/ PERSPECTIVES / Christophe Tapia - Sunny AM : Redécouvrir les obligations privées

Asset Management - En cas de hausse des taux, quels sont les risques sur les marchés obligataires ? Christophe Tapia, co-fondateur de Sunny AM, dévoile ses perspectives sur le marché du crédit corporate... Entrez dans les coulisses de la gestion de Sunny AM.

Lors de la diffusion en avant-première du troisième épisode de /PERSPECTIVES/, Christophe Tapia, co-fondateur de Sunny AM, a répondu, au cours d’un tchat privé en live, aux questions des CGPI. La rédaction vous propose de découvrir ces échanges.

 

Alain : Pouvez-vous nous expliquer la différence entre Euro Strategic et Euro Strategic Plus ?

Christophe Tapia : La différence réside essentiellement dans la durée de vie moyenne des obligations portées : trois ans sur Euro Strategic et quatre ans sur Euro Strategic Plus.

Thierry : Vous avez dit garder les obligations jusqu’au terme. Est-ce systématique, ou faites-vous des exceptions ?

Christophe Tapia : Les fonds répondent à la même philosophie. Nous achetons toujours des obligations du secteur privé émises en euro. Mais attention, dans le même portefeuille client, c’est soit Euro Strategic soit Euro Strategic Plus, les deux sont très corrélés.

Nous faisons deux exceptions dans la durée de détention. Si on pense qu’une société va déposer, nous sortons en cas de mauvais résultats économiques. Si une société est rachetée par une autre, nous re-faisons une étude du crédit global de la nouvelle société. Enfin, il existe une dernière exception : si les spreads de crédit s’écartent énormément, comme début 2016, nous nous autorisons à vendre nos obligations très courtes, qui rémunèrent peu.

Quentin : La période de tension sur les pays du sud et donc sur les taux périphériques est-elle derrière nous ?

Christophe Tapia : C’est derrière nous pour le moment. Cependant, il va inévitablement se passer, entre aujourd’hui et fin 2019, des à coups sur le marché. Ils peuvent être liés à différentes choses.

Lionel : Au delà de la stratégie, quelles sont vos perspectives pour la fin 2018 ?

Christophe Tapia : Pour le moment, nous restons très prudents. Nous conservons des obligations courtes, en attendant que le risque soit de nouveau rémunéré. Il est inimaginable de penser que rien n’arrivera sur les obligations sur les 18 prochains mois. Attention à la prise de risque à tous prix aujourd’hui ! La volatilité va revenir inévitablement.

Alexandre : Le fonds est-il compatible avec du placement de trésorerie d’entreprise ?

Christophe Tapia : Évidemment, oui ! À une seule condition, qu’il s’agisse de trésorerie stable d’entreprise avec un horizon de placement supérieur à 24 mois. C’est une thématique sur laquelle nous avons également déployé de nombreuses solutions au travers de mandats de gestion et de fonds dédiés, à la fois avec des clients finaux et / ou des experts-comptables. Dans ce cas, nous réalisons véritablement des solutions totalement sur-mesure que nous pourrons discuter ensemble à votre convenance.

Alexandre : Quel est le rendement actuel du portefeuille, net de frais de gestion ?

Christophe Tapia : Le rendement actuel net de frais de gestion est de 1,60% sur Euro Strategic et 2,70 % sur Euro Strategic Plus. Mais attention, le taux actuariel bas n’est pas un révélateur de la performance future ! En effet, depuis mars 2011 (date de création d’Euro Strategic), dans tous les cas où le taux actuariel net était inférieur à 2%, la performance réelle a toujours été supérieure à la performance théorique. La raison est très simple : quand le portefeuille est court, cela nous permet de résister aux à coups de marché, et de ce fait, de pouvoir recharger le portefeuille quand cela se produit , et d’engranger de la richesse future.

Alain : Avez-vous des limites en terme de notation sur une obligation ?

Christophe Tapia : Théoriquement non, attention malgré tout à la signification de ces fameuses notations. Dans les faits, nous n’allons quasiment jamais en dessous de B.

Mots-clés : - - - -

Roxane Nojac

Rédactrice en chef - Le Courrier Financier

Voir tous les articles de Roxane