Puissance économique : l’Inde devant la France ou la victoire annoncée des pays émergents

Asset Management - La France a abandonné sa place de 6e puissance économique mondiale au profit de l’Inde selon la Banque mondiale qui a publié le classement des pays en fonction du Produit Intérieur Brut (PIB).

En effet, le PIB indien s’est élevé à 2 597 milliards de dollars, l’année dernière, contre 2 582 milliards de dollars pour celui de la France. Ce dépassement est d’autant plus impressionnant qu’il y a dix ans le PIB indien représentait à peine 50 % de celui de la France. Cette marche en avant de l’Inde n’est pas terminée car elle devrait prochainement dépasser son ancienne puissance coloniale, le Royaume-Uni (2 622 milliards de dollars).

L’Inde dont le taux de croissance est supérieur à celui de la Chine depuis plusieurs années engrange les résultats d’un bon positionnement économique. Grâce à une bonne maîtrise de l’anglais par une partie de la population et un savoir-faire au niveau informatique, l’Inde attire de nombreux investisseurs internationaux qui opèrent des délocalisations à forte valeur ajoutée, notamment dans le secteur des services. L’Inde peut compter sur ses établissements d’enseignement supérieur qui forment des dizaines de millions d’ingénieurs. Par ailleurs sa croissance démographique constitue un atout économique. Elle alimente la consommation et impose la réalisation de nombreux équipements. L’Inde devrait devenir le pays le plus peuplé du monde en 2028.

Inde : un PIB en hausse mais un niveau de vie qui stagne

Si l’Inde a dépassé la France pour le PIB global, le niveau de vie n’est en rien comparable. En effet, le produit par habitant annuel ne s’élève qu’à 7 055 dollars, contre 42 779 dollars en France qui se place au 29e rang mondial. En retenant l’indice de Développement Humain (IDH) qui intègre des critères plus qualitatifs comme l’espérance de vie et le niveau d’éducation des jeunes générations, l’Inde se situe au 131e rang mondial quand la France figure à la 21e place.

Le critère du PIB national n’a d’intérêt que pour mesurer l’influence économique d’un pays. La 6e place de l’Inde traduit la montée en puissance des pays émergents qui assurent plus de 50 % du PIB mondial et qui réalise plus de 40 % du commerce international. Les pays européens devraient continuer à descendre au sein du classement des puissances économique. D’ici 2035, la France pourrait se situer au 9e rang. Le Brésil, l’Indonésie et le Nigéria pourraient à terme dépasser la France.

Les émergents : nouveaux moteurs de la croissance ?

Selon l’OCDE qui a réalisé une étude de prospective à 40 ans, le centre de gravité de l’économie mondiale migre de manière incontournable vers l’Asie avec trois pays qui en seront le cœur : la Chine, l’Inde et l’Indonésie. Pour l’organisation internationale, le taux de croissance de l’économie mondiale devrait se réduire passant de 3,5 % aujourd’hui à 2 % en 2060. Cette décélération est imputable au ralentissement des grandes économies émergentes. Le poids des pays de l’OCDE dans le PIB mondial mesuré en parité de pouvoir d’achat passera de 72 % à moins de 54 % entre 2000 et 2060. En 2060, la Chine et l’Inde pèseront chacune entre 20 % et 25 % du PIB mondial. Le PIB par habitant des pays émergents restera inférieur à la moitié de celui des États-Unis en 2060.

L’érosion de la croissance s’explique, par ailleurs, par le vieillissement démographique. L’OCDE s’inquiète des conséquences de l’évolution de la démographie sur celle de l’endettement. Elle estime que pour faire face aux dépenses de retraite et de santé, les États membres devront accroître leurs recettes primaires de 6,5 points de PIB d’ici à 2060. Dans son étude, l’OCDE a évalué les effets d’une guerre commerciale qui aboutirait à revenir à la situation des droits de douane qui prévalait en 1990. Le PIB par habitant chuterait de 14 % dans le monde. Cette chute pourrait même atteindre 25 % pour les pays les plus ouverts au commerce international.

Mots-clés : - - - -

Philippe Crevel

Directeur du Cercle de l'Épargne

Voir tous les articles de Philippe