À la une

Marchés financiers : résilience

Igor de Maack
Depuis quelques semaines, la crise sanitaire a mis l'économie mondiale à l'arrêt. Comment les marchés réagissent-ils aux injections de liquidités ? Quelles conséquences cette politique aura-t-elle sur le monde de l'entreprise ? Igor de Maack, Gérant et porte parole de la Gestion, partage son analyse.
Lire (4 min.)

Marchés financiers : United States of Covid-19

Karamo Kaba
Le coronavirus continue de s'étendre. Les Etats-Unis sont devenus l'épicentre de la pandémie. Le pays de l'Oncle Sam risque-t-il d'entrer en récession, malgré les plans de sauvegarde de la Réserve fédérale (Fed) ? Dans ce contexte, le dollar reste-il une valeur refuge ? Karamo Kaba, Directeur des études économiques chez Ecofi Investissements, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Crise sanitaire : marchés financiers, déjà la reprise ?

Olivier de Berranger
Malgré la crise sanitaire qui sévit toujours partout dans le monde, les marchés financiers ont connu la semaine dernière des rebonds inattendus. Comment faut-il comprendre ces résultats euphoriques ? Les mesures d'aide aux entreprises prises par les banques centrales portent-elles déjà leurs fruits ? L'éclairage d'Olivier de Berranger, Directeur de la gestion d'actifs et Directeur Général Délégué chez LFDE .
Lire (5 min.)

Marchés obligataires : quelles sources de résilience, face à la tourmente actuelle ?

Marc Olivier
Face à la crise sanitaire, la volatilité s'est emparée des marchés financiers. Dans ce contexte difficiles, quelles vertus présentent les obligations sécurisées européennes ? Comment l'approche en « budget de risque » peut-elle être profitable aux investisseurs ? Marc Olivier, Directeur Général France de Nordea Asset Management, partage son analyse.
Lire (6 min.)

L’Immobilier pour les Familles : l’AFFO présente son 6e livre blanc

L’Association française du Family Office (AFFO) a annoncé le 10 mars dernier la publication de son 6e livre blanc, « L’immobilier pour les familles ». Il s'agit d'un guide pratique et opérationnel à destination des Family Officers, qui doit leur donner les outils nécessaires à la gestion efficace d’un patrimoine immobilier — de sa constitution à sa transmission — et les aider à prendre des décisions sécurisées dans la gestion d’un portefeuille immobilier.

Cet ouvrage apporte un éclairage sur les particularités de chaque classe d’actifs immobiliers. Il étudie les différentes stratégies immobilières qui peuvent être adoptées par les Family Offices, répertorie les étapes préalables à l’investissement, et transmet les différentes manières d’envisager la gestion d’un patrimoine immobilier complexe. Enfin, ce livre blanc expose le cadre juridique et fiscal actuel.

Accompagner plusieurs générations

« La place de l’immobilier sous ses différentes formes est plus ou moins significative selon chaque Family Office. C’est plus que jamais un placement attractif et stable, cependant soumis à une pression fiscale importante à chaque étape de l’investissement », explique Yohann Floc’h, président de la commission. Le Family Officer doit « combiner la rentabilité attractive du placement immobilier, l’impact conséquent de la fiscalité immobilière ainsi que la nécessaire diversification de son patrimoine », ajoute-t-il.

Créée en 2001 et présidée par Jean-Marie Paluel-Marmont depuis 2012, l’AFFO est une association à but non lucratif. Elle soutient le développement et la reconnaissance du métier de Family Office en France et en Europe. L’AFFO fédère les acteurs de ce métier et offre un lieu d’échanges, d’expertises et de connaissances pour renforcer leurs liens et créer une interactivité forte. Objectif, accompagner les familles dans la préservation de leur capital financier, humain et social sur plusieurs générations.

Lire (3 min.)

Le groupe Inter Invest recrute quatre nouveaux collaborateurs

Le groupe Inter Invest — société de financement et entreprise d’investissement agréée par l’ACPR — annonce ce lundi 30 mars quatre recrutements pour soutenir ses ambitions de croissance, notamment sur ses activités de capital investissement et d’immobilier Objectif, renforcer ses équipes au niveau du groupe et structurer ses lignes métiers. Inter Invest se positionne aujourd'hui sur trois métiers :

  • la défiscalisation outre-mer avec une gamme de solutions Girardin (Industriel plein droit ou agrément, logement social) ;
  • le capital investissement avec des produits fiscaux ou non-fiscaux en métropole et en outre-mer (FIP Outre-mer, FPCI, solutions en apport cession, etc.) ;
  • et l’investissement en immobilier patrimonial premium (démembrement de propriété).

Stratégie de diversification des métiers

« Lancée fin 2015, notre stratégie de diversification de nos métiers historiques porte ses fruits. Pour accompagner cette croissance, nous développons des expertises pointues et devons être en capacité d’apporter un conseil averti par des équipes de spécialistes »explique Jérôme DEVAUD, Directeur Général Délégué d’Inter Invest.

Le groupe Inter Invest accueille ainsi Caroline Steil, Directrice juridique du groupe Inter Invest ; Guillaume Donnedieu de Vabres, Directeur gérant d’Inter Invest Capital ; Sylvain Laporte, chargé d’affaires senior d’Inter Invest Capital ; et Ümit YILMAZER, Directeur du développement d’Inter Invest Immobilier.

Focus sur le parcours de Caroline Steil

Inter Invest recrute quatre collaborateurs
Caroline Steil

Titulaire d’une licence de droit de l’université de Strasbourg, d’un master 1 en droit des affaires et des marchés financiers de l’université du Luxembourg et d’un master 2 Juriste d’affaires international de l’université Paris Descartes, Caroline Steil dispose également du diplôme d’avocate au Barreau de Paris, dont elle sort formée en 2010.

Jusqu’en 2017, Caroline est avocate spécialisée en structuration juridique et fiscale de fonds d’investissement au sein de plusieurs cabinets (DFI Avocat et Jones Day). En mars 2017, elle rejoint la société de capital investissement Idinvest Partners en tant que Senior Legal Advisor. Depuis novembre 2019, Caroline Steil a pris ses fonctions de Directrice juridique du groupe Inter Invest.

Focus sur le parcours de Guillaume Donnedieu de Vabres

Inter Invest recrute quatre collaborateurs
Guillaume Donnedieu de Vabres

Diplômé de l’EM Lyon Business School (2007), Guillaume Donnedieu de Vabres a également bénéficié de l’Associates Programme de la Deutsche Bank et a obtenu un certificate in Business Excellence de la Columbia Business School (NY, USA). De 2006 à 2011, il acquiert une expérience fine en fusion-acquisitions au sein de grandes banques internationales (Merrill Lynch, Deutsche Bank).

Il rejoint EDF en septembre 2011 au poste de Senior M&A Manager, qu’il occupe 5 ans. Guillaume Donnedieu de Vabres intègre ensuite en août 2016 la société de capital-investissement Idinvest Partners en tant que Principal spécialisé en venture capital. Il est membre du conseil d’administration de plusieurs sociétés (Techniwood International, Agregio, Allthings), fonctions qu’il quitte en octobre 2019 pour rejoindre Inter Invest Capital au poste de Directeur — gérant. Il doit notamment développer les fonds d’investissement en immobilier.

Focus sur le parcours de Sylvain Laporte

Le groupe Inter Invest recrute quatre nouveaux collaborateurs
Sylvain Laporte

Sylvain Laporte est diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce d’Amiens et diplômé du Master II de Gestion de Patrimoine de Clermont-Ferrand. Il débute sa carrière en 2009 en tant que conseiller chez BNP Paribas Banque Privée auprès des dirigeants d’entreprise pendant plus de 6 ans puis en qualité de chargé d’affaires Entreprises chez BNP Paribas pendant 4 ans. Depuis octobre 2019, Sylvain Laporte renforce les équipes d’Inter Invest Capital, en qualité de chargé d’affaires senior.

Focus sur le parcours de Ümit Yilmazer

Inter Invest recrute quatre collaborateurs
Ümit Yilmazer

En 2009, Ümit Yilmazer débute sa carrière au Crédit Foncier Immobilier pour y exercer successivement les fonctions de Responsable des programmes et de Responsable Développement et Synergies pour le groupe BPCE. 7 ans plus tard, il rejoint le Groupe Izimmo en tant que Responsable Développement Immobilier. En janvier 2020, Ümit Yilmazer est nommé Directeur du Développement au sein d’Inter Invest Immobilier.

Lire (5 min.)

Etats-Unis : Donald Trump repousse le confinement, le versement des aides attendu au plus vite

Vincent Boy
Tandis que les Etats-Unis sont devenus l'épicentre de la pandémie de coronavirus, la Maison-Blanche continue de se concentrer sur les aides économiques plutôt que sur les mesures de protection. Du côté des marchés, les investisseurs attendent de mesurer l'impact de la crise sanitaire. Quels sont les indicateurs à surveiller ? Faut-il s'attendre à des mesures d'aide complémentaires ?
Lire (6 min.)

Chômage : le taux peut-il augmenter en raison de la pandémie de coronavirus ?

Christian Scherrmann
Les mesures de relance adoptées en réponse à la pandémie de coronavirus sont sans précédent. Toutefois, une récession semble inévitable. Qui devra finalement en payer le prix ? Le taux de chômage va-t-il augmenter à cause du coronavirus ? L'éclairage de Christian Scherrmann, économiste pour les États-Unis chez DWS.
Lire (3 min.)

Coronavirus : l’épicentre de l’épidémie se déplace aux Etats-Unis

Vincent Boy
Avec le plus grand nombre de cas de contaminations au coronavirus dans le monde, les Etats-Unis ont raflé une première place dont ils se seraient bien passés. Comment les marchés financiers vont-ils réagir à l'évolution de la crise sanitaire ? Le plan de relance de la Fed suffira-t-il à les rassurer ? Vincent Boy, Analyste chez IG France.
Lire (4 min.)

Formation CIF : Inter Gestion REIM lance sa gamme de webinaires 2020

Dès la semaine prochaine, la société Inter Gestion REIM lance sa nouvelle série de visio-conférences de formations certifiantes à destination des CIF. Le Courrier Financier vous donne le calendrier à retenir, qui s'étend jusqu'à l'été 2020. Venez vous inscrire !
Lire (3 min.)

ETF : Lyxor lance le premier écosystème dédié à la transition climatique

Lyxor Asset Management Group (Lyxor) — acteur européen de la gestion d'actif détenu à 100 % par Société Générale — annonce ce lundi 30 mars le lancement d’un écosystème d’ETF conçus pour lutter contre le changement climatique. Lyxor devient ainsi le premier fournisseur d’ETF en Europe à proposer des produits qui tiennent compte des objectifs de réduction des émissions de carbone de l'Accord de Paris de 2015.

Les investisseurs pourront s’exposer aux actions européennes, américaines, émergentes et mondiales de manière simple, transparente et peu coûteuse. Deux des ETF (Emerging Markets et US) ont été cotés dès le 26 mars dernier sur Euronext (en EUR) ; ils seront également cotés à la Bourse de Londres (en USD) le 7 avril. Les deux autres seront cotés très prochainement.

ETF : Lyxor lance le premier écosystème dédié à la transition climatique
Source : Lyxor International Asset Management — Données au 23/03/2020.
Source : Lyxor International Asset Management — Données au 23/03/2020.

Créer de nouveaux indices

Ces trackers ont pour objectif de répliquer les indices MSCI Climate Change, qui prennent en considération les principaux objectifs de la nouvelle réglementation de l’Union européenne (UE) sur les indices d’investissement de référence, dans le cadre de son « Plan d'action sur le financement de la croissance durable » de 2018. Ce plan implique notamment la création de nouveaux indices d’investissement de référence, destinés à favoriser la transition vers une économie bas carbone.

Pour créer ces nouveaux indices, les experts européens ont recommandé d’utiliser le scénario le plus ambitieux du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), soit le réchauffement de 1,5°C « sans dépassement ou avec un dépassement limité ». Ils ont posé un cadre normatif d'exigences minimales, qui implique une réduction des émissions mondiales de gaz à effet de serre de 7 % en glissement annuel pour atteindre la neutralité carbone nette d'ici 2050.

Vers l'économie bas-carbone

Actuellement, la plupart des principaux indices d'investissement de référence impliquent des hausses de température d'environ 4° à 6°C d'ici à 2100. Pour relever le défi écologique, il est fondamental de réorienter les capitaux investis dans des indices non conformes aux objectifs climatiques. À compter d'avril 2020, les émetteurs d'indices devront préciser si leurs indices de référence les plus significatifs sont conformes aux objectifs de l'Accord de Paris et devront ensuite proposer des solutions alternatives.

Les indices MSCI Climate Change doivent répondre aux principaux objectifs de la nouvelle réglementation européenne sur les indices — laquelle encourage la transition vers une économie bas carbone, via une réduction immédiate de 30 % de l'intensité carbone et une trajectoire annuelle de réduction des émissions de 7 %. Le capital est réaffecté aux acteurs qui réduisent plus efficacement leurs émissions de gaz à effet de serre. Leur méthodologie devrait évoluer vers celle des indices MSCI Provisional Climate Change EU Climate Transition afin de répondre aux exigences minimales du rapport final du TEG du 30 septembre 2019.

Positionnement de Lyxor

Ces ETF uniques en leur genre viennent compléter la gamme déjà existante des ETF de Lyxor qui permettent aux investisseurs de se positionner sur les grands enjeux d’avenir, confirmant l'engagement de la société de gestion dans l’investissement durable et en faveur de la transition climatique. Ils marquent une nouvelle étape dans la volonté de longue date de Lyxor d’accélérer la transition vers une économie plus verte.

Lyxor revendique la place de seul fournisseur d’ETF en Europe à proposer des investissements contribuant directement à quatre des objectifs de développement durable des Nations Unies. Ce lancement est le premier d'une série de nouveaux ETF respectueux du climat au cours de cette année, qui permettra aux investisseurs d’accéder au premier écosystème d’ETF favorisant la transition écologique en Europe.

Lire (4 min.)

Coronavirus : la FPI lance un appel aux dons auprès des promoteurs immobiliers

Face à la crise sanitaire, la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) annonce ce lundi 30 mars avoir lancé un appel aux dons auprès de ses 630 entreprises adhérentes, présentes sur tout le territoire. Le weekend dernier, cette initiative a déjà permis de récolter près de 500 000 euros de promesses de dons. Objectif, répondre au besoin urgent de matériels pour protéger les personnels soignants et soigner les malades du Covid-19.

L’argent est collecté sur la plateforme Leetchi. Les grands donateurs — au-delà de 5 000 euros de don — peuvent contribuer à travers ce formulaire spécial. Pour rappel, la FPI est l’unique instance professionnelle représentant les promoteurs immobiliers du secteur privé en France, dont elle négocie les accords de branche. elle promeut les intérêts de la profession et participe à l’élaboration des textes législatifs et réglementaires. Alexandra François-Cuxac la préside depuis 2015.

Objectif récolter 2 millions d'euros

« Je sais pouvoir compter sur la générosité de nos adhérents et espère pouvoir annoncer 2 millions d’euros de dons d’ici la fin de la semaine », explique Alexandra François-Cuxac, Présidente de la FPI. Les dons sont versés au collectif #ProtegeTonSoignant composé de professionnels de santé, entrepreneurs, artistes, citoyens. Son action vise à soutenir ceux qui combattent au quotidien le Covid-19 : personnels hospitaliers, médecins de ville, infirmières libérales, aides-soignants, etc.

Grâce aux dons, #ProtègeTonSoignant fait l’acquisition de respirateurs, laryngoscopes, matériels de protection, mais aussi de nourriture et tout ce qui peut améliorer les conditions de travail de celles et ceux qui prennent en charge et soignent les malades au quotidien. « Je remercie l’ensemble des adhérents de la FPI et à travers eux tous les salariés de la profession pour leur engagement et leur mobilisation. C’est grâce à la solidarité et à la générosité de chacun que tous ensemble nous permettrons aux soignants de faire face », rappelle Alexandra François-Cuxac.

Lire (2 min.)

G20 et banques centrales : tous unis contre le coronavirus

Cette semaine, les banques centrales et les Etats du G20 se mobilisent contre les conséquences sanitaires, sociales et économiques de la pandémie de coronavirus. Quelles mesures ont été prises pour rassurer les marchés financiers ? L'union sacrée va-t-elle durer ? Le point avec Le Courrier Financier.
Lire (4 min.)

Nos Partenaires