À la une

Bitcoin : nouvel échec ou réelle accélération haussière à l’approche des 20 000 dollars ?

Vincent Boy
La récente accélération sur le cours du Bitcoin permet à la crypto-monnaie de revenir sur ses sommets de 2017, proche des 20 000 dollars. Hésitant sous ce niveau, deux scenarii attendent les investisseurs, un nouveau plus haut historique ou un nouvel échec, suivi d’une violente chute. Quelles perspectives pour les investisseurs ? L'éclairage de Vincent Boy, analyste marché chez IG France.
Lire (4 min.)

Marchés boursiers : pourquoi ils dépendent de la faiblesse des taux d’intérêt

Thomas Bucher
La faiblesse des taux d'intérêt réels a été l'un des moteurs des évaluations boursières ces dernières années. Il n'est pas nécessaire de s'inquiéter pour 2021. Les explications de Thomas Bucher, stratégiste actions chez DWS.
Lire (3 min.)

Valéry Giscard d’Estaing : l’au revoir d’un Européen à l’heure du Brexit

Cette semaine, Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans des suites du Covid. L'ancien président français était un anglophile et un européen convaincu. Sa mort coïncide — par un surprenant hasard de calendrier — avec l'imminence du Brexit. Au-delà de son mandat présidentiel, que retenir de son engagement pour l'Europe ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (5 min.)

EXCLUSIF / Le Quantitative Easing en pratique – le cas du Japon, des Etats- Unis, du Royaume Uni et de l’Europe

Cindy Carpentier
Face à la crise du coronavirus, l'Union européenne a mis en place le Pandemic Emergency Purchase Program (PEPP) pour sauver certains Etats membres de la faillite. Quel rôle joue le Quantitative Easing (QE) dans ce programme de relance ? Quel bilan historique et économique pour cet outil financier ? Les explications de Cindy Carpentier, consultante Square.
Lire (6 min.)

Covid-19 : la Fondation Groupe Primonial soutient 3 projets associatifs

La Fondation Groupe Primonial — créée en 2020, issue de la Fondation Financière de l’Echiquier — annonce ce jeudi 3 décembre trois projets associatifs pour répondre aux fragilités accentuées par la pandémie Covid-19. La Fondation Groupe Primonial agit en France et soutient des projets en faveur de l’éducation, l’insertion sociale et professionnelle, et la santé.

Soutenu par la Fondation de France

Après une première initiative dans le domaine de la santé en juin dernier avec le financement d’un robot désinfectant UVC pour l’Institut Mutualiste Montsouris, la Fondation Groupe Primonial a choisi de soutenir neuf projets associatifs structurants portant sur les thèmes de l’éducation, de l’insertion sociale et de l’insertion professionnelle, dont trois apportant des réponses rapides aux fragilités engendrées par la pandémie Covid-19.

La Fondation Groupe Primonial, abritée par la Fondation de France, a pour objectif de favoriser l’égalité des chances et de promouvoir une société plus inclusive en soutenant des actions dans les domaines de l’éducation, de l’insertion sociale et professionnelle et de la santé. Sensible à un contexte social inédit fragilisant les plus vulnérables, la Fondation Groupe Primonial a fait le choix de mettre l’accent sur les solutions permettant de répondre à l’augmentation des inégalités et aux difficultés issues de la crise.

Trois initiatives retenues

A ce titre, et parmi les neuf projets associatifs sélectionnés par le Comité d’engagement de la Fondation pour un financement total d’environ 270.000 euros, trois initiatives se concentrent sur les fragilités générées par le confinement et ses impacts :

  • Sur la thématique insertion sociale, « Abri d’urgence » par Make.org – Faisant suite à une consultation ayant réuni des centaines de milliers de citoyens, d'associations, d’entreprises, d’institutions et de médias, ce projet a pour vocation d’augmenter le nombre de places d’hébergement d’urgence disponibles pour les femmes victimes de violences domestiques grâce à la mobilisation de chambres d’hôtel invendues. Le projet consiste en une articulation entre les groupes hôteliers, la FNSF (Fédération Nationale Solidarité Femmes) et la Fondation des femmes afin d’améliorer le parcours de mise à l’abri et la prise en charge des femmes, tout en renforçant l’ensemble de l’écosystème existant animé par les associations.

La phase pilote du projet a démarré en novembre 2020 pour permettre à 100 femmes de bénéficier d’un logement avant un déploiement national.

  • Sur la thématique insertion professionnelle, La cravate solidaire –Spécialisée dans l’accompagnement des personnes en recherche d’emploi, via la distribution de vêtements professionnels et l’organisation de sessions de coaching, l’association est confrontée à une recrudescence des besoins, à l’accroissement de ses partenaires prescripteurs et à la nécessité de développer des ateliers d’accompagnement complémentaires. Le soutien de la Fondation lui permettra d’augmenter ses espaces de stockage et de logistique, de fournir plus d’espaces dédiés aux entretiens individuels et collectifs fournis par les 500 coach RH et coach en image, et ainsi d’accroitre sa capacité d’accompagnement pour accompagner son développement devenu nécessaire.
  • Sur la thématique éducation, Sport dans la ville – Les jeunes accompagnés par l’association, déjà en situation de vulnérabilité avant la Covid-19, sont les plus touchés par la crise sociale et économique à venir. Pour répondre à cette problématique, Sport dans la Ville a souhaité adapter son accompagnement en créant un programme de soutien scolaire destiné aux jeunes habitants dans les quartiers en difficulté où l’association intervient, en métropole lyonnaise, afin de leur redonner énergie et confiance pour aborder positivement les prochaines échéances scolaires, et éviter à tout prix une situation de décrochage scolaire.

Détail du programme

Le programme est constitué de quatre grands projets :

  • Passe la 6e pour préparer et sensibiliser les élèves de CM2 au passage en 6e ;
  • Soutien scolaire à domicile pour accompagner les élèves du CM1 à la 6e ;
  • « Jeu, Set et CLASSE », stages de sport et soutien scolaire pour les collégiens de la 6e à la 3e ;
  • Class’Exam, soutien scolaire à distance et distribution d’équipement informatique pour les lycéens de la 3e à la Terminale.

Les six autres projets sélectionnés en bref :

  • ViensVoirMonTaf  Développement d’une application mobile à destination des stagiaires de 3à la recherche de stages ;
  • La Fabrique nomade  Adaptation des espaces et des équipements dédiés à l’activité insertion professionnelle des artisans migrants dans le cadre de projets de fabrication ;
  • DStress Coaching  Financement de 2 programmes « Tourner la page » à destination de détenus en fin de peine de la prison de Fleury-Mérogis ;
  • Parrains Par Mille  Accélération de la transition numérique de l’association ;
  • Le Cours Clovis - Espérance Ruralités – Financement de la scolarité de 5 élèves de primaire pendant un an ;
  • Un Stage et Après – Accompagnement de 20 élèves en situation de décrochage scolaire et de 5 élèves poly-exclus.

D'autres projets à venir...

Dans la lignée de ces premières initiatives, et après le financement en septembre du robot UV désinfectant à destination de l’Institut Mutualiste Montsouris, la Fondation Groupe Primonial a également lancé un premier appel à projets sur son axe Santé, avec pour thématique les « Risques et souffrances psychologiques déclenchés ou accentués par la crise sanitaire ».

Enfin, la Fondation poursuit depuis la rentrée l’engagement pris il y a 15 ans par la Fondation de l’Echiquier en faveur de l’égalité des chances avec les Maisons des Jeunes Talents, dont l’objectif est de faciliter l’accès des jeunes issus de milieux modestes aux classes préparatoires des grandes écoles parisiennes.

Lire (6 min.)

Label Relance : Promepar AM l’obtient pour son fonds Promepar PME Opportunities

Promepar AM — société de gestion d’actifs de la BRED depuis 1992 — annonce ce vendredi 4 décembre avoir obtenu le label Relance pour son fonds Promepar PME Opportunities. Un an après la signature des PRI, l’obtention de ce label montre l’implication de la Promepar AM dans la finance durable et sa volonté de s'engager dans l’économie réelle.

Promepar PME Opportunités vise à investir auprès des dirigeants de petites et moyennes valeurs cotées en France. Créé en 2014 et éligible aux PEA et PEA-PME, le fonds est investi à plus de 90 % en actions françaises et à plus de 80 % sur des PME et ETI françaises. Le fonds respecte un ensemble de critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance (ESG) et favorise les sociétés engagées dans la transition écologique et énergétique.

Reconstruire l'économie

Lancé le 19 octobre 2020 par la Direction du Trésor, le label « Relance » vient reconnaître les fonds qui s’engagent à mobiliser rapidement des ressources nouvelles pour soutenir les fonds propres et quasi-fonds propres des entreprises françaises (PME et ETI) cotées ou non. Il permet d’identifier ces fonds (OPC) qui répondent aux besoins de financement des entreprises françaises et ainsi de mobiliser l’épargne pour la relance.

« L’obtention du « Label Relance » pour le fonds Promepar PME Opportunités concrétise notre engagement de longue date auprès des PME et ETI françaises. Nous croyons plus que jamais que, dans le contexte actuel de reconstruction de l’économie, tous les efforts doivent être mobilisés pour que ces dernières puissent maintenir et développer leur potentiel d’innovation, de croissance durable et de création d’emplois sur le long terme », précise Renaud Ramette, le gérant du fonds Promepar PME Opportunités.

Lire (2 min.)

SCPI de rendement : la collecte recule au T3 2020 mais reste positive

Cette semaine, la plateforme MeilleureSCPI.com publie une étude sur la collecter des SCPI de rendement au troisième trimestre 2020. Quel impact la crise sanitaire a-t-elle eu sur la collecte et sur l'investisseur ? Que révèle le contexte inédit de la Covid-19 cette année ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Léa Dunand-Chatellet – DNCA Finance : développement durable, « le label ISR est nécessaire »

La crise sanitaire a servi d'accélérateur à l'intégration des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans la gestion. Comment DNCA Finance envisage-t-elle de passer au 100 % ISR à partir de 2021 ? Sur quels piliers repose sa « stratégie pilotée 2 degrés » ?
Voir (<5 min.)

Crise sanitaire : réinventer la collaboration entre Direction financière et Directions opérationnelles

Olivier Pasquier
Comment définir la relation entre la Direction Financière et les Directions Opérationnelles ? De quelle façon doit-elle se réinventer notamment pour faire face à la crise sanitaire ? L'analyse d'Olivier Pasquier, Country Manager chez Board France.
Lire (4 min.)

Transition énergétique : elle ne se limite pas à la production d’énergie propre

Mark Lacey, Alexander Monk et Felix Odey
La transition énergétique ne vise pas uniquement la production d’énergie renouvelable. Les investissements — et les opportunités de bénéfices — concernent quatre secteurs. Les explications de Mark Lacey, Responsable en matières premières et transition énergétique, d'Alexander Monk et de Felix Odey, Analystes chez Schroders.
Lire (8 min.)

Relance durable : Candriam étend ses partenariats académiques en Europe

Candriam — gestionnaire d’actifs multi-spécialiste spécialiste de l’investissement responsable — annonce ce vendredi 4 décembre deux nouveaux partenariats académiques avec l’UCLouvain et la Vlerick Business School en Belgique. Ils traduisent l’engagement de Candriam à collaborer avec des institutions académiques de premier plan pour soutenir les efforts de l’industrie envers une économie durable et inclusive. 

Candriam a noué un partenariat avec l’UCLouvain afin de développer la chaire en Économie régénérative. « En identifiant les meilleures pratiques des entreprises en matière de circularité et en développant des indicateurs et mesures de la circularité, nous espérons sensibiliser les entreprises, les investisseurs et les décideurs politiques à l’importance de l’économie circulaire », explique Yves de Rongé, Professeur responsable de la chaire Économie régénérative à l’UCLouvain.

Vers une économie circulaire

Au niveau mondial, le taux de circularité n’est actuellement que de 8,6 %, illustrant l’ampleur des opportunités pour les investisseurs. L’épuisement des ressources naturelles et l’inefficacité de la gestion des déchets sont des préoccupations majeures en raison de leur impact significatif et coûteux sur l’économie, la société et l’écosystème.

Le partenariat, mené par Yves de Rongé, Professeur à la Louvain School of Management, et Wim Van Hyfte, Directeur des investissements et de la recherche ESG de CANDRIAM, aura plusieurs projets prioritaires dont :

  • le développement d'un doctorat de recherche sur des indicateurs clés de l'économie circulaire ;
  • la création d'un baromètre de la circularité de l'économie avec l'objectif de mesurer les progrès des entreprises ;
  • le développement d'une analuse approfondie des différents secteurs pour identifier les pratiques des entreprises en matière de circularité et les méthodes de mesures de la circularité ;
  • le développement des rapports relatifs à l'économie circulaire et une collaboration avec le conseil consultatif sur l'environnement de Candriam.

Data analyse et finance durable

Candriam s’associe également avec la Vlerick Business School en Belgique pour créer le Centre de finance durable. David Veredas, Professeur en Finance de Marché, dirigera le Centre à Bruxelles dans le cadre d’un nouveau partenariat pour une période de trois ans. Candriam soutiendra et participera à la recherche académique du Centre afin d’aider le secteur à mieux appréhender la finance durable.

Le premier projet de recherche portera sur le rôle de l’intelligence artificielle (IA) dans la mesure des émissions de gaz à effet de serre de scope 3 issues des activités économiques mondiales des entreprises. Le projet visera à cartographier les liens dans les émissions de scope 3 afin de rendre le rapportage des émissions de la chaîne de valeur des entreprises plus précis, pertinent et transparent. Les émissions de scope 3 incluent toutes les émissions indirectes, en amont et en aval, émises tout au long de la chaîne de valeur d’une entreprise.

Les émissions de l’ensemble de la chaîne de valeur contribuent souvent de manière plus significative à l’empreinte carbone d’une entreprise. Aussi est-il important que les entreprises collectent et mesurent de manière proactive leurs émissions de scope 3. L’évaluation des émissions de scope 3 peut également aider les entreprises à identifier les risques potentiels en matière énergétique et à mettre en lumière les opportunités d’amélioration des performances de la chaîne d’approvisionnement.

Ces nouveaux partenariats académiques complètent les collaborations actuelles de Candriam dont :

  • Imperial College London, où CANDRIAM sponsorise le Climate Investment Challenge organisé par le Centre for Climate Finance and Investment de l’Imperial College Business School ;
Lire (5 min.)

AMF : appel à la vigilance face aux propositions d’investissement dans des containers

A la suite de signalements d’épargnants, l’Autorité des marchés financiers (AMF) appelle ce jeudi 3 décembre le public à la plus grande vigilance face à des propositions d’investissement dans des containers. L’AMF recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations des personnes les incitant à investir dans des containers, sans avoir vérifié que ces personnes disposent des garanties ou des autorisations nécessaires.

L’AMF constate que des épargnants sont contactés par téléphone ou par mail par des démarcheurs qui leur proposent des offres de placement dans des containers à consulter sur une plateforme en ligne. Les épargnants sont ensuite invités à signer un faux contrat de location ou un bulletin de souscription pour un présumé produit financier ou à souscrire à un livret avec versement d’intérêts, un FCPR ou encore un compte à terme.

Règles de vigilance à respecter

Le placement est présenté comme hautement rentable et sans risque mais il n’y a en réalité aucune acquisition ni location de containers derrière les offres frauduleuses de ce type. D’une manière générale, l’AMF invite les épargnants à appliquer des règles de vigilance avant tout investissement :

  • méfiez-vous des promesses de gains rapides sans contreparties ; il n’y a pas de rendement élevé sans risque élevé ;
  • ne cédez pas à l’urgence ou aux pressions de votre interlocuteur, prenez le temps de la réflexion ;
  • méfiez-vous des demandes de transfert d’argent vers des pays sans aucun rapport avec la société ni avec l’Etat de résidence de l’investisseur ;
  • ne prenez pas pour argent comptant les informations données par les sociétés, que cela soit à l’oral ou à l’écrit ; les usurpations sont fréquentes, nombreuses et faciles à réaliser ;
  • ne communiquez pas vos coordonnées personnelles (téléphone, mail, pièces d’identité, RIB, IBAN, justificatifs de domicile, etc.) à des sites dont vous ne pouvez attester la fiabilité ;
  • attention aux publicités que vous voyez sur internet et particulièrement sur les réseaux sociaux ; ce sont les terrains de prédilection des escrocs pour hameçonner leurs futures victimes ;
  • si la société qui vous contacte n’a pas fait l’objet d’une mise en garde de la part de l’AMF, cela ne signifie pas pour autant que celle-ci est autorisée à vous fournir des services financiers.  
Lire (2 min.)

Marchés financiers : entre enthousiasme et raison

Hervé Goulletquer
Entre vaccin potentiel contre la Covid-19 et reprise économique, les marchés regardent avec optimisme vers 2021. Quelles précautions les investisseurs doivent-ils néanmoins prendre ? Quelle conjoncture se dessine aux Etats-Unis ? Les explications d'Hervé Goulletquer, stratégiste chez La Banque Postale Asset Management (LBPAM).
Lire (6 min.)

Nos Partenaires