À la une

France/Etats-Unis : la guerre des taxes est déclarée

Cette semaine, la France et les Etats-Unis ouvrent les hostilités dans le dossier des taxes douanières. Donald Trump a vivement réagi à la taxe Gafa. En représailles, il menace de taxer l’équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français. Quelles conséquences pour l'économie française ?
Lire (3 min.)

Grand Débat ANACOFI 2019 : technologie, loi PACTE… rendez-vous le 12 décembre

La semaine prochaine, l'ANACOFI organise son Grand Débat à Paris, accessible pour ses adhérents. Cette année, la transition numérique et le lancement de la loi PACTE seront à l'honneur lors des tables-rondes. Le Courrier Financier vous présente le programme.
Lire (3 min.)

Investissement : comment optimiser sa fiscalité dans l’immobilier ?

Quentin Romet
Placement favori des Français, encore plus dans cette conjoncture de taux bas, l’investissement immobilier est également un moyen d’optimisation fiscale efficace. Quelles sont les composantes de ce type de placement ? Comment tirer parti des différents dispositifs légaux existants ? Les explications de Quentin Romet, Président d’Homunity.
Lire (5 min.)

Stéphanie Gagnier - Nortia : « Permettre aux conseillers d'avoir une vraie stratégie patrimoniale »

Assurance vie, immobilier... La société de services financiers Nortia — Groupe DLPK — développe des produits d'investissement dédiés aux conseillers en gestion de patrimoine. Comment la société a-t-elle restructuré son offre en 2019 ? Stéphanie Gagnier, Directrice de l'offre Nortia, répond à nos questions.
Voir (<3 min.)

Partenariat : Jupiter prend une participation minoritaire dans NZS Capital

Jupiter Asset Management (AM) — société de gestion indépendante, cotée au Royaume-Uni — annonce ce mercredi 4 décembre sa prise de participation minoritaire dans la société d'investissement américaine NZS Capital, avec laquelle elle a conclu un partenariat stratégique à compter du premier trimestre 2020.

Focus sur NZS Capital

NZS Capital a été fondé par Brad Slingerlend et Brinton Johns, deux gérants de fonds qui ont travaillé ensemble chez Janus Capital durant 14 ans avant de se lancer à leur compte. Tous deux comptent de nombreuses années d'expérience dans la gestion de portefeuilles d'actions mondiales pour le compte d’investisseurs institutionnels et retail.

L’approche de NZS est plus complète qu’une simple stratégie ESG. Elle tient compte d’une définition plus vaste du concept d'obligation fiduciaire, qui génère une somme non nulle ou des résultats profitables à tous. C'est le cas pour les actionnaires, mais également pour toutes les parties prises en considération : les clients, les employés, la planète et la société.

Cibler les institutionnels

Jupiter AM interviendra comme distributeur exclusif pour les portefeuilles d’investissement mondiaux de NZS de style sans contrainte et à croissance. Ce partenariat consistera notamment à lancer les fonds communs de placement basés sur ces stratégies sous la marque Jupiter. La priorité sera de cibler les investisseurs institutionnels, notamment aux États-Unis, où Jupiter déploiera pour la première fois des ressources commerciales dédiées.

Le style de gestion de Brad Slingerlend et Brinton Johns repose sur l’idée du « Complexity Investing », qui consiste en grande partie à sélectionner de manière active les modèles d'entreprises capables de sortir gagnants dans le cas de forces de rupture qui viendraient perturber sur le long terme l’économie mondiale. Pour faire face aux changements de plus en plus fréquents, les portefeuilles de l’équipe ont été conçus de sorte à exploiter la croissance des innovations et à éviter les risques de rupture.

Lire (2 min.)

Angelsquare nomme une Responsable Relations Investisseurs et Partenaires

Angelsquare — communauté d’investisseurs experts de l’amorçage — annonce ce mercredi 4 décembre l'arrivée d'une Responsable Relations Investisseurs et Partenaires. Dans ce cadre, Aurélie Dupont prend ses nouvelles fonctions forte de ses 10 ans d'expérience en Banque Privée, acquise notamment auprès d'entrepreneurs et de cadres dirigeants.

Elle prend en main ce nouveau poste afin de développer les collaborations d'Angelsquare avec les acteurs de la gestion privée : Family Offices, Banques Privées, conseillers en gestion de patrimoine (CGP). Avec ce recrutement, Angelsquare souhaite répondre à l'intérêt grandissant de la clientèle gestion privée pour l'investissement en startup.

Focus sur le parcours d'Aurélie Dupont

Aurélie Dupont est diplômée en Droit Privé, spécialité Droit des Affaires (Université de Strasbourg) et en Finance (Copenhagen Business School). En 2011, elle complète sa formation d'un Master spécialisé en Gestion de Patrimoine et Immobilier (Kedge Business School). Aurélie Dupont débute sa carrière en tant que Banquier Privé chez Natixis Wealth Management, où elle accompagne ses clients dans la structuration juridique et fiscale de leur patrimoine et leur gestion financière.

Par la suite, Aurélie Dupont rejoint successivement BNP Paribas (2012) et ODDO BHF (2016) où, toujours dans le cadre de ses fonctions de Banquier Privé, elle accompagne plus particulièrement des entrepreneurs et des cadres dirigeants. Forte de cette double maîtrise de l'univers de la Banque Privée comme entrepreneurial, Aurélie Dupont rejoint Angelsquare en tant que Responsable Relations Investisseurs et Partenaires.

Lire (2 min.)

Dette émergente : l’alternative à la chute des rendements

Marc Olivier
Dernier bastion de croissance dynamique et de rendements substantiels, les marchés émergents présentent de nombreux atouts pour les investisseurs. Comment dette émergente concentre-t-elle les opportunités, aussi bien dans le compartiment souverain que dans celui des obligations d’entreprises ? Marc Olivier, Directeur Général France de Nordea Asset Management (AM), partage son analyse.
Lire (5 min.)

2020 : vers une croissance plus faible et des rentabilités amoindries

Christophe Donay
L’éventualité d’un ralentissement marqué, voire d’une récession aux Etats-Unis fait débat depuis quatre ans. Si nous avons jusqu’ici considéré que les mécanismes endogènes étaient suffisamment puissants pour écarter ce scénario, l’année 2020 pourrait être différente. Pourquoi ? Christophe Donay, Responsable de l’allocation d’actifs et de la recherche macroéconomique, chef stratégiste chez Pictet Wealth Management, partage son analyse.
Lire (5 min.)

Momentum - Exubérance irrationnelle

La Fed a renoué avec des interventions tous azimuts. Subit-elle la pression de Donald Trump pour faire monter Wall Street ? On peut aussi penser que la Fed soutient les emprunteurs américains. Notre expert Waldemar Brun-Theremin vous livre son analyse dans ce nouveau Momentum, votre incontournable rendez-vous financier !
Voir (<4 min.)

Etats-Unis : pas de baisse des commandes de biens d’investissement

Julien-Pierre Nouen
Aux Etats-Unis, la guerre commerciale a créé un climat d'incertitude pour les entreprises. Cependant, les commandes de biens d'investissement connaissent une relative stabilité, ce qui constitue un signal rassurant pour les marchés. Comment fonctionne cet indicateur à surveiller pour les prochains trimestres ? Julien-Pierre Nouen, Directeur des études économiques et de la gestion diversifiée chez Lazard Frères Gestion, partage son analyse.
Lire (2 min.)

Crowdfunding immobilier : Baltis Patrimoine obtient l’agrément de Conseiller en Investissements Participatifs

Baltis Capital — plateforme française d’investissement en immobilier commercial et hôtelier en cœur de ville — a annoncé ce lundi 2 décembre avoir obtenu l’agrément de Conseiller en Investissements Participatifs (CIP) délivré par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Créé en 2016, Baltis Capital a lancé une trentaine de projets pour un montant d’investissement global d’environ 12 millions d’euros. Tous les projets de Baltis Capital sont accessibles à partir de 5 000 euros, et sont éligibles PEA.

En 2019, Baltis Capital a renforcé ses capitaux propres et lancé une nouvelle plateforme web. Par ailleurs, la plateforme a étoffé ses équipes et a consolidé son réseau d’apporteurs d’affaires, afin de dénicher les meilleurs produits d’investissement dans l’immobilier commercial, tant à Paris que dans les métropoles françaises. Baltis Capital lancera une nouvelle opération de crowdfunding immobilier en janvier 2020.

Investir dans l'immobilier commercial

Le crowdfunding immobilier permet à un groupe de particuliers d’acquérir ensemble un bien immobilier. Chez Baltis Capital, l’investisseur conserve la main sur son investissement. Il participe aux grandes orientations du projet telles que les changement de locataire, les travaux, la revente du local commercial ou encore la distribution de dividendes. La plateforme est accompagnée par un Conseil des Sages de qualité.

« Cet agrément marque un virage important dans l’histoire de Baltis Capital (...) Nous continuons de démocratiser l’investissement dans l’immobilier commercial — boulangerie, crèche, pharmacie, restaurant, hôtel — en le rendant plus accessible, plus transparent et plus simple, grâce à un système de signature électronique et de paiement en ligne avec des partenaires robustes comme Yousign et MangoPay », explique Alexandre Toussaint, Président de Baltis Capital.

Lire (2 min.)

Assurance vie : Hedios lance le placement H Performance 28

Hedios Patrimoine — spécialiste des placements structurés — a lancé ce lundi 2 décembre le produit H Performance 28 dans le cadre du contrat d’assurance vie Hedios Life Suravenir. Ce placement permet le remboursement anticipé automatique dès la première année avec un gain de 34 %. H Performance 28 permet aussi le remboursement anticipé automatique tous les ans, sur la base de 130 % du capital initial et augmenté d'un gain de 4 % par année écoulée — hors frais liés au cadre d’investissement, avant prélèvements sociaux et fiscalité.

Seule condition, l'indice de référence Euronext Eurozone 40 EW Decrement 5 % doit être hausse de 5 % minimum par rapport à son niveau initial. S'il n'y a pas de remboursement anticipé, le capital est protégé au terme de la durée maximale de 12 ans, jusqu'à 40 % de baisse de l'indice de référence. Les souscriptions sont ouvertes jusqu’au vendredi 31 janvier 2020, pour une souscription minimale de 1 000 euros. Les enveloppes étant limitées, la commercialisation peut cesser à tout moment et sans préavis.

Alternative aux fonds en euros

Les rendements des fonds en euros vont accélérer leur baisse en 2019. La recherche d'une meilleure rémunération passe par une prise de risque. Dans ce contexte, H Performance 28 se positionne favorablement avec un fonctionnement simple. Dans le cas le plus favorable, soit en cas de remboursement anticipé dès la 1ère année, le gain atteint 34 % (30 % + 4 % x 1 année).

Si le remboursement intervient à l’issue de la 2ème année, le gain est de 38 % (30 % + 4 % x 2 années), et ainsi de suite. À l’issue de l’année 12, si le mécanisme de remboursement automatique anticipé n’a pas été activé, 3 scénarios sont possibles :

  • Si l’indice de référence clôture au moins à 105 % de son niveau initial, le souscripteur récupère 130 % du capital augmenté d’un gain de 48 % (12 années x 4 %), soit un total de 178 % du capital initial (hors frais du contrat d’assurance-vie et avant prélèvements sociaux et fiscalité).
  • Si l’évolution de l’indice de référence est comprise entre 60 % et 105 % de son niveau initial, le souscripteur récupère l’intégralité de son capital, diminué des frais du contrat d’assurance-vie (7,20 % au total sur 12 ans).
  • Si le niveau final de l’indice de référence est en baisse de plus de 40 % par rapport à son niveau initial, le souscripteur récupère le capital diminué de l’intégralité de la baisse de l’indice de référence. Le souscripteur subit alors une perte minimum de 40 %, les frais du contrat d’assurance vie restant par ailleurs en tout état de cause à sa charge.

Avantages et risques

H Performance 28 présente notamment un avantage par rapport à un placement direct sur les marchés actions : le remboursement de l’intégralité du capital à l’échéance de 12 ans — diminué des frais du contrat d’assurance vie — s’il n’y a pas eu de remboursement anticipé, jusqu’à 40 % de baisse de l’indice de référence. Ce produit constitue une offre alternative à un placement en actions dans le cadre d’un contrat d’assurance vie afin de faire face à la baisse des rendements des fonds en euros.

Sa gestion passive permet un remboursement anticipé automatique tous les ans, sans nécessiter une hausse importante de l'indice de référence sur la période considérée. Sans remboursement anticipé gagnant, H Performance 28 offre une protection avec le remboursement du capital. En revanche, ce produit n'est garanti ni en capital, ni en cours de vie, ni à l’échéance. Le souscripteur reste exposé à une éventuelle faillite ou défaut de paiement de l’émetteur et de son garant Société Générale, et à une dégradation de leur qualité de crédit.

Lire (4 min.)

Marchés financiers : action de grâce

Igor de Maack
Cet automne, les investisseurs peuvent se réjouir de la résistance de l'économie mondiale, qui échappe à la récession. Quels sont les facteurs qui contribuent à la bonne santé des marchés actions ? Quels indicateurs les investisseurs doivent-ils observer ? Igor de Maack, Gérant et porte parole de la Gestion chez DNCA Finance, partage son analyse.
Lire (2 min.)

Nos Partenaires