Vincent Guenzi

Marchés : le soulagement de juillet se poursuivra-t-il en août ?

Vincent Guenzi
Le mois de juillet s’achève dans le calme. Faut-il s’attendre à la tempête ? La multitude des signaux, parfois contradictoires, incite à maintenir l’attitude raisonnablement prudente que nous avions recommandée début juillet.
Lire (3 min.)

Une bonne année en perspective malgré des risques financiers accrus

Vincent Guenzi
Les actifs risqués devraient encore l’emporter face aux actifs défensifs en 2018. L’environnement général mondial s’y prête toujours. Les marchés américains bénéficient de la réforme fiscale récemment votée. L’absence de tension inflationniste se prolonge pour l’instant et maintient un contexte favorable. Le risque de correction boursière est toujours latent. Mais s’il se manifeste en cours d’année, nous pensons qu’il n’empêcherait pas les indices boursiers de réaliser une année positive supplémentaire. Nous conservons une position tactique relativement prudente, avec une légère surpondération en action.  
Lire (2 min.)

La vigueur de l’euro est venue contrarier les marchés. Pour combien de temps ?

Vincent Guenzi
L’issue des élections françaises avait permis une hausse sensible des indices européens. Le recul du risque politique en zone euro avait aussi entrainé un rebond de la monnaie unique. Depuis, le redressement de l’activité s’est confirmé en Europe et les blocages politiques aux Etats-Unis se sont accumulés. En outre, la Banque Centrale européenne souhaiterait commencer à réduire son soutien monétaire, comme l’avait fait la Banque Centrale américaine avant elle.
Lire (3 min.)

La consolidation a restauré un bon potentiel d’appréciation des indices actions de la zone Euro

Vincent Guenzi
De nombreux doutes reviennent troubler les esprits des investisseurs. Des inquiétudes un peu excessives et souvent prématurées. Les incertitudes devraient diminuer progressivement. En Europe, la consolidation semble proche de son terme. Elle se fait dans de bonnes conditions, sans remettre en cause la tendance haussière en place depuis l’été dernier. Elle a restauré un potentiel d’appréciation des indices actions de la zone Euro d’environ 8% à fin décembre et 12% à horizon d’un an et pourrait déboucher sur une nouvelle étape de hausse pendant l’été.
Lire (4 min.)

L’ACPR/AMF lancent une consultation sur les investisseurs vulnérables

Dans un contexte de vieillissement démographique et de mutation digitale du secteur financier, le Pôle commun présente un état des lieux général des pratiques de commercialisation des produits financiers aux personnes âgées : besoins et difficultés éventuelles, mécanismes de protection et usages du marché. Le rapport vise à constituer une première base de réflexion et à ouvrir le débat, par le biais d’un appel à contributions, sur une série de questions-clés.

L’objectif est de trouver, en collaboration avec les consommateurs, les professionnels et les acteurs du vieillissement, les moyens d’identifier les bonnes pratiques de commercialisation à l’égard des personnes vieillissantes et vulnérables, au regard notamment de difficultés cognitives. L’ambition de ces travaux est double : s’assurer qu’un conseil adapté est délivré par les professionnels et qu’un consentement éclairé est donné par cette clientèle lors de la souscription de produits financiers.

L’ACPR et l’AMF invitent toutes les personnes intéressées à envoyer leurs contributions, qui nourriront les réflexions du Pôle commun pour la suite des travaux en 2019.

 
Lire (1 min.)

Janus Henderson lance un fonds sur la thématique des biotechs

Cette SICAV de droit luxembourgeois investira dans des sociétés innovantes du secteur de la biotechnologie, ou des sociétés liées à ce secteur, en ciblant plus particulièrement celles qui apportent une réponse aux importants besoins médicaux non satisfaits à travers le monde. Ce fonds ciblera les sociétés visant un développement de long-terme au sein d’un secteur très innovant et en rapide croissance.

Le nouveau fonds biotech de Janus Henderson sera co-géré par Andy Acker et Dan Lyons qui disposent, à eux deux, de plus de 40 ans d’expérience en matière d’investissement sur le secteur de la biotechnologie. Le fonds sera géré par une équipe d’experts issus du milieu scientifique et bénéficiera du soutien du reste de l’équipe d’investissement spécialisée dans le domaine de la santé de Janus Henderson.

Andy Acker constate : « Le rythme des progrès s’accélère dans l’industrie de la biotechnologie, ce qui signifie que les avancées médicales surviennent beaucoup plus rapidement. La FDA a, depuis le début de l’année, approuvé 55 nouvelles thérapies, établissant ainsi un record historique. Notre processus met l’accent sur les moteurs opérationnels et scientifiques essentiels à l’atténuation des risques et à l’identification des opportunités dont regorge ce secteur dynamique. »

Lire (1 min.)

L’environnement est favorable à la hausse des actions. Cette embellie est-elle durable ?

Vincent Guenzi
Pour l’instant, peu de voyants sont au rouge. La bonne tenue des indices américains trouble les investisseurs qui s’inquiètent de l’absence de correction. Pourtant, l’activité économique mondiale reste bien orientée, l’inflation se modère et ceci est favorable aux marchés financiers. Les niveaux de valorisation sont élevés aux Etats-Unis mais ce seul critère n’a jamais été décisif pour déclencher des marchés baissiers. Les risques de consolidation demeurent, peut-être à l’approche de l’été, mais les catalyseurs d’un marché baissier nous semblent encore absents. Dans ce contexte, comme les risques politiques propres à notre zone s’estompent, les actions européennes et de la zone euro disposent d’un potentiel de rattrapage qui n’est pas épuisé. Toute correction offrira des occasions de se renforcer.
Lire (3 min.)

Les facteurs politiques s’éclipsent face à la bonne conjoncture et aux résultats des entreprises

Vincent Guenzi
L’environnement économique et financier reste favorable. L’élection d’un candidat français pro-européen et réformateur a rassuré tous les marchés financiers. La surperformance enregistrée par les actions européennes et de la zone euro devrait se poursuivre, après une pause probable et salutaire dans leur tendance haussière. Nous avons relevé sensiblement les objectifs pour les indices actions, qui offrent un potentiel de hausse d’environ 5% à 12 mois. Nous maintenons notre surpondération à court terme sur les actions européennes et plus spécialement en zone euro. Nous la renforcerons à toute occasion
Lire (2 min.)

Bon trimestre pour les bourses européennes, et maintenant ?

Vincent Guenzi
Qu’espérer des prochains mois ? L’incertitude reste entière aux Etats-Unis. Elle recule en Europe mais une mauvaise surprise ne peut être totalement écartée en Mai ou en Juin en France. Les marchés actions européens pourraient progresser encore un peu tant que la Bourse de New-York ne recule pas. Le potentiel de hausse à court terme est désormais très limité.
Lire (3 min.)

Les marchés confrontés à un Président américain imprévisible et peu conventionnel

Vincent Guenzi
L’environnement économique est resté favorable au mois de janvier et les premières publications de résultats ont été satisfaisantes. La remontée de l’inflation devrait être passagère et ne doit pas nous inquiéter. En revanche, le contexte politique n’a pas apporté de clarté, ni aux Etats-Unis, ni en Europe.
Lire (2 min.)

Tikehau IM réalise le premier closing du fonds T2 Energy Transition Fund

Aujourd’hui, pour répondre aux défis du dérèglement climatique, les besoins d’investissement sont estimés par l’Agence Internationale de l’Énergie à 60 000 milliards d’euros pour les deux prochaines décennies. Dans ce contexte, T2 Energy Transition Fund a vocation à soutenir les acteurs européens de la transition énergétique de taille intermédiaire dans leur développement, leur transformation et leur expansion, notamment internationale.

Les investissements du fonds se concentreront sur les entreprises évoluant dans trois secteurs déterminants pour la transition énergétique :

  • La production d’énergies propres : mise en œuvre de solutions pour la diversification du mix énergétique, projets de production d’énergie à partir de ressources non carbonées.
  • La mobilité bas-carbone : développement d’infrastructures visant à accueillir les véhicules électriques, essor d’équipements et de services liés à la mobilité bas carbone et évolutions liées à l’utilisation du gaz naturel dans les transports en remplacement du diesel et du fuel marine.
  • L’amélioration de l’efficacité énergétique, du stockage et de la digitalisation : recherche et mise en œuvre de solutions pour le déploiement et l’optimisation du stockage d’énergie, optimisation de la consommation énergétique des bâtiments et des entreprises.

Un modèle opérationnel différenciant 

Née de la coopération entre Tikehau Investment Management et Total, le fonds T2 Energy Transition Fund a un modèle opérationnel différenciant qui s’appuie sur l’expertise de l’équipe d’investissement de Tikehau Investment Management tout en bénéficiant de l’expertise sectorielle et du réseau international de Total.

Le fonds dispose ainsi de 350M€ à l’issue de ce premier closing. Convaincus par le positionnement du fonds, Bpifrance et Groupama, investisseurs de références, ont souhaité rejoindre dès le premier closing les sponsors : Tikehau Capital et Total.

Lire (2 min.)

Euskal Herria, le premier FCPR de Newfund dédié aux start-up de la région Aquitaine

Newfund NAEH investira entre 150.000 euros et 500.000 euros dans des entreprises en phase de lancement qui réalisent un début de chiffre d’affaires, avec l’objectif d’en faire de futurs champions. Les start-up bénéficieront d’un accompagnement local grâce au soutien du réseau de souscripteurs bien implantés dans le tissu économique de la région. Agathe Descamps, docteur en droit des sociétés, sera la correspondante de Newfund en région.

Ces entreprises seront soutenues par l’équipe Newfund qui, depuis 10 ans, a investi dans plus de 80 start-up. Newfund connaît bien la région pour y avoir investi à plusieurs reprises et pour compter le Conseil Régional parmi ses souscripteurs depuis 2008.

Newfund est également présent aux Etats-Unis dans la Silicon Valley. Il mettra à disposition son savoir-faire en matière de déploiement aux Etats-Unis lorsque c’est pertinent pour les sociétés les plus ambitieuses du portefeuille Newfund NAEH.

De l’investissement subi à l’investissement choisi

Pour les investisseurs, Newfund NAEH est un produit d’un genre nouveau. En effet, la fin de l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), et de la niche fiscale qui lui était liée, a libéré un espace d’investissement. Au lieu d’investir dans les anciens « fonds ISF » pour bénéficier de l’avantage fiscal, le souscripteur investit dans Newfund NAEH pour la performance d’un fonds géré de façon professionnelle sans « carotte fiscale » à l’investissement.

Lire (1 min.)

Avec le nouveau Président américain, l’année va-t-elle être Rock’n Roll ? Let’s tweet again !

Vincent Guenzi
Après une année 2016 riche en rebondissements désagréables, qu’attendre de 2017 ? Nous recensons les facteurs positifs et négatifs qui pourraient influencer les marchés. Le scénario central se traduit par une remontée graduelle des taux d’intérêts et une hausse raisonnable des indices actions. Dans ce contexte, nous avons relevé les objectifs des indices actions et nous surpondérons les actifs risqués (actions, obligations à haut rendement, obligations convertibles). A court terme, à l’approche de l’investiture de Donald Trump, les marchés actions devraient connaitre une pause ou un petit repli qui offriraient des opportunités d’achat.
Lire (3 min.)