RSE : Generali se désinvestit du charbon

Assurance - Le Conseil d’Administration du Groupe Generali (Assicurazioni Generali S.p.A.) réuni hier à Rome a approuvé la stratégie Climat du Groupe.

Depuis de nombreuses années, le Groupe Generali a adapté ses activités afin de les rendre plus durables, conformément aux engagements pris par la communauté internationale afin de relever les défis majeurs liés au changement climatique. La stratégie approuvée aujourd’hui est conforme aux principes énoncés par le Global Compact, ainsi qu’à l’Appel de Paris pour le Climat (Paris Pledge for Action) défini dans le cadre de la COP 21, que Generali a rejoint en 2015.

Cette stratégie intègre à la fois ce qui touche aux investissements et à la souscription des risques,  c’est-à-dire le cœur des activités du Groupe.

En matière d’investissements, Generali prévoit d’augmenter la part des entreprises vertes dans son actif général et de se départir progressivement des entreprises dont les activités sont liées au charbon.  En matière de souscription, la gamme de produits ayant une orientation environnementale sera élargie, en conservant un niveau minimum d’exposition au secteur du charbon.

 

Actions sur l’actif général 

  • Investissements verts d’ici 2020 : Les investissements dans les secteurs “verts” augmenteront de 3,5 milliards d’euros (principalement à travers des green bonds et le financement d’infrastructures vertes).

Generali évaluera son plan d’actions chaque année afin de s’assurer de sa bonne mise en œuvre, et pourra revoir ses objectifs à la hausse.

  • Position concernant les activités liées au charbon

Generali ne fera aucun nouvel investissement dans les entreprises associées au secteur du charbon.  Concernant son exposition actuelle dans ce secteur– environ 2 milliards d’euros –, Generali cèdera des participations en capital et éliminera progressivement ses placements obligataires en les portant à échéance ou en envisageant la possibilité de les céder avant l’échéance.  Le Groupe n’autorisera d’exceptions à ce principe que dans les pays où la production d’électricité et de chauffage reste dépendante du charbon sans qu’il n’y ait d’alternative à moyen terme. Ces exceptions représentent actuellement une part marginale des investissements (équivalant à 0,02% du fonds général).

Souscription

Pour ce qui concerne les primes d’assurance de dommages, Generali s’engage à mettre en œuvre les actions suivantes :

  • Augmentation des assurances vertes

La part en portefeuille des primes liées aux secteur des énergies renouvelables augmentera.
Les offres de produits ayant une valeur environnementale sont appelées à se développer (comme par exemple ceux en matière de mobilité durable ou d’efficacité énergétique), qu’ils soient destinés aux individus, aux professionnels ou aux PME.

  • Position concernant les activités liées au charbon

L’exposition actuelle de Generali aux activités liées au charbon est minime par rapport au total des primes d’assurance de dommages et concerne principalement des pays dans lesquels l’économie et l’emploi sont fortement dépendants du secteur charbonnier. Le Groupe poursuivra sa politique d’exposition assurantielle minimale.

 

Implication des parties prenantes

Dans les pays où l’économie et l’emploi sont fortement dépendants du secteur charbonnier, Generali entretiendra avec les émetteurs, les clients et les autres parties prenantes un dialogue constant, en suivant avec attention leurs plans de réduction des impacts environnementaux, leur stratégie de transition vers des activités à faible impact environnemental, et les mesures envisagées pour protéger les communautés et les citoyens. Les informations fournies seront évaluées pour définir ensuite des actions plus spécifiques.

 

Définition d’activités liées au charbon

Generali utilise les critères stricts énoncés ci-dessous pour définir les activités liées au charbon:
– les entreprises dont plus de 30% des revenus proviennent du charbon.
– les entreprises pour lesquelles plus de 30% de l’énergie produite provient du charbon.
– les sociétés minières qui produisent plus de 20 millions de tonnes par an de charbon.
– les entreprises activement impliquées dans la construction de nouvelles installations ou usines de charbon.

La Rédaction - Le Courrier Financier

L'équipe des rédacteurs du Courrier Financier

Voir tous les articles de La Rédaction