GAM Investments recrute un gérant Global Credit

GAM Investments — société de gestion d’actifs indépendante — annonce ce lundi 14 juin l'arrivée d'un nouveau gérant au sein de son équipe Global Credit. Dans ce cadre, Walid Bellaha sera notamment en charge des fonds « Asian Income Bond » et « Diversified Income Bond ». Il mettra à profit son expérience de l’analyse et de la sélection de crédits des marchés émergents.

Walid Bellaha intégrera GAM Investments dès le 1er juillet 2021. Il sera basé à Zurich (Suisse). Il a précédemment travaillé chez Moody’s, Barclays et, en dernier lieu, à la Banque Safra Sarasin, où il occupait le poste de Directeur Crédit, Marchés émergents.

L'évolution d'Asian Income Bond

Cette nomination s’inscrit dans le cadre des changements opérés par GAM Investments au sein de la gestion du fonds « Asian Income Bond » — qui sera désormais assurée par l’équipe Global Credit suite au départ d’Amy Kam pour de nouveaux horizons professionnels.

« Je suis ravi que Walid Bellaha rejoigne GAM et nous avons hâte de perpétuer le succès du fonds Asian Income dans le cadre de la nouvelle structure de gestion », déclare Greg Clerkson, Global Head of Discretionary Investment Management de GAM.

Lire (1 min.)

Investissement responsable : Evli publie son rapport annuel

Evli — société de gestion finlandaise — annonce ce lundi 14 juin la publication de son rapport d'investissement responsable annuel. L'occasion de rendre compte des actions mises en œuvre un an après avoir placé la responsabilité au cœur de ses réflexions stratégiques.

En janvier 2020, Evli annonçait donner la priorité à l'investissement responsable dans sa démarche stratégique. Les objectifs visés par ce nouveau positionnement étaient d'améliorer le reporting environnemental, social et de gouvernance (ESG), d'approfondir l'intégration ESG dans la gestion de portefeuille, de lancer de nouveaux fonds d'investissement responsable et de fixer des objectifs en matière d'impact climatique.

Démarche responsable

« La mise en œuvre d'une démarche responsable au sein d'une société est un travail constant. Il n'en reste pas moins que se fixer des objectifs concrets et les réaliser permet d'avancer dans la bonne direction.  La responsabilité est au cœur de notre stratégie et les récentes évolutions de la réglementation continueront à nous pousser vers plus de transparence et vers une approche toujours plus responsable », explique Outil Helenius, Directrice du développement durable chez Evli — récemment élue au conseil d'administration de la société de gestion.

En 2020, la société de gestion finlandaise a fêté ses 10 ans en tant que signataire des PRI et a renforcé son équipe d'investissement responsable avec la nomination de Noora Lakkonen en tant qu'analyste. Evli a aussi renforcé ses critères d'exclusion pour ses stratégies d'investissement obligataires corporate et mis à jours ses Principes pour l'investissement responsable et de lutte contre le changement climatique.

Objectifs climatiques

La société a également lancé en 2020 son premier fonds Green Corporate Bond et a annoncé en 2021 la mise en place d'un rapport annuel d'allocation et d'impact pour cette stratégie. De plus, Evli a mis à jour ses reportings ESG pour l'ensemble de ses fonds. Ces derniers sont accessibles à tous sur le site internet de la société.

Les fonds d'investissement responsable attirent désormais de plus en plus les investisseurs — et ont tendance à surperformer les stratégies d'investissement traditionnelles. Evli souhaite poursuivre son travail de promotion de l'investissement responsable. Selon la classification Sustainable Finance Disclosure Regulation (SFDR) de l'Union Européenne (UE),  97 % des fonds de la société sont déjà classés « verts » (article 8 ou 9). Evli travaille actuellement sur ses objectifs en matière d'impact climatique.

Lire (3 min.)

DPAM nomme deux CIO pour ses stratégies Fundamental Equity et Global Balanced

Degroof Petercam Asset Management (DPAM) — société indépendante de gestion active — annonce ce lundi 14 juin la nomination en interne de Johan Van Geeteruyen, actuellement CIO des stratégies Global Balanced, au poste de Chief Investment Officer (CIO) Fundamental Equity. En parallèle, Yves Ceelen, aujourd’hui Responsable de la gestion des portefeuilles institutionnels, reprendra en outre le rôle de CIO de Johan sur les stratégies Global Balanced.

Focus sur les profils des deux CIO

Johan Van Geeteruyen est membre du comité de direction et compte plus de 30 ans d’expérience dans le métier. Il a commencé sa carrière chez DPAM en 1998 en tant que  gérant actions, pour ensuite devenir  Responsable des mandats institutionnels, avant d'être nommé CIO Global Balanced en 2016. D’autre part, Johan est analyste financier certifié par l'ABAF| BVFA (Association belge des analystes financiers).

Yves Ceelen, également membre du comité de direction de DPAM, exerce le métier  depuis plus de 20 ans. Il a rejoint DPAM en 2011 en tant que Gérant de portefeuilles institutionnels pour être nommé au poste de responsable des mandats institutionnels en 2016. Ces nouvelles nominations font suite à la décision d’Alexander Roose, précédent CIO Fundamental Equities, et de Quirien Lemey, co-gérant des stratégies multithématiques durables, de poursuivre des opportunités professionnelles en dehors de DPAM.

Continuité dans la gestion

« Je tiens à remercier Johan et Yves d'avoir accepté ces nouvelles responsabilités. Je remercie également très sincèrement Alexander et Quirien pour leur contribution au développement de la franchise’actions fondamentales de conviction chez DPAM. La continuité dans la gestion des actions fondamentales de DPAM sera assurée par l'équipe expérimentée déjà en place, qui sera dorénavant dirigée par Johan tout en continuant à appliquer le même processus d'investissement, alimenté par une solide équipe de recherche de conviction », commente Hugo Lasat, PDG de DPAM.

« La stratégie Fundamental Equity est l'un des principaux domaines d'expertise de DPAM qui a pu se développer au fil des ans grâce à un processus d'investissement éprouvé, et au dynamisme d'une équipe de professionnels dévoués. Notre ambition est bien évidemment de poursuivre ce développement, avec Johan à la tête de l’équipe qui cogère, depuis de nombreuses années déjà, les stratégies durables d’actions fondamentales globales et thématiques », ajoute-il.

Filtre ESG pour générer de la valeur

La continuité est également assurée par Tom Demaecker et Dries Dury, Gérants Fundamental Equity Seniors, déjà  cogérants sur ces stratégies. Ils peuvent en outre se rabattre sur notre centre de compétence en matière d’investissement responsable (RICC) dirigé par Ophélie Mortier, et sur l'équipe de recherche actions buy-side, dirigée par Ivo Dierick.

Fort de 27 ans d'expérience, Ivo Dierick dirige une équipe de 17 analystes actions buy-side, renforcée au cours de ces trois dernières années, pour lui permettre de couvrir un plus grand nombre de secteurs et de zones géographiques. Le filtre ESG exclusif de DPAM — qui utilise des fiches d'évaluation combinées à une approche de la chaîne de valeur pour la sélection des titres — restera en place et continuera à générer de la valeur ajoutée pour nos clients et partenaires.

Lire (3 min.)

Impôts de production : quels acomptes en juin pour la CFE et la CVAE ?

Le Ministère de l'Economie, des Finances et de la Relance (Bercy) publie une note à l’occasion de l’échéance de ce mardi 15 juin pour le paiement des acomptes de cotisation foncière des entreprises (CFE) et de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE).

Bruno Le Maire, Ministre de l'Économie, des Finances et de la Relance, et Olivier Dussopt, Ministre délégué chargé des Comptes publics, rappellent à cette occasion que la réforme des impôts de production portée par France Relance permet aux entreprises de bénéficier dès 2021 d’une baisse d’impôt pérenne.

Allègement d'impôt

Les acomptes de juin sont la première occasion pour plus de 530 000 entreprises et 86 000 établissements industriels de constater l’allègement d’impôt associé à la réforme :

  • tout d'abord, les locaux industriels bénéficient d’une diminution de 50 % de leur base imposable à la taxe foncière et à la CFE. Les entreprises concernées peuvent ainsi moduler le montant de leur acompte de CFE pour anticiper cette baisse, avec une marge d’erreur de 20 % exceptionnellement tolérée ;
  • et en ce qui concerne la CVAE, la réforme consiste en une diminution de moitié du taux applicable. Ainsi, dès l’acompte de juin 2021, le taux maximal de la CVAE est-il ramené de 1,5 % à 0,75 %.

Procédure en ligne

Les taux de chacune des tranches du barème progressif sont également diminués de moitié. Ces nouveaux taux sont intégrés dans la procédure en ligne communément utilisée par les redevables de la CVAE. Leur mise en œuvre ne requiert pas de démarche particulière de la part des entreprises.

Corrélativement à la diminution de ces impôts, le taux du plafonnement en fonction de la valeur ajoutée de la contribution économique territoriale, composée de la CFE et de la CVAE, est abaissé de 3 % à 2 %.

Lire (2 min.)

Closing : Moneta lève 240 millions d’euros sur son fonds MME 2026

Moneta Asset Management (Moneta AM) — société de gestion indépendante, spécialiste des fonds actions — annonce ce jeudi 10 juin le closing de son fonds « MME 2026 » après une levée de 240 millions d'euros. Fermé pour 5 ans, ce nouveau véhicule au format est conçu notamment pour répondre aux zones d’illiquidité du marché actions cotées.

240 millions d'euros

« Nous avons recueilli 240 M€ auprès d’un large panel d’investisseurs institutionnels, de distributeurs et de particuliers éligibles en un temps record. Le lancement de ce fonds est un véritable succès au regard de son format novateur et inédit : il restera fermé aux souscriptions et aux retraits pendant une période de 5 ans pour nous permettre d’être investisseur de long terme auprès de petites et moyennes entreprises », déclare Andrzej Kawalec, Directeur Général de Moneta.

Le lancement du fonds MME 2026 allie à la fois le savoir-faire déjà éprouvé de Moneta Asset Management et sa capacité d’innovation. Son format est inspiré du FCP Moneta Micro Entreprises lancé en 2003 (mais fermé aux nouvelles souscriptions depuis 2009) ; qui se proposait d’investir sur les petites et moyennes valeurs avec une approche d’investissement rigoureuse jusque-là surtout pratiquée pour des grandes capitalisations.

Lancé début 2021, les souscriptions ont été ouvertes du 12 mars au 28 mai dernier. Le nouveau fonds MME 2026 est un produit d’épargne en actions cotées doté d’un mécanisme de fermeture pendant 5 ans, qui lui garantit une stabilité de son passif propice à la mise en œuvre d’une stratégie de gestion fondamentale.

Stabilisateur de la cote

MME 2026 permettra de diriger l’épargne longue de ses porteurs vers les actions cotées. Objectif, investir dans des petites et moyennes valeurs. Ce véhicule aura la capacité de prendre des positions tranchées et éventuellement très contrariantes — notamment sur des valeurs peu liquides qui peuvent se retrouver sous pression lors de stress de marché.

Par la stabilité de ses encours, MME 2026 pourra se placer comme investisseur de long terme. Le fonds devrait ainsi contribuer au bon équilibre du segment des petites (voire très petites) valeurs, qui souffre par moments de faiblesses de liquidité et de contreparties solides. Depuis 18 ans, Moneta AM apporte des fonds propres et soutient les entreprises de l’économie réelle. Ce rôle de stabilisateur de la cote vient conforter l'édifice.

« Moneta est une entreprise agile, riche de personnes talentueuses et passionnées : moins de 6 mois nous ont été nécessaires pour définir le cadre juridique de ce produit innovant, obtenir les autorisations nécessaires et rassembler nouveaux et anciens clients autour de MME 2026. C’est maintenant à l’ensemble de l’équipe de gestion, notamment à Raphael Lucet, qui cogère MME 2026 avec moi, d’en faire un fonds performant », déclare Romain Burnand, Président de Moneta AM.

Lire (3 min.)

AllianzGI nomme sa nouvelle Global CIO Equity

Allianz Global Investors (AllianzGI) — gérant d'actifs mondial — annonce ce vendredi 11 juin la nomination de sa nouvelle Global CIO Equity. Virginie Maisonneuve succède dans ce cadre à Steve Berexa, qui part en retraite à la fin de l'année. Il était Global CIO Equity depuis 2015.

Remplacer Steve Berexa

Dans le cadre du plan de succession, Steve Berexa restera chez AllianzGI jusqu'à fin 2021. Il prend sa retraite après 24 ans passés au sein de la société. Sous la direction de Steve, AllianzGI a développé des outils de collaboration de pointe pour la recherche fondamentale, ainsi que parrainé le développement d’un outil d'aide à la décision basé sur l'IA.

De son côté, Virginie Maisonneuve rejoint AllianzGI dès cette semaine. Elle sera basée à Londres (Royaume-Uni), après son retour de Singapour à l'automne. En tant que Responsable de la gestion actions et CIO, elle rapportera à Deborah Zurkow, Responsable mondiale des investissements chez AllianzGI.

Focus sur le parcours de Virginie Maisonneuve

AllianzGI nomme sa nouvelle Global CIO Equity
Virginie Maisonneuve

Virginie Maisonneuve apporte plus de 30 ans d'expérience en matière de performance, de direction d'équipe et d'innovation dans le domaine des investissements. Elle a précédemment occupé des postes de gestion de portefeuille et de CIO dans des sociétés telles que Eastspring, Pimco, Schroders, Clay Finlay, Batterymarch, State Street Research et Martin Currie.

Dans ce cadre, Virginie Maisonneuve a travaillé dans différentes parties du monde — notamment à Singapour, New York, Boston, San Francisco (Etats-Unis) et Londres (Royaume-Uni). Durant cette période, elle a été pionnière en matière d'investissement dans des domaines tels que la Chine, les thématiques, l'ESG et la lutte contre le changement climatique.

160 milliards d'euros d'actifs

« Pour remplacer Steve Berexa, nous avons cherché un excellent professionnel afin de garantir que notre capacité d'investissement et notre offre aient toujours une longueur d’avance sur le marché. Virginie Maisonneuve répond parfaitement à nos critères : son expérience, son sens de l'innovation et son regard tourné vers l'avenir la placent dans une position privilégiée pour nous aider à développer notre offre client — dans le domaine des actions mais aussi au sein de l'équipe de direction de la société », réagit Deborah Zurkow, Responsable mondiale des investissements.

AllianzGI gère 160 Mds€ d’encours en actions pour des clients particuliers et institutionnels du monde entier. La plateforme actions d'AllianzGI comprend des franchises importantes dans les secteurs de croissance mondiale et européenne, des actions chinoises, de la technologie — y compris l'intelligence artificielle (IA), de l'investissement thématique, avec notamment une gamme de fonds alignés sur les ODD de l’ONU en croissance, et des stratégies systématiques très bien établies. Tous les investissements sont gérés activement, avec évaluation des risques ESG.

Lire (3 min.)

ETF : Amundi finalise l’acquisition de Lyxor

Amundi — premier gérant d’actifs européen et spécialiste de l’investissement responsable — annonce ce vendredi 11 juin avoir signé avec Société Générale le contrat cadre en vue de l’acquisition de Lyxor. Cette signature arrive en avance sur le calendrier initialement envisagé.

Pour rappel, l’entrée en négociation exclusive avait été annoncée le 7 avril dernier. La finalisation de cette transaction est attendue en fin d’année 2021 — au plus tard en février 2022 — et sous réserve d’obtention préalable des autorisations des autorités réglementaires et de la concurrence compétentes.

Activité exclues de l'opération

Parmi les activités de Lyxor, certaines activités sont exclues du périmètre de la transaction et conservées par Société Générale :

  • la gestion structurée à destination des clients des activités de marché de Société Générale ;
  • et les activités d’asset management dédiées à l’épargne réalisées pour le compte de Société Générale (réseaux et banque privée) telles que la structuration de solutions d’épargne, la sélection de fonds et la supervision des sociétés de gestion du Groupe.
Lire (1 min.)

ETF Climat : Lyxor a levé plus d’1 milliard d’euros

Lyxor Asset Management (Lyxor AM) — société de gestion, filiale à 100 % de Société Générale — annonce ce jeudi 10 juin avoir collecté plus d’un milliard d’euros d’actifs sur ses huit ETF Climat un an seulement après leur lancement. Les investisseurs passent à l’action pour le climat, en alignant leurs portefeuilles avec leurs objectifs de neutralité carbone.

30 % de parts de marché

Les huit ETF Lyxor Climat répliquent les indices S&P Paris-Aligned Climate (PAB) et MSCI Climate Change (CTB), conçus pour répondre à la réglementation européenne, détiennent une part de marché de 30 % d'après les données Bloomberg — telles qu'observées sur la période du 31 Décembre 2019 au 31 Décembre 2020.

Lyxor a été en mars 2020 le premier fournisseur d’ETF européen à lancer un écosystème complet d’ETF prenant en compte les objectifs de l’Accord de Paris. Ces derniers visent à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C sans dépassement ou avec un dépassement limité par rapport aux niveaux de l’ère préindustrielle.

Plus de données climatiques

Dans un contexte où les flux vers les ETF ESG battent tous les records en Europe, les ETF Climat s’installent dans les allocations des investisseurs institutionnels soucieux de décarboner leurs portefeuilles et de contribuer à la réduction des émissions. Les indices climat labellisés permettent d’exploiter les données climatiques de manière transparente et efficiente en termes de coût. Avec les indices PAB et CTB à haute valeur ajoutée sur lesquels sont indexés les ETF Lyxor, les investisseurs peuvent réduire l’intensité carbone moyenne de leur portefeuille d’au moins 7 % par an.

Lyxor se positionne comme le fournisseur d’ETF de référence sur les indexations climat en ayant lancé le premier ETF Green Bond au monde en 2017, le plus important de sa catégorie avec 560 M€ d’encours sous gestion. La plupart des capitaux levés par les obligations vertes sous-jacentes de l’ETF financent des projets visant à lutter contre le changement climatique. En 2021, Lyxor a publié la mesure des températures de 150 de ses ETF, afin d’évaluer l’impact de leurs portefeuilles sur le réchauffement climatique et de réorienter leurs capitaux vers une économie bas-carbone.

Démocratiser les ETF Climat

« Depuis un an, nous assistons à la prise de conscience graduelle par les investisseurs institutionnels que les ETF Climat peuvent être un instrument de choix pour lutter contre le réchauffement de la planète, car ils permettent de réorienter les capitaux à grande échelle vers des investissements bas carbone, dans un cadre scientifique et transparent », commente Arnaud Llinas, Responsable de la Gestion Indicielle et ETF de Lyxor AM.

« Nous sommes convaincus que les ETF Climat, par leur accessibilité et leurs frais réduits, ont également vocation à démocratiser l’investissement climat auprès des investisseurs retail, permettant ainsi à ce marché de devenir une composante fondamentale des portefeuilles comme le sont les ETF ESG », ajoute Arnaud Llinas.

Lire (3 min.)

Palatine Asset Management accueille son nouveau directeur général

Le Conseil d'Administration de la Banque Palatine — banque des entreprises et banque privée, filiale à 100 % de BPCE — annonce ce jeudi 10 juin, sous la présidence de Patrick Ibry, la nomination du directeur général (DG) de sa filiale de gestion d'actifs, Palatine Asset Management (Palatine AM). Michel Escalera (58 ans) prend la succession de Yves Bazin de Jessey, qui devient conseiller auprès de Christine Jacglin, DG de la Banque Palatine. Le Conseil remercie Yves Bazin de Jessey pour son action de deux ans.

Focus sur le parcours de Michel Escalera

Palatine Asset Management accueille son nouveau directeur général
Michel Escalera

Michel Escalera est diplômé de l'Institut Libre d'Etudes des Relations Internationales et de l'INSEAD AMP. Il dispose d'une connaissance approfondie de l'ensemble des métiers de la gestion d'actifs, et une expérience internationale de développement commercial. Après des débuts au sein de banques françaises, Michel Escalera intègre en 1994 Fidelity Investments en tant que directeur commercial, puis prend la direction de Fidelity en Espagne. En 2000, il rejoint le groupe Amundi-Caam.

Michel Escalera y occupe différentes fonctions commerciales, managériales et de développement dans la construction de la distribution externe du Groupe, en France et à l'international : directeur de la distribution internationale, PDG d'Amundi Espagne et Amundi Gestión (2000-2011), puis directeur de la distribution pour l'Europe et l'Amérique latine depuis Londres et Paris. En 2018, il lance en tant que CEO co-fondateur, Cristalys, une fintech au service des distributeurs, assureurs, banquiers et CGP. 

Lire (2 min.)

High Yield : le fonds Butler Credit Opportunities obtient 5 étoiles Morningstar

CORUM Butler — gestionnaire d'actifs européen indépendant — annonce ce jeudi 10 juin que son fonds obligataire « Butler Credit Opportunities » (BCO) vient d’obtenir les 5 étoiles Morningstar, dans une catégorie qui compte environ 340 fonds. Il s'agit de la note maximale. La Notation Morningstar est une évaluation quantitative de la performance passée d’un fonds, mise à jour mensuellement, qui mesure le risque et la performance d'un fonds.

Stratégie et opportunités

« Ce classement récompense l’engagement des équipes. Nous avons la conviction chez CORUM Butler que le marché High Yield offre encore de très belles opportunités pour les investisseurs. Nous sommes aujourd’hui pleinement engagés à les saisir afin de faire profiter les investisseurs d’un rapport risque/rendement le plus optimal possible », déclare Laurent Kenigswald, Directeur des investissements de la gestion obligataire chez CORUM Butler.

S’appuyant sur une stratégie éprouvée depuis 2009, le fonds BCO repose sur une gestion long/short des obligations européennes High Yield (haut rendement), avec pour objectif (non garanti) de délivrer une performance annualisée de 6 % à 8 % tout en maintenant la volatilité du portefeuille en dessous de 5 %. Le fonds bénéficie du savoir-faire de l’équipe de gestion, présente sur le marché High Yield européen depuis sa genèse.

Performance long terme

La stratégie d'investissement est conçue pour produire des résultats stables et indépendants de la configuration des marchés financiers tout en minimisant les pertes potentielles, et préserver le capital. La stratégie du fonds BCO sur les marchés obligataires a réalisé en 2020 sa 11e année consécutive de performance positive à +3,09 % malgré un contexte économique particulièrement incertain et volatil. Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures.

En s’appuyant sur les performances passées du fonds BCO et en prenant en considération la volatilité des rendements ainsi que les frais, Morningstar a ainsi valorisé sa performance de long terme. Depuis 2009, la stratégie affiche une performance annualisée de 7,7 % contre 6 % pour le marché du High Yield européen, pour une volatilité de 4,3 % contre 7,1 % pour le marché. Par unité de risque, la performance est donc plus de deux fois supérieure à celle du marché.

Lire (2 min.)

Axiom AI nomme une Responsable ESG

Axiom Alternative Investments (Axiom AI) — société de gestion basée à Paris et à Londres — annonce ce jeudi 10 juin la nomination de sa Responsable ESG. Avec plus de 6 ans d’expérience en Finance durable, Laura Ramirez sera responsable de l’intégration de la politique ESG dans la gestion des portefeuilles. Elle s'occupera également de l’analyse ESG pour les équipes de recherche et de gestion d’Axiom AI.

Financer la transition énergétique 

Laura Ramirez a rejoint Axiom AI en avril 2021 et sera en charge de la mise en œuvre de la politique d'investissement ESG  mais aussi de la recherche ESG et du volet climat. Elle devra piloter par ailleurs l'activité d'engagement des entreprises de l'univers d'investissement d'Axiom AI sur les sujets Environnementaux, Sociétaux et de Gouvernance (ESG)

« Je me réjouis de travailler aux côtés de spécialistes pour améliorer l'analyse et les pratiques ESG dans un secteur qui est  souvent passé sous les radars en raison de son impact direct relativement faible sur l'environnement, mais qui pourtant peut  être l'un des principaux moteurs de la réalisation d'objectifs majeurs tels que ceux de l'Accord de Paris », déclare-t-elle.

« Les banques européennes, principal univers d’investissement d’Axiom, ont un rôle clé à jouer dans le financement de la transition énergétique et les objectifs fixés par les accords de Paris. L’expérience et les compétences de Laura Ramirez seront au centre du processus d’investissement de notre  gamme financière au cours des prochaines années », souligne David Benamou, Associé-Gérant d’Axiom AI. 

Focus sur le parcours de Laura Ramirez

Laura Ramirez est titulaire d'un Master en finance et économie obtenu en 2015 à l'Université de Tübingen en Allemagne. Diplômée de Rosario University (Bogota – Colombie), elle y obtient deux licences une en Economie et une en Commerce international. En 2013, Laura Ramirez débute sa carrière à Stuttgart (Allemagne) chez Robert Bosh GmbH au Contrôle interne R&D.

En 2015, elle rejoint le Ministère de la Transition Energétique et de la Solidarité en tant que Chargé de mission Finance durable, où elle participe à la rédaction du rapport « Sustainability Reporting in the Financial Sector ». De 2016 à 2021, Laura Ramirez évolue chez 2Degrès Investing Initiative — un groupe d'experts de la « finance climat » — successivement en tant qu'Analyste, Chef de projet, Manager des programmes Marchés émergents puis de Responsable des Marchés émergents. 

Dans le cadre de son travail avec des autorités de contrôle et des associations professionnelles du secteur financier, Laura Ramirez a piloté l’évaluation de l’exposition aux risques climatiques de portefeuilles d'investissement. Elle a aussi activement contribué au développement de la première norme internationale sur la « finance climat ».

Lire (3 min.)

Experts-comptables : Factofrance lance AIR’PME

Factofrance — acteur du marché de l'affacturage en France — annonce ce jeudi 10 juin le lancement d’AIR’PME, un programme de gestion de trésorerie 100 % dédié aux experts-comptables et à leurs clients. Factofrance accompagne les entreprises depuis plus de 50 ans, dans leurs enjeux de développement — avec une gamme complète de solutions de financement du cycle d’exploitation et de gestion du poste clients.

« Convaincus que la trésorerie était un sujet de préoccupation majeur pour les dirigeants de TPE/PME et que les experts-comptables avaient clairement un rôle de premier plan à jouer pour les accompagner en la matière, nous avons travaillé en collaboration avec un panel d’experts-comptables pour revoir en profondeur les fondamentaux du financement de factures », explique Laetitia Aparicio, Responsable du développement des partenariats chez Factofrance.

Deux expertises stratégiques

Co-construit avec des experts-comptables et s’appuyant sur l’expérience de Factofrance dans le financement court terme, AIR’PME vise à permettre aux PME et TPE d’optimiser leur trésorerie avec l’accompagnement de leur expert-comptable. Le programme s’articule autour de trois modules complémentaires et à la carte permettant à l’expert-comptable de :

  • cibler les missions et les clients : grâce à un outil de diagnostic ;
  • réaliser les missions grâce à des fiches techniques à destination des collaborateurs pour les accompagner dans la réalisation de ces missions ;
  • promouvoir ces missions grâce à un support de présentation commercial et des plaquettes solutions

Il inclut également des modules de formations dédiés à l’utilisation du pack AIR’PME et d’une hotline spécifique pour les accompagner au quotidien.

Au service des experts-comptables

Le programme AIR’PME intègre une solution de financement de factures simplifiée, accessible dès 100 000 euros de chiffre d’affaires annuel cédé et sans engagement, avec des bénéfices mutuels pour les experts-comptables et leurs clients. AIR’PME présente de nombreux avantages pour les entreprises :

  • un coût optimisé : une unique commission de services incluant l’ensemble des prestations ;
  • un financement jusqu’à près de 100 % du montant des factures cédées ;
  • une utilisation simplifiée grâce au digital : aucune saisie manuelle, envoi de papier ou d’e-mail et un financement en quelques minutes — tout cela sans développement informatique ;
  • un service complet : avec la gestion des relances clients et la garantie contre l’insolvabilité clients

Et pour l’expert-comptable :

  • un produit de financement des factures clients qui minimise le nombre d’écritures comptables ;
  • un outil d’intégration semi-automatique des écritures comptables ;
  • une consultation en temps réel de la ligne de garantie contre le risque d’insolvabilité,
Lire (3 min.)