Frustration sur les marchés en mars

Asset Management - Le mois de mars aura été presque autant agité que le précédent, ayant lui aussi son lot de nouvelles positives enchainées avec de moins bonnes, faisant baisser les différents indices de près de 3% sur la période.

Pourtant, au regard des publications, des discours très rassurants de Jerome Powell et Mario Draghi, d’un climat économique qui même moins flamboyant reste dans une phase très expansionniste, nous pouvions nous attendre à des marchés plus accommodants. Mais il n’en a rien été, et les dernières semaines se sont avérées extrêmement frustrantes pour les intervenants sur les marchés financiers.

Il faut bien reconnaître que les différentes déclarations du Président américain (taxe sur l’acier, guerre commerciale avec la Chine) n’aident pas à retrouver le surcroît de sérénité qui favoriserait une éventuelle reprise des indices.

Étant moins sujet ces prochaines semaines aux différents discours des banquiers centraux, l’attention devrait un peu plus se focaliser sur les chiffres d’activité économique (qui montrent un léger ralentissement aux US et en Europe, le coup de frein sur les créations d’emplois aux US, la hausse modérée du salaire horaire et ses conséquences sur les anticipations d’inflation…) et sur la saison des résultats qui commence. Si nous y ajoutons la suite de la guerre commerciale qui se joue entre les États-Unis et la Chine, les amateurs de volatilité devraient être gâtés !

Les conditions restent néanmoins favorables : malgré l’incertitude, il reste pertinent d’investir sur les titres qui parviennent toujours à performer dans ce climat.