Stefan Kreuzkamp

Obligations d’entreprises « high yield » : une solution intéressante

Stefan Kreuzkamp
Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux obligations d'entreprises « high yield » libellées en dollars. En pour cause : à long terme, ces actifs offrent un rendement supérieur aux obligations « high yield » libellées en euros.
Lire (3 min.)

Le « strategic beta » : fin de la frontière entre ETF « investment grade » et « high yield » ?

Les investisseurs sur le marché obligataire américain se trouvent confrontés à un dilemme : les indices d'obligations corporate « investment grade » libellés en dollars sont populaires. Ils combinent la liquidité d'une classe d'actifs mature et la sécurité d'une bonne notation et de taux d'intérêt attractifs. Les obligations émergentes ou les obligations corporate « high yield » offrent des rendements nettement plus élevés, en contrepartie d’un profil de risque supérieur.
Lire (3 min.)

S’orienter dans la jungle des obligations en dollars

Stefan Kreuzkamp
Les obligations libellées en dollars dominent le marché mondial, notamment sur le segment des obligations d'entreprises. Depuis 2000, la dette mondiale des entreprises « investment grade » a plus que quadruplé, atteignant l'équivalent de plus de 8 000 milliards de dollars.
Lire (4 min.)

D’étranges phénomènes se produisent sur les marchés obligataires

Stefan Kreuzkamp
C’est le monde à l’envers : la volatilité des obligations souveraines de certains pays émergents est devenue inférieure à celle des Bunds allemands et des bons du Trésor américains.
Lire (2 min.)

Les placements sur FirmFunding désormais accessibles dès 10 000 euros

Ainsi, FirmFunding s'ouvre aux investisseurs non professionnels qui peuvent également souscrire aux emprunts obligataires à partir de 10 000 € dans le cadre de cercles restreints (moins de 150 investisseurs). La place de marché compte actuellement plus de 15 millions d'euros d'emprunts obligataires en cours de souscription, émis par des entreprises dans le secteur du luxe (4M€), de l'énergie verte (5M€), des services aux entreprises (2M€) et de l'activité de foncière (3M€).
 
Lire (<1 min.)

Banque Populaire et Bpifrance signent un partenariat autour de l’innovation

Banque Populaire et Bpifrance vont renforcer leur collaboration pour le financement et l’accompagnement des entreprises innovantes, lors d’opérations conjointes au niveau régional et via la promotion des dispositifs d’accompagnement dans les phases clés de la vie de ces entreprises (création et développement). Les deux banques vont analyser la complémentarité de leurs gammes de financement et mettre en place de nouveaux outils sur le thème de l’innovation.
   
Lire (<1 min.)

Actions allemandes : toujours aussi attrayantes ?

Stefan Kreuzkamp
L'indice Dax, hors dividendes réinvestis, s'approche de ses plus hauts historiques de mars 2000.
Lire (2 min.)

Croissance économique en 2017 : les prévisions étaient-elles bonnes ?

Stefan Kreuzkamp
L’analyse des projections de croissance pour 2017 se révèle particulièrement intéressante. L'année 2017 touche à sa fin et il est temps de regarder si les prévisions de croissance se sont révélées justes ou non. Le graphique compare l'évolution des estimations de croissance 2017 des économies du G4 depuis 2016.
Lire (1 min.)

Le risque politique a perdu de sa pertinence

Stefan Kreuzkamp
La croissance économique allemande est devenue beaucoup plus équilibrée. Comment se fait-il que les marchés financiers soient restés, à ce point, insensibles à l’échec des négociations post-électorales en Allemagne ?
Lire (1 min.)

Les pays de la zone euro ont rétabli leurs balances courantes

Stefan Kreuzkamp
La stabilité de la zone euro n’est plus un sujet d’inquiétude pour les marchés. À juste titre ?
Lire (2 min.)

SOFIDY nomme un nouveau directeur de cabinet

Basé à Evry, siège social historique de la société, il est rattaché directement à Jean-Marc Peter, Directeur Général de SOFIDY. Il travaillera au sein de l’équipe de Direction aux projets de développement de la société. Bastien Marguerite, (27 ans), a commencé sa carrière en 2012 en tant que chargé de mission dans le cabinet de Frédéric Cuvillier, alors ministre délégué aux transports, à la mer et à la pêche. Il occupe ce poste jusqu’en 2014, moment où Frédéric Cuvillier retrouve ses fonctions de député et est nommé Président du CNER (Fédération des agences locales de développement économique). Il devient alors son collaborateur parlementaire jusqu’en 2017 et exerce en parallèle une activité de juriste en droit public au sein du cabinet Mialot Avocats durant l’année 2016. Diplômé de SciencesPo Paris, Bastien Marguerite est titulaire d’un Master en Affaires Publiques et d’un Master en Droit Economique, et a suivi une formation à la profession d’avocat à l’Ecole de Formation des Barreaux du ressort de la Cour d’Appel de Paris (EFB).
Lire (1 min.)

Natixis Wealth Management cède Sélection 1818 à Nortia

Cette opération serait accompagnée de la signature d'un partenariat pour la distribution en architecture ouverte d'OPC affiliés à Natixis Investment Managers. Sélection 1818 compte 6,3 milliards d’euros d’encours, investis en supports d’assurance vie et en comptes titres par plus de 35 000 clients. Pour accompagner les travaux de cession, Natixis Wealth Management s'est appuyé sur le conseil financier d'EY.
Lire (<1 min.)

Actions chinoises : la surprise de 2017

Stefan Kreuzkamp
Le marché boursier chinois a été une des surprises de 2017. Début mars, les actions des marchés développés, rapportées en euros, on atteint leur sommet avant de perdre du terrain, tandis que les actions des pays émergents, notamment chinoises, ont continué de progresser à un rythme régulier.
Lire (3 min.)