Stefan Kreuzkamp

Marché haussier : jusqu’à quand ?

Stefan Kreuzkamp
Depuis le 9 mars 2009, le marché boursier a progressé sans jamais connaître de baisse de 20% ou plus, répondant ainsi à la définition d’un « bull market ».
Lire (2 min.)

Le « whatever it takes » de Mario Draghi continue de façonner la zone euro

Stefan Kreuzkamp
Il y a six ans, à Londres, le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, s'était engagé à ce que la BCE fasse « tout ce qu'il faut » ("whatever it takes") pour maintenir l'unité de la zone euro. Ce discours avait marqué un tournant important dans la crise de l'Eurozone.
Lire (2 min.)

Dollar : après la course folle, la pause ?

Stefan Kreuzkamp
Les positions sur le marché des futures constituent des indices intéressants sur l'avenir du dollar.
Lire (2 min.)

Quelle est la stratégie de Pékin pour l’économie chinoise ?

Stefan Kreuzkamp
Le taux de croissance de la masse monétaire M1 est utile pour comprendre la politique macro-économique des autorités chinoises. Comme le montre ce graphique, le gouvernement chinois a intensifié ses mesures de relance en 2008 et 2009 pour contrer les effets de la plus grande récession mondiale depuis la Seconde Guerre mondiale.
Lire (1 min.)

L’ACIFTE devient l’AFiTE

Lors de l'assemblée générale de l'ACIFTE, présidée par Vincent Juguet,  le 11 octobre dernier, l'association s'est affiliée à la CNCEF et a changé de dénomination pour devenir L'AFiTE (L'Association pour le Financement et la Transmission d'Entreprise). Elle regroupe les professionnels spécialisés dans le financement, la transmission d'entreprises et plus généralement le conseil financier aux dirigeants.

Association de place, elle promouvoir son existence auprès des chefs d'entreprises, spécialistes du M&A, conseils en ingénierie, DAF, conseils financiers, ainsi qu'auprès des instances réglementaires dédiées aux financement et de la transmission des entreprises.

Le nouveau Conseil d'administration de l'AFiTE

Didier Busquet (Linkers) , Guillaume Capelle (Adviso Partners), Paul Damestoy (Nord Transmission), Stéphane Fantuz (Expenciel), Pierre-Jean Gaudel (Paris Corporate Finance), Nicolas Ibanez (Largillière Finance), Marc Sabaté (In Extenso Finance et Transmission, groupe Deloitte) rejoindront le bureau actuel composé de Vincent Juguet (VJ Finance, MBA Capital), Jean-Baptiste David (I3 Entrepreneurs), Luc Farriaux (FL Finance et Développement), Hervé Grosjean (Quartz Partners) et Victor-Emmanuel Minot (Synercom Grand Est).

Lire (1 min.)

Tikehau Capital prend une participation chez DWS

DWS et Tikehau Capital entendent mener conjointement plusieurs projets, à commencer par le lancement d'un produit commun  dans le courant de l’année 2019.

Les deux gestionnaires prévoient de réaliser des investissements croisés dans leurs fonds respectifs. Dans un premier temps, DWS investira dans le fonds Tikehau Subordonnées Financières, ainsi que dans un nouveau projet de Tikehau Capital dédié aux situations spéciales. D'autre part, Tikehau Capital envisage d'épouser la stratégie de DWS ciblant les investissements responsables et d’impact.

Les deux entités renforceront leurs liens dans le cadre de leurs activités de Private Equity et des infrastructures non cotées. Ces synergies accroîtront significativement la capacité de co-sourcing et le nombre d’opportunités de co-investissement, notamment au sein des segments de l’investissement responsable et à impacts. Elles identifieront ensemble les fonds susceptibles d’être distribués au travers de leurs réseaux respectifs.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/tikehau-capital-recrute-un-responsable-du-private-equity-21213
Lire (1 min.)

Dettes souveraines émergentes : de bonnes raisons de ne pas s’inquiéter

Stefan Kreuzkamp
De nombreux investisseurs sont préoccupés par la baisse générale des devises des marchés émergents. En effet, une monnaie qui se déprécie augmente le fardeau de la dette libellée en devises étrangères et peut entraîner des problèmes de refinancement.
Lire (1 min.)

Changement climatique : une opportunité pour les investisseurs ESG

Stefan Kreuzkamp
Le changement climatique est devenu l'un des risques les plus importants dans le cadre de l’intégration de critères ESG pour l’investissement responsable.
Lire (4 min.)

Obligations d’entreprises « high yield » : une solution intéressante

Stefan Kreuzkamp
Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux obligations d'entreprises « high yield » libellées en dollars. En pour cause : à long terme, ces actifs offrent un rendement supérieur aux obligations « high yield » libellées en euros.
Lire (3 min.)

Le « strategic beta » : fin de la frontière entre ETF « investment grade » et « high yield » ?

Les investisseurs sur le marché obligataire américain se trouvent confrontés à un dilemme : les indices d'obligations corporate « investment grade » libellés en dollars sont populaires. Ils combinent la liquidité d'une classe d'actifs mature et la sécurité d'une bonne notation et de taux d'intérêt attractifs. Les obligations émergentes ou les obligations corporate « high yield » offrent des rendements nettement plus élevés, en contrepartie d’un profil de risque supérieur.
Lire (3 min.)

Un nouveau gérant privé chez Amiral Gestion

Gérant privé Amiral gestion  

Diplômé de la Macquarie University, Dorian a commencé sa carrière en 2012 comme analyste financier actions au sein du Groupe BNP Paribas. En 2014, il rejoint Bryan Garnier & Co où il était en charge du suivi des sociétés européennes du secteur des semi-conducteurs et où il s'est notamment vu décerner le prix du meilleur analyste européen du secteur technologie par Thomson Reuters.

Forte de la reconnaissance de sa gestion collective développée depuis 2002 via la gamme de fonds Sextant, Amiral Gestion gère depuis près de 10 ans le patrimoine d’investisseurs privés au sein d’un pôle de Gestion Privée totalement intégré à l’équipe d’investissement de la société de gestion. Centrée sur la sélection de titres au niveau européen et mondial ainsi que sur l’allocation d’actifs, l’expertise développée par les gérants privés d’Amiral Gestion bénéficie ainsi de l’apport de l’ensemble des équipes de gestion. Acteur indépendant et dont chaque collaborateur est investi au capital et dans les fonds gérés, Amiral Gestion propose une offre complète pour un accompagnement haut de gamme des investisseurs privés qui partagent ses valeurs : alignement d’intérêts, curiosité et goût pour l’analyse fondamentale.

    Vous aimerez aussi  https://lecourrierfinancier.fr/actualites/breve/amiral-gestion-renforce-son-pole-developpement-21612
Lire (1 min.)

Jupiter AM lance un nouveau fonds Equity Long Short

Le fonds Jupiter US Equity Long Short constituera un portefeuille concentré de 40 à 60 actions d’entreprises basées ou exerçant la plupart de leurs activités aux États-Unis. Le fonds détiendra des positions longues et des positions courtes, offrant la possibilité de se protéger contre les périodes baissières des marchés, tout en cherchant à réduire la corrélation avec la performance globale des marchés et à limiter la volatilité mensuelle des rendements du portefeuille. L'exposition nette du fonds aux actions sera normalement d’environ 25% de l'actif net, tandis que l'exposition brute sur les actions devrait avoisiner les 200%.

Darren dispose de plus de 10 ans d’expérience dans la gestion de portefeuilles actions US long-short chez UBS, SAC Global Investors et Caxton. Basé à Londres, il collabore étroitement avec les autres gérants actions long-short et long-only de Jupiter.

Magnus Spence, Directeur des investissements alternatifs chez Jupiter commente : « Le lancement de ce fonds est une étape importante de notre démarche stratégique visant à renforcer nos capacités en matière de solutions alternatives liquides. Darren est un investisseur en actions US très expérimenté avec une grande expertise de l’investissement en actions long-short et en gestion des risques. Nous sommes ravis de le compter dans notre équipe.

L’univers des solutions alternatives liquides a connu une croissance rapide au cours des dernières années, malgré des rendements assez médiocres. De nombreux investisseurs ont été déçus par les faibles niveaux de prise de risque, les frais élevés et les fortes corrélations avec les marchés actions. Le fonds Jupiter US Equity Long Short a été spécialement conçu pour répondre à ces préoccupations. Nous pensons que ce fonds apportera de la valeur ajoutée dans l’univers des fonds alternatifs liquides ».

    Vous aimerez aussi https://lecourrierfinancier.fr/asset-management/breve/jupiter-dynamic-bond-fete-5-ans-9862
Lire (2 min.)

S’orienter dans la jungle des obligations en dollars

Stefan Kreuzkamp
Les obligations libellées en dollars dominent le marché mondial, notamment sur le segment des obligations d'entreprises. Depuis 2000, la dette mondiale des entreprises « investment grade » a plus que quadruplé, atteignant l'équivalent de plus de 8 000 milliards de dollars.
Lire (4 min.)