrick Thiels, directeur général Méditerranée et Afrique, et à Ulrich Kadow, responsable mondial de l’assurance maritime. Succédant à Elisabeth Pinquier, qui a quitté le groupe Allianz, Delphine Marchessaux compte plus de vingt ans d’expérience dans le secteur de l’assurance.

Focus sur le profil de Delphine Marchessaux

Méditerranée et Afrique : Allianz Global Corporate & Specialty nomme une responsable régionale de l’assurance maritime
Delphine Marchessaux

Delphine Marchessaux est titulaire d’une licence en droit commercial de l’université de Sheffield et d’un master en droit et management du transport aérien de l’IFURTA. Avant de rejoindre AGCS, elle était directrice de la souscription chez Lloyd’s Europe, après plus de dix-huit ans passés chez AXA, à différents postes de direction.

« Je me réjouis de la nomination de Delphine Marchessaux. Elle connaît bien les clients et les courtiers de notre région et possède une grande compétence en direction d’équipes, ainsi qu’une solide expertise en souscription. Je suis convaincu qu’elle saura encourager la croissance et développer la rentabilité de notre activité d’assurance maritime », déclare Patrick Thiels, directeur général Méditerranée et Afrique.

Lire (2 min.)

SCPI : Sofidy lance Sofidy Financement pour l’acquisition de parts

Sofidy — société de gestion d’actifs immobiliers et financiers — annonce ce mercredi 22 septembre une nouvelle étape dans son développement, avec le lancement de Sofidy Financement, spécialisée dans les solutions de financement pour l’acquisition de parts de SCPI.

Sofidy confirme sa volonté d’offrir à ses partenaires distributeurs, notamment conseillers en gestion de patrimoine(CGP), un ensemble de produits sur mesure. Objectif, accompagner leurs clients dans la concrétisation de leurs objectifs patrimoniaux.

Achat de SCPI à crédit

Sofidy Financement — filiale à 100 % de la société de gestion Sofidy — est née du constat qu’il existe un décalage entre, d’un côté, un fort attrait pour l’achat de parts de SCPI à crédit dans le cadre d’une stratégie patrimoniale ; et, de l’autre, la difficulté pour les clients de ses partenaires CGP à trouver des financements adaptés.

Complètement dédiée au financement de l’acquisition de parts de SCPI, Sofidy Financement est l’intermédiaire entre des banques — qui proposent des offres de financement — et les clients des CGP partenaires, qui recherchent un prêt pour concrétiser une stratégie patrimoniale optimisée.

L’expertise historique de Sofidy en matière de gestion de SCPI et la solidité de son actionnaire principal, Tikehau Capital, ont permis à Sofidy Financement de nouer des partenariats avec de nombreuses banques nationales et régionales. Objectif, proposer des offres adaptées à l’acquisition de parts de SCPI en pleine propriété ou en démembrement sur des durées pouvant aller jusqu’à 25 ans, avec ou sans apport, selon le profil de l’emprunteur : salariés, non-salariés, à travers une SCI, etc.

Lire (2 min.)

Eiffel Investment Group recrute un Director, pour renforcer son activité transition énergétique

Eiffel Investment Group (Eiffel IG) — spécialiste du financement des entreprises — annonce ce lundi 20 septembre la nomination d'un Director. Objectif, renforcer son pôle dédié au financement de la transition énergétique. Jean-Charles Arrago dispose d’une expérience industrielle et financière de plus de 15 ans dans le secteur de l’énergie.

Décarbonation de l’économie

« Sa compréhension des enjeux industriels et financiers du secteur de la transition énergétique, son expérience internationale, sa maîtrise tant du financement de projets que des transactions M&A transformantes, renforceront notre capacité à répondre de façon innovante et efficace aux besoins de financement du secteur de la transition énergétique », déclare Pierre-Antoine Machelon, responsable de l’activité transition énergétique d’Eiffel IG.

Cette nomination de qualité illustre la stratégie d’Eiffel IG de renforcer ses équipes pour accélérer son engagement auprès des acteurs de la transition énergétique et devenir d’ici quelques années un leader reconnu du financement de la décarbonation de l’économie. La société de gestion a embauché plus d’une personne par mois sur la dernière année, portant à près de 70 le nombre de ses collaborateurs. Le recrutement de talents se poursuivra sur les prochains mois, dans toutes les lignes métiers.

Focus sur le parcours de Jean-Charles Arrago

Eiffel Investment Group recrute un Director, pour renforcer son activité transition énergétique
Jean-Charles Arrago

Ingénieur civil des Mines, complété par un master en Finance de l’IAE Paris, Jean-Charles Arrago débute sa carrière chez BP sur des problématiques liés à l’hydrogène. En 2005, il rejoint TotalEnergiespour travailler sur le financement, la construction et l’exploitation de projets électriques, dont l’un des premiers projets thermo-solaires au Moyen Orient.

En 2012, il devient responsable des financements obligataires au sein de l’équipe trésorerie du groupe. En 2018, il prend la tête de l’équipe M&A de la division « renouvelables » aux côtés des équipes de développement. Au cours de ces années, il travaille au développement et au financement de projets d’énergies renouvelables de TotalEnergies en Europe, au Moyen Orient, et aux Etats-Unis — avec Total Eren et Sunpower.

« Eiffel Investment Group dispose d’une expertise reconnue et d’un track record sans égal en matière de financement de la transition énergétique en France et en Europe. C’est avec joie que je rejoins ses équipes afin de dédier mon énergie au succès de cette stratégie durable », déclare Jean-Charles Arrago.

Lire (3 min.)

Logement : CBRE lance le fonds European Residential Impact Fund

CBRE Global Investors — gestionnaire d’actifs mondial — annonce ce mardi 21 juin la première levée de fonds de CBRE European Residential Impact Fund (ERIF). Ce fonds investit dans des logements qualitatifs, à prix abordables pour ménages aux revenus moyens, dotés d’un faible impact environnemental et situés dans 15 villes européennes.

3 milliards d'euros d'actifs

Les loyers pour les locataires existants suivront l’inflation (bien que l’augmentation des loyers puisse être encadrée par la loi, ou permise uniquement avec un préavis substantiel). Le Fonds a déjà reçu des engagements de souscription d'actions à hauteur de 465 millions d'euros de la part de quatre investisseurs institutionnels européens.

« Avec ce fonds, nous jouerons un rôle de premier plan dans la mobilisation de capitaux institutionnels dans le cadre d'un comportement socialement responsable en investissant dans des logements à prix abordables, durables et qualitatifs, contribuant ainsi à des villes plus inclusives, tout en tenant compte des besoins des communautés locales », déclare Paul Oremus, Gestionnaire du fonds CBRE European Residential Impact Fund.

ERIF est une SICAV-SIF luxembourgeoise pan-européenne, à capital variable, ouvert aux investisseurs qualifiés de la région EMEA, d'Amérique du Nord et d'Asie, dont l’ambition est d'atteindre une valeur d’actifs brute de 3 milliards d'euros au cours des trois à cinq prochaines années.

Intégration des critères ESG

Le fonds vise à atteindre ses objectifs ESG en fournissant des logements locatifs abordables, durables et qualitatifs, dotés de services complets, à destination des ménages à revenus moyens dans les grandes zones urbaines des 15 principales villes européennes, ainsi que certaines villes de taille moyenne. Le fonds s'appuiera sur les atouts de la plateforme européenne de CBRE, spécialiste le marché.

Le fonds opérera selon des critères ESG complets et exclusifs, définis en coopération avec le cabinet de conseil externe en impact social « The Good Economy ». Les enjeux fondamentaux du Fonds sont alignés sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations unies, afin de réaliser des acquisitions dans les zones multifonctionnelles des centres urbains au sein du secteur locatif privé (SLP).

Outre l’objectif principal de l'accessibilité financière, les critères de sélection ESG comprennent le rendement énergétique, la proximité des transports en commun, des commerces et l'accès aux espaces verts. Les investisseurs potentiels doivent toutefois tenir compte de tous les objectifs du fonds — tels que décrits dans son prospectus — lorsqu'ils prennent une décision d'investissement.

Pénurie de logements à louer

Les équipes de CBRE Global Investors chargées des transactions au niveau local poursuivront l'approche de la société. Ils s'appuieront sur son département de Recherche, pour identifier les investissements stratégiques au sein des 15 principaux marchés urbains européens aux tendances démographiques favorables. Le fonds développe une liste active et croissante d'investissements potentiels destinés à être acquis par le Fonds.

Cette première levée de fonds intervient à un moment où le marché résidentiel se caractérise par une pénurie de logements locatifs abordables et qualitatifs affectant, selon la définition de l'Urban Land Institute (ULI), la compétitivité des villes, les performances économiques, ainsi que la santé, le bien-être et la qualité de vie des habitants.

Le problème est particulièrement aigu au sein du segment du logement intermédiaire qui comprend les ménages qui ne remplissent pas les conditions requises pour bénéficier d'un logement social mais peuvent difficilement se permettre les loyers du marché libre.

Lire (4 min.)

Label Relance : Amundi l’obtient pour son fonds Amundi Convictions ESR

Amundi — premier gestionnaire d'actifs européen, spécialiste de l’épargne salariale et retraite en France — annonce ce mardi 21 septembre avoir obtenu le label « Relance » pour son fonds Amundi Convictions ESR, spécialement conçu pour les Plans d’Epargne Retraite (PER) en entreprise.

« Amundi Convictions ESR » totalise près d’1 Md€ d’encours sous gestion. Il est principalement investi en actions cotées et non cotées, notamment françaises. Sa stratégie s’inscrit dans une double dynamique : celle d’une croissance économique confortée et pérenne, et celle de l’investissement à long terme adapté à l’épargne en vue de la retraite.

Démarche du Label Relance

Ce label de place s’inscrit dans le cadre du Plan de Relance gouvernemental lancé le 19 octobre 2020 visant à flécher l’épargne des Français vers des fonds contribuant positivement à la relance économique du pays et à renforcer le potentiel de financement des entreprises françaises, en ciblant notamment les plus petites d’entre elles.

Créé début 2016, le fonds « Amundi Convictions ESR » s’inscrit pleinement dans la démarche du label Relance. Pour agir sur l’ensemble du tissu économique, le fonds investit majoritairement dans des actions de sociétés cotées, mais aussi dans des actifs de l'économie réelle non cotés. Il privilégie deux grands axes d’investissement :

  • des investissements en soutien à l’entrepreneuriat et aux territoires (25 % de l’actif net) pour favoriser la croissance de demain et l’émergence d’un tissu économique dense au sein de l’économie locale. Cette part de l’investissement est réalisée via des actions de sociétés cotées éligibles PEA-PME, mais aussi via des prises de participations au capital de sociétés non cotées (capital développement), ou à travers le financement spécifique de sociétés non cotées (dette privée). Ce type d’investissement permet d’améliorer la gestion du risque grâce à leur effet souvent décorrélant. Cette allocation est orientée à plus de 10 % sur les TPE, PME et ETI françaises, tandis que l’investissement global dans les entreprises françaises représente plus de 30 % du fonds conformément au cahier des charges du Label.
  • des thématiques choisies pour leur capacité à délivrer de la valeur de façon pérenne (allocation cible : 60 % actions) dans des sociétés qui conditionnent la croissance économique de demain au niveau mondial en offrant des solutions aux défis environnementaux, technologiques, démographiques et économiques.

Conçu pour les PER d'entreprise

En complément, le fonds détient des actifs physiques, dont notamment l’immobilier au travers d’OPCI (jusqu’à 15 % de l’actif net), dont les capacités de rendement sont attractives, à condition de s’inscrire dans une logique d’investissement long terme. L’équipe de gestion intègre des critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) dans ses choix d’investissement, en même temps que les critères proprement financiers.

Au total, le fonds propose aux épargnants une gestion pleinement engagée et résolument tournée vers le soutien aux entreprises françaises qui se veut très diversifiée en termes de risques. Grâce aux équipes commerciales et de gestion, le succès d’Amundi Convictions ESR s’est confirmé avec à ce jour : plus de 420 00 porteurs ; et près de 12 000 entreprises clientes — de la Très Petite Entreprise (TPE) jusqu’aux très grandes entreprises.

Le fonds peut être intégré dans les dispositifs retraite de gestion totalement libre ou pilotée, et c’est précisément là que la gestion pilotée prend tout son sens. Le fonds « Amundi Convictions ESR » répond également aux conditions permettant aux entreprises qui le souhaitent de bénéficier du forfait social allégé introduit par la loi Macron.

Investir dans l'économie réelle

« Nous constatons depuis quelques années un fort engouement citoyen pour investir dans l’économie réelle et les valeurs françaises. Les épargnants sont soucieux de conjuguer leur épargne avec leurs valeurs personnelles. Ils entendent donner du sens à leurs investissements. Grâce au Label Relance, ils peuvent ainsi épargner en soutenant l’économie française », déclare Xavier Collot, Directeur de la ligne métier Amundi Epargne Salariale et Retraite.

« Le label Relance est une reconnaissance de notre engagement d’investisseur de long terme dans les PME et ETI françaises. Il valide notre philosophie engagée pour l’épargne retraite qui vise à combiner performance financière durable et soutien au tissu économique local », ajoute Anthony Lapeyre, Gérant du fonds Amundi Convictions ESR.

Lire (4 min.)

David Charlet est élu Président de l’ANCIA

Ce lundi 20 Septembre 2021, l’Assemblée Générale (AG) et le Conseil d'Administration de l’ANCIA — spécialiste recrutement et placement de personnel — se sont réunis et ont élu David Charlet, Président pour deux ans. David Charlet est par ailleurs Président de l’ANACOFI et de l’ANACOFI-COURTAGE au nom de laquelle il siège au Conseil d‘Administration de l’ANCIA. Le Bureau modifié se compose maintenant de :

  • Vice-Présidents : Bertrand de Surmont et Pascal Chapelon, respectivement Président de PLANETECSCA et de l’AGEA ;
  • Trésorier : Christophe Hautbourg, par ailleurs Directeur Général de PLANETECSCA ;
  • Secrétaire : Guy Cohen, Vice-Président de l’ANACOFI et Président de ANACOFI SYNDICAT.

Sous le signe de l'échange

David Charlet succède à Laurent Boulangeat, qui siégeait au nom de l’AGEA. Pendant son mandat, ce dernier a notamment piloté le projet de réforme du troisième usage du courtage ; travaillé au projet de nouvelle convention collective des intermédiaires ; lancé un travail collaboratif sur la rémunération de nos professionnels et engagé des échanges avec d’autres organisations en vue de leur adhésion à l’ANCIA.

« Je tiens à remercier Laurent Boulangeat et toute l’équipe de l’ANCIA pour le travail effectué au sein de cette grande Alliance. Dans les mois à venir, outre œuvrer à la finalisation des travaux en cours, je tâcherai de faire de l’ANCIA le centre des échanges entre nos organisations et celles qui voudront bien se joindre à nous, en ce moment si chargé d’actualité pour nos professions », déclare David Charlet.

« Afin de pouvoir me consacrer à cette nouvelle mission, j’ai remis ma démission de mon poste de Président du Conseil Consultatif au Président de la FECIF. Je resterai cependant attentif à ce que l’ANCIA soit une place d’échange et de collaboration au niveau national, entre la FECIF et le BIPAR, les deux organisations Européennes de représentation de nos professionnels », ajoute-il.

Ce qu'il faut retenir de l'ANCIA

L’ANCIA a été créée par la CSCA et l’ANACOFI ASSURANCES en 2016 et s’est trouvée renforcée par l’adhésion d’AGEA et de Planète Courtier (fusionnée ensuite avec la CSCA). L’ANCIA collabore par ailleurs avec de nombreuses autres organisations de l’intermédiation en assurances, en vue de définir des positions ou de produire des travaux de place, assurant ainsi une représentation concertée auprès des pouvoirs publics.

L’ANCIA représente aujourd’hui environ 20 000 entreprises et 70 000 salariés du secteur de l’intermédiation et conseil en assurances en France. Elle se fixe quatre chantiers prioritaires :

  • représenter les conseils et intermédiaires en assurances auprès des pouvoirs publics, autorités et des différents acteurs de la profession ;
  • élargir le nombre de membres de l’ANCIA afin de la rendre la plus représentative possible de l’intermédiation en France ;
  • mettre en avant la plus-value apportée par ces intermédiaires auprès de leurs clients et expliquer le bien-fondé de leur rémunération ;
  • travailler aux synergies possibles notamment en termes de convention collective, formation.
Lire (3 min.)