Vincent Guenzi

Marchés : le soulagement de juillet se poursuivra-t-il en août ?

Vincent Guenzi
Le mois de juillet s’achève dans le calme. Faut-il s’attendre à la tempête ? La multitude des signaux, parfois contradictoires, incite à maintenir l’attitude raisonnablement prudente que nous avions recommandée début juillet.
Lire (3 min.)

Une bonne année en perspective malgré des risques financiers accrus

Vincent Guenzi
Les actifs risqués devraient encore l’emporter face aux actifs défensifs en 2018. L’environnement général mondial s’y prête toujours. Les marchés américains bénéficient de la réforme fiscale récemment votée. L’absence de tension inflationniste se prolonge pour l’instant et maintient un contexte favorable. Le risque de correction boursière est toujours latent. Mais s’il se manifeste en cours d’année, nous pensons qu’il n’empêcherait pas les indices boursiers de réaliser une année positive supplémentaire. Nous conservons une position tactique relativement prudente, avec une légère surpondération en action.  
Lire (2 min.)

La vigueur de l’euro est venue contrarier les marchés. Pour combien de temps ?

Vincent Guenzi
L’issue des élections françaises avait permis une hausse sensible des indices européens. Le recul du risque politique en zone euro avait aussi entrainé un rebond de la monnaie unique. Depuis, le redressement de l’activité s’est confirmé en Europe et les blocages politiques aux Etats-Unis se sont accumulés. En outre, la Banque Centrale européenne souhaiterait commencer à réduire son soutien monétaire, comme l’avait fait la Banque Centrale américaine avant elle.
Lire (3 min.)

La consolidation a restauré un bon potentiel d’appréciation des indices actions de la zone Euro

Vincent Guenzi
De nombreux doutes reviennent troubler les esprits des investisseurs. Des inquiétudes un peu excessives et souvent prématurées. Les incertitudes devraient diminuer progressivement. En Europe, la consolidation semble proche de son terme. Elle se fait dans de bonnes conditions, sans remettre en cause la tendance haussière en place depuis l’été dernier. Elle a restauré un potentiel d’appréciation des indices actions de la zone Euro d’environ 8% à fin décembre et 12% à horizon d’un an et pourrait déboucher sur une nouvelle étape de hausse pendant l’été.
Lire (4 min.)

OPCI professionnel : Euryale AM lance Euryale Santé 1

Euryale Asset Management (Euryale AM) — société de gestion de portefeuille — annonce ce mardi 7 juillet le lancement d'un OPCI professionnel (OPPCI). « Euryale Santé 1 » est spécifiquement dédié aux résidences d’hébergement santé en France et en Allemagne. Il s'agit du premier OPPCI à fonds de partage.

« Nous sommes convaincus que les objectifs et les caractéristiques de rendement, de résilience et d’innovation sociale qui sont au cœur de la stratégie d’Euryale Santé 1, seront appréciés par les investisseurs institutionnels », déclare Jean-Jacques Olivié, Président d’Euryale AM.

Institutionnels et Family Offices

Dans le secteur de l'hébergement santé, Euryale AM gère déjà la SCPI Pierval Santé — qui représente plus d’1 Md€ de capitalisation. Avec ce nouvel OPPCI, Euryale AM met au service des institutionnels son expertise en matière d’acquisition et de gestion d’actifs immobiliers de santé. La société de gestion répond aussi à un besoin croissant en matière d’infrastructures de santé, lié au vieillissement de la population.

Cette offre d'Euryale AM s'adresse aux institutionnels et aux grands « Family Offices ». Euryale Santé 1 s’inscrit dans une démarche sociétale d’innovation, par sa thématique qui répond à des besoins de santé publique, et par la création d’un fonds de partage des bénéfices. Ceci permet le reversement annuel d’une quote-part du résultat de l’OPPCI au profit de la recherche médicale menée par l’Institut du Cerveau (ICM).  

Lire (1 min.)

PME/ETI françaises : Amiral Gestion lève 100 millions d’euros supplémentaires dans le fonds NOVA2

Amiral Gestion — spécialiste de l’investissement et du financement des PME/ETI — annonce ce mardi 7 juillet déployer plus de 100 M€ supplémentaires dans le fonds NOVA2. Dernier-né de la gamme NOV, ce véhicule d'investissement dispose désormais de 250 M€ pour soutenir les PME/ETI françaises dans le contexte de la crise sanitaire.

Le fonds reste ouvert et pourrait continuer à fédérer de nouveaux investisseurs dans les prochains mois et accroître sa capacité d’intervention. Depuis 2012, la société de gestion indépendante gère le fonds NOVA2 pour le compte de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et d’un groupe d’assureurs et de mutualistes français.

Soutien à l’économie réelle

Cette nouvelle souscription dans NOVA2 vise à favoriser la reprise d'activité des PME/ETI suite à la période de confinement. NOVA2 sera très attentif à toutes les émissions primaires, introductions en bourse et augmentations de capital. Objectif, aider les entreprises à continuer leur développement grâce à de nouvelles sources de financement.

Par ailleurs, le fonds veillera à favoriser les entreprises créatrices d’emplois et orientées vers l’investissement, paramètres essentiels pour la croissance économique. Amiral Gestion contribue ainsi à la création d'emplois en France et au dynamisme des régions. 50 % des PME cotées ont leur siège en région et les PME/ETI ont créé 7 fois plus d'emplois au cours de la dernière décennie que les grandes entreprises.

Montée en puissance de l’ESG

Cette nouvelle phase permet de renforcer l’engagement du fonds NOVA2 en matière d’ESG. Il s'inscrit dans la lignée des fonds de Gestion Responsable gérés pour le compte notamment des grands établissements de retraites : Etablissement de Retraite Additionnelle de la Fonction Publique, Fonds de Réserve pour les Retraites.

Ces fonds — également dédiés au segment des PME/ETI françaises — respectent des critères de sélection ESG rigoureux et une politique d’engagement à ce sujet. « Nous nous engageons à inciter fortement les PME/ETI financées à adopter une démarche de progrès permanent en matière d’ESG (...) Enfin, la performance restera une priorité et nous espérons bien profiter des niveaux de valorisation actuellement très faibles sur le segment », déclare Nicolas Komilikis, Directeur Général d’Amiral Gestion.

Lire (3 min.)

L’environnement est favorable à la hausse des actions. Cette embellie est-elle durable ?

Vincent Guenzi
Pour l’instant, peu de voyants sont au rouge. La bonne tenue des indices américains trouble les investisseurs qui s’inquiètent de l’absence de correction. Pourtant, l’activité économique mondiale reste bien orientée, l’inflation se modère et ceci est favorable aux marchés financiers. Les niveaux de valorisation sont élevés aux Etats-Unis mais ce seul critère n’a jamais été décisif pour déclencher des marchés baissiers. Les risques de consolidation demeurent, peut-être à l’approche de l’été, mais les catalyseurs d’un marché baissier nous semblent encore absents. Dans ce contexte, comme les risques politiques propres à notre zone s’estompent, les actions européennes et de la zone euro disposent d’un potentiel de rattrapage qui n’est pas épuisé. Toute correction offrira des occasions de se renforcer.
Lire (3 min.)

Les facteurs politiques s’éclipsent face à la bonne conjoncture et aux résultats des entreprises

Vincent Guenzi
L’environnement économique et financier reste favorable. L’élection d’un candidat français pro-européen et réformateur a rassuré tous les marchés financiers. La surperformance enregistrée par les actions européennes et de la zone euro devrait se poursuivre, après une pause probable et salutaire dans leur tendance haussière. Nous avons relevé sensiblement les objectifs pour les indices actions, qui offrent un potentiel de hausse d’environ 5% à 12 mois. Nous maintenons notre surpondération à court terme sur les actions européennes et plus spécialement en zone euro. Nous la renforcerons à toute occasion
Lire (2 min.)

Bon trimestre pour les bourses européennes, et maintenant ?

Vincent Guenzi
Qu’espérer des prochains mois ? L’incertitude reste entière aux Etats-Unis. Elle recule en Europe mais une mauvaise surprise ne peut être totalement écartée en Mai ou en Juin en France. Les marchés actions européens pourraient progresser encore un peu tant que la Bourse de New-York ne recule pas. Le potentiel de hausse à court terme est désormais très limité.
Lire (3 min.)

Les marchés confrontés à un Président américain imprévisible et peu conventionnel

Vincent Guenzi
L’environnement économique est resté favorable au mois de janvier et les premières publications de résultats ont été satisfaisantes. La remontée de l’inflation devrait être passagère et ne doit pas nous inquiéter. En revanche, le contexte politique n’a pas apporté de clarté, ni aux Etats-Unis, ni en Europe.
Lire (2 min.)

Les A-Notations, par Anacofi Services : Erasmus Gestion

Cette société de gestion de portefeuille propose au marché une offre de 6 OPCVM (exposition risque comprise entre 3 et 6) et des mandats de gestion destinés à une clientèle diversifiée. ERASMUS Gestion s’est spécialisée dans la gestion de valeurs à petite et moyenne capitalisation.

328 millions d'euros d'encours

La société de gestion, agréée par l’AMF en 2013, détenait un encours sous gestion de 328 M€ fin 2019 malgré 2 exercices en décollecte nette (2018 et 2019). L’actionnariat est intégralement privé, réparti entre les salariés et une holding (84 %).

La société s’appuie sur une équipe composée de 12 collaborateurs dont les dirigeants. Cette équipe se constitue de professionnels avérés, dont les gestionnaires sont également analystes.

Mandats et gestion privée

L’offre commercialisée (6 OPCVM) s’adresse à une clientèle diversifiée et comporte notamment une gamme de mandats pour les CGP ainsi que de la gestion privée. L’équipe commerciale est placée sous la responsabilité d’un Directeur du Développement.

ERASMUS Gestion dispose en interne d’un service juridique, d’un service de compliance et d’un service de suivi des risques. Ces lignes de métiers sont renforcées par l’intervention de prestataires.

Rappel : Ces quelques mots ne constituent pas le rapport d’analyse d’A.NOTATIONS. Pour plus d’informations, veuillez consulter le rapport d’appréciations www.anacofiservices.fr ou joindre Pierre CASSAGNES (p.cassagnes@anacofi.asso.fr).

Lire (2 min.)

LFDE annonce l’arrivée de sa Directrice Générale et fait évoluer sa gouvernance

La Financière de l'Echiquier (LFDE) — filiale à 100 % du groupe Primonial — annonce ce mardi 7 juillet l’arrivée de sa nouvelle Directrice Générale, également Directrice Générale Déléguée en charge de l’Asset Management du groupe Primonial. Bettina Ducat a pris ses fonctions le 1er juillet 2020. La société de gestion fait évoluer sa Gouvernance, avec la création d'un Comité de Direction Générale, ainsi que d'un Comité Exécutif.

Bettina Ducat devra accélérer l’internationalisation de LFDE et l’essor de l’ISR, mais aussi intensifier la conception et le développement de solutions financières responsables et innovantes. Au sein du Comité de Direction Générale, elle travaille en étroite coopération avec Olivier de Berranger, Directeur Général Délégué en charge de la Gestion d'Actifs, et Bertrand Merveille, Directeur Général Délégué en charge du développement Retail.

Evolution de la gouvernance

LFDE annonce par ailleurs 3 nominations internes : Elsa Scoury est nommée Directrice des Opérations, Caroline Farrugia, Directrice de la Conformité et du Contrôle Interne, et Edouard Duffour, Secrétaire Général en charge des Finances, des Opérations, de l'IT et des Moyens Généraux. Le Comité Exécutif de LFDE est quant à lui composé des membres du Comité de Direction Générale ainsi que de :

  • Edouard Duffour, Secrétaire Général ;
  • Anne-Laure Gelot, Directrice Marketing & Communication ;
  • Elsa Scoury, Directrice des Opérations ;
  • Caroline Farrugia, Directrice de la Conformité et du Contrôle Interne ;
  • Robert Véla, Directeur Commercial Institutionnels & Grands Comptes France.

Focus sur le parcours de Bettina Ducat 

Diplômée de l’EM Lyon, Bettina Ducat débute sa carrière en 2001 en tant que consultante en stratégie pour Accenture. Elle rejoint AXA IM en 2006 dont elle intègre le Management Board en 2018 et prend la direction de la Distribution Monde au sein d’AXA IM en janvier 2019. Elle rejoint le groupe Primonial en 2020, en tant que Directrice Générale Déléguée en charge de l’Asset Management du Groupe, et Directrice Générale de LFDE.

« Je suis très heureuse de rejoindre cette maison de référence, reconnue dans notre industrie, d’intensifier son développement international et sa dynamique commerciale, mais aussi de porter son ambition ISR encore plus loin. Je suis persuadée que LFDE est taillée pour ces défis et que sa performance et son savoir-faire permettront de poursuivre les gains de parts de marché amorcés en Europe », déclare Bettina Ducat.

Lire (3 min.)

Avec le nouveau Président américain, l’année va-t-elle être Rock’n Roll ? Let’s tweet again !

Vincent Guenzi
Après une année 2016 riche en rebondissements désagréables, qu’attendre de 2017 ? Nous recensons les facteurs positifs et négatifs qui pourraient influencer les marchés. Le scénario central se traduit par une remontée graduelle des taux d’intérêts et une hausse raisonnable des indices actions. Dans ce contexte, nous avons relevé les objectifs des indices actions et nous surpondérons les actifs risqués (actions, obligations à haut rendement, obligations convertibles). A court terme, à l’approche de l’investiture de Donald Trump, les marchés actions devraient connaitre une pause ou un petit repli qui offriraient des opportunités d’achat.
Lire (3 min.)