Mélanie Kabla - Ecofip

Directrice du Développement

Fiscalité : les enjeux de la rentrée

Mélanie Kabla
La rentrée qui s’annonce pour les professionnels de la gestion de patrimoine ne pourra pas occulter les questions de fiscalité, en particulier celle des dispositifs de défiscalisation ou encore les étapes à venir en matière de prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu (IR). Comment anticiper ces évolutions ? Mélanie Kabla, Directrice du Développement chez ECOFIP, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Défiscalisation : la Girardin n’a jamais été aussi utile pour la France Hexagonale et ses Outre-Mer

Mélanie Kabla
La Girardin Industrielle — dispositif de défiscalisation — est vitale pour le financement des entreprises et des économies ultramarines. Si le Président de la République a confirmé sa pérennité, il est important de rassurer les investisseurs métropolitains et les acteurs économiques insulaires. Mélanie Kabla, Directrice du Développement chez Ecofip, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Impôts : le prélèvement à la source n’impactera pas la Girardin Industrielle

Mélanie Kabla
Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu entrera en vigueur le 1er janvier 2019. Pour les contribuables qui investissent en Girardin Industrielle, cette réforme n'impactera pas leur opération de défiscalisation en Outre-Mer. L'intérêt d'une souscription reste intact.
Lire (2 min.)

Girardin industrielle : faut-il en faire en 2017 ?

Mélanie Kabla
Fin de l'Impôt sur la Fortune, évolution de l'assurance-vie, projet d'une flat tax…À l'heure où les pouvoirs publics veulent réorienter le patrimoine des Français et modifier la fiscalité en profondeur, la loi Girardin Industrielle, dispositif de défiscalisation outre-mer conserve sa stabilité. De quoi encourager les contribuables métropolitains à souscrire, pour réduire leur impôt sur le revenu. Explications.
Lire (3 min.)

Projet loi de finances 2020 : la réforme de la fiscalité des non-résidents est reportée

À la demande des parlementaires qui représentent les Français de l’étranger, le gouvernement français annonce ce jeudi 17 octobre sa volonté de décaler d’un an la mise en œuvre de la réforme de la fiscalité des Français non-résidents, initialement prévue dans le cadre du projet de loi de finances 2020.

Les raisons du report

Ce décalage permettra au Parlement et au Gouvernement de préciser les conséquences de la réforme sur la diversité des situations des non-résidents, d’assurer la pédagogie des changements prévus, et d’identifier les éventuels correctifs nécessaires. Un rapport sera élaboré d'ici le 1er juin 2020 afin de synthétiser les conclusions de ce travail.

Ce décalage donnera également aux collecteurs (employeurs, centres de pensions, etc.) le temps d’adapter leurs systèmes d’information et à l’administration fiscale celui de calculer les taux de prélèvement à la source correspondant à la situation des non-résidents. Il permettra d’assurer ainsi la mise en œuvre de la réforme dans de meilleures conditions.

Focus sur la réforme

La réforme de la fiscalité des non-résidents adoptée en LFI 2019 à la suite du rapport de la députée Anne GENETET (LREM, Français de l'étranger) vise à simplifier la fiscalité des non-résidents. Elle remplace la retenue à la source (RAS) dérogatoire qui était appliquée sur certains de leurs revenus de source française (traitements, salaires, pensions) par le barème de droit commun, et la mise en œuvre du prélèvement à la source.

L'objectif de la réforme est de calculer l’impôt de la même manière sur l’ensemble des revenus de source française des non-résidents, et de le recouvrer par l’intermédiaire du prélèvement à la source.

Lire (2 min.)

Cession : Tikehau Capital vend pour 224,3 millions d’euros d’actions Eurazeo

Tikehau Capital — groupe de gestion d’actifs et d’investissement — annonce ce vendredi 18 octobre avoir réalisé avec succès la cession d’un total de 3 504 640 actions Eurazeo — représentant environ 4,45 % du capital social d’Eurazeo — pour un produit total de cession de 224,3 M€.

L’opération a été effectuée au moyen d’un placement privé auprès d’investisseurs institutionnels, par voie de construction accélérée d’un livre d’ordres (accelerated book building offering). L’opération de cession portera à 46 M€ la contribution d’Eurazeo aux revenus du portefeuille de Tikehau Capital depuis le 1er janvier 2019.

5,1 % du capital social d'Eurazeo

A l’issue de ce placement, Tikehau Capital conserve une participation résiduelle de 5,1 % du capital social d’Eurazeo. Tikehau Capital s’est engagé à ne pas céder sa participation résiduelle pendant une période de 90 jours, à compter de la date de règlement-livraison de la cession.

Nomura International est intervenu en qualité de conseil financier de Tikehau Capital dans le cadre de la cession. Credit Suisse Securities (Europe) Limited et Citigroup Global Markets Limited sont intervenus chacun en qualité de teneur de livre associé, agent de placement associé et garant.

Lire (1 min.)