L’ACIFTE devient l’AFiTE

Lors de l'assemblée générale de l'ACIFTE, présidée par Vincent Juguet,  le 11 octobre dernier, l'association s'est affiliée à la CNCEF et a changé de dénomination pour devenir L'AFiTE (L'Association pour le Financement et la Transmission d'Entreprise). Elle regroupe les professionnels spécialisés dans le financement, la transmission d'entreprises et plus généralement le conseil financier aux dirigeants.

Association de place, elle promouvoir son existence auprès des chefs d'entreprises, spécialistes du M&A, conseils en ingénierie, DAF, conseils financiers, ainsi qu'auprès des instances réglementaires dédiées aux financement et de la transmission des entreprises.

Le nouveau Conseil d'administration de l'AFiTE

Didier Busquet (Linkers) , Guillaume Capelle (Adviso Partners), Paul Damestoy (Nord Transmission), Stéphane Fantuz (Expenciel), Pierre-Jean Gaudel (Paris Corporate Finance), Nicolas Ibanez (Largillière Finance), Marc Sabaté (In Extenso Finance et Transmission, groupe Deloitte) rejoindront le bureau actuel composé de Vincent Juguet (VJ Finance, MBA Capital), Jean-Baptiste David (I3 Entrepreneurs), Luc Farriaux (FL Finance et Développement), Hervé Grosjean (Quartz Partners) et Victor-Emmanuel Minot (Synercom Grand Est).

Lire (1 min.)

Tikehau Capital prend une participation chez DWS

DWS et Tikehau Capital entendent mener conjointement plusieurs projets, à commencer par le lancement d'un produit commun  dans le courant de l’année 2019.

Les deux gestionnaires prévoient de réaliser des investissements croisés dans leurs fonds respectifs. Dans un premier temps, DWS investira dans le fonds Tikehau Subordonnées Financières, ainsi que dans un nouveau projet de Tikehau Capital dédié aux situations spéciales. D'autre part, Tikehau Capital envisage d'épouser la stratégie de DWS ciblant les investissements responsables et d’impact.

Les deux entités renforceront leurs liens dans le cadre de leurs activités de Private Equity et des infrastructures non cotées. Ces synergies accroîtront significativement la capacité de co-sourcing et le nombre d’opportunités de co-investissement, notamment au sein des segments de l’investissement responsable et à impacts. Elles identifieront ensemble les fonds susceptibles d’être distribués au travers de leurs réseaux respectifs.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/tikehau-capital-recrute-un-responsable-du-private-equity-21213
Lire (1 min.)

Un nouveau gérant privé chez Amiral Gestion

Gérant privé Amiral gestion  

Diplômé de la Macquarie University, Dorian a commencé sa carrière en 2012 comme analyste financier actions au sein du Groupe BNP Paribas. En 2014, il rejoint Bryan Garnier & Co où il était en charge du suivi des sociétés européennes du secteur des semi-conducteurs et où il s'est notamment vu décerner le prix du meilleur analyste européen du secteur technologie par Thomson Reuters.

Forte de la reconnaissance de sa gestion collective développée depuis 2002 via la gamme de fonds Sextant, Amiral Gestion gère depuis près de 10 ans le patrimoine d’investisseurs privés au sein d’un pôle de Gestion Privée totalement intégré à l’équipe d’investissement de la société de gestion. Centrée sur la sélection de titres au niveau européen et mondial ainsi que sur l’allocation d’actifs, l’expertise développée par les gérants privés d’Amiral Gestion bénéficie ainsi de l’apport de l’ensemble des équipes de gestion. Acteur indépendant et dont chaque collaborateur est investi au capital et dans les fonds gérés, Amiral Gestion propose une offre complète pour un accompagnement haut de gamme des investisseurs privés qui partagent ses valeurs : alignement d’intérêts, curiosité et goût pour l’analyse fondamentale.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/amiral-gestion-renforce-son-pole-developpement-21612
Lire (1 min.)

Jupiter AM lance un nouveau fonds Equity Long Short

Le fonds Jupiter US Equity Long Short constituera un portefeuille concentré de 40 à 60 actions d’entreprises basées ou exerçant la plupart de leurs activités aux États-Unis. Le fonds détiendra des positions longues et des positions courtes, offrant la possibilité de se protéger contre les périodes baissières des marchés, tout en cherchant à réduire la corrélation avec la performance globale des marchés et à limiter la volatilité mensuelle des rendements du portefeuille. L'exposition nette du fonds aux actions sera normalement d’environ 25% de l'actif net, tandis que l'exposition brute sur les actions devrait avoisiner les 200%.

Darren dispose de plus de 10 ans d’expérience dans la gestion de portefeuilles actions US long-short chez UBS, SAC Global Investors et Caxton. Basé à Londres, il collabore étroitement avec les autres gérants actions long-short et long-only de Jupiter.

Magnus Spence, Directeur des investissements alternatifs chez Jupiter commente : « Le lancement de ce fonds est une étape importante de notre démarche stratégique visant à renforcer nos capacités en matière de solutions alternatives liquides. Darren est un investisseur en actions US très expérimenté avec une grande expertise de l’investissement en actions long-short et en gestion des risques. Nous sommes ravis de le compter dans notre équipe.

L’univers des solutions alternatives liquides a connu une croissance rapide au cours des dernières années, malgré des rendements assez médiocres. De nombreux investisseurs ont été déçus par les faibles niveaux de prise de risque, les frais élevés et les fortes corrélations avec les marchés actions. Le fonds Jupiter US Equity Long Short a été spécialement conçu pour répondre à ces préoccupations. Nous pensons que ce fonds apportera de la valeur ajoutée dans l’univers des fonds alternatifs liquides ».

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/jupiter-dynamic-bond-fete-5-ans-9862
Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Sunny AM

A-Notations Anacofi Services Sunny AM

Fin 2017, SUNNY AM détenait 619 M€ d’encours en gestion collective, gestion conseillée et mandats.

La société a choisi le statut de SA (2008) et obtenu son agrément auprès de l’AMF ; le capital, détenu par les trois associés-fondateurs, a été renforcé en 2014 ; elle a su développer un modèle particulier dédié aux Conseillers en gestion de patrimoine (87% de la clientèle).

L’équipe, très concentrée, œuvre au développement avec 4 gérants-analystes ainsi qu’un service commercial épaulé d’une Direction du développement.

La gamme de portefeuilles proposée en plus de la gestion conseillée et sous mandat, s’articule autour de 4 OPCVM ouverts, répondant à une échelle de risque comprise entre 3 et 5. Les derniers exercices ont montré une forte progression du volume de collecte des OPCVM, multiplié par 5 entre 2016 et 2017. Le chiffre d’affaires de la société progresse également de quelques 40% sur l’année 2017.

Lire (1 min.)

Vatel Capital renforce ses équipes

Jean-Michel Ycre

Diplômé de l’ESSEC et de l’Université de Mannheim, titulaire d’une Maîtrise LLCE d’Allemand de l’Université de Cergy, Jean-Michel Ycre, 44 ans, totalise 17 ans d’expérience sur les marchés financiers et le conseil. En septembre 2001, il intègre le pôle gestion de fortune du Crédit Lyonnais, où il contribue à la mise en place de l’activité de Gestion Conseillée, puis gère des portefeuilles actions de clients discrétionnaires. Après un passage en Vente Institutionnelle au Crédit Agricole Asset Management, il rejoint en janvier 2006 MEGA International où il réalise et supervise des missions de conseil en organisation et architecture d’entreprise, en France et en Europe.

A partir de 2011, il poursuit cette activité au sein de Crédit Agricole Assurances. Après avoir obtenu un Mastère Big Data - Gestion et Analyse des Données Massives à Telecom ParisTech, il rejoint Vatel Capital en tant que Directeur d’Investissement

Benoît Gueguen

Diplômé du Master Trading, Finance et Négoce international et Gestion d'Actifs de l'ESLSCA, Benoît Gueguen, 29 ans, débute sa carrière en tant qu'assistant gérant au sein de la société de gestion Quantology Capital Management en 2016. Il est également titulaire d’une certification en Finance d’entreprise d'HEC, du niveau 1 du CAIA (Chartered Alternative Investment Analyst) et suit actuellement un MBA Comptabilité et Finance d'entreprise. Il intègre Vatel Capital en qualité de Chargé d’Affaires.

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/immobilier/breve/vatel-capital-investit-porto-vecchio-19648
Lire (1 min.)

J.P. Morgan AM lance ses premiers ETF actions ESG gérés activement

Ces trois nouveaux ETF offrent aux investisseurs la possibilité de disposer de portefeuilles qui répliquent les indices et dont les caractéristiques sont similaires à leurs benchmarks respectifs (profil de risque similaire et même cadre de construction de portefeuille par exemple). Les investisseurs disposeront en plus d’un avantage informationnel par rapport à un investissement purement passif. Ces nouveaux ETF s’appuieront sur la solide expertise de J.P. Morgan Asset Management ainsi que sur un historique de performance éprouvé en matière d’investissement dit « Research enhanced index » (REI), à savoir un processus différenciant de sélection de titres s’appuyant sur une recherche propriétaire.

Le processsus de pondération

L’équipe de recherche de J.P. Morgan Asset Management, qui se compose de 65 analystes fondamentaux, apporte aux équipes de gestion de portefeuille des informations précises sur les titres. En s’appuyant sur cet avantage, les gérants de portefeuille surpondèrent légèrement les titres qu’ils trouvent attractifs et sous-pondèrent légèrement ceux qu’ils trouvent moins attractifs. Les portefeuilles conservent ainsi les mêmes caractéristiques que les indices tout en cherchant à générer des performances positives et croissantes.

L’ETF JPM Europe Reserch Enhanced Index Equity (ESG) UCITS aura pour benchmark l’indice MSCI Europe, l’ETF JPM US Research Enhanced Index Equity (ESG) UCITS aura pour benchmark l’indice S&P 500 et l’ETF JPM Global Research Enhanced Index Equity (ESG) UCITS aura pour benchmark l’indice MSCI World. Les trois ETF afficheront un ratio du total des frais (TER) de 25 points de base.

L'intégration des critères ESG

Ces ETF intègreront également les critères ESG, de façon systématique et explicite ; ces critères feront dès le départ partie du processus de prise de décision d’investissement. De plus, ces trois nouveaux ETF actions gérés activement filtreront les titres en fonction du respect des règlementations et des critères sociaux, environnementaux et de gouvernance. De plus, les sociétés de certains secteurs, comme par exemple ceux de la fabrication d’armes controversées et du tabac, seront exclues.

      Vous aimerez aussi  https://www.lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/un-nouveau-responsable-de-la-distribution-etf-chez-j-p-morgan-21526
Lire (2 min.)

AERIUM se renforce en France

AERIUM France Ali RAMI-YAHYAOUI
Parmi les missions d'Ali Rami-Yahyaoui, le sourcing d'opportunités d’investissement, les dues diligences, le suivi du process d’acquisition et le financement des actifs auprès des banques. L’objectif d’investissement d’AERIUM France se concentre sur des actifs core, core+ ou value-add, en fonction des stratégies des différents fonds et véhicules d’investissement existants ou en cours de création.
Ingénieur ESTP, Ali Rami-Yahyaoui est titulaire d’un Diplôme d'études supérieures universitaires (DESUP) de la Sorbonne et du MSc Real Estate management de Glasgow Caledonian University (Écosse). Il a effectué quatre années au sein de CBRE Valuation en tant que MRICS Registered Valuer où il a notamment travaillé sur la valorisation de tous types d’actifs, pour un large portefeuille de clients nationaux ou internationaux. Durant ces années, Ali Rami-Yahyaoui a contribué à la création et au déploiement du pôle « Industrial & Logistics » et était référent pour les missions de restructuration immobilières et de reconversions. Il est également passé par le groupe d'audit financier Deloitte et par BNP Paribas REIM.
 
Lire (1 min.)

Covéa Immobilier se renforce dans l’immobilier parisien

Covea Immobilier  

Entièrement rénové et restructuré en 2003, cet actif, principalement occupé par le groupe médiatique Le Figaro, regroupe 5 immeubles. Avec cette acquisition, Covéa confirme sa stratégie d’investissement en direct dans le cœur du Quartier Central des Affaires parisien.

Les acheteurs et vendeurs ont été conseillés par BNP PARIBAS REAL ESTATE, les Etudes Notariales CHEUVREUX, WARGNY KATZ et CLIFFORD.

Lire (1 min.)

Un nouveau gérant pour le fonds Echiquier Agressor

À compter du 1er octobre 2018, Frédéric Buzaré travaillera en relation étroite avec Didier Le Menestrel, fondateur de La Financière de l’Echiquier et d’Echiquier Agressor en 1991. Frédéric dispose d’une expérience des marchés actions européens de plus de 20 ans, forgée au sein de prestigieux établissements, de la Banque de France au fonds souverain de Singapour,  the  Government of Singapore Investment Corp (GIC), basé à Londres.

Fonds historique de La Financière de l’Echiquier, Echiquier Agressor est un fonds de conviction contrariant et opportuniste, qui investit sur les actions européennes sans contrainte de style.

Lire (1 min.)

La CNCGP s’exprime sur l’avenir de la profession

Tout l’art du métier de conseil en gestion de patrimoine consiste à faire prendre conscience aux clients de leurs objectifs prioritaires et à les accompagner stratégiquement. Fondamentalement, la relation qu’ils entretiennent avec eux ne nécessite aucun outil informatique. C’est une fois que le cadre de l’intervention patrimoniale a été élaboré qu’il est possible de recourir à une automatisation des procédures dans le suivi financier d’un portefeuille par exemple.

Il n’en reste pas moins que ce suivi automatisé est un des enjeux stratégiques pour l’avenir de la profession qui doit nécessairement s’équiper. La CNCGP l’a bien compris et c’est pour cette raison que la société Quantalys a développé, à sa demande, un CRM à destination de ses adhérents. Il s’agit d’un module API qui viendra s’ajouter aux outils informatiques des cabinets, notamment ceux des agrégateurs. L’objectif est de réunir en un seul espace toutes les informations portant sur la clientèle d’un CGP, dont notamment le questionnaire dédié à la connaissance client, et de façon plus large de répondre aux différentes réglementations qui encadrent le métier (gouvernance produit, clientèle cible, profil de risque investisseur, etc.). En proposant cet outil, la CNCGP agit en faveur de ses adhérents qui peuvent éprouver plus de difficultés que d’autres à se positionner face aux nouvelles solutions informatiques. Il est donc ici aussi question de limiter une certaine fracture numérique.

Ces dernières années, il est arrivé à la CNCGP de se montrer critique à l’égard de nouveaux venus sur le marché -de jeunes dirigeants de Fintech notamment- qui ont appelé trop rapidement à une remise en cause brutale des modèles de la profession. L’histoire lui a donné raison : pour l’heure, aucun de ces acteurs n’a rencontré le succès qu’il annonçait. Leur réussite ne sera possible qu’avec l’avènement d’un modèle associant les conseils en gestion de patrimoine. Sans conseil humain à haute valeur ajoutée, la technologie ne vaut rien.

Le « Rapport des AES (autorités européennes de surveillance) sur l’automatisation du conseil financier », relayé par le BIPAR, institut de représentation à Bruxelles, le démontre : le conseil financier automatisé n’est pas plébiscité par les épargnants. Il y est également relevé que "les entreprises éprouvent toujours des difficultés à dresser correctement le profil de leurs clients et à comprendre les objectifs de ces derniers lorsqu'il n'y a pas d'interaction face à face et, dans un environnement numérique, il peut être difficile de s'assurer que le client comprend à la fois les conseils et les caractéristiques (telles que les coûts) du produit".

La profession se doit cependant de rester vigilante. Pour preuve, récemment l’annonce faite de l’obtention de l’agrément CIF par une structure spécialisée dans les crypto-monnaies. Une telle adhésion n’aurait pas été validée à la CNCGP. La vigilance de l’association reste entière.

En conclusion, il ne saurait y avoir une « ubérisation » du conseil. La prestation de conseil continue, ne s’achève pas une fois la préconisation rendue et le produit financier vendu. C’est même exactement le contraire.

Lire (3 min.)

Janus Henderson Investors renforce son équipe de distribution en France

Janus Henderson Investors distribution - Kanengieser

Sous la supervision de Jon Dubarbier, Directeur de la distribution externe pour la France et Monaco, Charles Kanengieser rejoint l’équipe de vente de Paris et aura en charge la promotion de l’offre d’investissement de Janus Henderson auprès de la clientèle wholesale.

Diplômé d’un Master 1 en technologie et gestion de la NEOMA Business School et titulaire d’un Master 2 Trading et Asset Management de l’INSEEC, Charles Kanengieser, âgé de 32 ans, possède près de 10 ans d’expérience dans l’industrie de la gestion d’actifs. Il a commencé sa carrière en 2009 au sein de Crédit Suisse, avant de rejoindre en 2010, Groupama Asset Management au poste de support commercial Europe de l’Ouest et du Nord. En 2012, il intègre Muzinich & Co, d’abord comme support Commercial et Marketing, avant d’en devenir Directeur Associé Marketing et Relations Clients en 2012.

Avec près de 33 milliards d’euros d’encours sous gestion en Europe continentale, Janus Henderson Investors est implantée depuis plus de 15 ans sur le marché français. Le considérant comme un des marchés les plus dynamiques en Europe, la société de gestion renforce sa présence auprès des investisseurs wholesale et des investisseurs institutionnels.

      Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/janus-henderson-investors-nomme-responsable-mondial-de-gestion-obligataire-11871
Lire (1 min.)