Harvest reçoit l’agrément de l’ACPR

La société est désormais régulée par la même autorité que celle des Banques et Assureurs. La réglementation DSP2 impose que les agrégateurs de comptes bancaires soient agréés et contrôlés, afin de permettre aux personnes disposant de plusieurs comptes bancaires d’avoir une vue d’ensemble de leur situation financière (épargne et crédits) et donc de mieux gérer leur patrimoine, tout en assurant la sécurité de cette prestation.
Lire (<1 min.)

Mandarine Gestion recrute un nouveau gérant actions

Il prend la responsabilité du fonds Mandarine Opportunités et de la co-gestion du fonds Mandarine Active. Thierry Le Clercq, 42 ans, a démarré sa carrière en 1999 chez Exane en tant qu’analyste financier actions françaises Small & Mid cap. En 2001, il rejoint Fideuram Wargny en qualité d’analyste spécialiste du secteur financier. Il est recruté en 2005 par Allianz Global Investors pour assurer le suivi des valeurs européennes, avant d’être promu gérant de portefeuille actions européennes en 2007. Il occupera ce poste pendant 10 ans avant de rejoindre Mandarine Gestion en tant que gérant actions senior. Thierry Le Clercq est titulaire d’un Troisième cycle en finance de l’Université Aix-Marseille et d’un Master en Finance de l’Université Paris-Dauphine. Il est chargé de conférence de méthode à Sciences-Po Paris.
Lire (1 min.)

Horizon AM finance une nouvelle opération en Allemagne

Le projet vise à réhabiliter un ancien couvent et une église (classés monuments historiques) mais aussi à créer des appartements neufs pour un total de 87 logements. 27 appartements seront rénovés, 60 logements seront construits et 33 places de parking seront mises à disposition pour les futurs acquéreurs. Cette opération mixte, combinant la construction d’un bâtiment neuf et la réhabilitation de bâtiments classés, s’inscrit une nouvelle fois, dans la stratégie d’Horizon AM visant à optimiser des actifs existants sous exploités dans des villes à forte valeur ajoutée. Aix-la-Chapelle, ville thermale au carrefour de l’Allemagne, des Pays-Bas et de la Belgique, bénéficie du dynamisme économique et industriel de la région de la Ruhr située à proximité. Ce projet est réalisé en co-investissement avec Dolphin Trust, acteur majeur du marché immobilier allemand, spécialisé en réhabilitation de monuments historiques et partenaire majeur d’Horizon AM. Ce programme immobilier exceptionnel comprendra 87 appartements de standing, un parking souterrain et 2 400 m² de verdure (composés de jardins potagers et d’espaces verts).

Source : Horizon AM

Lire (1 min.)

Covéa Immobilier nomme un directeur

Il succède à Loïc Lecallo qui, après 33 ans de vie professionnelle au sein du groupe Covéa, et après avoir dirigé ces 10 dernières années Covéa Immobilier, a cessé ses activités professionnelles. Après plus de 12 ans à occuper différentes fonctions dans de grandes entreprises du bâtiment, Rémi Lot rejoint LVMH à la maîtrise d’ouvrage en 2000 puis la FNAC en 2001 en qualité de  Directeur  Technique. Trois ans plus tard, il est nommé Directeur Immobilier du Groupe Kering où il restera pendant sept ans. En janvier 2008, il intègre le groupe Galeries Lafayette en qualité de Directeur DATT (Développement, Architecture, Technique et Travaux) de la branche Grands Magasins. Remi Lot rejoint le groupe Covéa en 2014 pour y occuper les fonctions de Directeur Placement de Covéa Immobilier. Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des trois marques de Covéa (MAAF, MMA et GMF) dans le domaine de la gestion du patrimoine immobilier.
Lire (1 min.)

BlackRock nomme un CIO

Ce nouveau poste contribuera à renforcer la présence de BlackRock sur l’un des marchés européens les plus importants, en étroite collaboration avec les équipes commerciales françaises, les équipes de spécialistes produits ainsi qu’avec le BlackRock Investment Institute dont Isabelle Mateos y Lago est Directrice Générale et Cheffe de la stratégie d’investissement. Avant de rejoindre BlackRock, Henri Chabadel était responsable Multi-Asset et Ingénierie Financière chez Groupama Asset Management. Il a rejoint Groupama AM en 2008, où il a occupé différentes fonctions dont celles de Responsable Solutions d’Investissement et Responsable de Sigma Management (Absolute et Total Return). De 2002 à 2008, Henri Chabadel a travaillé chez HSBC Banque Privée, où il était Responsable de la Gestion des Risques, puis gestionnaire de portefeuille Multi-Asset. Il a débuté sa carrière à l’Inspection Générale de la Société Générale en 1998. Henri Chabadel est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris.
Lire (1 min.)

Le Groupe Duval annonce la nomination d’un nouveau directeur des opérations

Il sera rattaché au Directeur Général Adjoint du Groupe Duval, Richard Falquerho. Il a débuté sa carrière comme Contrôleur budgétaire Europe chez Vinci Concessions en 1997. En 2000, il intègre TESAM en tant que Contrôleur financier Amérique du Sud/Europe du Sud. De 2011 à 2018, il est Directeur du Réseau associé et Membre du Codir de La Pataterie Restaurant. Yann Thoz est titulaire d’une Maîtrise Finance d’entreprise de la Lincoln International Business School en 1994, d’un Diplôme d’Etudes Comptables et Financière du Conservatoire des Arts et Métiers en 1995, d’une certification d’Analyste Financier en 2005 et du CIWM-Gestion de Fortune (Certified International Wealth Management) de la Société Française des Analystes Financiers.
Lire (1 min.)

Vatel Capital investit 3,7 M€ dans la société Les Terrasses de Porto Vecchio

L’objectif de cet investissement est de financer la construction de 36 villas à Lecci, tout près de la plage de Saint Cyprien, en Corse du Sud. La livraison des villas devrait être effective pour l’été 2019. L’exploitation de ces villas va permettre la création de 5 emplois à temps plein et le renforcement de l’offre à Porto-Vecchio sur le segment porteur des résidences de tourisme haut de gamme avec services. Dans le cadre de ce projet, Vatel Capital a couvert les besoins en financement de la société Les Terrasses de Porto Vecchio à hauteur de 3,7 M€. Pour mémoire, le FIP Corse Kallisté Capital n°10 reste ouvert aux souscriptions jusqu’au 31 août 2018 et ouvre droit à 38 % de réduction d’impôt sur le revenu en contrepartie d'une durée de blocage de 8 ans minimum et d'un risque de perte en capital. Les souscriptions de 2018 donneront droit à un paiement de la réduction d’impôt par le fisc en août 2019.
Lire (1 min.)

Muzinich & Co recrute un expert de la politique et des marchés de capitaux

Basé à Paris et à Londres, Fabrizio Pagani interviendra dans le développement de nouvelles stratégies et de nouveaux programmes d’investissement afin d’étendre les expertises de Muzinich à l’échelle mondiale. Avant de rejoindre Muzinich, Fabrizio Pagani a occupé plusieurs fonctions dans le secteur public. Il était dernièrement Chef de cabinet du Ministre italien des Finances, en charge des politiques macroéconomiques, fiscales, financières et bancaires. Auparavant, il a officié comme Sherpa (représentant du chef d’État) au sein du G20 et Conseiller économique senior du Premier Ministre italien. Fabrizio Pagani a également travaillé à l’OCDE à Paris, en tant que Chef de cabinet du Sherpa et Conseiller spécial du Secrétaire Général en charge de la coordination des contributions de l’OCDE au G20 et au G8, pendant et après la crise financière.
Lire (1 min.)

Invesco lance le premier ETF en Europe offrant une exposition à l’Arabie Saoudite

Le fonds Invesco MSCI Saudi Arabia UCITS ETF est libellé en dollar et est côté à la Bourse de Londres. Chris Mellor, responsable des produits ETF actions et matières premières pour la région EMEA chez Invesco, déclare : « L’Arabie Saoudite est au début d’une transformation passionnante. Les réformes portées par le plan « Saudi Vision 2030 » visent à réduire la dépendance de l’économie du pays vis-à-vis des financements publics et des exportations de pétrole. Le plan contient plusieurs objectifs, notamment l’augmentation de la part du secteur privé dans le PIB ainsi que le nombre de travailleurs saoudiens dans le secteur privé et une hausse de l’utilisation de l’énergie solaire et autres sources d’énergies renouvelables. » Un autre objectif est d’attirer les investissements étrangers directs, et, de fait, le programme sera en partie financé par une vente de 5% du géant pétrolier public Saudi Aramco. L’introduction en bourse est susceptible de se tenir en 2019 et pourrait lever jusqu’à 100 milliards de dollars, devenant de loin la plus grosse introduction en bourse de l’histoire.

Arabie Saoudite : un marché plus accessible

L’Arabie Saoudite a ouvert ses marchés actions aux investisseurs étrangers en 2015, et a depuis assoupli les critères d’investissements pour les investisseurs étrangers en alignant le règlement des transactions commerciales sur les normes internationales. En conséquence, le MSCI a inclus l’Arabie Saoudite dans son processus d’examen annuel. Une annonce est attendue le 20 juin 2018 concernant l’obtention ou non du statut de marché émergent par l’Arabie Saoudite. En cas de succès, l’Arabie Saoudite entrerait dans l’indice MSCI Emerging Markets à partir de 2019, et sa pondération serait alors estimée à 2,3%, bien que celle-ci serait significativement plus élevée si l’on prend en compte Aramco et d’autres introductions en bourse. Le fonds Invesco MSCI Saudi Arabia UCITS ETF vise à répliquer la performance de l’indice MSCI Saudi Arabia 20/35, comprenant 22 actions de moyenne et large capitalisations. Ses frais courants s’élèvent à hauteur de 0,50% par an.
Lire (2 min.)

Aviva Investors annonce le closing d’un nouveau fonds dédié à la dette immobilière

Aviva Investors Euro Commercial Real Estate Debt II est un Fonds Commun de Titrisation (FCT) se concentrant sur le financement de la dette dans le secteur immobilier. En tant que conseil en investissement sur ce fonds, Aviva Investors France sélectionne les créances immobilières hypothécaires de premier rang adossées à des immeubles localisés en zone euro, en vue de maximiser le couple risque-rendement pour les investisseurs. Le fonds a clôturé une première levée de fonds auprès de 4 investisseurs, dont Aviva France, pour un montant de 220 millions d’euros. Le pôle dette privée d’Aviva Investors France rassemble les équipes de dette privée corporate, dette immobilière et dette infrastructure. Supervisé par Antoine Maspétiol, qui est également Responsable de l’activité dette privée corporate à l’échelle du groupe Aviva Investors, ce pôle a accueilli cinq nouveaux membres depuis 2017. Il compte désormais 12 collaborateurs à Paris. Aviva Investors France développe une expertise dans l’univers de la dette immobilière, de la dette infrastructure et de la dette privée corporate libellée en euro. La plateforme regroupant ces trois classes d’actifs comptabilise aujourd’hui plus de 2,6 milliards d’euros d’engagements. A l’échelle globale du groupe Aviva Investors, les encours dédiés au financement de projets immobiliers, d’infrastructure et de prêts directs aux entreprises atteignent environ 25 milliards d’euros (à fin 2017).
Lire (1 min.)

Les assureurs et les fonds de pension misent sur les actifs alternatifs

Cette étude, conduite auprès de plus de 250 régimes de retraite et compagnies d’assurance en Europe et au Royaume-Uni, révèle que ce sont les fonds de pension britanniques qui envisagent d’augmenter le plus leur allocation aux classes d’actifs alternatives : leur exposition se rapprochera de celle des assureurs britanniques, ainsi que des fonds de pension et assureurs d’Europe continentale.

Parmi les principales conclusions :

  • Les régimes de retraite britanniques prévoient d’augmenter de 51 % leur allocation aux actifs alternatifs, la portant de 4,3 % à 6,5 %.
  • Les assureurs britanniques devraient renforcer de 14 % leur allocation, qui passerait de 7,3 % à 8,3 %.
  • En Europe continentale, les assureurs et les fonds de pension envisagent d’accroître cette allocation de plus de 40 % : les assureurs prévoient d’allouer 9,2 % de leur portefeuille aux actifs alternatifs, contre 6,5 % actuellement, tandis que les fonds de pension envisagent de porter celle-ci de 5,2 % à 7,3 %.
  • Ces projets s’expliquent par la volonté de bénéficier du profil de risque de ces actifs alternatifs (pour 34 % des répondants), ainsi que de leurs avantages en matière de diversification (33 %) et de leur prime d’illiquidité (30 %).
  • La plupart des investisseurs interrogés pensent trouver les meilleures opportunités en-dehors de leur marché local.
  • Malgré cette tendance en faveur d’allocations plus importantes, plusieurs freins à l’investissement demeurent, parmi lesquels l’illiquidité des actifs (31 %), le coût élevé des stratégies (29 %), la difficulté d’identifier des opportunités adaptées (27 %) et la réglementation (27 %).

Actifs alternatifs : des niveaux de popularité variés

La dette privée d’entreprises correspond à la classe d’actifs alternatifs la plus répandue dans les portefeuilles des assureurs et des fonds de pension (57 % et 55 % respectivement). Le succès de cette classe d'actifs ne se dément pas, puisque 42 % des assureurs et 26 % des fonds de pension prévoient d’y augmenter leurs expositions au cours des 12 prochains mois. Parallèlement, 31 % des assureurs envisagent d’accroître leur exposition à la dette d'infrastructure au cours des 3 prochaines années, une tendance qui est peut-être confortée par un traitement du capital plus favorable sous le régime Solvabilité II.

Mark Versey, Directeur des investissements, Actifs Réels, Aviva Investors, a déclaré :

« En Europe, l’intérêt pour les solutions de rendements alternatifs s’est nettement développé parmi les régimes de retraite et les compagnies d’assurance ces dix dernières années. Les investisseurs institutionnels sont séduits par la prime d’illiquidité qu'offrent les actifs non cotés, ainsi que par d’autres avantages comme leur pouvoir de diversification et leur profil de risque. À l’heure de la fin de l’assouplissement quantitatif et de la hausse des taux, notre enquête révèle que les investisseurs osent s’exposer à de nouveaux secteurs et territoires. Cette tendance transparaît également dans nos conversations avec nos clients. »
Lire (2 min.)

Rapprochement AG2R LA MONDIALE et Groupe MATMUT : les AG donnent leur feu vert

  • Pour AG2R LA MONDIALE, les Assemblées Générales de l’Association sommitale AG2R LA MONDIALE RÉUNICA, de SGAM AG2R LA MONDIALE, ainsi que des 2 affiliés de la Sgam : SGAPS AG2R LA MONDIALE et La Mondiale (toutes réunies le 29 mai) ;
  • Pour le Groupe MATMUT, les Assemblées Générales de la SGAM Groupe MATMUT (1er juin), ainsi que de ses affiliés : MATMUT SAM (2 juin), MATMUT Mutualité (2 juin), AMF SAM (4 juin), Ociane Groupe MATMUT (8 juin), Mutlog et Mutlog Garanties (14 juin).
Au 1er janvier 2019, le nouvel ensemble deviendra le 1er Groupe de protection sociale en assurance des personnes et de leurs biens. Il représentera 11,9 Md€ de chiffre d’affaires assurantiel et 7,7 Md€ de fonds propres, rassemblera 17 000 collaborateurs et comptera 700 agences commerciales.
Lire (1 min.)